En direct
Best of
Best of du 18 au 24 mai 2019
En direct
Suspense
Municipales 2014 à Marseille : Gaudin domine le 1er tour mais incertitude sur le résultat final
Publié le 10 mars 2014
La droite semble être en position de force, d'après un sondage BVA pour Le Parisien. Malgré tout, il est impossible de prédire sa victoire car à Marseille tout se joue par secteur.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La droite semble être en position de force, d'après un sondage BVA pour Le Parisien. Malgré tout, il est impossible de prédire sa victoire car à Marseille tout se joue par secteur.

La gauche affaiblie à Marseille. C’est en tout cas le résultat du le sondage BVA réalisé pour Le Parisien ce lundi, en vue des municipales. Cependant, il est impossible de prédire une victoire de la droite car, comme à Paris et à Lyon, à Marseille tout se joue par secteur. D’après le sondage, le maire sortant UMP Jean-Pierre Gaudin serait le grand vainqueur du premier tour, à 41% contre 26% pour Patrick Mennucci. Ce dernier étant pourtant soutenu par les verts. "Il y a une vraie usure Gaudin mais, dans le même temps, il n’y a pas d’enthousiasme derrière Mennucci", a reconnu un élu marseillais. Même s’il ne subit plus la concurrence d’un candidat écologiste, le PS a vu surgir la candidature de l’ancien président de l’OM, Pape Diouf, qui mord surtout sur son électorat et qui réalise 5 %. Au second tour, Gaudin recueillerait 45 %, devant Mennucci (39 %) et le candidat FN Stéphane Ravier (16 %).

"Le rapport de force est largement favorable à la droite, a confirmé Gaël Sliman, directeur de BVA Opinion. Mais, malgré son mauvais score, il n’est pas à exclure que la gauche l’emporte." Car dans le troisième secteur (quatrième et cinquième arrondissements), la ministre socialiste Marie-Arlette Carlotti pourrait bien tout faire basculer. Actuellement en tête des intentions de votes, elle devancerait l’UMP Bruno Gilles de deux points (44% contre 42%). Si elle gagne, cela pourrait empêcher une quatrième victoire consécutive de Jean-Claude Gaudin. "Si la gauche l’emporte, elle pourra remercier le FN", a estimé Gaël Sliman au vu des sondages.

En effet, le parti frontiste, emmené par Stéphane Ravier, espère être en capacité de se maintenir dans les huit secteurs de Marseille, entraînant donc des triangulaires pour le second tour. Dans le sondage BVA, dans le 3e secteur, le candidat FN recueillerait 15 % au premier tour et 14 % au second. Des scores assez similaires sur l’ensemble de la ville (16 % au premier et au second tour). "Si le FN devient fort partout, il peut piquer des sièges à la droite et nous avantager", a reconnu un élu socialiste. Mais Ravier, qui se présente dans le 7e secteur, détenu par la gauche, se dit aussi en mesure de l’emporter dans ces arrondissements, ce qui priverait la gauche d’une victoire à Marseille. Le FN compte en tout cas faire une percée dans la ville. Marine Le Pen viendra soutenir Ravier lors d’une réunion publique le dimanche 16 mars.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
En savoir plus
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires