En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
Le libéralisme a la cote

Les Français et le libéralisme : pour 25% des Français, la droite devrait se revendiquer "libérale"

Publié le 06 mai 2014
Nicolas Sarkozy incarne le mieux le libéralisme, selon un sondage Ifop.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Sarkozy incarne le mieux le libéralisme, selon un sondage Ifop.

Les Français seraient libéraux malgré eux, selon un sondage Ifop pour i-Télé et l'Opinion. Sur les questions de l'assurance-maladie ou de service public, ils sont moins prêts à accepter le libre jeu du marché. Mais à la question : quel est le mot préféré de la devise de la République Française ? "Liberté" remporte la palme d'or pour 48% des sondés, soit 6% de plus qu'en 1999. Parmi les sympathisants de gauche même, "liberté" et "égalité" raflent autant de suffrages (37% et 38% respectivement). Et 57% des Français déclarent "aimer le libéralisme", une proportion qui monte à 80% chez les sympathisants UMP et 82% chez ceux de l'UDI.

De même, les valeurs libérales sont plébiscitées. Initiative, autonomie, responsabilité et mérite sont appréciés par plus de 90% des Français. En revanche, si le mot "libéralisme" s'avère plus clivant pour les Français, la valeur du libéralisme est en nette recul. La concurrence et l'économie de marché remportent une majorité d'opinions favorables. Même parmi les sympathisants PS, 91% déclarent aimer l'entreprise et 71% la concurrence.

De manière cohérente, les Français estiment que les partis politiques devraient assumer le mot "libéral". La droite devrait se définir avant tout comme libérale, plutôt que gaulliste, conservatrice ou centriste. Si la gauche doit rester néanmoins socialiste pour 27% des sondés, ce chiffre marque un recul depuis 1999 où il s'élevait à 35%. Aujourd'hui, 19% des personnes interrogées pensent même que la gauche devrait être social-libérale.

Enfin, pour incarner les idées libérales, les Français ont choisi des personnalités de tout bord. Sur le podium : Nicolas Sarkozy arrive en tête (43%) suivi par Manuel Valls (26%) et Christine Lagarde (26%). Quant à François Hollande, il arrive en dixième position avec 10%. Reste à savoir si ces chiffres parleront d'eux-mêmes pour le rendez-vous de 2017…

Vu sur : Lu sur Ifop.com
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Guillaume Larrivé à droite toute ; François-Xavier Bellamy refuse d’enfoncer Wauquiez après les européennes ; Ziad Takieddine nie toute "machination" contre Nicolas Sarkozy ; Benjamin Griveaux ou les ravages de la transparence (anonyme)

02.

Si vous pensiez que la dette américaine détenue par la Chine met Washington à la merci de Pékin, ce graphique pourrait vous surprendre

03.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

04.

Un Rugy de perdu, 10 populistes de retrouvés ? Quand les opérations mains propres ne produisent pas la vertu escomptée

05.

A ses ralliés, la République (En marche) pas reconnaissante

06.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

07.

Rentrée sous pression : pourquoi la mi-mandat pourrait être fatale pour l’unité de la LREM

01.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

02.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

05.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

06.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

04.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

05.

Et toute honte bue, François de Rugy limogea sa chef de cabinet…

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Nana de la falaise
- 07/05/2014 - 07:16
Sarko a commencé par libéral-conservateur
Aidé par ses amis de l'UMP et du centre, la bande à Raffarin et Borloo, il a fini en bon petit socialo.
C'est la voie choisie définitivement par l'UMP.
Nos voies se séparent.
Anguerrand
- 07/05/2014 - 06:55
Le monde entier est libéral
Et ceci depuis des millénaires, le monde à vécu naturellement selon ce mode. Il a fallu Marx et ses idéologies égalitaires pour que l'on tente le communisme; celui ci n'a jamais amené que pauvreté, sauf pour les dirigeants et dictatures.
La France est l'un des derniers pays ou les habitants sont encore tentés par cette idéologie.
Loupdessteppes
- 07/05/2014 - 05:56
Discours éculé de marxistes attardes
La France doit s'adapter et devenir pragmatique... Marre des idéologies lénifiantes (sic)