En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

02.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

03.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

04.

Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud

05.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

06.

Et l’Italie fut le premier pays à demander l’annulation d’une partie des dettes européennes... voilà pourquoi il faut prendre sa demande au sérieux

07.

« Cherche professeur pour remplacer Samuel Paty »

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

05.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

06.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Fractures émotionnelles

La colère et la peur dominent les émotions des Français concernant l’état du pays. Mais ceux qui les ressentent ne sont pas du tout les mêmes

il y a 9 min 20 sec
décryptage > France
Débat public

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

il y a 31 min 26 sec
pépites > Santé
Investigations
Covid-19 : l'OMS « fera tout » pour connaître l'origine du virus
il y a 13 heures 40 min
light > Media
Nouveaux projets
Jean-Pierre Pernaut va lancer un « Netflix des régions » le 18 décembre prochain
il y a 14 heures 30 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Femmes de fer, elles ont incarné la saga Wendel" de Alain Missoffe et Philippe Franchini : de la Révolution à la Ve République, portraits de quinze femmes d'exception au cœur d'une dynastie prestigieuse. Un récit captivant

il y a 15 heures 4 min
pépites > Santé
Espoir contre la pandémie
Covid-19 : Emmanuel Macron annonce qu'il envisage une campagne de vaccination grand public « entre avril et juin »
il y a 17 heures 14 min
light > Culture
Grande dame de la chanson française
Mort de la chanteuse Anne Sylvestre à l’âge de 86 ans
il y a 17 heures 59 min
décryptage > Environnement
Energie

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

il y a 19 heures 28 min
pépites > High-tech
Bug
iPhone résistant à l'eau : publicité mensongère estime l'autorité italienne de la concurrence, amende de 10 millions d'euros pour Apple
il y a 20 heures 29 sec
pépites > Consommation
Le travail peut tuer
Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud
il y a 21 heures 7 min
décryptage > Politique
Occupation de temps de cerveau disponible

La démocratie, malade du syndrome Darmanin ?

il y a 17 min 57 sec
décryptage > Economie
Atantico Business

Les 5 plus grosses fortunes mondiales préfigurent ce que sera notre mode de vie sur la planète au cours du 21e siècle

il y a 1 heure 8 min
pépites > Media
Entretien avec le chef de l’Etat
Emmanuel Macron sera interviewé ce jeudi 3 décembre en direct sur Brut
il y a 14 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Grande épreuve" de Etienne de Montety : Grand Prix du roman de l'Académie Française 2020 - Une religion chasse l’autre… Inspirée par l’assassinat du père Hamel

il y a 14 heures 50 min
pépites > France
Effet boule de neige
Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger
il y a 15 heures 46 min
pépites > Europe
Enquête en cours
Allemagne : une voiture percute des passants dans une zone piétonne à Trèves
il y a 17 heures 47 min
décryptage > Economie
Impact du confinement

Productivité : les salariés travaillent plus depuis le début de la pandémie. Oui, mais pas tous

il y a 19 heures 17 min
pépites > International
Licencieux
"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir
il y a 19 heures 29 min
décryptage > International
Otan

La Turquie et l’Occident : l’« éléphant noir » dans la pièce

il y a 21 heures 3 min
décryptage > International
Diplomatie

Sanctions internationales Russie – Etats-Unis – Europe : état des lieux et bilan au crépuscule de la première présidence Trump

il y a 21 heures 18 min
© Reuters
Les pirates informatiques vont-ils s'immiscer plus avant dans notre intimité ?
© Reuters
Les pirates informatiques vont-ils s'immiscer plus avant dans notre intimité ?
Enfer numérique

Frigo, voiture, lunettes… comment les pirates informatiques pourraient affecter les moindres détails de notre quotidien

Publié le 20 février 2014
De plus en plus d'objets sont connectés à Internet. C'est le cas par exemple des smartphones et des tablettes. Dans un avenir proche, l'immense majorité des objets que nous utilisons quotidiennement devraient eux aussi bénéficier d'un accès au web. Pratique, peut-être, mais aussi une aubaine pour les pirates...
Jean-Paul Pinte
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Pinte est docteur en information scientifique et technique. Maître de conférences à l'Université Catholique de Lille et expert  en cybercriminalité, il intervient en tant qu'expert au Collège Européen de la Police (CEPOL) et dans de nombreux...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
De plus en plus d'objets sont connectés à Internet. C'est le cas par exemple des smartphones et des tablettes. Dans un avenir proche, l'immense majorité des objets que nous utilisons quotidiennement devraient eux aussi bénéficier d'un accès au web. Pratique, peut-être, mais aussi une aubaine pour les pirates...

Atlantico : Les objets connectés devraient investir notre quotidien, dans un avenir proche. Si cela apportera sans doute tout un panel de nouvelles fonctions, doit-on aussi craindre qu'ils offrent la possibilité aux pirates de s'immiscer plus avant dans notre intimité ?

Jean-Paul Pinte : Il ne faut pas le craindre dans un futur proche : c'est à craindre dès à présent, puisque c'est déjà le cas. Les possibilités qui sont offertes, aujourd'hui, avec les nouveaux dispositifs qui équipent notamment les outils électroménagers et permettent à un frigidaire de repérer par lui-même les aliments périmés ou consommés comportent indéniablement des risques.

Puisque l'évolution des maisons tend à vulgariser ce genre de processus, on peut logiquement penser que l'ensemble des objets susceptibles de comporter ce type d'équipements seront interconnectés. Une plateforme, sans doute le smartphone, fera office de télécommande autant que de coffre-fort en centralisant l'ensemble des données collectées par ces différents outils. Ainsi, un cybercriminel pourrait avoir accès à une montagne d'information en ne forçant qu'une seule serrure. Le danger est réel, et malheureusement les gens restent naïfs face aux technologies intégrées. Les pirates et les cybercriminels disposent toujours de temps, et finissent souvent par réussir. En centralisant toutes les objets connectés (je doute qu'un particulier s'amusera à créer différents réseaux au sein de sa propre maison, chacun prenant en charge une machine différente…), on leur facilite la tâche. Tant que les gens penseront Internet comme un lieu sûr, il sera dangereux.

Quels seraient leurs portes d'entrées, exactement ? Pirater une voiture ou un four à micro-onde, ce serait possible, dans quelques années ?

La première porte, à proprement parler, c'est l'analyse de toutes les informations qu'on révèle volontairement et insouciamment, en permanence. Liker une page facebook, partager le contenu d'un tweet… sont autant de comportements qui trahissent nos habitudes et permettent aux pirates et aux cybercriminels de s'immiscer dans notre quotidien.

Puisque l'on va vers une centralisation, il sera effectivement possible de pénétrer tout un réseau via un élément comme la voiture, le four à micro-onde, le frigidaire, ou même les stores. A partir du moment ou un individu centralise son chauffage, son four, ou je ne sais quoi et peut l'activer à distance… Si le propriétaire peut mettre le four en préchauffage sans être directement chez lui, n'importe qui d'autre peut également accéder au menu dudit four et à partir de là, tout étant interconnecté, prendre ses aises sur le reste du réseau, pour peu que celui-ci ne soit pas fragmenté. Mais encore une fois, dans un souci purement pratique, la segmentation de ce réseau est peu probable.

Quel serait l'impact sur nos vies, concrètement ? Que pourraient faire les pirates ? Récupérer des informations personnelles, ou court-circuiter des réseaux entiers via un frigidaire ?

Les impacts et les conséquences sont multiples, et les risques vont de la collecte de données et d'informations à la vengeance, sous différentes formes. Si le risque qui parait le plus évident est effectivement celui de la collecte, c'est parce qu'il est bien réel. Le smartphone, qui sera très probablement la plateforme centrale, représente une espèce de coffre-fort virtuel et donc pour beaucoup, le saint-graal.

Bien évidemment, les données collectées peuvent être revendus à des annonceurs ou des publicitaires. Elles peuvent également être utilisées comme moyen de pression. C'est là que tout ceci prend une autre ampleur, d'autant que les données à proprement parler ne représentent pas l'unique moyen de pression.

On peut tout à fait imaginer, sans pour autant tomber dans l'impensable, que les pirates pourraient désactiver tous les systèmes d'alarmes et s'introduire physiquement dans une maison pour procéder à un cambriolage en bonne et due forme. Ou qu'ils s'emploieraient à désactiver d'autres systèmes dont dépend la maison. Il serait possible, en vérité, de prendre purement et simplement la main sur l'ensemble de la maison et, par exemple, d'en harceler les occupants en désactivant tous les systèmes en même temps. Une panne généralisée, voire pire, somme toute. Tout est imaginable.

Comment serait-il possible de se protéger ? Quelles sont les mesures qui doivent être prises ? Sont-elles entendues et prises en compte dans le développement de ces technologies ?

En premier lieu et avant toute chose, la mesure la plus importante relève du domaine de la prévention et de la sensibilisation. Et cette mesure-là ne viendra pas des développeurs, quand bien même on peut attendre des mises en gardes plus voyantes et plus explicites de leur part ; à la façon des avertissements qu'on retrouve sur les paquets de cigarettes. Mais il faudra aussi que la prudence et la sécurité sur Internet fasse parti de l'éducation.

On pourrait aussi penser à une nouvelle forme d'assurance qui prendrait notamment en charge les risques. Cela amènerait sans doute à la création d'un nouveau marché pour pallier aux dangers que comporte l'internet des objets.

Enfin, une espèce de pare-feu serait envisageable, quoique particulièrement compliqué à mettre en place. Celui-ci devrait en effet être général, et ne pas prendre en charge qu'un seul objet connecté, autrement on rencontrerait un grave problème vis-à-vis des mises-à-jour. Quand bien même, il existerait aussi, s'il est général. Autrement certes, mais le pare-feu représenterait dans tous les cas un souci dans son actualisation et sa mise à jour, ne serait-ce que pour pouvoir inclure les derniers objets interconnectés.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires