À Propos

Eric Deschavanne est professeur de philosophie.

A 48 ans, il anime depuis quinze ans à la Sorbonne, avec Pierre-Henri Tavoillot, le Collège de philosophie. Il a été, après un passage comme chargé de mission auprès du Ministre de l’Education nationale Luc Ferry, l’un des rapporteurs de la Commission présidé par Claude Thélot qui organisa le grand débat national sur l’avenir de l’Ecole en 2003-2004.

Il est actuellement membre du Conseil d’analyse de la société et chargé de cours à l’université Paris IV et a récemment publié Le deuxième
humanisme – Introduction à la pensée de Luc Ferry
(Germina, 2010). Il est également l’auteur, avec Pierre-Henri Tavoillot, de Philosophie des âges de la vie (Grasset, 2007).

Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ses Contributions
Temps politique
L'illusion de la démocratie directe, la nécessité de l’apprentissage de la démocratie EN direct
En plus d'être un mouvement citoyen, les gilets jaunes posent la question de l'importance du temps médiatique.
05/12/2018 - 09h47
35
Jeu de maux
La crise du sens derrière la crise de l'essence : comment une addition de réformes rationnelles produit un résultat politique qui ne l'est plus du tout
La grogne des gilets jaunes dit bien plus sur l'état de notre société et son rapport à l'action politique que sur la simple réforme sur le prix de l'essence.
15/11/2018 - 09h31
123
Polémique
Itinérance présidentielle et querelle Pétain : le triomphe d'une mémoire édifiante et pacifiste
Voilà les différentes leçons à retenir de la polémique absurde et dérisoire concernant l'"hommage à Pétain".
12/11/2018 - 07h03
00
Toussaint
Jour des morts : comment notre monde qui ne croit plus en rien se trouve démuni face à la douleur de la disparition
La fête de la Toussaint marque pour les catholiques la célébration des saints, qui est suivie le jour suivant de la Commémoration des morts.
02/11/2018 - 10h28
00
Injonctions contradictoires
Coup de fatigue pour Emmanuel Macron : les démocraties sont-elles devenues les bourreaux de leurs dirigeants ?
Le président de la République a allégé son calendrier pour la fin de cette semaine. Le chef de l'Etat expérimente le rythme intense de l'exercice du pouvoir.
31/10/2018 - 10h02
00
Contributeurs les + lus
Période :
24 heures
7 jours