En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Rachida Dati souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage

02.

Recep Tayyip Erdogan estime qu'Emmanuel Macron veut "régler ses comptes avec l'islam et les musulmans"

03.

Le général Pierre de Villiers estime "qu'il y a désormais un risque de guerre civile en France"

04.

La dette européenne s’arrache comme des petits pains. Mais il y a une très mauvaise nouvelle derrière la bonne

05.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

06.

Et Idriss Sihamedi décida d’entrer en guerre contre Gérald Darmanin…

07.

COVID-19 : mais où en est la Chine ?

01.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

02.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

05.

Islamisme : la République de la complaisance

06.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Politique
Election américaine
Ultime débat : Joe Biden focalise ses attaques contre Donald Trump sur sa gestion du coronavirus
il y a 14 min 23 sec
pépites > Justice
Terrorisme
Des obstacles juridiques affaiblissent, voire paralysent, la lutte contre l’islamisme selon l’ancien secrétaire général du Conseil constitutionnel, Jean-Éric Schoettl
il y a 30 min 49 sec
décryptage > Santé
Stratégie contre la Covid-19

Le gouvernement fait peser la totalité du poids de l’épidémie sur les soignants et sur les Français. Y a-t-il un moyen de le forcer à assumer enfin ses responsabilités ?

il y a 1 heure 14 min
décryptage > Santé
Inquiétudes face à la pandémie

Covid-19 : faut-il que les parents se testent lorsque leurs enfants ont (peut-être juste) un rhume ?

il y a 1 heure 34 min
pépites > Politique
Immigration
Rachida Dati souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage
il y a 1 heure 57 min
décryptage > Politique
Un effort SVP

Monsieur le président, pourriez vous - de temps en temps au moins - dire "France" au lieu de "République" ?

il y a 2 heures 19 min
décryptage > Politique
Maison Blanche

Trump Biden : vers une élection beaucoup plus serrée qu’il n’y paraît ?

il y a 2 heures 47 min
pépites > Politique
Calendrier électoral
François Bayrou, haut-commissaire au Plan, est favorable à un report des élections régionales
il y a 16 heures 53 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Féministe pour Homme" de Noémie de Lattre : rira bien qui rira la dernière

il y a 18 heures 10 min
pépites > International
Tensions
Recep Tayyip Erdogan estime qu'Emmanuel Macron veut "régler ses comptes avec l'islam et les musulmans"
il y a 19 heures 35 min
Sécurité
Île-de-France : hausse importante des cambriolages de pharmacies
il y a 15 min 27 sec
décryptage > Sport
N'ayez plus honte d'être des petites natures…

Et le vilain petit secret des athlètes des épreuves d'ultra-endurance n'est pas de savoir mieux supporter la douleur

il y a 57 min
Pollution
La Corée du nord craint que des nuages de sable venant de Chine ne soient porteurs du coronavirus
il y a 1 heure 21 min
décryptage > Environnement
Effet bénéfique ?

Si vous pensez que la pollution des villes va décroître grâce au télétravail cet hiver, vous vous trompez

il y a 1 heure 56 min
décryptage > France
Lutte contre le séparatisme

La nouvelle bataille de France

il y a 2 heures 10 min
décryptage > Economie
Diversions budgétaires

La dette européenne s’arrache comme des petits pains. Mais il y a une très mauvaise nouvelle derrière la bonne

il y a 2 heures 31 min
light > Culture
Enchères
Une oeuvre de Banksy parodiant Monet a été vendue 8,5 millions d'euros chez Sotheby's à Londres
il y a 16 heures 30 min
pépites > Santé
46 millions de personnes concernées
Covid-19 : Jean Castex annonce l'instauration du couvre-feu pour 38 nouveaux départements et la Polynésie dès samedi
il y a 17 heures 32 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Man Ray et la mode" : quand un photographe surréaliste magnifie les femmes... Une exposition d'une suprême élégance

il y a 18 heures 32 min
pépites > International
Réformes attendues
Liban : Saad Hariri a été officiellement désigné Premier ministre
il y a 20 heures 3 min
© Reuters
© Reuters
Critiques

Luc Chatel : "Nicolas Sarkozy est conscient de la gravité de la situation"

Publié le 08 septembre 2014
Le secrétaire général de l'UMP était l'invité de RTL. Il a évoqué la situation du parti et le retour possible de l'ancien président de la République.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le secrétaire général de l'UMP était l'invité de RTL. Il a évoqué la situation du parti et le retour possible de l'ancien président de la République.

Comme d'autres ténors de l'UMP, Luc Chatel s'est montré très cassant à l'égard de François Hollande et de Manuel Valls. Pour lui, la politique menée est désastreuse. C'est le message qu'il a voulu faire passer ce lundi matin sur RTL. Pour autant, pas question de réclamer une dissolution ou une démission du président de la République. "Nous respectons les insttitutions. Nous constatons juste que François Hollande a ajouté une crise politique à une crise économique. Nous attendons de savoir quelle politique économique le Premier ministre va remettre en place. Il faut un changement de cap" a estimé le secrétaire général de l'UMP.

Puis, il a rebondi sur les mots du Premier ministre qui a expliqué ce week-end que le FN était aux portes du pouvoir. "Dire cela, c'est parler comme Marine Le Pen. Le FN a certes fait une percée mais il n'est pas aux portes du pouvoir car le candidat de l'UMP gagnerait dans toutes les situations. L'UMP est le seul rempart contre cette situation que François Hollande a accentué" a indiqué l'ancien ministre.

Justement, Luc Chatel a ensuite été interrogé sur la situation de l'UMP et sur le possible retour de Nicolas Sarkozy qui agite la classe politique et les médias. "Je vois Nicolas Sarkozy régulièrement. J'ai le sentiment que sa décision chemine. Il veut achever cette réflexion dans les conditions les plus sereines possibles. Il a le choix de décider. Le sujet n'est pas celui du suspense. La question, c'est de présenter un projet crédible pour les Français. (...) Il a pris du champ, du recul, il a travaillé. Il est conscient de la gravité de la situation" a reconnu le député qui a botté en touche ne souhaitant pas dire de manière affirmative que la décision de l'ex-chef de l'Etat était prise.

"Moi, ma mission, c'est que le 29 novembre, on ait une élection limpide, qui se passe bien. Il faut tourner la page et avoir un beau débat pour que le parti soit un parti modèle. Il faut donner un peu d'espoir aux Français et l'UMP peut avoir ce rôle" a-t-il conclu. Pas d'indiscrétion donc. Pour connaître la décision de Nicolas Sarkozy, il va encore falloir patienter. Plus très longtemps...

Vu sur : Lu sur RTL.fr
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Normal 1er.
- 08/09/2014 - 17:32
Au secours !
Il faut un chef à l'UMP puis à la France. Cela toujours été ce que les français ont eu depuis des siècles. Royaliste jusqu'en 1789 puis
révolutionnaire et bonapartiste-monarchiste pour arriver au gaulliste avec son système présidentiel issu du suffrage universel. La France
a besoin d'un homme fort élu sur un programme qui est censé les diriger vers le but promis et la protèger contre les dangers pouvant survenir. Et qu'avons nous à l'heure actuelle, un homme qui s'est parjuré devant des millions de français, ceux ayant voté pour lui
jugent maintenant que le programme proposé n'est en rien celui qu'il leur avait promis. Non content de les avoir trompés, il donne en
France et dans le monde par ses frasques aventureuses dénoncées dans la presse ou d'une femme outragée une image présidentielle non conforme à la fonction. Les français ont été déçus sur la forme dont N. Sarkozy menait sa politique mais pas sur le fond car il avait pris les bonnes décisions pour amoindrir les effets des trois crises survenues, que F.H avait dénoncées comme" une vue de l'esprit de
Sarkozy". De plus ils avaient vraiment le sentiment d'être gouvernés. A bientôt.