En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"

02.

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

03.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

04.

Doubler le PIB chinois d’ici 2035 ? Voilà pourquoi l’objectif de Xi Jinping est un pur fantasme

05.

Russie-Turquie-Iran : la triplette géopolitique qui a réussi à profondément changer notre monde sans que nous réagissions

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

07.

Vers des coupures d’électricité cet hiver ? Ces avertissements que le gouvernement s’est ingénié à ne pas comprendre

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

05.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

06.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

06.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

ça vient d'être publié
pépite vidéo > France
Déconfinement en trois étapes
Covid-19 : retrouvez l’intégralité de l’allocution d’Emmanuel Macron sur le déconfinement
il y a 6 heures 37 min
pépites > Politique
Feu vert en première lecture
Loi sur la "sécurité globale" : l'Assemblée nationale adopte le texte controversé, à 388 voix pour et 104 voix contre
il y a 9 heures 39 min
pépites > Santé
Crise de défiance
Coronavirus : un quart des Italiens croient aux théories complotistes sur la pandémie
il y a 10 heures 30 min
pépites > Politique
Premier ministre
Loi "sécurité globale" : Jean Castex va saisir le Conseil constitutionnel sur l'article 24
il y a 12 heures 1 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Putzi - Le pianiste d’Hitler" de Thomas Snégaroff : un petit bonhomme au service de l’ascension d’Hitler, un portrait éclairant largement documenté

il y a 13 heures 47 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

il y a 14 heures 41 min
décryptage > Culture
Repenser nos modèles

L’expérience immersive : pour sauver la culture et le savoir

il y a 15 heures 57 min
décryptage > Santé
Lieux de contaminations ?

Réouverture des petits commerces, restaurants, lieux de cultes et culturels… : voilà pourquoi (et comment ) le risque sanitaire peut être maîtrisé

il y a 16 heures 37 min
pépite vidéo > Politique
"La France se disloque"
Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"
il y a 17 heures 8 min
light > High-tech
Bug
Des clients britanniques d'Amazon acheteurs de la nouvelle PlayStation 5 se sont vus livrer à la place des objets qui n'ont aucun rapport avec elle
il y a 17 heures 42 min
pépites > Politique
Calendrier du déconfinement
Covid-19 : Emmanuel Macron confirme que "le confinement pourra être levé" le 15 décembre "si les objectifs sanitaires sont atteints"
il y a 7 heures 2 min
pépites > France
Chantier de la reconstruction
Notre-Dame de Paris : le démontage de l'ancien échafaudage est enfin terminé
il y a 10 heures 4 min
light > Sport
Monde du rugby en deuil
Mort de Christophe Dominici à l’âge de 48 ans
il y a 11 heures 49 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Aurélien" de Louis Aragon : un amour improbable dans le Paris des années 20... un roman à relire toutes affaires cessantes

il y a 13 heures 32 min
pépites > Santé
Covid-19
L'exemple de l'aéroport de Shanghai montre la rapidité de réaction de la Chine face au coronavirus
il y a 14 heures 5 min
décryptage > Politique
Mesures gouvernementales

Un jeune, une solution : un ministère (du travail), mille problèmes…

il y a 15 heures 31 min
pépites > Justice
Police
L'IGPN saisie après l'action de la police pour enlever les tentes installées par des associations et des militants place de la République hier soir
il y a 16 heures 7 min
pépites > Politique
Justice
Alain Griset, ministre des PME, mis en cause par la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique pour non déclaration de participations financières
il y a 17 heures 4 min
décryptage > International
Diplomatie

La nouvelle alliance entre Israël et les pays sunnites du Golfe est-elle de taille à résister à l’Iran ?

il y a 17 heures 38 min
décryptage > Europe
L’union fait l’insouciance

L’Europe, puissance naïve dans un monde de brutes ?

il y a 18 heures 17 sec
Carton jaune

Xavier Bertrand met Servier en garde

Publié le 08 septembre 2011
"La transparence n'est pas une option" mais une nécessité, rappelle le ministre de la Santé.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"La transparence n'est pas une option" mais une nécessité, rappelle le ministre de la Santé.

[Mis à jour jeudi 8, à 11h]

Invité de la matinale de RTL ce jeudi, Xavier Bertrand a lancé un avertissement aux laboratoires Servier, leur intimant de faire enfin toute la lumière sur l'affaire du Mediator ."Le laboratoire s'est muré dans une attitude fermée et ne collabore plus", a lancé le ministre de la Santé. "Servier doit comprendre que la transparence et la collaboration avec les autorités sanitaires ne sont pas une option".

Il est également revenu sur les révélations concernant un autre médicament, le Protelos, dont Servier aurait caché les effets secondaires aux autorités de santé. Xavier Bertrand a annoncé qu'une nouvelle étude allait être menée par l'Afssaps sur ce traitement contre l'ostéoporose, qui est pris par 390 000 femmes en France. "Si le bénéfice pour les patients n'est pas supérieur aux risques, nous n'hésiterons pas à retirer ce médicament", a-t-il promis.

[Mis à jour mercredi 7, à 19h30]

Le Parisien révèle que l’avocat de la Caisse nationale d’assurance maladie vient de faire une demande de cautionnement de 255 millions d'euros au juges du pôle santé de Paris concernant les laboratoires Servier. Me Georges Holleaux s'explique : "Nous effectuons cette demande car nous estimons, au vu des derniers développements de l’enquête, que le laboratoire doit payer. On se dirige vers des mises en examen. Cette somme serait mise en réserve pour payer effectivement les dommages et les victimes».

[Mis à jour mercredi 7, à 17h]

Libération réagit au démenti de Servier.

[Mis à jour mercredi 7, à 12h]

En réaction aux accusations publiées par Libération concernant le Mediator et le Protelos, Servier nie avoir  "jamais dissimulé les effets secondaires d'un médicament" . "Les deux cas de décès chez des patients qui prenaient du Protelos et qui avaient souffert d'une réaction cutanée à impact systémique (DRESS) ont bien été répertoriés dans les rapports de pharmacovigilance", assure le laboratoire dans un communiqué.

[Mis à jour mercredi 7, à 12h]

Libération publie ce mercredi les conclusions d’un rapport d’inspection de l’Agence européenne des médicaments sur le système de pharmacovigilance de Servier, qui révèle que le laboratoire aurait également tenté de cacher aux autorités de santé les effets secondaires du Protelos, un médicament contre l’ostéoporose.

Me Hervé Temine, l'avocat de Servier, a réagi aux révélations publiées dans Libération hier au sujet de la mise sur le marché du Mediator (lire ci-dessous). "Servier n’a pas trompé les autorités et il n’y a pas eu d’obtention indue de l’autorisation", a-t-il assuré dans un communiqué. "L’ensemble des données scientifiques et des études communiquées à l’administration […] n’ont jamais traduit la moindre volonté d’obtenir frauduleusement une autorisation de mise sur le marché". Le laboratoire renvoie la responsabilité sur le Dr Charpentier, le signataire des expertises frauduleuses, devenu son accusateur.

Par ailleurs, le Parisien affirme que le Conseil d’administration de l’association des victimes du Mediator et de l’Isomeride a décidé de déposer «d’ici à quelques jours plusieurs milliers de plaintes individuelles pour tromperie aggravée, mise en danger de la vie d’autrui, homicides, à l'encontre des laboratoires Servier et X», citant le président de l'association Georges-Alexandre Imbert.

[Mis à jour mardi 6, à 16h]

Me Hervé Temine, avocat de Servier, révèle que plusieurs personnes au sein du laboratoire ont été convoquées par les juges d'instruction en charge de l'affaire du Mediator, en vue d'une éventuelle mise en examen. Il n'a toutefois pas précisé quand ces convocations auraient lieu. Cette décision fait suite à de nouvelles révélations qui montrent que Servier aurait dissimulé la vraie nature du Mediator dès sa mise sur le marché.

La position officielle du laboratoire - qui jure qu'il n'était pas question d'en faire un coupe-faim mais un simple anti-diabétique - est contredite par d'anciens collaborateurs, dévoile Le Figaro. Or, Servier risque jusqu'à une interdiction d'exercer si cela devait être prouvé.

Jean-Charpentier, un ancien neurochirurgien de 81 ans entré chez Servier en 1968, s'est dit "beaucoup étonné de voir le Mediator sortir comme antidiabétique car ça n'a rien à voir sur le plan expérimental, ni sur le plan clinique. C'est vrai, il diminue la faim."

Pourtant, la demande de mise sur le marché rédigée en 1973 ne comportera jamais de référence au rôle anorexigène du produit. Ce terme sera pudiquement remplacé par l'expression "diminution très importante de la prise de nourriture". De même, la ressemblance entre le benfluorex et le fonctionnement des amphétamines sera également passée sous silence. "Ç'a été fait dans le but d'avoir l'autorisation de mise sur le marché", résume le professeur Charpentier.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
Médiator, Servier, médicament
Thématiques :
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
vangog
- 08/09/2011 - 23:28
Commissaire du peuple Xavier bertrand
Xavier Bertrand me fait penser à ceux qui ont voulu pendre DSK avant qu'il ne soit jugé. Ce n'est pas digne d' un état de droit mais plutôt d'un tribunal populaire des ex-pays Socialistes. Le travail d'un ministre est de mettre en place des instruments fiables, l' AFSSAPS, pour éviter les catastrophes médicales. Il a failli sur ce point, d'où sa colère à postériori. La Santé se délite !
diana
- 08/09/2011 - 19:46
HONTEUX ! l'ARGENT et
HONTEUX ! l'ARGENT et toujours l'ARGENT!
pixie
- 07/09/2011 - 21:08
ils courent les médicaments
oui toujours en vente et le labo ouvert - je fermerais tout ça moi ! labos tueurs, labos voleurs qui ne pensent qu'à l'argent ne sont pas des labos pharmaceutiques mais des morgues préparatoires