En direct
Best of
Best of du 4 au 10 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

02.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

03.

Donald Trump veut-il mettre en faillite Xi Jinping et la Chine ?

04.

Energie : l’Allemagne prend le risque mal maîtrisé de l’hydrogène

05.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

06.

Catherine Deneuve achète tout en liquide, Laura Smet encaisse le cash de Laeticia, Patrick Bruel dépense le sien pour Clémence; Paris Hilton pour son chien; Jean-Michel Blanquer quitte sa (2ème) femme, Johnny Depp cassait les affaires de Vanessa Paradis

07.

Un commissariat au plan, c’est la cerise sur le gâteau... Pour les chefs d’entreprise, le comble du ridicule

01.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

02.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

03.

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

04.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

05.

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

06.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

01.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

02.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

03.

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

04.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

05.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

06.

Un nouveau Premier ministre pour rien ? Pourquoi la France a plus besoin d’une vision assumée que d’un En-Même-Temps au carré

ça vient d'être publié
décryptage > France
Bonnes feuilles

La France des caïds : l’inquiétante porosité du grand banditisme

il y a 3 heures 13 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Covid-19 : la société française face au confinement

il y a 4 heures 17 min
décryptage > Culture
Il faut que tout change pour que tout change

"Qu’on est bien dans les bras d’une personne du sexe opposé" : on n’a plus le droit de chanter ça !

il y a 4 heures 49 min
décryptage > International
Lion-dragon deal

Comment la politique iranienne de Trump a jeté Téhéran dans les bras de Pékin

il y a 5 heures 49 min
décryptage > Politique
Le bloc-pol de Laurence Sailliet

Ce devoir de pragmatisme qui s’impose au gouvernement Castex

il y a 6 heures 49 min
décryptage > International
Guerre commerciale

Donald Trump veut-il mettre en faillite Xi Jinping et la Chine ?

il y a 7 heures 54 min
décryptage > Société
Retrouver le sens du réel

Ces dénis grandissants de réalité qui asphyxient nos libertés

il y a 8 heures 37 min
pépites > France
Viviane Lambert
L’émotion de la mère de Vincent Lambert, un an après la mort de son fils
il y a 21 heures 33 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Elections municipales 2020 : comment la candidature de Rachida Dati a assuré la survie de la droite à Paris

il y a 1 jour 4 heures
décryptage > International
Bonnes feuilles

Comment le coronavirus a bouleversé et totalement relancé la course à la Maison Blanche entre Joe Biden et Donald Trump

il y a 1 jour 5 heures
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Elections municipales 2020 : la démocratie à l’épreuve du coronavirus

il y a 4 heures 31 sec
décryptage > International
Bonnes feuilles

Crise du coronavirus aux Etats-Unis : une mise à l’épreuve des valeurs fondamentales de la société américaine

il y a 4 heures 33 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Bernard Plessy : "Travaux et jours dans la Grèce antique" (éditions Paradigme), grandeur du "petit peuple"

il y a 5 heures 21 min
décryptage > Economie
Effet boule de neige

Covid, moins d'habits, plus de chômage !

il y a 6 heures 14 min
décryptage > Culture
"Last night a DJ saved my life"

Humeur sombre mais folles envies de dance floor : la pop music n’a jamais été aussi rythmée depuis 10 ans

il y a 7 heures 9 min
décryptage > Société
1001 colères

A chacun ses coupables, à chacun ses victimes : mais qui écoute le plus les Français silencieux ?

il y a 8 heures 8 min
pépites > Education
Génération Covid-19
Bac 2020 : 95,7 % de réussite après la première session de rattrapage
il y a 21 heures 6 min
pépite vidéo > France
Mort du conducteur agressé
Bayonne : Gérald Darmanin promet des mesures pour les chauffeurs de bus de toute la France
il y a 21 heures 57 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

L’instinct de survie : cet atout majeur de l’espèce humaine pour surmonter ses peurs, les obstacles et les accidents de la vie

il y a 1 jour 4 heures
décryptage > France
Bonnes feuilles

Retour de l’Etat de droit : la difficile et délicate mission de la lutte contre le narcobanditisme

il y a 1 jour 5 heures
© Reuters
© Reuters
Bière ou pastis

Un élu FN à la tête de la mairie d’Hénin-Beaumont serait-il différent d'un maire FN du Sud ?

Publié le 20 février 2014
La liste du FN conduite par Steeve Briois arriverait en tête aux deux tours à Henin-Beaumont (Pas-de-Calais) lors des élections municipales de mars, selon un sondage Ifop pour le journal « La Voix du Nord » et Europe 1.
Haydée Sabéran
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Haydée Sabéran est journaliste, correspondante de Libération dans le Nord Pas de Calais. Elle est auteur d'un ouvrage "Bienvenue à Hénin-Beaumont, reportage sur un laboratoire du Front National" (édition La Découverte, à paraître le 27 février 2014).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La liste du FN conduite par Steeve Briois arriverait en tête aux deux tours à Henin-Beaumont (Pas-de-Calais) lors des élections municipales de mars, selon un sondage Ifop pour le journal « La Voix du Nord » et Europe 1.

Atlantico : La liste du Front national conduite par Steeve Briois arriverait en tête aux deux tours à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais), lors des élections municipales de mars, selon un sondage Ifop pour le journal « La Voix du Nord » et Europe 1. Que nous dévoile cette estimation sur la situation politique dans le Nord de la France ? Est-elle révélatrice d'une situation générale ou se cantonne-t-elle à un contexte local ?

Haydée Sabéran : Les maires de gauche craignent partout des progrès du Front national dans le Nord et le Pas-de-Calais. Mais la situation d’Hénin-Beaumont est à part. Ici, le chômage est un des plus élevés de France, à presque 18 % dans l’agglomération. Par ailleurs, la gauche a déserté le terrain, et il n’y a pas de figure qui rassemble. Le maire actuel, âgé de 74, part, certes, avec l’avantage de la « prime au sortant », mais il a démarré la politique à 69 ans, et ne sait pas ce que c’est de faire campagne sur son nom, puisqu’il a été élu maire par le conseil municipal quand son prédécesseur est tombé malade. Il n’a pas la réputation d’être proche des gens. L’autre figure à gauche, Gérard Dalongeville, l’ancien maire socialiste, a été condamné à trois ans de prison pour détournements de fonds. Il a fait appel, et se présente. Il a contribué, par sa gestion dans les années 2000 à faire monter le FN, entre autres parce qu’il a doublé les impôts pour résorber les déficits qu’il a créés, quelque 25 millions d’euros cumulés. Par ailleurs, autre élément du contexte local, Steeve Briois, le candidat Front national, est sur le terrain depuis 1995, date de sa première élection comme conseiller municipal. Ce n’est pas un candidat FN classique, il laboure le terrain, et dit s’inspirer des méthodes du Parti communiste, à l’époque où il était une force d’opposition puissante face aux socialistes.

Le sondage, lui, est à manier avec précaution, car il est annoncé avec une marge d’erreur de 4,5 points. Les sondages ne tapent pas toujours juste, à Hénin-Beaumont comme ailleurs. Parfois ils ont minimisé le score du FN, parfois c'était l’inverse. En revanche, l'IFOP a prédit au demi point près le résultat du second tour de 2009, à l'élection partielle qui a suivi l'incarcération de Gérard Dalongeville, 47,6% pour le FN. Ce qui me frappe, et qui n’est pas sujet à caution, c’est le score élevé de Marine Le Pen dans la ville aux législatives de 2012, plus de 55 %. Aux législatives de 2007, elle était à 44 % dans la ville.

La plupart des villes ayant déjà été gérées par le FN sont des villes du sud de la France. Or, la sociologie de l’électorat et la stratégie de conquête du parti ne sont pas les mêmes au nord et au sud. La situation d'Hénin-Beaumont peut-elle être comparée avec celle d'Orange, Toulon, Vitrolles ou encore Marignane ou se rapproche-t-elle davantage de la situation qu'avait connue la ville de Dreux dans les années 1990 ?

Haydée Sabéran : La situation d’Hénin-Beaumont est spécifique. Ici, on parle moins d’immigration et d’insécurité que d’insécurité sociale et de chômage. Et la proximité du candidat FN avec la population est une réalité. Par ailleurs, il met tout en œuvre pour gommer son image « FN ». Les mots « Front national » apparaissent rarement sur ses tracts. C’est quelqu’un qui passe des heures à écouter les gens, à danser avec les vieilles dames, à envoyer des courriers pour faire avancer des dossiers de logement social. La plupart des gens qui l’apprécient sont attachés à sa personne, ils sont loin, très loin d’être tous d’extrême droite. Ils n’ont pas l’impression de voter « FN », mais de voter pour « Steeve » le gars du coin. C’est pour ça qu’il y a une probabilité qu’il devienne maire, parce qu’il a presque réussi à gommer cette image « FN », qui est encore un boulet, même à Hénin-Beaumont. 

Lorsque le FN détenait les mairies dans plusieurs villes des bouches-du Rhône, la gestion locale ne différait guère d'une gestion UMP. En raison de la différence entre FN du Sud et FN du Nord, cette situation serait-elle différente à Hénin-Beaumont ?

Haydée Sabéran : Si Steeve Briois gagne, il devra faire du social, et mettre ses pas dans ceux de la gauche pour être réélu. La ville sera une vitrine de la gestion Front National, le laboratoire d’un « frontisme municipal », même s’il s’en défend. Il sait qu’il sera observé. Il n’appliquera pas un vrai programme FN, il s’appliquera à être inoffensif. Il assure qu’il gèrera « sans idéologie », et promet qu’il ne changera pas les noms des rues, la maison de quartier Maurice Thorez gardera son nom. Il ne tentera pas de verser une prime aux parents d’enfants européens comme Bruno Mégret à Vitrolles, puisque c’est illégal. Il a prévenu qu’il ne serait pas dans la provocation. Ceci dit, son programme porte la marque du FN, avec une police municipale renforcée et la mise en place de la vidéo-surveillance, entre autres. Mais ces propositions sont désormais répandues, y compris à gauche. Ce qui me frappe dans le programme de Steeve Briois, c’est son côté nostalgique. Le retour du kiosque à musique, le retour du Corso fleuri, des marches militaires jouées par les enfants de l’école de musique le 11 novembre, du théâtre de boulevard. Et même une statue du Général De Gaulle pour s’y recueillir, chaque 18 juin, un clin d'œil à l'électorat de la droite classique, que le FN a phagocyté.   

Quelle influence aurait la base électorale, plutôt composée d'ouvriers, dans le nord sur la politique du parti frontiste dans cette commune ? Sur quelle thématique les politiques locales menées seraient en revanche similaires à ce qui a été fait dans le sud de la France ? Quels sont, malgré tout, les points de convergences ?

Haydée Sabéran : Il y aurait une obligation d’agir sur le social pour avoir une chance d’être réélu.

 

Propos recueillis par Marianne Murat

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Ben hayat
- 21/02/2014 - 06:03
Compétences partagées
L'expérience de l'UMPS est beaucoup plus grande en matière d'escroquerie que celle du FN, le nombre de mandats qu'ils ont exercés étant plus important, mais ne désespérons pas le FN est capable de faire aussi bien dans ce genre.
vangog
- 21/02/2014 - 01:33
Bravo aux Heninois, s'ils choisissent Briois pour les
administrer!
Car cette commune est celle qui mérite le plus de sortir de son passé gauchiste (UMP inclus) fait de corruptions et de magouilles.
En votant FN, vous serez un exemple patriotique pour toute la France...
ignace
- 20/02/2014 - 17:32
on s'en fout, je ne suis pas du tout FN, mais
si les gens du patelin, veulent un FN, on va pas en faire un fromage
D'autant plus que dans le passé ce bled était plutôt aux mains d'escrocs