En direct
Best of
Best Of
En direct
Aïe
Possible conflit d'intérêt au sein du Conseil d'Etat après la suspension d'un magistrat
Publié le 15 juillet 2014
Olivier Coiffet, magistrat au sein du Conseil d'Etat et président du corps des tribunaux administratifs et des cours administratives d'appel, aurait été suspendu de ses fonctions pendant dix-huit mois, dont six avec sursis, pour un cumul public-privé.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Olivier Coiffet, magistrat au sein du Conseil d'Etat et président du corps des tribunaux administratifs et des cours administratives d'appel, aurait été suspendu de ses fonctions pendant dix-huit mois, dont six avec sursis, pour un cumul public-privé.

D'après des informations obtenues exclusivement par Le Point, Olivier Coiffet aurait reçu le décret présidentiel mercredi dernier. Mais aucune raison à cette sanction disciplinaire n'a été indiquée sur le décret. Toujours d'après Le Point, le magistrat travaillait a priori jusqu'en juillet 2013 comme associé de Capavocat, une société très lucrative qui se donne pour objectif de former ses étudiants à l'examen du "pré-Capa".

PV Le Point Atlantico

D'après un procès verbal d'assemblée générale extraordinaire que l'hebdomadaire a pu se procurer, Olivier Coiffet détenait 415 parts, soit 41.5% du capital de Capavocat, dont le chiffre d'affaire annuel avoisine les 3 millions d'euros. "C'est un business juteux qui n'est pas compatible avec la fonction et la déontologie des magistrats", affirme-t-on au Conseil d'État selon Le Point. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
03.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
04.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
05.
Et Marine Le Pen éclata de rire…
06.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
01.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
02.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
03.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
04.
Christchurch : de la théorie du Grand Remplacement à ses travaux pratiques
05.
Grève mondiale des élèves pour le climat : 5 éléments pour déterminer s’il faut s’en réjouir ou... s’en inquiéter sérieusement
06.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires