À Propos

Jacobo Machover est un écrivain cubain exilé en France. Il a publié en 2019 aux éditions Buchet Castel Mon oncle David. D'Auschwitz à Cuba, une famille dans les tourments de l'Histoire. Il est également l'auteur de : La face cachée du Che (Armand Colin), Castro est mort ! Cuba libre !? (Éditions François Bourin) et Cuba de Batista à Castro - Une contre histoire (éditions Buchet - Chastel).

 

 

Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ses Contributions
"Avec Castro, à l’heure du crime"

Les connexions castristes du tueur de Dallas : questions sur l’assassinat de John F. Kennedy et ses relations avec le gouvernement cubain

Cette brève investigation est le fruit de l’étrange impression que m’a toujours produit le récit de Jean Daniel sur sa présence au côté de Fidel Castro, ainsi que des entretiens qu’il a continué à accorder peu avant sa mort. Ceux qui connaissent au plus près les intériorités du pouvoir castriste peuvent avoir des soupçons légitimes.
15/07/2020 - 12h06
5 1
Lueur d'espoir

Quand l’Amérique du Sud trahit les espoirs de la gauche radicale … à moins que ce ne soit l’inverse

Même si les signaux de démocratisation restent faibles, la démission dimanche dernier du président Evo Morales en Bolivie contredit le récit d'une partie des gauches radicales européennes, selon lesquelles le "socialisme du XXIème siècle" constituerait un modèle alternatif à la démocratie libérale.
14/11/2019 - 09h54
3 1
Répression

Pourquoi le Venezuela fait flamber les névroses de l’extrême-gauche française

Au Venezuela Juan Guaido à l'occasion du premier mai avait appelé à la « plus grande manifestation de l’histoire du Venezuela » pour déloger Nicolas Maduro du pouvoir.
02/05/2019 - 07h24
13 3
Bonnes Feuilles

Pourquoi Fulgencio Batista peut être considéré comme un enfant de choeur à côté des frères Castro

Fulgencio Batista, celui que l’imaginaire collectif pétri par la propagande castriste considère comme un dictateur sanglant, à la solde des États-Unis et complice de la mafia, fut un personnage bien plus complexe que cela. Métis aux origines misérables, sergent révolutionnaire, président démocratiquement élu, écrivain autodidacte, homme d’État et putschiste autocrate, "El Hombre" accumulait les paradoxes. Jacobo Machover fait le tableau de cet homme méconnu, dans "Cuba de Batista à Castro", publié chez Buchet Chastel.
14/10/2018 - 10h58
2 0
Bonnes Feuilles

Le racisme ordinaire de Jean-Paul Sartre à l'égard du "singe" Batista

Fulgencio Batista, celui que l’imaginaire collectif pétri par la propagande castriste considère comme un dictateur sanglant, à la solde des États-Unis et complice de la mafia, fut un personnage bien plus complexe que cela. Métis aux origines misérables, sergent révolutionnaire, président démocratiquement élu, écrivain autodidacte, homme d’État et putschiste autocrate, "El Hombre" accumulait les paradoxes. Jacobo Machover fait le tableau de cet homme méconnu, dans "Cuba de Batista à Castro", publié chez Buchet Chastel.
13/10/2018 - 11h07
0 0
Contributeurs les + lus
Période :
24 heures
7 jours