En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

02.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

03.

Ce que les scientifiques ont découvert grâce à l’anthropause, cette grande mise à l’arrêt de l’activité humaine liée à la pandémie Covid-19

04.

Plus fort qu’Ali Baba et les 40 voleurs : Anne Hidalgo et ses 37 adjoints !

05.

Rester scotché jusqu’à tard le soir sur l’écran de son smartphone nuit plus à la santé mentale que ce vous imaginez sans doute

06.

Le PDG d’Ubisoft, Yves Guillemot, annonce des sanctions après des accusations de harcèlement sexuel

07.

Nord Stream 2 : le pipeline voulu par l’Allemagne qui met le feu aux relations entre les Etats-Unis et l’Europe

01.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

02.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

03.

L'éolien peut-il être une alternative verte crédible au nucléaire ?

04.

Pas de démocratie sans droit à offenser : ce capitalisme qui prend le risque de précipiter la guerre civile à trop vouloir montrer patte progressiste

05.

Pire que le coup d’Etat permanent, la campagne électorale permanente ? Emmanuel Macron, le président cynique

06.

C’est la procureure générale de Paris, Catherine Champrenault, qui va enquêter sur l’affaire ! Et qui va enquêter sur Catherine Champrenault ?

01.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

02.

Municipales : mais que cache donc l’étonnante schizophrénie des Français entre élections locales et nationales ?

03.

Le parti EELV va alerter le CSA après les propos d'Eric Zemmour sur CNEWS dans "Face à l'Info" sur la vague verte et l'islam

04.

Arsène Lupin était noir ! La preuve : il va être joué par Omar Sy

05.

Nouvelle explosion des cas de Coronavirus : mais que se passe-t-il aux Etats-Unis ?

06.

Affaire Fillon : François Fillon est condamné à 5 ans de prison, dont 3 avec sursis, et Penelope Fillon à 3 ans de prison avec sursis

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Media
ONPC c'est fini
ONPC touche à sa fin, voici le best-of des clashs de l'émission
il y a 2 heures 48 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Les leçons du combat d’une urgentiste contre le coronavirus

il y a 3 heures 20 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

"Les femmes de" par Catarina Bonvicini

il y a 3 heures 23 min
décryptage > International
Retour Ottoman

L'expansionnisme turc aura-t-il raison de l'OTAN ?

il y a 3 heures 41 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Ce que les scientifiques ont découvert grâce à l’anthropause, cette grande mise à l’arrêt de l’activité humaine liée à la pandémie Covid-19
il y a 4 heures 19 min
décryptage > Loisirs
À consommer avec modération

Moscow Mule et cocktails vegans : petite liste des long drinks tendances de l’été

il y a 4 heures 53 min
décryptage > France
Abandon de souveraineté

Souveraineté numérique : le choix inquiétant fait par la BPI pour l’hébergement des données sur les prêts des entreprises françaises affaiblies par le Covid-19

il y a 5 heures 36 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les secrets de la Maison Blanche" de Nicole Bacharan et Dominique Simonnet : Lincoln, incroyable !

il y a 17 heures 19 min
light > Culture
Joie des touristes
Post-Covid-19 : le Musée du Louvre va réouvrir ce lundi 6 juillet
il y a 18 heures 6 min
pépite vidéo > Politique
Nouveau Premier ministre
Retour sur le parcours politique de Jean Castex
il y a 19 heures 15 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Ce trou noir monstrueux dévore l'équivalent d'un Soleil par jour ; Pour coloniser Mars, il faudra au moins 110 personnes »
il y a 3 heures 18 min
décryptage > Politique
Fluctuat et mergitur

Plus fort qu’Ali Baba et les 40 voleurs : Anne Hidalgo et ses 37 adjoints !

il y a 3 heures 21 min
décryptage > Environnement
"Grandes villes vertes"

Ecologie et économie sont-ils compatibles ?

il y a 3 heures 39 min
décryptage > Politique
Un vélo nommé problème

Aurelien Véron : « La politique anti-voitures d’Anne Hidalgo est extrême et quasi sectaire »

il y a 3 heures 52 min
décryptage > Santé
Téléphonie addictive

Rester scotché jusqu’à tard le soir sur l’écran de son smartphone nuit plus à la santé mentale que ce vous imaginez sans doute

il y a 4 heures 35 min
décryptage > International
De l'eau dans le gaz

Nord Stream 2 : le pipeline voulu par l’Allemagne qui met le feu aux relations entre les Etats-Unis et l’Europe

il y a 5 heures 16 min
décryptage > Politique
Lâches, cyniques et/ou aveugles

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

il y a 6 heures 2 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Peau d'homme" de Zanzim et Hubert : une fable "genrée"

il y a 17 heures 46 min
pépites > Santé
Négociations
Le Ségur de la santé a été prolongé en l’absence d’un accord
il y a 18 heures 39 min
pépites > Politique
Plus que quelques heures à patienter ?
Gouvernement de Jean Castex : "le remaniement est bouclé", selon un dirigeant de l'exécutif
il y a 20 heures 32 min
Sur le pied de guerre

Nicolas Sarkozy sur TF1 et Europe 1 : la réaction des médias français

Publié le 03 juillet 2014
Pour la plupart des journaux, loin de se laisser abattre par sa mise en examen, Nicolas Sarkozy est plus que jamais d’attaque pour un retour fracassant en politique.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pour la plupart des journaux, loin de se laisser abattre par sa mise en examen, Nicolas Sarkozy est plus que jamais d’attaque pour un retour fracassant en politique.

 

Mis en examen dans la nuit du mardi 1er au mercredi 2 juillet, notamment pour "corruption active", Nicolas Sarkozy a fait une apparition médiatique mercredi sur TF1 et Europe 1 afin de se défendre. Ce jeudi 3 juillet, cette intervention radio-télévisée fait les choux gras de la presse nationale. Pour la plupart des médias français, loin de se laisser abattre, Nicolas Sarkozy est plus que jamais d’attaque pour un retour fracassant en  politique.

Le quotidien Le Monde se montre particulièrement sévère envers l’ex-chef de l’Etat. Il fustige notamment un "feuilleton judiciaire [...] désastreux" pour lui. "Chacun de ses épisodes - et il ne s'agit là que des principaux - témoigne que, pour ses acteurs et le premier d'entre eux en particulier, la fin justifie tous les moyens". En revanche, Le Figaro semble adhérer à la théorie de l’acharnement contre l’ancien président : "Au nom de quelle obligation de mutisme inscrite dans aucun code aurait-il dû conserver le silence, s'offrant ainsi en victime consentante à ces juges qui semblent faire du 'dossier Sarkozy' un combat personnel ?", écrit Paul-Henri du Limbert.

Pour La Croix, cette mise en examen ne devrait pas réjouir la gauche "tant les 'affaires' ouvrent une voie royale à ceux qui nourrissent leur succès en jetant l'opprobre sur des hommes politiques ­jugés 'tous pourris'", avertit Dominique Quinio.Sans surprise, Libération se moque de l’intervention de l’ancien chef de l’Etat "comme s'il n'avait rien retenu des déboires de ses prédécesseurs et de la vacuité de cette stratégie, Nicolas Sarkozy a repris mercredi soir le refrain éculé de 'l'instrumentalisation politique de la justice' et de juges rouges animés par la haine et le mépris du droit", écrit Eric Decouty. ".

Sud-Ouest, quant à lui, fait surtout état de la colère d’un Nicolas Sarkozy qui veut en découdre. "Rarement un tel concentré de rage froide, de détermination contrainte, aura été livré à des téléspectateurs à une heure de grande écoute. C'est ainsi que Nicolas Sarkozy est apparu, homme ulcéré, aux lèvres parfois tremblantes, aux joues creusées. [...] Hier soir, il a donné sous nos yeux le singulier et fascinant spectacle d'un fauve de la politique à qui manque l'odeur de l'arène et pressé par les événements d'y retourner", commente Yves Harté.

Pour Philippe Marcacci de L'Est républicain, "Nicolas Sarkozy a mené sa riposte médiatique à la vitesse d'une guerre éclair. Avec la pugnacité et la hargne qui l'a toujours caractérisé." Enfin, pour Thierry Borsa, du Parisien/ Aujourd’hui en France : "Organiser une telle contre-attaque, cela s'appelle repartir en campagne !"

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
langue de pivert
- 03/07/2014 - 18:07
Beaucoup de bruit pour rien ! Pchiiiitttt !
C'est clair que les dossiers sont bidouillés, mal ficelés et pleins de vices de procédures ! Il peut dormir tranquille : un bon avocat l'établira facilement. Diffamer est une chose, prouver en est une autre. Il a eu raison de prendre date !
gerint
- 03/07/2014 - 10:00
Sarkozy a été consistant
Et sur le fond le plus grave il est resté crédible. Sur ses frais de campagne, il a été plus vague sur sa connaissance des dépassements, mais toutefois il a souligné le peu de crédit de la facture présentée par Hollande qui est vraiment bien faible à moins qu'il ait trouvé la recette de meetings au rabais (et pourtant ses meetings paraissaient bien fournis).
Quant à la République de juges de gauche, franchement il n'y a qu'à se baisser pour trouver les indices à l'appui de cette thèse et refuser de voir l'acharnement contre Sarkozy comparativement à nombre d'autres personnages, malgré les reproches qu'on puisse lui faire, c'est de l'aveuglement et j'ai peine à croire que 63% des Français n'aient pas vu cela.
Il faut dire qu'hier il a montré un trempe d'un autre acabit que le misérable Hollande.
vangog
- 03/07/2014 - 08:31
"Le refrain éculé des juges rouges"...
Si ces crétins de gauchistes avaient, enfin, le courage et le sens de la démocratie à minima leur permettant de réformer leur justice sélectionnée sur le mode gauchiste, ils n'offriraient pas bêtement à leurs adversaires (sic) UMP cet éternel argument qui fait mouche à chaque fois!
Aucune accusation politique, aucune mise en examen ne sera valable, tant que cette justice sera composée de fidèles artisans de l'archaïque idéologie gauchiste.
Qu'ils se réveillent et qu'ils s'adaptent à la modernité et au pluralisme...enfin!