À Propos

André Sénik est agrégé de philosophie et avoue un passé communiste, version italienne, dans les années 1960.

Son dernier livre : Marx, les Juifs et les droits de l’homme, à l’origine de la catastrophe communiste (Denoël / 2011).

Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ses Contributions
Trop, c'est trop !
Pourquoi l'idéologie de la transparence n'est en rien une solution adéquate à l'opacité du financement de la vie politique française
Dans le cadre de l'idéologie du tout transparent, une dangereuse confusion s'est opérée entre contrôle et transparence, donnant ainsi lieu à toute une législation qui entretient un climat de suspicion néfaste pour la démocratie.
10/02/2017 - 12h01
06
SOS culture
Petit rappel à l’usage d'Harlem Désir dans le cas où il voudrait à nouveau s’exprimer sur la politique étrangère de la France
En qualifiant d'"esprit munichois" le fait de s'opposer à une intervention en Syrie, Harlem Désir a frôlé le point Godwin et a entraîné de vives réactions de l'opposition, dont Christian Jacob qui a jugé les propos "ignobles".
03/09/2013 - 14h47
041
Purée idéologique
Petit rappel entre amis : le fascisme, c'est quoi ?
Après la mort de Clément Méric, jeune militant d'extrême gauche tué dans une rixe avec un groupuscule d'extrême droite, la gauche crie à "la menace fasciste" quitte à vider l'expression de tout son sens.
11/06/2013 - 12h42
00
Quand le remède est pire que le mal
De Charybde en Scylla ? L'idéologie de la transparence est-elle plus dangereuse que la corruption à laquelle elle s'attaque ?
Suite à l'affaire Cahuzac, plusieurs élus, dont François Fillon, ont décidé de rendre public leur déclaration de patrimoine. Mais certains dénoncent déjà, comme Jean-François Copé, un "numéro de voyeurisme et d'hypocrisie".
10/04/2013 - 08h37
09
Coming-out
Tous démocrates, vraiment ? Ces dérives de l’extrême gauche trop souvent passées sous silence
L'extrême droite est systématiquement décriée, toute alliance avec le FN passant pour un crime contre la République. Paradoxalement, les discours et les références de l'extrême gauche sont beaucoup moins souvent remis en question.
13/06/2012 - 08h57
062
Contributeurs les + lus
Période :
24 heures
7 jours