En direct
Best of
Best of du 8 au 14 juin
En direct
Polémique
Ile-de-France : Michèle Sabban quitte la vice-présidence de la région
Publié le 01 juillet 2014
Comme l'a révélé Marianne le 18 juin, la vice-présidente PS de la région avait donné des "informations inexactes" concernant le logement social dont elle a bénéficié.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Comme l'a révélé Marianne le 18 juin, la vice-présidente PS de la région avait donné des "informations inexactes" concernant le logement social dont elle a bénéficié.

Michèle Sabban est dans la tourmente. La vice-présidente de la région Ile-de-France, chargée également du personnel, de l'administration et des marchés publics, a admis dans une réunion de la mission d'information et d'évaluation sur le logement qu'elle bénéficiait d'un logement social dans le 13e arrondissement de Paris, d'une surface de 70m², pour un loyer mensuel de 1 218 € - et ce depuis dix ans. Mais ces propos, qui auraient dû rester "off", ont fait les gros titres de Marianne la semaine dernière. Empêtrée dans cette affaire, Michèle Sabban  a décidé de remettre sa délégation de vice-présidente, comme l'a annoncé ce mardi Jean-Paul Huchon, président de la région.

Michèle Sabban "m'a remis sa délégation de vice-présidente en charge du personnel, de l'administration générale et des marchés publics, ce que j'ai accepté", indique-t-il dans un communiqué relayé par Le Parisien. Selon le président de la région Ile-de-France, Michèle Sabban, qui a quitté fin juin son logement social, "a reconnu avoir donné des informations inexactes à l'ensemble des élus régionaux lors de son audition devant la Mission d'information et d'évaluation (MIE) sur le logement".

Michèle Sabban "a indiqué ce jour avoir bénéficié d'un logement appartenant au quota réservataire régional", précise-t-il. "Elle a présenté ses excuses à l'ensemble de l'exécutif régional et confirmé qu'elle quitte son logement", a ajouté Jean-Paul Huchon. 

"Il y a dix ans, "j'étais en difficulté personnelle. Je n’ai demandé aucun passe-droit", s'était défendue l'élue la semaine dernière. Michèle Sabban avait aussi avoué se sentir "blessée et heurtée" par toute cette affaire. De nombreuses personnalités politiques l'avaient critiqué l'enjoignant à quitter au plus vite son logement social.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
02.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
03.
Crise au sein de LREM dans le Nord : six députés claquent la porte
04.
Laura Smet a épousé Raphaël Lancrey-Javal au Cap Ferret
05.
Le "chat renard", une nouvelle espèce de félin découverte en Corse
06.
Stars ET milliardaires : quand la puissance de la célébrité transforme Jay Z ou Rihanna en magnats des affaires
07.
Vous pensiez qu’un verre de lait et un jus d’orange étaient le petit-déjeuner parfait ? Voilà pourquoi vous avez tort
01.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
02.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
03.
Cette nouvelle technique du dépistage du cancer de la prostate qui pourrait sauver de nombreuses vies
04.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
05.
Crise au sein de LREM dans le Nord : six députés claquent la porte
06.
Révolution sur canapé : une enquête montre que 92% des activistes berlinois d’extrême-gauche vivent chez papa-maman
01.
PMA : la droite est-elle menacée de commettre la même erreur qu’avec le progressisme des années 60 qu’elle a accepté en bloc au nom de l’évolution de la société ?
02.
“Droite moderne”, “LREM pragmatique pour le bien du pays” : mais au fait, qu’est ce que cela veut vraiment dire ?
03.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
04.
Mais pourquoi s’abstenir de faire des enfants pour sauver la planète alors que le pic démographique est passé ? Petits arguments chiffrés
05.
Réforme des retraites : pourquoi les salariés du privé ont toutes les raisons de s’inquiéter
06.
De Benalla à Loiseau en passant par Castaner : ces déceptions personnelles d'Emmanuel Macron qui montrent son incapacité à bien s'entourer
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
lexxis
- 02/07/2014 - 07:52
MORALE SOCIALISTE...
Que voici dix ans, la dame qui éprouvait des difficultés personnelles ait pu accéder à un logement social, bien qu'elle ait ainsi grillé la politesse à des milliers de demandeurs inscrits depuis longtemps dans des files d'attente avec des difficultés non moins grandes, pourquoi pas? Le problème, c'est que personne n'arrivera à croire qu'une vice-présidente, voire une conseillère régionale de la plus grande région de France, n'ait pu depuis et avec les indemnités attachées à son mandat résoudre ces difficultés. Personne non plus n'arrivera à croire qu'elle était la seule à connaître le passe-droit dont elle jouissait sans vergogne et qu'il apparaît donc que la Présidence de la Région n'a pas mis en place les règles de contrôle et de bonne gouvernance qui sont en vigueur dans toute organisation sérieuse qui vit de l'argent des autres.

Ah, c'est vrai, j'oubliais, comme avec les importantes "erreurs" de Monsieur Le Guen dans sa déclaration de patrimoine, il s'agit de morale socialiste qui, on le sait, n'a rien à voir avec celle qu'on enseignait encore quand j'étais - Dieu que c'est loin - sur les bancs de l'école primaire.