À Propos

Eric Deschavanne est professeur de philosophie.

A 48 ans, il anime depuis quinze ans à la Sorbonne, avec Pierre-Henri Tavoillot, le Collège de philosophie. Il a été, après un passage comme chargé de mission auprès du Ministre de l’Education nationale Luc Ferry, l’un des rapporteurs de la Commission présidé par Claude Thélot qui organisa le grand débat national sur l’avenir de l’Ecole en 2003-2004.

Il est actuellement membre du Conseil d’analyse de la société et chargé de cours à l’université Paris IV et a récemment publié Le deuxième
humanisme – Introduction à la pensée de Luc Ferry
(Germina, 2010). Il est également l’auteur, avec Pierre-Henri Tavoillot, de Philosophie des âges de la vie (Grasset, 2007).

Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ses Contributions
SOS discours politiques orphelins du réel
Le poids des mots, le choc des photos… mais quid des idées ?
Les discours politiques tendent de plus en plus à l’exaltation et au symbolique, mais n’articulent plus leurs discours avec le réel.
12/05/2019 - 11h07
11
J’ai tiré sur le fil de la morale et tout le macronisme est venu ?
Pourquoi la moralisation et la vertu n’intéressent que moyennement les électeurs de ceux qui en font profession
près la polémique Nathalie Loiseau, ou la question des violences pointées par l'ONU concernant la répression du mouvement des Gilets jaunes, le gouvernement être en prise avec une remise en question morale, alors même que le gouvernement prône une forme de vertu en politique.
29/04/2019 - 09h02
83
Addict
Cette fâcheuse addiction du monde contemporain à la pornographie émotionnelle
L'incendie de Notre-Dame a suscité un élan de générosité nationale et internationale mais a aussi été prétexte à plusieurs récupérations politiques comme les "antis" Notre-Dame qui considèrent qu'on donne plus pour des monuments que pour des SDF, ou certains responsables rivalisant pour exprimer leur "douleur".
20/04/2019 - 11h12
140
SOS vision politique
Violence inexcusable MAIS aspiration à la justice sociale : la double nature de la contestation des Gilets jaunes dont aucun parti ne parvient à tirer une synthèse convaincante
Alors que 83% des Français condamnent les violences consécutives aux actions des Gilets jaunes, 53% d'entre eux continuent d'approuver le mouvement (soutien et sympathie), selon un sondage Elabe pour BFMTV.
21/03/2019 - 07h43
3121
Sport national
Hijab de Decathlon : petits éléments pour départager ce qui relève de l’hystérie et ce qui relève de la réaction légitime
Si le débat et les arguments déployés sont légitimes, la polémique relève de l'hystérie.
04/03/2019 - 11h20
60
Contributeurs les + lus
Période :
24 heures
7 jours