En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

02.

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

05.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

06.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

07.

"J'Accuse" de Roman Polanski : l'un des films les plus magistraux du réalisateur de Chinatown…

01.

Préservatifs: le Vatican change de ton

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

02.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

05.

The Economist : Emmanuel Macron affirme que l'Otan est en état de "mort cérébrale" et que l'Europe est en danger

06.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

ça vient d'être publié
décryptage > Santé
Manger avec Atlantico

Vous n'aimez pas les épinards ? Cette étude scientifique vous explique pourquoi

il y a 2 min 4 sec
décryptage > Politique
Espèce protégée ?

Esther Benbassa savez-vous qu'il y a des Juifs antisémites ?

il y a 1 heure 1 min
décryptage > International
Crise

Fin de l’histoire : leçons planétaires d’une démission bolivienne

il y a 1 heure 20 min
décryptage > Social
La réforme venait du froid

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

il y a 1 heure 46 min
décryptage > Santé
Journée “hôpital mort”

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

il y a 2 heures 33 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
L'Express voit Macron paralysé; Rachida Dati fait face à ses ennemis; Ségolène Royal veut faire taire les siens, et le PS qu'elle arrête de détourner son temps de parole; Retraite: plus les Français sont âgés, plus ils la souhaitent tardive
il y a 3 heures 9 min
pépite vidéo > Terrorisme
Lutte contre le terrorisme
13 Novembre : selon Laurent Nuñez, l'état de la menace terroriste reste "toujours aussi élevé"
il y a 17 heures 43 min
pépites > International
Révolte
Liban : une déclaration du président Michel Aoun provoque la colère des manifestants
il y a 18 heures 48 min
light > Culture
Emotion des fans
Friends : la bande d'amis la plus célèbre de la télévision sera bientôt de retour pour une réunion spéciale sur HBO Max
il y a 20 heures 36 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"J'Accuse" de Roman Polanski : l'un des films les plus magistraux du réalisateur de Chinatown…

il y a 21 heures 20 min
décryptage > Consommation
Enchères Patek Philippe

Une montre en acier adjugée à 28 millions d’euros, c’est extravagant, mais n’est-ce pas indécent ?

il y a 37 min 17 sec
décryptage > International
Lueur d'espoir

Quand l’Amérique du Sud trahit les espoirs de la gauche radicale … à moins que ce ne soit l’inverse

il y a 1 heure 14 min
rendez-vous > Social
Politico Scanner
Décembre social en vue : mais que souhaitent vraiment les Français ?
il y a 1 heure 28 min
décryptage > Economie
BCE

"En finir avec une politique monétaire insensée ?" Petite démolition argumentée d’un raisonnement 100% faussé

il y a 2 heures 3 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Face à l’offensive de Disney, Amazon, Google et Apple, les chaînes de télé et le cinéma risquent d’être définitivement dépassés

il y a 2 heures 59 min
pépites > France
Hommage
Un jardin du souvenir pour les victimes des attentats du 13 novembre 2015 sera bientôt ouvert à Paris
il y a 15 heures 21 min
pépites > International
Impeachment
Destitution de Donald Trump : ouverture d'auditions publiques historiques au Congrès
il y a 18 heures 2 min
light > Sport
Légende du cyclisme
Mort de Raymond Poulidor, "l'éternel second" du Tour de France, à l'âge de 83 ans
il y a 20 heures 10 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Vous n'aurez pas le dernier mot" de Diane Ducret : que diable allait-il faire dans cette galère ?

il y a 21 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Body and soul" : la chorégraphe Crystal Pite envoûte les danseurs et le public

il y a 21 heures 29 min
© Reuters
© Reuters
Interview fleuve

Marine Le Pen : "Le gouvernement Valls 2 part en quenouille"

Publié le 05 septembre 2014
Dans une interview accordée au Monde jeudi et publiée ce vendredi 4 septembre, la président du Front national attaque, encore, François Hollande et se dit prête à prendre la place de Manuel Valls à Matignon.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans une interview accordée au Monde jeudi et publiée ce vendredi 4 septembre, la président du Front national attaque, encore, François Hollande et se dit prête à prendre la place de Manuel Valls à Matignon.

C’est une interview fleuve de Marine Le Pen, publiée dans les colonnes du Monde, ce vendredi 5 septembre, à l'intérieur de laquelle la présidente du Front national donne son avis sur plusieurs sujets d'actualité. 

  • Le gouvernement Valls II bis

Le nouveau gouvernement, formé par Manuel Valls le 26 août et approuvé par le chef de l’Etat est un gouvernement "de provocation", explique Marine Le Pen. "C'est surtout la dernière cartouche de Hollande avant une dissolution".

Dans son interview, elle explique que l’arrivée d’Emmanuel Macron à l’Economie, le transfert de Najat Vallaud-Belkacem à l’Education nationale et le maintien de Christiane Taubira à la justice ne passe pas. Cela montre "que Valls n'est pas l'homme ferme qu'il prétend être. Il est incapable de contrebalancer le laxisme généralisé et l'indécision de François Hollande. On a beaucoup parlé de l'image dégradée de la France sous Nicolas Sarkozy. Sous François Hollande, c'est encore pire. Le gouvernement Valls 2 part en quenouille, avec déjà au bout d'une semaine le départ d'un secrétaire d'Etat [Thomas Thevenoud, ndlr] en raison de problèmes fiscaux !"

LIRE AUSSI >> Voici la liste complète des ministres et secrétaires d'Etat du gouvernement Valls 2

  • Elle se dit prête à gouverner (et tente de le montrer)

"Je suis respectueuse des institutions. Je ne remets pas en cause la légitimité du président. Mais il n'a plus la confiance du peuple, il doit donc en tirer les conséquences." Après avoir réclamé à l’envie une dissolution de l’Assemblée nationale depuis plusieurs mois, Marine Le Pen répète en boucle qu’elle est prête à une cohabitation, y compris dans son interview du Monde, publiée ce vendredi 5 septembre. Un moyen, pour elle, d’essayer de montrer qu’elle est prête à gouverner ; Matignon avant l’Elysée.

Dans les colonnes du quotidien du soir, elle assure que son parti peut gouverner seul, sans alliance. Et en veut pour preuve le score qu’a obtenu le FN aux élections européennes : "il y a cinq ans, on faisait 6 % aux européennes ; on vient de faire [en 2014] 25 %".

"Si nous avons une majorité, c'est pour faire une politique contre la sienne. Hollande, il inaugurera les pots de fleurs et fera des commémorations. D'ailleurs, il adore ça. Et puis ce sera tout, parce que, constitutionnellement, c'est le gouvernement qui détermine et conduit la politique de la nation. Le président de la République, lui, se soumettra ou se démettra. Et je pense qu'il choisira la deuxième solution car il ne supportera pas que la politique menée soit radicalement différente de la sienne"

  • Le blocage de la livraison du Mistral, une "grave erreur"

La présidente du Front national qualifie de "grave erreur pour la France" le blocage de la livraison du premier navire de guerre Mistral à Moscou, fait par François Hollande en milieu de semaine :  c’est “un signal terrible de notre soumission aux Etats-Unis. Si nous n'apparaissons pas comme fiables, nous ne commercerons plus avec aucun grand pays. La non-livraison, c'est aussi des emplois perdus pour la France. Et le risque de se faire condamner [...]"

LIRE AUSSI >> La France livrera le Mistral à la Russie en cas de trêve en Ukraine

  • Unes de Minute et de Valeurs actuelles

Là encore, Marine Le Pen se répète et ne condamne pas les unes des deux hebdomadaires : elle explique que celle de Minute est une provocation "bien grasse" et que celle de Valeurs actuelles ne mérite pas les levers de boucliers : "Le terme 'ayatollah', utilisé par Valeurs actuelles l'a été pour d'autres responsables politiques. On appelait bien les écolos les 'Khmers verts'".

Dans ses réponses, en filigrane, la présidente du Front national explique que Najat Vallaud-Belkacem l’a un peu cherché : "Elle est sectaire et s'est fait beaucoup d'ennemis. Il ne faut pas la survictimiser !" Invitée de RTL, jeudi 4 septembre, Marine Le Pen usait des mêmes arguments, mot pour mot.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

02.

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

05.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

06.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

07.

"J'Accuse" de Roman Polanski : l'un des films les plus magistraux du réalisateur de Chinatown…

01.

Préservatifs: le Vatican change de ton

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

02.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

05.

The Economist : Emmanuel Macron affirme que l'Otan est en état de "mort cérébrale" et que l'Europe est en danger

06.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 06/09/2014 - 00:28
Et "nous aurons une majorité", comme l'affirme Marine Le Pen
Et alors la , le vrai boulot et les vraies réformes commenceront, avec ce "vrai changement" que méritent les Français!
assougoudrel
- 05/09/2014 - 23:21
Au scrabble
quand on a lucioles, on peut écrire aussi c... Et quand on se déplace avec son assiette de spaghettis et qu'il ya un qui dépasse du bord, on vous dit:"tu as la nouille qui pendouille".
Solognitude
- 05/09/2014 - 22:39
Le gvt part en quenouille!
L'expression française généralement attribuée aux sans dents, serait
plutôt: Le gvt Walls 2 part en couilles! N'ayons pas peur des mots!