En direct
Best of
Best of du 16 au 23 mars 2019
En direct
Le libéralisme a la cote
Les Français et le libéralisme : pour 25% des Français, la droite devrait se revendiquer "libérale"
Publié le 06 mai 2014
Nicolas Sarkozy incarne le mieux le libéralisme, selon un sondage Ifop.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Sarkozy incarne le mieux le libéralisme, selon un sondage Ifop.

Les Français seraient libéraux malgré eux, selon un sondage Ifop pour i-Télé et l'Opinion. Sur les questions de l'assurance-maladie ou de service public, ils sont moins prêts à accepter le libre jeu du marché. Mais à la question : quel est le mot préféré de la devise de la République Française ? "Liberté" remporte la palme d'or pour 48% des sondés, soit 6% de plus qu'en 1999. Parmi les sympathisants de gauche même, "liberté" et "égalité" raflent autant de suffrages (37% et 38% respectivement). Et 57% des Français déclarent "aimer le libéralisme", une proportion qui monte à 80% chez les sympathisants UMP et 82% chez ceux de l'UDI.

De même, les valeurs libérales sont plébiscitées. Initiative, autonomie, responsabilité et mérite sont appréciés par plus de 90% des Français. En revanche, si le mot "libéralisme" s'avère plus clivant pour les Français, la valeur du libéralisme est en nette recul. La concurrence et l'économie de marché remportent une majorité d'opinions favorables. Même parmi les sympathisants PS, 91% déclarent aimer l'entreprise et 71% la concurrence.

De manière cohérente, les Français estiment que les partis politiques devraient assumer le mot "libéral". La droite devrait se définir avant tout comme libérale, plutôt que gaulliste, conservatrice ou centriste. Si la gauche doit rester néanmoins socialiste pour 27% des sondés, ce chiffre marque un recul depuis 1999 où il s'élevait à 35%. Aujourd'hui, 19% des personnes interrogées pensent même que la gauche devrait être social-libérale.

Enfin, pour incarner les idées libérales, les Français ont choisi des personnalités de tout bord. Sur le podium : Nicolas Sarkozy arrive en tête (43%) suivi par Manuel Valls (26%) et Christine Lagarde (26%). Quant à François Hollande, il arrive en dixième position avec 10%. Reste à savoir si ces chiffres parleront d'eux-mêmes pour le rendez-vous de 2017…

Vu sur : Lu sur Ifop.com
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Vladimir Poutine est censé quitter le pouvoir en 2024. Certains au Kremlin envisageraient un autre scénario
02.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
03.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
04.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
05.
La Nasa envisage d'explorer la protoplanète Pallas dans la ceinture d'astéroïdes ; Osiris-Rex : deux découvertes surprenantes sur l'astéroïde Bennu !
06.
Acte 19 des Gilets jaunes : victoire sur le terrain pour le gouvernement, incertitude politique maximale
07.
“La révolte du public” : interview exclusive avec Martin Gurri, l'analyste de la CIA qui annonçait la crise des Gilets jaunes dès 2014
01.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
02.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
03.
“La révolte du public” : interview exclusive avec Martin Gurri, l'analyste de la CIA qui annonçait la crise des Gilets jaunes dès 2014
04.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
05.
MBS, le prince héritier saoudien dépossédé d’une partie de ses pouvoirs par le Roi Salman
06.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
01.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
02.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
03.
Recours à l’armée face aux Gilets jaunes : la dangereuse fuite en avant du gouvernement
04.
Violence inexcusable MAIS aspiration à la justice sociale : la double nature de la contestation des Gilets jaunes dont aucun parti ne parvient à tirer une synthèse convaincante
05.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
06.
Profondément convaincus ou en réaction épidermique à Emmanuel Macron ? L’enquête exclusive qui révèle que les Français se disent nettement plus nationalistes et favorables au protectionnisme que les autres Européens ?
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Nana de la falaise
- 07/05/2014 - 07:16
Sarko a commencé par libéral-conservateur
Aidé par ses amis de l'UMP et du centre, la bande à Raffarin et Borloo, il a fini en bon petit socialo.
C'est la voie choisie définitivement par l'UMP.
Nos voies se séparent.
Anguerrand
- 07/05/2014 - 06:55
Le monde entier est libéral
Et ceci depuis des millénaires, le monde à vécu naturellement selon ce mode. Il a fallu Marx et ses idéologies égalitaires pour que l'on tente le communisme; celui ci n'a jamais amené que pauvreté, sauf pour les dirigeants et dictatures.
La France est l'un des derniers pays ou les habitants sont encore tentés par cette idéologie.
Loupdessteppes
- 07/05/2014 - 05:56
Discours éculé de marxistes attardes
La France doit s'adapter et devenir pragmatique... Marre des idéologies lénifiantes (sic)