En direct
Best of
Best of du 5 au 11 janvier
En direct
Riposte contre riposte
Tribune de Nicolas Sarkozy : la réponse de François Hollande
Publié le 21 mars 2014
Le président de la République estime que "toute comparaison avec des dictatures est forcément insupportable"
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le président de la République estime que "toute comparaison avec des dictatures est forcément insupportable"

La contre-attaque de Nicolas Sarkozy était attendue. Elle a été violente. Récemment mis en cause dans de multiples affaires, l'ancien président s'est défendu ce jeudi. Pas de prise de parole, pas de long discours, l'ex-chef de l'Etat a choisi de s'adresser aux Français par le biais d'une lettre publiée dans Le Figaro. Une missive dans laquelle il riposte violemment contre toutes les suspicions à son encontre comparant notamment les écoutes le visant aux méthodes de la Stasi (la police d'Etat de l'ex-RDA). Une sortie virulente qui a secoué la classe politique. En déplacement à Bruxelles ce jeudi pour évoquer le cas de la Crimée, François Hollande a lui aussi réagi à cette tribune de Nicolas Sarkozy. Le président, qui souligne tout d'abord qu'il "ne répondrait à aucune polémique", affirme ensuite que "toute comparaison avec des dictatures est forcément insupportable".

"Je ne répondrai à aucune polémique parce que je suis président de la République et que j'ai ce devoir d'assurer le respect des principes qui fondent notre organisation judiciaire et notre République", insiste-t-il. Avant de répliquer avec force : "Laisser penser que notre pays, notre République puissent ne pas être fondés sur les libertés, c'est introduire un doute qui n'a pas sa place, et toute comparaison avec des dictatures est forcément insupportable". Nicolas Sarkozy juge dans sa tribune que les principes fondamentaux de la République ont été "foulés au pied" dans les procédures judiciaires le visant.

"Mon devoir comme tout président de la République",assène François Hollande, "c'est d'assurer l'indépendance de la justice, la séparation des pouvoirs, l'exercice des droits de la défense, la présomption d'innocence, le respect des décisions de la chose jugée qui s'imposent à tous". C'est "de faire en sorte que les magistrats puissent faire leur travail dans notre pays, non pas comme ils le pensent individuellement, mais comme le droit leur fait obligation d'agir" et "c'est aussi de veiller à ce que les avocats puissent assurer la tâche qui est la leur", poursuit-il.

"Je le ferai ce devoir, je l'assurerai ce devoir chaque fois que la justice sera mise en cause, car vouloir atteindre ces principes-là c'est altérer la confiance que les citoyens doivent avoir à l'égard de la justice", martèle François Hollande. Puis, concernant les écoutes judiciaires, le président certifie qu'elles étaient "décidées par des juges indépendants, sans que l'exécutif, que ce soit le garde des Sceaux et encore moins le ministre de l'Intérieur n'aient à intervenir"

Ces écoutes sont "encadrées par une loi de 2004", a-t-il rappelé relevant qu'à l'époque "ce n'était pas la majorité actuelle qui était en responsabilité". Le président de la République a par ailleurs mis en exergue que les juges "lorsqu'ils décident du déclenchement d'une écoute judiciaire" doivent aussitôt "en informer le bâtonnier quand il s'agit d'un avocat" et doivent en demander le renouvellement "au bout de quatre mois".

François Hollande a conclu en réaffirmant sa volonté que la réforme du Conseil supérieur de la magistrature (CSM) "puisse aboutir" afin que "l'indépendance de la justice soit encore renforcée". Pas de doute, la lettre de Nicolas Sarkozy n'a pas fini de faire parler.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
02.
Oui, il y a “des gens en situation de pauvreté qui déconnent”. Mais voilà pourquoi la question et la solution sont largement ailleurs
03.
Sévère répression des gilets jaunes : la justice française est-elle en train de préfèrer l’ordre à la justice ?
04.
Attentat de Strasbourg : la vérité émerge sur la cas de Mehdi Chekatt
05.
Taxe à 75% : pourquoi l’échec de la seule bonne idée de François Hollande aurait dû inquiéter
06.
Elections européennes : La République en Marche détrône le Rassemblement national selon un nouveau sondage
07.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
01.
Patrick Bruel aime une nouvelle femme de (bien) moins de 50 ans; Vincent Cassel : entre sa (très) jeune épouse & sa fille aînée, c’est tendu; Sophie Marceau s’occupe de son fils, René-Charles Angélil-Dion de ses frères, Anouchka Delon de toute la famille
02.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
03.
Le Royaume-Uni se prépare à un Brexit sans accord et ne voit plus comment arrêter cette chronique d’un chaos annoncé
04.
Alerte Rouge : après la Chine, Donald Trump entend s’attaquer à l’Europe et voilà pourquoi la France serait bien inspirée de réagir au plus vite
05.
Littéralement explosif : le sondage exclusif qui montre que la condamnation de la violence par les Français... baisse (et que le nombre de ceux qui disent la comprendre augmente)
06.
Inégalités : la France est allée au maximum de ce que la redistribution fiscale permettait. Voilà ce qui pourrait être fait désormais
07.
Robots payeurs : mais que s’est-il vraiment passé sur la cagnotte de soutien aux policiers ?
01.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
02.
Patrick Bruel aime une nouvelle femme de (bien) moins de 50 ans; Vincent Cassel : entre sa (très) jeune épouse & sa fille aînée, c’est tendu; Sophie Marceau s’occupe de son fils, René-Charles Angélil-Dion de ses frères, Anouchka Delon de toute la famille
03.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
04.
Alerte Rouge : après la Chine, Donald Trump entend s’attaquer à l’Europe et voilà pourquoi la France serait bien inspirée de réagir au plus vite
05.
Ce à quoi se condamnent lentement mais sûrement les Gilets jaunes
06.
Inégalités : la France est allée au maximum de ce que la redistribution fiscale permettait. Voilà ce qui pourrait être fait désormais
01.
Grand débat national : l’équation impossible d’Emmanuel Macron
02.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
03.
Pourquoi Macron, les populistes et les gilets jaunes sont tous le produit de la même vague (et pourquoi ils seraient bien inspirés de le comprendre réciproquement)
04.
Marine Le Pen : vent en poupe mais… tigre de papier ?
05.
Si la France vit un moment révolutionnaire (et voilà pourquoi c’en est bien un), quelle stratégie politique pour éviter le chaos et en sortir par le haut ?
06.
Olivier Roy : « L’Europe ne comprend plus les croyants et nous y perdons tous beaucoup »
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires