En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’Univers ne s’expliquait pas par un Big Bang originel mais par un Grand Rebondissement ?

02.

L’Europe a-t-elle déjà perdu face à la Turquie ?

03.

Vaccin contre la Covid-19 : pourquoi les pérégrinations de la recherche russe pourraient se révéler crédibles

04.

Insécurité : mais pourquoi l'Etat s'apprête-t-il à tuer le seul outil statistique un peu fiable ?

05.

Agnès Buzyn pourrait être nommée à la tête d’Universcience

06.

Les images de l’explosion à Beyrouth au ralenti

07.

La pandémie a transformé les champs de pétrole en champs de ruines

01.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

02.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

03.

Vaccin contre la Covid-19 : pourquoi les pérégrinations de la recherche russe pourraient se révéler crédibles

04.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

05.

Canicule : petite liste des aliments les plus risqués à la consommation quand le thermomètre monte

06.

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Relocaliser l’alimentation : une vraie bonne idée ?

03.

Zemmour est « sous-humain » (c'est à dire un sous-homme) ! Et c’est un surhomme qui le dit…

04.

Masques et crise de la masculinité : les ingrédients du cocktail explosif de violences en série

05.

Liban : Emmanuel Macron lance un appel à un "profond changement" auprès de la classe politique

06.

Beyrouth : le rêve éveillé de l'Elysée sur l'Orient

ça vient d'être publié
décryptage > Santé
Evolution de la pandémie

Coronavirus : l’automne de toutes les inconnues

il y a 25 min 3 sec
décryptage > Santé
Lutte contre le virus

Vous avez dit "cluster" ?

il y a 1 heure 46 min
décryptage > Politique
Gestion des crises

Insécurité : mais pourquoi l'Etat s'apprête-t-il à tuer le seul outil statistique un peu fiable ?

il y a 2 heures 31 min
décryptage > Europe
Molle Union

L’Europe a-t-elle déjà perdu face à la Turquie ?

il y a 3 heures 38 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Amazonia" de Patrick Deville, exploration littéraire au coeur du pays d'Aguirre

il y a 15 heures 30 min
pépites > Politique
Démocratie
Biélorussie : Emmanuel Macron exprime sa "très grande préoccupation"
il y a 16 heures 38 min
pépites > Santé
Impact de la catastrophe
Liban : plus de la moitié des hôpitaux de Beyrouth seraient "hors service" après l’explosion
il y a 18 heures 22 min
pépites > Europe
Accident ferroviaire
Un train de passagers déraille en Ecosse, les autorités redoutent un lourd bilan
il y a 19 heures 43 min
pépite vidéo > International
Violence de la catastrophe
Les images de l’explosion à Beyrouth au ralenti
il y a 20 heures 59 min
décryptage > Société
Tout nouveau tout beau

Vous avez aimé le # "privilège blanc" ? Vous adorerez le # "privilège juif"

il y a 23 heures 57 min
décryptage > Culture
Et "Le bateau ivre" ça se prononce comment en wesh wesh ?

Rimbaud était une "caillera" ! C’est un prestigieux spécialiste de son œuvre du nom de Yassine Belattar qui nous l’apprend

il y a 1 heure 27 min
décryptage > Economie
Réorientation

Mais à quoi va servir l’épargne accumulée par les Français depuis le confinement ?

il y a 2 heures 13 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

La pandémie a transformé les champs de pétrole en champs de ruines

il y a 2 heures 50 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Roumeli - Voyages en Grèce du Nord" de Patrick Leigh Fermor, vagabondage dans une Grèce inconnue des touristes

il y a 15 heures 24 min
light > Culture
Secteur menacé par la crise ?
La fréquentation "s'écroule" au château de Versailles face à l’absence de touristes étrangers
il y a 15 heures 58 min
pépites > Politique
Nouvelle affectation ?
Agnès Buzyn pourrait être nommée à la tête d’Universcience
il y a 17 heures 49 min
light > Media
Nouvelle équipe
Plusieurs départs au sein du magazine Paris Match dont Valérie Trierweiler
il y a 18 heures 58 min
pépites > Politique
Vice-présidente
Joe Biden choisit la sénatrice Kamala Harris comme colistière avant l’élection présidentielle face à Donald Trump
il y a 20 heures 8 min
décryptage > High-tech
Avenir

Comment empêcher la fuite des cerveaux français du numérique ?

il y a 23 heures 37 min
décryptage > Santé
Course contre la montre

Vaccin contre la Covid-19 : pourquoi les pérégrinations de la recherche russe pourraient se révéler crédibles

il y a 1 jour 5 min
© Reuters
© Reuters
De l'avant

La France s'engage : François Hollande détaille le projet "innovant, utile et qui va permettre une reconnaissance"

Publié le 24 juin 2014
Le président de la République était l'invité de France Info. Il a détaillé son plan pour qu'il y ait davantage d'initiatives "émanant de la société".
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le président de la République était l'invité de France Info. Il a détaillé son plan pour qu'il y ait davantage d'initiatives "émanant de la société".

'La France s'engage', c'est le nouveau projet de François Hollande. L'Etat va en effet soutenir 15 projets qui font bouger le pays avec un budget de 50 millions d'euros. Pour cela, un fonds d'expérimentation sur trois ans va être créé pour favoriser l'expansion de l'économie solidaire. Le projet sera présenté ce mardi après-midi à l'Elysée. Avant cela, le chef de l'Etat en a fait la promotion sur France Info.

"La France a plein d'initiative qui partent de la société. Des individus veulent innover donc mon rôle est de donner un label présidentiel, il faut faire que ce soit un chaniter présidentiel. Il faut que le projet soit innovant, il faut qu'il soit utile qu'il apporte un progrès et qu'il puisse à terme être généralisé. On a choisi de soutenir 15 projets. On a fait un choix d'amorçage" a d'abord expliqué le président de la République. 

François Hollande a ensuite détaillé son plan. "Il ne s'agit pas de se désengager. Il ne faut pas se mettre en retrait, l'Etat a un devoir de former, d'éduquer mais des compatriotes passent au travers les mailles du filets donc il faut aider les idées. D'où le choc de simplification que je veux porter. Il faut aider ceux qui ont des idées dans tous les domaines. Tous doivent être accompagnés. On va mettre les besoins sociaux, les nouvelles technologies en commun. (...) 50 millions, ce n'est pas rien. On apporte de l'argent mais le principal, c'est de labelliser, d'apporter une reconnaissance. Cet argent public complété par l'argent privé doit porter l'initiative. Tous les grands progrès de la société sont nés de la société, comme l'assurance maladie. L'Etat généralise ensuite" a-t-il soutenu.

Puis, François Hollande a été interrogé sur les différentes grèves qui ont eu lieu ou qui se réroulent. "Il y a des revendications qui s'expriment. Je ne vais pas m'en allarmer plus que cela. Il faut trouver des solutions mais il faut s'intéresser à ce qui bouge, ce qui va dans le bon sens. On a plein de projets qui noys arrive du monde entier. La France a des atouts. Il faut regarder dans tout ce qu'elle porte de mieux" a-t-il commenté, voulant être rassurant. 

Et quid de la colère des intermittents ? "La France s'engage aussi pour la culture, ce qui fait notre exception culturelle. Il faut garder les festivals. Je veux rassurer les intermittents, une garantie est assurée. On va péréniser le régime pour qu'il n'y ait aucun doute. On va lever les crispations. Nous allons leur donner une perspective longue" a-t-il expliqué avant de terminer optimiste, "ce qui compte, c'est que les Français sachent où on va. On a lancé des réformes qui vont porter leurs fruits. On continue. La France doit avoir confiance. Elle est belle et puissante lorsqu'elle avance". 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
winnie
- 25/06/2014 - 08:19
Tellement ....
inintéressant que l' IMPOSTEUR peut bien baver tant qu'il peut ;plus personne ne l'écoute car tout ces discours ne sont suivis d'aucun effets.
quesako
- 24/06/2014 - 20:49
Il ne donne même pas le coût de la grève SNCF !
Mais en France on aime mieux acheter et soutenir les syndicats extrémistes !
langue de pivert
- 24/06/2014 - 17:05
"50 000 000 € ce n'est pas rien"...tu l'as dit bouffi ! ☺
En gros il va prendre de l'argent aux contribuables pour favoriser des projets qui lui conviennent ! Touche pas au grisbi...etc etc ! ☺