En direct
Best of
Best of du 7 au 13 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

02.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

03.

Ecoutons ce que dit Mélenchon : si Jeremy Corbyn a perdu, c’est de la faute des Juifs…

04.

Petite liste de ces réformes qui mériteraient beaucoup plus le titre de "mère de toutes les réformes" que celle des retraites

05.

Dimanche noir pour le métro parisien : le trafic sera totalement interrompu le 15 décembre sur quatorze lignes de métro

06.

Face à l’Iran ce qui manque à l’Amérique n’est pas la capacité militaire mais la crédibilité

07.

L’onde de choc : les gauches radicales françaises et américaines face à l’effondrement Corbyn

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

04.

Une démocratie digne de ce nom peut-elle vraiment fermer les yeux sur les "petits" oublis de Jean-Paul Delevoye ?

05.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

06.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Petite liste de ces réformes qui mériteraient beaucoup plus le titre de "mère de toutes les réformes" que celle des retraites

04.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

05.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

06.

Il est possible de sortir de l’affrontement stérile entre "élitisme" et "populisme". La preuve par Boris Johnson

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

"Si je t'oublie" de Morgan Sportès : le captif amoureux

il y a 6 heures 6 min
décryptage > France
Wiki Agri

Le Sénat se penche (enfin) sur le suicide des agriculteurs

il y a 7 heures 3 min
décryptage > International
Bras de fer

Face à l’Iran ce qui manque à l’Amérique n’est pas la capacité militaire mais la crédibilité

il y a 7 heures 52 min
décryptage > Culture
N’oublie pas leurs petits souliers

Petit (riche) papa Noël : mais au fait, que rapportent les tubes de Noël chaque année à leurs auteurs ?

il y a 8 heures 32 min
décryptage > Europe
"Get Brexit Done"

4 ans pour une révolution : comment Boris Johnson a transformé radicalement le Royaume-Uni

il y a 9 heures 46 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Jeune homme à la Mule" : quand Michel Orcel chausse la lorgnette de Stendhal…

il y a 19 heures 47 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Raymonda" de Rudolf Noureev d'après Marius Petipa : la perfection classique pendant trois heures d’horloge… Et on en redemanderait…

il y a 20 heures 6 min
pépite vidéo > Religion
Huit mois après
Chantier de Notre-Dame de Paris : France 2 dévoile des images de l'intérieur de la cathédrale
il y a 21 heures 53 min
pépites > France
Fortes perturbations
Dimanche noir pour le métro parisien : le trafic sera totalement interrompu le 15 décembre sur quatorze lignes de métro
il y a 1 jour 1 heure
light > France
Mauvaise camaraderie ?
Miss France 2020 : les ultimes heures de la compétition avant le sacre auraient été marquées par des tensions entre les candidates
il y a 1 jour 2 heures
décryptage > Politique
Et maintenant le "Jewxit" !

Ecoutons ce que dit Mélenchon : si Jeremy Corbyn a perdu, c’est de la faute des Juifs…

il y a 6 heures 37 min
décryptage > Economie
Sommet

Sous les BRICS, la Chine

il y a 7 heures 28 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Dérèglement climatique : ce que les modifications de nos régimes et de nos modes de production alimentaires peuvent changer pour la planète. Ou pas
il y a 8 heures 17 min
décryptage > Politique
Discours de l’anti-méthode

L’onde de choc : les gauches radicales françaises et américaines face à l’effondrement Corbyn

il y a 9 heures 25 min
décryptage > France
Usual Suspects

Petite liste de ces réformes qui mériteraient beaucoup plus le titre de "mère de toutes les réformes" que celle des retraites

il y a 10 heures 6 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le roman des Goscinny, naissance d'un gaulois" de Catel Muller : un parcours tendre et souriant aux sources de l'inspiration du père d'Astérix et Obélix

il y a 19 heures 56 min
pépites > Défense
Solidarité et soutien envers nos soldats
Emmanuel Macron sera avec les militaires français en Côte d’Ivoire pour les fêtes de fin d’année
il y a 21 heures 21 min
light > France
"Nipple Gate"
Miss France 2020 : aucune caméra ne permettra de voir les coulisses afin d’éviter un incident en direct
il y a 22 heures 50 min
pépites > Politique
Confiance
Edouard Philippe considère que la "bonne foi" de Jean-Paul Delevoye est "totale"
il y a 1 jour 2 heures
pépite vidéo > Sport
Valeurs du sport bafouées
Roxana Maracineanu, ministre des Sports, a été huée et menacée par des supporters lors d'un match du Red Star
il y a 1 jour 4 heures
Affaire Dominique Strauss-Kahn

DSK : complot ou parano ?

Publié le 17 mai 2011
Un "complot international" : c'est ainsi que la strauss-kahnienne Michèle Sabban a qualifié ce qu'il est convenu d'appeler "l'affaire DSK". Du 11 septembre à la mort de Ben Laden, les théories du complot reviennent de plus en plus au cœur de l'actualité. Pour l'historien Frédéric Monier, auteur notamment du "Complot dans la République", parler de conspiration permet de tenter de donner de cette actualité inattendue une explication rationnelle.
Frédéric Monier est historien et professeur à l'université d'Avignon.Spécialiste de l'histoire politique contemporaine française et européenne et de l'histoire du secret, il est l'auteur de nombreux ouvrages dont Le complot dans la République....
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Frédéric Monier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Frédéric Monier est historien et professeur à l'université d'Avignon.Spécialiste de l'histoire politique contemporaine française et européenne et de l'histoire du secret, il est l'auteur de nombreux ouvrages dont Le complot dans la République....
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un "complot international" : c'est ainsi que la strauss-kahnienne Michèle Sabban a qualifié ce qu'il est convenu d'appeler "l'affaire DSK". Du 11 septembre à la mort de Ben Laden, les théories du complot reviennent de plus en plus au cœur de l'actualité. Pour l'historien Frédéric Monier, auteur notamment du "Complot dans la République", parler de conspiration permet de tenter de donner de cette actualité inattendue une explication rationnelle.

Atlantico : Michèle Sabban, vice-présidente du Conseil régional d'Ile-de-France, a évoqué dimanche "un complot international" à propos de ce qu'il est convenu d'appeler "l’affaire DSK". Comment analysez-vous l’emploi du terme « complot » dans un tel contexte ?

Frédéric Monier : Il pourrait y avoir complot, comme il pourrait très bien ne rien y avoir du tout ! Nous n’avons pas encore assez d’éléments pour nous prononcer, mais, selon moi, c’est bien compréhensible que certains parlent de « complot ».

L’usage à chaud de l’idée de complot traduit la surprise, le désarroi et l’incompréhension. C’est une réaction humaine devant une actualité inattendue. Les expressions de « coup de tonnerre » ou de « tsunami » ont également été employées, pour traduire les mêmes réactions.  Le terme « complot » permet d’exprimer ce désarroi. De plus, il prétend donner de cette actualité une explication rationnelle, quoique obscure ou dissimulée. L’événement choquant est le fruit d’une volonté de nuire, d’une intrigue.

Si la langue anglaise ne dispose que de deux termes pour en parler, le français, lui, en a trois : on parle de « complot », « conspiration » ou « conjuration ». Généralement, les trois termes sont employés dans un sens identique – pour renvoyer à des manœuvres ou des ententes concertées secrètement entre plusieurs personnes et qui ont une finalité politique, le plus souvent violente. Dans des études parues il y a une dizaine d’années, j’ai proposé de distinguer la conspiration politique – les méthodes de subversion -, le complot au sens légal et pénal – l’atteinte à la sûreté de l’état par exemple-, et enfin la conjuration imaginaire – le mythe politique. La distinction, entre les techniques de conspiration et le complot au sens judiciaire, est faite depuis les années 1820 : elle signe l’entrée dans l’ère politique contemporaine. La scène publique est emplie de coups politiques qui sont en dehors des règles du jeu, de rumeurs et enfin de dénonciations de menaces – vraies ou fausses.

Aujourd’hui, beaucoup d’acteurs politiques préfèrent ne pas employer le terme « complot ». Ils craignent probablement de se voir imputer une vision « conspirationniste/conspiratoire » de la politique : dès qu’on parle de complot, on est regardé comme si l’on était paranoïaque, avec une vision délirante ou affabulatrice des événements.

Ainsi, lors de « l’affaire Woerth-Bettencourt », il y a eu des efforts sémantiques pour ne pas utiliser le terme « complot ». Éric Woerth, par exemple, a ainsi parlé de « cabale » contre lui et le chef de l’État. Cette façon un peu inhibée d’aborder les choses s’explique par la vogue des dénonciations de conjurations, ou de complots imaginaires. Ceux-ci sont mis en scène comme des fictions dans la culture de masse, via des romans et des films.

Or cette association a priori entre complot et « style paranoïaque » est elle-même simpliste, voire naïve. Il y a une part du secret en politique, et les complots réels existent. L’histoire l’a montré, ne serait-ce que récemment : avant la mort de Ben Laden, des membres d’Al-Qaïda ont été condamnés pour conspiration, notamment en Amérique du Nord. Faut-il rappeler que, dans la pensée politique contemporaine en Occident, un attentat est nécessairement le fruit d’une conspiration politique ?

Finalement, les complots correspondent bien à une catégorie essentielle de la vie politique. Pour autant, il ne s’agit pas d’une « forme » fixe, pour le dire comme Umberto Eco. En effet, on ne conspire plus contre un membre d’un gouvernement dans une démocratie libérale comme on conspirait dans une société d’ordres avant la monarchie absolue. Les pratiques de subversion changent, les règles pénales évoluent, et nos craintes collectives ne sont plus, au début du XXIe siècle, ce qu’elles étaient en 1832.  

 

Comment expliquez-vous ce recours à la théorie du complot ?

Cette lecture des événements est d’abord une lecture à chaud, qui traduit le sentiment d’une perte de rationalité et de moralité.

Nous sommes dans un monde où l’on prête aux acteurs de la scène publique des comportements rationnels. Or, l’idée d’une agression sexuelle d’une femme de chambre dans un hôtel par le Directeur général du FMI, candidat aux primaires socialistes pour l’élection présidentielle de 2012, semble a priori irrationnelle. On a tendance naturellement à considérer que Dominique Strauss-Kahn n’a rien à gagner et tout à perdre à faire ce dont on l’accuse. Il doit donc y avoir une autre raison : une obscure volonté de nuire.

Par ailleurs, les gouvernants ont acquis ce que John B. Thompson nomme une incroyable visibilité médiatisée : ils nous sont présentés comme des êtres sensibles et moraux. On a ainsi vu à la télévision Dominique Strauss-Kahn dans l’intimité avec Anne Sinclair. On suppose que c’est un être moral. Cela rend donc l’affaire d’autant plus incompréhensible. Cette visibilité médiatisée des gouvernants est une arme symbolique à double tranchant : elle est source de légitimité, mais aussi d’une grande fragilité. La notion de complot permet de soulager cette tension et ces contradictions.

Enfin, il ne faut pas oublier que nous n’avons jamais su autant de choses aussi rapidement dans toute l’histoire. Par conséquent, nous sommes toujours en quête de ce qui n’est pas dit : nous attendons le témoignage de la femme de chambre du Sofitel de New-York, nous voudrions voir son visage, nous sommes donc en permanence dans l’impatience devant ce qui n’est pas communiqué. C’est comme si nous avions 28 cartes dans un jeu de 32 et qu’on s’impatientait devant les quatre qui nous manquent. C’est une réaction compréhensible car ces quatre cartes là sont peut-être celles qui vont décider de toute la partie… Mais en tant qu’historien, j’ai envie de vous dire qu’on n’a jamais disposé d’autant de cartes que les 28 disponibles !

 

Quel rôle joue Internet dans ce « complotisme » ?

Internet est beaucoup plus qu’un simple lieu de rumeurs. Depuis deux ou trois ans, ce média a été dénoncé, quelquefois, comme un lieu de formations et de propagation de rumeurs, et d’informations incontrôlées. Selon moi, c’est beaucoup plus que cela, Internet est aussi un lieu d’expression politique et culturelle.

Ce qui est étonnant ce sont les modes de circulation de l’information et les formes d’expression que cela produit : au fur et à mesure que les internautes s’expriment sur la rumeur, ils font plus que la relayer, ils la questionnent. Internet est donc aussi ce territoire où les traces de nos doutes sont rapportées.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

02.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

03.

Ecoutons ce que dit Mélenchon : si Jeremy Corbyn a perdu, c’est de la faute des Juifs…

04.

Petite liste de ces réformes qui mériteraient beaucoup plus le titre de "mère de toutes les réformes" que celle des retraites

05.

Dimanche noir pour le métro parisien : le trafic sera totalement interrompu le 15 décembre sur quatorze lignes de métro

06.

Face à l’Iran ce qui manque à l’Amérique n’est pas la capacité militaire mais la crédibilité

07.

L’onde de choc : les gauches radicales françaises et américaines face à l’effondrement Corbyn

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

04.

Une démocratie digne de ce nom peut-elle vraiment fermer les yeux sur les "petits" oublis de Jean-Paul Delevoye ?

05.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

06.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Petite liste de ces réformes qui mériteraient beaucoup plus le titre de "mère de toutes les réformes" que celle des retraites

04.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

05.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

06.

Il est possible de sortir de l’affrontement stérile entre "élitisme" et "populisme". La preuve par Boris Johnson

Commentaires (16)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
ABC
- 18/05/2011 - 19:21
Crime ou ... action civique?
S'il y a eu "complot", pourquoi ne pas imaginer qu'il a été fomenté par des citoyens soucieux de la France et donc les remercier?

Car enfin,la tentative de viol de Tristane Banon aurait été connue un jour ou l'autre et, DSK élu, notre pays eût été gouverné par ..."un chimpanzé en rut" au vu et au su de la Terre entière!
Voilà à quoi nous avons échappé!
Zenon
- 18/05/2011 - 16:53
Thèse peu plausible
S'il y a complot à qui profite le "crime" ?
Il s'agirait d'un complot "international", dans ce cas on voit mal quel serait l'intérêt de s'attaquer au directeur du FMI alors qu'il devait quitter ses fonctions le 28 juin, date à laquelle il devait annoncer sa candidature aux primaires .
Le complot serait l'oeuvre de ses adversaires politiques en France, dans ce cas il intervient bien trop tôt .
kreugee
- 18/05/2011 - 16:11
un peulouche tout ça
Qui peut croire que dans un hôtel de luxe une femme de ménage ne sait pas qu'un VIP occupe une suite et qui en plus ouvre cette porte et ne s'aperçois pas quelle est ocupée ..A qui profite le crime ...Qui à déjà balayé un présidentiable plus que dangeureux avec l'affaire clear steam ( souvenez-vous du croc de boucher).. Qui ramait dans les songages ( à DSK le feu nucleaire on lui avait promis)..