À Propos

Alexandre Malafaye a d’abord été chef d’entreprise avant de devenir cadre dirigeant au sein de grands groupes. En 2008, il décide de se lancer dans l’écriture, mettant ainsi à profit ses connaissances historiques et géopolitiques.
Il a publié plusieurs romans à suspense ayant pour cadre les grands enjeux de notre époque. Il donne également des conférences sur la géopolitique et voyage souvent à l’étranger pour ses recherches.
En 2012, il fonde Synopia et est également auditeur de l’IHEDN.

Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Politique

La commission d’investiture de LREM saura-t-elle relever le redoutable défi du renouvellement démocratique ? En l’état, pas sûr...

La CNI va-t-elle devenir la COCOE de LREM ? Telle est la question que les macronistes feraient bien de se poser.
26/06/2019 - 09h34
0 0
Sortie de crise

Macron démission, c’est maintenant. Et c’est un pari gagnant

Une partie importante de la France rêve d’une sortie de crise réussie, qui permette d’avancer sur un chemin apaisé et ouvre la voie à une transformation profonde et juste du pays. Oui, mais comment ?
10/04/2019 - 07h08
64 12
Gouvernance publique à rebours de l’histoire

Ces erreurs stratégiques commises par l’Etat dans son organisation

Les progrès des techniques de gestion et de transmission de l’information (les TIC) ont des conséquences considérables sur le fonctionnement des organisations. Nous ne sommes d’ailleurs pas au bout de la révolution organisationnelle que ces outils vont provoquer.
05/04/2019 - 07h59
1 1
Start-up débat

Le Grand débat national n’est pas un aboutissement, il doit poser la première pierre du renouveau démocratique

Que cela fasse plaisir à lire, ou non, le Président de la République est le principal responsable de la crise dite « des gilets jaunes ». Pas au niveau des causes profondes, bien sûr. La situation dont il a hérité était largement minée. En revanche, sont en question sa méthode et son style.
18/03/2019 - 09h34
0 1
Chasse aux intox

Les prélèvements obligatoires : casser les mythes et poser les vrais problèmes

Le président de la République a donc « cédé à la rue », en accordant aux gilets jaunes des concessions financières substantielles. Comme ces largesses ne seront pas payées par les entreprises, c’est l’Etat qui en supportera l’essentiel. Donc le déficit s’accroitra.
13/03/2019 - 09h10
4 3
Contributeurs les + lus
Période :
24 heures
7 jours