En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
Aïe

Possible conflit d'intérêt au sein du Conseil d'Etat après la suspension d'un magistrat

Publié le 15 juillet 2014
Olivier Coiffet, magistrat au sein du Conseil d'Etat et président du corps des tribunaux administratifs et des cours administratives d'appel, aurait été suspendu de ses fonctions pendant dix-huit mois, dont six avec sursis, pour un cumul public-privé.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Olivier Coiffet, magistrat au sein du Conseil d'Etat et président du corps des tribunaux administratifs et des cours administratives d'appel, aurait été suspendu de ses fonctions pendant dix-huit mois, dont six avec sursis, pour un cumul public-privé.

D'après des informations obtenues exclusivement par Le Point, Olivier Coiffet aurait reçu le décret présidentiel mercredi dernier. Mais aucune raison à cette sanction disciplinaire n'a été indiquée sur le décret. Toujours d'après Le Point, le magistrat travaillait a priori jusqu'en juillet 2013 comme associé de Capavocat, une société très lucrative qui se donne pour objectif de former ses étudiants à l'examen du "pré-Capa".

PV Le Point Atlantico

D'après un procès verbal d'assemblée générale extraordinaire que l'hebdomadaire a pu se procurer, Olivier Coiffet détenait 415 parts, soit 41.5% du capital de Capavocat, dont le chiffre d'affaire annuel avoisine les 3 millions d'euros. "C'est un business juteux qui n'est pas compatible avec la fonction et la déontologie des magistrats", affirme-t-on au Conseil d'État selon Le Point. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Guillaume Larrivé à droite toute ; François-Xavier Bellamy refuse d’enfoncer Wauquiez après les européennes ; Ziad Takieddine nie toute "machination" contre Nicolas Sarkozy ; Benjamin Griveaux ou les ravages de la transparence (anonyme)

02.

Si vous pensiez que la dette américaine détenue par la Chine met Washington à la merci de Pékin, ce graphique pourrait vous surprendre

03.

Finale de la CAN : cinquante nuances de troubles de la visibilité (identitaire) en France

04.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

05.

Rentrée sous pression : pourquoi la mi-mandat pourrait être fatale pour l’unité de la LREM

06.

Un Rugy de perdu, 10 populistes de retrouvés ? Quand les opérations mains propres ne produisent pas la vertu escomptée

07.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

01.

Cap sur 2011

01.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

02.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

03.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

04.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

05.

Le Sénégal triompha de la Tunisie par 1-0 : les supporters sénégalais se livrèrent alors en France à une orgie de violences

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

03.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

04.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

05.

François de Rugy a démissionné

06.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires