À Propos

Grand reporter, critique littéraire notamment pour le journal Service Littéraire, satiriste, Christian Millau est aussi écrivain.

Parmi ses parutions les plus récentes : Au galop des hussards (Grand prix de l'Académie française de la biographie et prix Joseph-Kessel), Bons baisers du goulag et aux éditions du Rocher,  Le Petit Roman du vin, Journal impoli (prix du livre incorrect 2011), Journal d'un mauvais Français (21 avril 2012) et Dictionnaire d'un peu tout et n'importe quoi (Rocher, 2013)

Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ses Contributions
Atlantico Lettres
Les vrais rebelles de la littérature
Bruno de Cessole mobilise avec brio les insoumis et les francs-tireurs. Une critique du journal "Service Littéraire".
03 décembre 2014
0 0
Atlantico Lettres
Trierweiler lui fait le coup du père François
La lamentable histoire du président et de l’envoyée spéciale sous la couette.
01/10/2014 - 13h15
Le Mercredi 1 octobre 2014
0 2
Atlantico Lettres
En 1944, les GI's ne baisaient pas toujours que la main des dames
Découvrir en 2014 que le guerrier ne se contente pas toujours de ne baiser que la main des dames est selon la presse un exploit qu’il fallait saluer. C'est du moins ce que laissent entendre les critiques curieusement enthousiastes faites au livre de Mary Louise Roberts, "Des GI’s et des femmes".
07/05/2014 - 13h21
0 15
Atlantico Lettres
Ras-le-bol des écolos !
Toutes les semaines, le journal Service Littéraire vous éclaire sur l'actualité romanesque. Aujourd'hui, retour sur "Ras-le-bol des écolos", de Maud Fontenoy et "Du bonheur d’être réac", de Denis Tillinac.
17/04/2014 - 13h10
0 3
Elémentaire mon cher

Immunité d’humoriste ? La différence entre Desproges, Coluche et Dieudonné c’est que les deux premiers ne croyaient pas aux horreurs qu’ils proféraient

Alors que Dieudonné a déclaré ne pas être "un nazi" ni "antisémite" dans sa conférence de presse du 11 janvier, son public soutient que ces propos ne sont que ceux d'un humoriste et qu'ils sont dignes d'un Coluche ou d'un Desproges, adulés pour leur liberté de paroles. Mais eux étaient au-dessus de tout soupçon quant à leurs véritables convictions.
12/01/2014 - 10h00
236
Contributeurs les + lus
Période :
24 heures
7 jours