En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

03.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

04.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

05.

Pour Dominique Strauss-Kahn, le brexit pourrait être une chance pour l'Europe

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

07.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

Taux d’intérêt négatifs : les banques hésitent à faire payer l’épargne courante mais pas pour longtemps...

04.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

01.

"Pas en mon nom" : ces raisons pour lesquelles les musulmans français sont plus timides que d’autres dans leur condamnation du terrorisme islamiste

02.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

03.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

04.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

05.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

06.

Pas de pub pour Zemmour : ce piège dans lequel vient de s’enfermer Nutella

ça vient d'être publié
light > Culture
Big win
Queen s'oppose à l'utilisation de ses tubes par Donald Trump et le camp Républicain
il y a 3 heures 10 min
pépites > International
Ever changing
Offensive turque en Syrie : Donald Trump pourrait imposer de "grosses sanctions" à Ankara
il y a 4 heures 12 min
pépite vidéo > Société
Polémique
Mère voilée : pour Brigitte Macron "on ne parle pas politique" à l'école
il y a 5 heures 15 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"De Gaulle, 1969, l'autre révolution" d'Arnaud Teyssier : la fin de la saga du gaullisme, par l'un de ses meilleurs spécialistes

il y a 7 heures 23 min
décryptage > Culture
7ème art

Soubresauts, horreurs et beauté du monde à Saint-Jean de Luz

il y a 8 heures 57 min
décryptage > Religion
L'art de la punchline

Un 13 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 9 heures 10 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

Cette semaine l’Europe joue son destin sur le Brexit

il y a 9 heures 48 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Stadia : Google mise sur la latence négative pour s’imposer dans l’univers des jeux vidéos. Décisif ou moufte aux yeux ?
il y a 10 heures 19 min
décryptage > Economie
Incompréhension

L’étrange capacité du capitalisme financiarisé à perdurer envers et contre tout

il y a 10 heures 54 min
décryptage > International
Opération "printemps de la paix"

Syrie : multi jeux de dupes autour des Kurdes (et des djihadistes de Daesh)

il y a 11 heures 10 min
light > Culture
Très critique
Elton John peu tendre envers Michaël Jackson : "C'était réellement un malade mental, quelqu'un d'un peu inquiétant à fréquenter".
il y a 3 heures 30 min
pépites > Religion
Coup de gueule
66% des Français se disent favorables à l'interdiction du voile durant des sorties scolaires
il y a 4 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Vie et mort d'un chien" de et mise en scène par Jean Bechetoille : Etre ou ne pas être... c'est encore la question à Elseneur

il y a 7 heures 13 min
pépites > Europe
Last chance
Brexit : d'après le vice-premier ministre Irlandais, un accord est envisageable cette semaine
il y a 7 heures 35 min
décryptage > Social
Exercices de coloriage

Il est beaucoup question du "vieux mâle blanc". Mais pourquoi ne parle-t-on jamais du " vieux mâle noir" ?

il y a 9 heures 6 min
décryptage > Religion
Loi de 1905

Pourquoi la laïcité ne devrait pas être invoquée dans la lutte contre l’islamisme

il y a 9 heures 40 min
décryptage > Politique
Conceptuel

Le populisme, phénomène bien plus fondamental que le simple fruit de l’épuisement de la démocratie représentative ou de l’hystérisation des classes moyennes

il y a 10 heures 14 min
décryptage > Economie
Courage!

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

il y a 10 heures 50 min
décryptage > Economie
Atlantico-Business

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

il y a 10 heures 59 min
décryptage > Politique
Lourde tâche

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

il y a 11 heures 25 min
© Reuters
On observe une chute de l’ordre de 9,2 % des constructions de logements neufs sur un an.
© Reuters
On observe une chute de l’ordre de 9,2 % des constructions de logements neufs sur un an.
Toi mon toit

Chute des constructions de logements : la facture Duflot-Hollande

Publié le 27 février 2014
D'après les chiffres publiés par le ministère de l’Egalité des territoires et du Logement, on observe une chute de l’ordre de 9,2 % des constructions de logements neufs sur un an. En cause : la crise mais pas que... Les mesures Duflot en tous genres sont un bel exemple des conséquences des petites habiletés politiques de François Hollande sur le quotidien des Français.
Patrice de Moncan est économiste et historien de la ville. Il est titulaire d'un Doctorat d’économie et d'une licence d’Histoire.Auteur d’une trentaine d’ouvrages dont Le Paris d’Haussmann, Les passages couverts de Paris, Villes utopiques et villes...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Patrice de Moncan
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Patrice de Moncan est économiste et historien de la ville. Il est titulaire d'un Doctorat d’économie et d'une licence d’Histoire.Auteur d’une trentaine d’ouvrages dont Le Paris d’Haussmann, Les passages couverts de Paris, Villes utopiques et villes...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
D'après les chiffres publiés par le ministère de l’Egalité des territoires et du Logement, on observe une chute de l’ordre de 9,2 % des constructions de logements neufs sur un an. En cause : la crise mais pas que... Les mesures Duflot en tous genres sont un bel exemple des conséquences des petites habiletés politiques de François Hollande sur le quotidien des Français.

Atlantico : L'année 2013 mais aussi ce début 2014 sont marqués par une chute des constructions de logements neufs. En cause : la crise, bien-sûr, mais pas seulement. La loi Duflot est venue remplacer le dispositif Scellier pour relancer les constructions mais les investisseurs sont toujours aussi frileux. Comment l'expliquer ?

Patrice de Moncan : La chute de la construction du logement est certainement due, pour partie, à la crise économique qui frappe notre pays depuis quelques années. Mais il faut se souvenir que dans les années fastes aussi, on ne construisait pas assez de logements en France. Cela fait des années que cela dure… et l’on traîne ainsi, depuis la fin des années 1970, un déficit de logements permanent qui oscille entre 300.000 et 500.000 logements.

La Loi Duflot est une nouvelle tentative der remédier partiellement à ce déficit en proposant un système de défiscalisation, après celles de Robien, Perissol, Borloo et Scellier. Les tentatives différentes de défiscalisation n’ont pourtant pas permis de palier à ce problème. Pire, les villes « éligibles » par la loi Scellier connaissent aujourd’hui des problèmes évidents de surproduction, les immeubles construits ainsi ne trouvant pas de locataires… Ce qui a pour effet de décourager bon nombre d’investisseurs particuliers. La loi Scellier, mise en place le 1er janvier 2009, avait pour objectif de soutenir l’investissement locatif privé. Il a pris fin le 31 décembre 2012 pour être remplacé par la loi Duflot qui garde le même objectif. Mais cette dernière se veut plus sociale… et moins "défiscalisante". En effet, le dispositif Scellier permettait au départ une réduction d'impôt équivalente à 25 % du montant du prix du bien immobilier, dans la limite de 300 000 € et d'un engagement de location de 9 ans. Il a été réduit récemment à 13 % pour le dispositif classique sur 9 ans, 17 % sur 12 ans et 21 % sur 15 ans pour le dispositif intermédiaire. Le dispositif Duflot avec un aspect social plus prononcé, cible des locations inférieures à 20 % du marché, sous conditions de ressources. En contrepartie, l'incitation fiscale n’est plus que de 18 % de l'investissement (plafonné à 300 000 euros). Elle étalée sur 9 ans. Nous voyons mal en quoi elle serait plus incitatrice que les précédentes ?

D’autant que les investisseurs sont de plus en plus "frileux" compte tenu des résultats constatés avec le Scellier.   

La toute récente loi ALUR présente des intérêts mais d'aucuns avancent qu'elle pose également plusieurs contraintes au niveau de la location. Quelles sont ces contraintes et comment peuvent-elles réduire la construction de logements neufs ?

L'encadrement des loyers, mesure forte de cette nouvelle loi, a pour objet de prévoir dans certaines zones "tendues" une fourchette de loyers dans laquelle ces derniers devraient être contenus. Autrement dit, pour prés d’un tiers des locations en région parisienne, ceci aura pour effet d'imposer une baisse du loyer. Difficile d’imaginer qu’une telle mesure motive les investisseurs et les pousse à investir davantage dans l’immobilier. Il y a fort à parier au contraire qu’ils se contenteront d’ "avaler" ce qui entraînera une diminution de la rentabilité de leur patrimoine actuel en attendant des perspectives meilleures avant d’acheter à nouveau des logements à des fins locatives. 

Par ailleurs la garantie de loyer, dite "GUL" convainc peu de monde. En effet, si un locataire ne paye pas ses loyers, est-on certain que l’organisme qui sera en charge de payer à sa place le fera dans des délais corrects, et peut-on être même sûr qu’il le fera ? Les petits investisseurs privés étaient très attachés aux garanties signées directement par les locataires eux-mêmes ou par leurs représentants. Cela avait l’avantage de les engager personnellement. 

Il y va de même pour le bail type imposé par cette loi. Des députés et sénateurs ont tout récemment porté recours contre lui, pensant que "le bail est un acte négocié entre deux parties, libres d'en arrêter le contenu. L'existence d'un bail type est donc incompatible avec la liberté contractuelle".

Les petits propriétaires, comme les plus importants, tiennent beaucoup à cette liberté contractuelle.

Toutes ces mesures semblent bien démotivantes pour les investisseurs. Pourtant, sans eux, la construction ne pourra plus s’appuyer que sur les seuls acquéreurs de résidences principales, ce qui risque fort de ne pas être  suffisant quand on sait les difficultés croissantes qu’ont les candidats à l’accession dans les conditions économiques actuelles, et tout particulièrement les "primo-accédants". Le chômage, la baisse du niveau de vie, le manque de confiance en l’avenir,… tout cela s’additionnant.

 

Pour relancer les constructions de logements neufs le gouvernement entend favoriser la construction de 500 000 logement d'ici la fin du quinquennat : ce sont les "Objectifs 500 000". Comment cela peut-il aider les constructions de logements neufs ? Quels sont les failles de ces "Objectifs" ?

Toutes les promesses entendues depuis plus de trente ans sur les prévisions de construction nous laissent bien sceptiques. 

Pour aider les constructions neuves il faudrait laisser beaucoup de liberté (au lieu de plafonner les loyers et d’imposer des baux), il faudrait moins fiscaliser les mutations (plutôt que de défiscaliser un seul type d’acquisition), il faudrait limiter vraiment les recours et cesser d’interdire la construction de logements pour des raisons abusives au nom, par exemple de l’écologie, il faudrait cesser de voir dans les propriétaires de logements locatifs des parias de la société, tout juste bons à payer des taxes et impôts, même s’il est vrai que ce sont des proies faciles. A-t-on jamais vu un propriétaire s’enfuir à l’étranger avec son logement locatif sous le bras ? 

La démarche "Objectifs 500.000" se veut capable d’accélérer la construction et la rénovation de logements sur le moyen et le long terme pour atteindre, d'ici à 2017, les objectifs de construction de 500.000 logements et de rénovation de 500.000 logements par an !

Alors attendons de voir ! Mais tout ceci semble bien optimiste quand on se retourne sur les trente dernières années. Espérons que, pour une fois, l’histoire récente ne se répètera pas.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

03.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

04.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

05.

Pour Dominique Strauss-Kahn, le brexit pourrait être une chance pour l'Europe

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

07.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

Taux d’intérêt négatifs : les banques hésitent à faire payer l’épargne courante mais pas pour longtemps...

04.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

01.

"Pas en mon nom" : ces raisons pour lesquelles les musulmans français sont plus timides que d’autres dans leur condamnation du terrorisme islamiste

02.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

03.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

04.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

05.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

06.

Pas de pub pour Zemmour : ce piège dans lequel vient de s’enfermer Nutella

Commentaires (17)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
yavekapa
- 01/03/2014 - 18:43
on a là une mesure réelle, concrète de la nullité d'une ministre
et les effets ne se sont pas encore tous manifestés
Adi Perdu
- 28/02/2014 - 00:33
On ne va quand même pas investir dans du Duflot !
Signer une vente, un contrat... quoi que ce soit mentionnant le nom de Duflot2,31% du Japon de l'hémisphère sud ?
JA-MAIS
°
Je m'en voudrais toute ma vie ! ;-D
°
"on observe une chute de l’ordre de 9,2 % des constructions de logements neufs sur un an" (sic)
Donc, je ne suis pas le seul, je le savais...
Plusieurs agents immobiliers m'avaient déjà fait part de réactions épidermiques comme la mienne...
Après ? peut-être, peut-être pas...
Mais, je ne crois pas !
Paulquiroulenamassepasmousse
- 27/02/2014 - 21:50
Du flot la joie
La joie de se sentir mal aimée, car comme tous les écolos- bobos, sans odeur, sans saveur elle pense être devenue le centre du monde.
Malheureusement pour elle, elle n'intéresse personne tellement son pouvoir est négligeable.
Elle fait face au manque de confiance des investisseurs en défendant les pauvres !!!! et entend bien faire en sorte qu'ils le restent puisque c'est son fond de commerce.