À Propos

Wladimir Andreff est professeur émérite en Sciences Economiques à l'Université de Paris 1 Panthéon Sorbonne.
Il a fondé en 1990 le ROSES (Réforme et Ouverture des Systèmes Economiques post-Socialistes), laboratoire associé du CNRS, intégré depuis dans le Centre d'Economie de la Sorbonne. Il est aussi à l'origine de l'URGENSE (Unité de Recherche Grenobloise sur les Economies et les Normes du Socialisme Existant) de l'Université de Grenoble 2. Il est responsable du GREFIG (Groupe de Recherche en Economie et Finance Internationales Quantitatives de Grenoble) à l'Université de Grenoble et chercheur associé au Centre de Droit et d'Economie du Sport, de l'Université de Limoges, depuis 1978.

Entre autre fonctions honorifiques nationales ou internationales, il est en 2007-2008, président de l'Association Française de Science Economique (AFSE).

Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ses Contributions
Paris 2024
Journée olympique pour Paris : joli show mais une idée toujours aussi mauvaise pour la capitale
Paris organise ce vendredi et samedi les Journées Olympiques, officiellement pour fêter l'anniversaire du CIO, mais surtout pour promouvoir la candidature parisienne aux JO de 2024. Ne seront pas évoquées les nombreuses raisons pour lesquelles la France ne devrait pas organiser ces jeux.
24/06/2017 - 10h42
02
Candidature spontanée ?
Paris dévoile un nouveau logo pour les JO 2024... mais les raisons de ne pas vouloir les organiser restent toujours aussi valables
Paris dévoile ce mardi sur l'Arc de Triomphe le logo de sa campagne pour l'organisation des JO 2024. Un événement marquant qui risque de reléguer au second rang les nombreuses raisons pour lesquelles la France ne devrait pas se porter candidate.
09/02/2016 - 09h01
07
Candidature
Paris dévoile un nouveau logo pour les JO 2024... mais les raisons de ne pas vouloir les organiser restent toujours aussi valables
Paris dévoile ce mardi sur l'Arc de Triomphe le logo de sa campagne pour l'organisation des JO 2024. Un événement marquant qui risque de reléguer au second rang les nombreuses raisons pour lesquelles la France ne devrait pas se porter candidate.
08/02/2016 - 22h14
03
Contributeurs les + lus
Période :
24 heures
7 jours