À Propos

Christian Bidégaray, professeur de Droit public et de Science politique, a effectué l’essentiel de sa carrière à l’Université de Nice où il fut successivement président de la Section de Droit public puis de Science politique. Il est le fondateur de la filière Science politique à la Faculté de Droit de Nice et fut directeur du Laboratoire LARJEPTAE (Laboratoire de recherches juridiques, économiques et politiques sur les transformations des activités de l’État) puis du Laboratoire ERMES (Équipe de Recherche sur les Mutations de l’Europe et de ses Sociétés). Il fut membre du Conseil d’administration de la Fondation nationale des sciences politiques, du Conseil national des universités(CNU – 4e section), de plusieurs jurys d’agrégation de l’enseignement supérieur en Science politique et Droit public et a siégé pendant deux mandats à la Commission des Sondages. Jusqu'en 2016, le Professeur Bidégaray Le Professeur Bidégaray dispensait également ses cours aux étudiants de l'Ecole de journalisme de Nice.

Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ses Contributions
Illusion juridique
Inscription de la Corse dans la Constitution : le faux-semblant jeté par Emmanuel Macron aux nationalistes
Le discours qu'Emmanuel Macron a tenu en Corse a été qualifié de "discours de vengeance" par le dirigeant corse Gilles Simeoni.
08/02/2018 - 11h02
010
Bertrand-Wauquiez
En route pour une nouvelle guerre des droites (mais sans retrouver le RPR et l'UDF d'antan)
Xavier Bertrand dans une interview dispensée au JDD a confié que les deux droites qui restent au sein des Républicains sont irréconscilliables. Si deux groupes distincts émergent d'une scission, nous seront tout de même loins du RPR et de l'UDF d'antan.
26/06/2017 - 07h04
03
Génération
Accusées primaires et chaînes d’info en continu, levez-vous : petit retour sur la généalogie du plus grand ratiboisage d’élus depuis 1958
Les dernières élections législatives ont marqué une déroute des anciens partis de gouvernement, entre Parti Socialiste et Les Républicains.
13/06/2017 - 08h49
00
Gradez le surtout
Inspecteurs Gadget : pourquoi les projets de moralisation de la vie publique passent largement à côté des enjeux de fond
Le nouveau gouvernement s'apprête à porter une loi de moralisation politique. Même si l'intention est louable et la loi nécessaire, force est de constater qu'elle risque d’occulter les problèmes de fond.
02/06/2017 - 19h33
010
Contributeurs les + lus
Période :
24 heures
7 jours