En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La réaction de la femme de Griveaux

02.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

03.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

04.

Pénurie en vue : le coronavirus menace la production mondiale d’antibiotiques

05.

Macron cherche, dit-il, un plan pour lutter contre le "séparatisme islamique". Qu'il commence donc par le nommer comme il se doit !

06.

Hausse des salaires et niveau d’emploi record outre-Manche : la France en manque de recette britannique ?

07.

Selon que vous serez misérable ou puissant, la justice française se mobilisera ou pas

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

03.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

04.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

05.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

06.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

03.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

04.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

05.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

06.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Politique
engagement
Rencontre avec le plus jeune maire de France
il y a 12 heures 50 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition : "Soulages au Louvre" de Pierre Soulages

il y a 13 heures 13 min
pépites > Société
Devoir de mémoire
Enfin un hommage marseillais à Arnaud Beltrame
il y a 13 heures 40 min
décryptage > Terrorisme
Motivations

Dans la tête du tueur de Hanau

il y a 15 heures 8 min
pépites > Santé
Quid du 4ème vol de rapatriés ?
Le point sur les conditions d'accueil des rapatriés français
il y a 16 heures 20 min
light > People
Et madame Griveaux dans tout ça ?
La réaction de la femme de Griveaux
il y a 18 heures 11 min
décryptage > Santé
Ces maladies qu’une bonne alimentation aide à combattre

Une bonne alimentation augmentera vos chances de guérison

il y a 19 heures 34 min
décryptage > International
loin des mille et une nuits

Le jugement des chercheurs français à Téhéran : un signal politique de la part de l'Iran

il y a 20 heures 48 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros
il y a 21 heures 45 min
décryptage > Education
la vie devant soi

Non, la réussite professionnelle ne s'obtient pas (uniquement) via un parcours scolaire en ligne droite

il y a 22 heures 46 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 19 février en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 13 heures 3 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Théâtre : "Trahison" de Harold Pinter : Pour Michel Fau et Harold Pinter

il y a 13 heures 27 min
pépites > Economie
Dans la rue
Baisse des mobilisations contre la réforme des retraites
il y a 14 heures 37 min
pépites > Sport
Dopage
Docteur Mabuse au banc des accusés
il y a 15 heures 48 min
pépite vidéo > Politique
La paille et la poutre
Castaner et la vie privée d'Olivier Faure
il y a 17 heures 4 min
pépites > Terrorisme
Fusillades à Hanau
Fusillades tragiques en Allemagne
il y a 18 heures 50 min
décryptage > Justice
Célérité pour les uns, lenteur pour les autres

Selon que vous serez misérable ou puissant, la justice française se mobilisera ou pas

il y a 20 heures 31 min
décryptage > Politique
Des mots pour ne rien dire

Macron cherche, dit-il, un plan pour lutter contre le "séparatisme islamique". Qu'il commence donc par le nommer comme il se doit !

il y a 21 heures 32 min
décryptage > Europe
Epreuve de force

Quel budget pour l’Europe post Brexit ? Petit diagnostic de l’état de l‘Union

il y a 22 heures 3 min
décryptage > Economie
Might makes right

Hausse des salaires et niveau d’emploi record outre-Manche : la France en manque de recette britannique ?

il y a 23 heures 2 min
© Reuters
L’âge médian des bitcoiners est de 30 ans, 88% sont des hommes.
© Reuters
L’âge médian des bitcoiners est de 30 ans, 88% sont des hommes.
Boule de Cristal

Comment le profil des utilisateurs du Bitcoin permet de prédire son avenir

Publié le 26 février 2014
Après la chute de MtGox, l'une des principales plateformes de vente et d'achat de Bitcoins, comment envisager l'avenir du cette monnaie électronique ?
Philippe Herlin est chercheur en finance, chargé de cours au CNAM.Il est l'auteur de L'or, un placement d'avenir (Eyrolles, 2012), de Repenser l'économie (Eyrolles, 2012) et de France, la faillite ? : Après la perte du AAA (Eyrolles 2012) et de La...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Herlin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Herlin est chercheur en finance, chargé de cours au CNAM.Il est l'auteur de L'or, un placement d'avenir (Eyrolles, 2012), de Repenser l'économie (Eyrolles, 2012) et de France, la faillite ? : Après la perte du AAA (Eyrolles 2012) et de La...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après la chute de MtGox, l'une des principales plateformes de vente et d'achat de Bitcoins, comment envisager l'avenir du cette monnaie électronique ?

Le bitcoin vit des jours mouvementés, la "monnaie électronique décentralisée" demeure toujours aussi volatile. Son cours, qui s’était stabilisé autour de 800 dollars durant le mois de janvier, a perdu un quart de sa valeur en ce mois de février, pour en valoir environ 600. Faut-il s’inquiéter ? Oui et non, la cause est parfaitement localisée et identifiée : la plus ancienne plateforme d’échange, qui permet d’acheter et vendre des Bitcoins contre des dollars ou des euros, est hors service. Il s’agit de MtGox, basé au Japon.

MtGox invoque un problème de "malléabilité des transactions" qui permettrait à certains clients indélicats de tromper la plateforme et de demander le remboursement d’une transaction prétextant qu’elle n’a pas abouti, alors qu’en fait elle a bien eu lieu. Ce problème, lié à l’interface entre la plateforme et le réseau bitcoin, est en fait connu depuis 2011, MtGox n’a simplement pas adapté son code en conséquence. Le résultat on vient de l’apprendre : la plateforme s’est fait voler plus de 700.000 bitcoins et est désormais certainement insolvable… Une catastrophe qui pourrait affecter tout l’écosystème bitcoin et poser un vrai problème de confiance.

Quoi qu’il en soit, cette baisse des cours et le crash de MtGox ne remettent pas en cause l’optimisme des entrepreneurs, notamment pas en France où a eu lieu le 13 février dernier, à Paris, la première réunion de startups dédiées au Bitcoin, une date historique ! Trois sociétés se sont présentées, qui visent un public déjà aguerri (BTCOracle, Brawker, BTChip), mais une étude des premiers utilisateurs étaient aussi présentée par la société Waykup, elle permet de mieux cerner cette population encore petite mais en forte croissance.

Il ne s’agit pas d’un sondage mais d’un questionnaire qui a été diffusé sur le Net, et auxquels 356 internautes ont répondu, dont une moitié de francophones, les résultats sont donc à prendre avec une marge d’appréciation significative. Mais tout de même, cette étude donne des indications intéressantes sur le profil des bitcoiners, c'est-à-dire des gens qui détiennent des bitcoins et/ou sont actifs dans le domaine du bitcoin :

- L’âge médian des bitcoiners est de 30 ans, 88% sont des hommes.

On a donc vraiment affaire au profil des geeks ! On attend avec impatience une intervention de Najat Vallaud-Belkacem pour lutter contre le stéréotype qui voudrait que le bitcoin soit l’apanage du sexe masculin.

- Les motivations à utiliser des bitcoins sont l’investissement et la spéculation (27%), éviter les frais bancaires (21%), faire des transactions confidentielles et sécurisées (16%), vendre mes services plus facilement (10%), je suis un mineur (10%), échapper à toute fiscalité (8%), l’anonymat (7%)

Le bitcoin comme placement est donc privilégié, d’ailleurs selon un récent sondage 10% des Finlandais sont prêts à acheter des bitcoins pour placer une partie de leur épargne, cette monnaie est en train de devenir un actif en soi, à côté de l’or ou d’autres placements plus classiques comme l’immobilier, les actions, etc. Le bitcoin comme moyen d’échange facile, sécurisé et low cost (2e, 3e et 4e réponses) fonctionne aussi très bien. Les mineurs (qui valident les transactions et sont récompensés par des bitcoins créés à cette occasion) représentent un utilisateur sur dix. Echapper à toute fiscalité et demeurer anonyme séduit 15% des utilisateurs, mais ils présument de ces qualités qui, à l’usage, s’avèrent moins évidentes qu’on pourrait le croire au premier abord, on peut prévoir que ce chiffre diminuera avec le temps…

- Seuls 10% des bitcoiners sont des professionnels de la finance

C’est bien ce que l’on pensait, les financiers ne comprennent rien au bitcoin, c’est un truc d’informaticiens, pour l’instant.

- 65% des bitcoiners ont confiance dans l’avenir du bitcoin, et 23% seulement dans l’euro ou leur devise nationale (12% dans les deux)

Les geeks adeptes du bitcoin comprennent mieux l’économie que les financiers ! On a bien sûr affaire à un public fervent, mais qui a aussi compris que la planche à billets dévalue les monnaies papier, alors que la limitation du nombre de bitcoins en circulation à 21 millions lui confère une vraie valeur à long terme.

- 69% des bitcoiners détiennent au plus 10 bitcoins (19% n’en possèdent pas du tout, 44% entre 1 et 5, 6% entre 6 et 10). Et 4% en possèdent plus de 500, les chanceux !

Cela signifie que la plupart des détenteurs de bitcoins en ont acheté récemment, lorsqu’il valait cher, et que très peu en ont acheté lorsqu’il valait 10 dollars ou moins. Ce qui indique un afflux de nouveaux utilisateurs durant l’année 2013, avant le monde du bitcoin était vraiment confidentiel.

- 83% des bitcoiners pensent que le cours du bitcoin va monter dans les 3 ans qui viennent, 4% qu’il va baisser. Et dans ces 83%, 69% pensent qu’il va monter en flèche, 14% qu’il va monter un peu.

Ce résultat témoigne d’un public fervent bien sûr, mais qui a aussi compris que le bitcoin est protégé de toute inflation monétaire, de toute planche à billets, et que dans le même temps son utilisation va s’accroître dans des proportions très importantes. Pour ceux qui veulent diversifier leur épargne, et quoi n’ont pas peur de la volatilité, on peut considérer que c’est un petit conseil d’achat…

- 88% des détenteurs de bitcoins les gardent, 8% les convertissent pour les dépenser.

Une étude avait récemment montré que 80% des bitcoins ne circulent pas, c'est-à-dire sont thésaurisés. Cela pose des problèmes de liquidité, et donc de volatilité, mais indique aussi la forte confiance des utilisateurs dans l’avenir de cette monnaie.

- Seulement 28% des détenteurs de bitcoins ont confiance dans leur sécurité, 26% craignent le vol sur leur ordinateur, 25% de perdre les données, 21% l’apparition d’un nouveau virus anti-bitcoins.

Le problème n° 1 c’est la sécurité, les progrès à faire dans ce domaine sont énormes et l’écosystème des entreprises actives dans le bitcoin doit absolument y répondre.

Les bitcoiners sont donc un public fervent, essentiellement des geeks, conscient des immenses potentialités de cette monnaie électronique, mais qui veut sans doute aller plus vite que la musique : il faut d’abord rassurer les utilisateurs sur la sécurité, sinon le passage au grand public ne se fera pas et, à cet égard, le crash de la plateforme MtGox risque de peser lourd.

A lire de l'auteur de cet article : La révolution du Bitcoin et des monnaies complémentaires : une solution pour échapper au système bancaire et à l'euro ?, Philippe Herlin (Atlantico Editions). Pour acheter ce livre, cliquez ici.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
En savoir plus
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La réaction de la femme de Griveaux

02.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

03.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

04.

Pénurie en vue : le coronavirus menace la production mondiale d’antibiotiques

05.

Macron cherche, dit-il, un plan pour lutter contre le "séparatisme islamique". Qu'il commence donc par le nommer comme il se doit !

06.

Hausse des salaires et niveau d’emploi record outre-Manche : la France en manque de recette britannique ?

07.

Selon que vous serez misérable ou puissant, la justice française se mobilisera ou pas

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

03.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

04.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

05.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

06.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

03.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

04.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

05.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

06.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Oeschterricher
- 26/02/2014 - 13:52
"le Bitcoin n' est adosse a rien"
...parce que les monnaies nationales, actuellement, sont adossees a quelque chose ???
Ory-Nick
- 26/02/2014 - 10:04
Alors là...
Le cour du Bitcoin est variable, et c'est la fin du monde, une catastrophe, une monnaie honnis et à banir.
Le cour de l'Euro est variable, et c'est tout à fait normal, gage de sécurité, de confort, créateur de richesse,...
Le cour de l'USDollar est variable, et c'est tout à fait normal, gage de sécurité, etc...
Le cour du Yuan est variable, et c'est tout à fait...
-
Et si on arrêtait de tirer à boulets rouges sur une monnaie juste parce qu'elle n'est pas sous contrôle étatique ?