En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les mésaventures d’Erdogan en Syrie

02.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

03.

Pourquoi Renault n’a pas fini d’être jaloux de Tesla

04.

Quatre leçons de l’affaire Griveaux : du narcissisme à la sécurité nationale en passant par la politique

05.

Les Imams d'Europe se mobilisent contre la radicalisation… sans grandes perspectives de succès

06.

Municipales : Agnès Buzyn meurt et ne se rend pas

07.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Mal nommer les choses : Emmanuel Macron en plein vertige camusien face aux députés LREM

03.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

04.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

05.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

06.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

03.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

04.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

05.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

06.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

ça vient d'être publié
light > Insolite
L'habit ne fait pas le moine
Elle simule un voyage à Bali depuis Ikea
il y a 11 heures 37 min
pépites > International
La gestion politique du Coronavirus
Un avocat chinois arrêté pour avoir critiqué la gestion de l'épidémie par les autorités
il y a 12 heures 21 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

Théâtre : "Le fantôme d'Aziyade" de Pierre Loti : Quête initiatique, nostalgique et fascinante sur les rives de l'amour et du Bosphore

il y a 14 heures 48 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 17 février en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 16 heures 24 min
décryptage > Société
Engagez-vous qu'ils disaient

Piot Pavlenski : artiste, voyou, les deux ?

il y a 18 heures 16 min
décryptage > Politique
Honneur au courage malheureux

Municipales : Agnès Buzyn meurt et ne se rend pas

il y a 19 heures 41 sec
décryptage > Economie
Jalousie

Pourquoi Renault n’a pas fini d’être jaloux de Tesla

il y a 19 heures 24 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Santé, retraite : le secteur de l‘assurance fait le pari d’être moins cher et plus efficace que la sécurité sociale ...

il y a 20 heures 1 min
décryptage > Politique
Post Griveaux

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

il y a 21 heures 46 min
pépites > Terrorisme
Enquête
Allemagne : Le gouvernement condamne des projets d’attentats « effrayants » contre plusieurs mosquées
il y a 1 jour 13 heures
pépites > International
Le Camp des saints
La population grecque redoute l'invasion migratoire
il y a 11 heures 59 min
pépites > Politique
Nouveau rebondissement
La compagne de Piotr Pavlenski mise en examen
il y a 12 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre : "Tu seras un homme, mon fils" de Pierre Assouline : Un portrait inattendu, saisissant et remarquable de Rudyard Kipling

il y a 15 heures 16 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Les mésaventures d’Erdogan en Syrie

il y a 17 heures 44 min
décryptage > Politique
A l'école du politique

Quatre leçons de l’affaire Griveaux : du narcissisme à la sécurité nationale en passant par la politique

il y a 18 heures 33 min
décryptage > Religion
Pas d'amalgames

Les Imams d'Europe se mobilisent contre la radicalisation… sans grandes perspectives de succès

il y a 19 heures 46 sec
décryptage > Politique
Pas d'union à l'horizon

Municipales : Marine Le Pen maintient sa fervente opposition à l’union (locale) des droites

il y a 19 heures 40 min
décryptage > Société
Je t’aime moi non plus

Liaison fatale : avoir ou ne plus avoir un smartphone, telle est la question

il y a 21 heures 18 min
décryptage > Politique
Les entrepreneurs parlent aux Français

La vertu française, un puritanisme venu d’ailleurs ? Liberté française ubérisée ?

il y a 1 jour 12 heures
pépites > Société
Mobilisation
Appel des taxis parisiens à manifester vendredi devant la Gare de Lyon
il y a 1 jour 13 heures
© Reuters
© Reuters
CQFD

Pourquoi l'UMP ne faisait pas la promotion de la théorie du genre en 2011

Publié le 14 février 2014
L'UMP proposait alors "d'introduire, dès la maternelle, des séances consacrées à la mixité et au respect hommes-femmes". "Il n'a jamais été question d'enseigner le genre à l'école, mais au contraire de sensibiliser les enfants à l'altérité sexuelle et [...] à la complémentarité des différences entre les garçons et les filles", a expliqué Jean-François Copé.
Thibaud Collin enseigne la philosophie en classes préparatoires au collègue Stanislas à Paris. Il a consacré plusieurs ouvrages à des questions de philosophie morale et politique, dont un livre d’entretiens avec Nicolas Sarkozy La République, les...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Thibaud Collin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Thibaud Collin enseigne la philosophie en classes préparatoires au collègue Stanislas à Paris. Il a consacré plusieurs ouvrages à des questions de philosophie morale et politique, dont un livre d’entretiens avec Nicolas Sarkozy La République, les...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'UMP proposait alors "d'introduire, dès la maternelle, des séances consacrées à la mixité et au respect hommes-femmes". "Il n'a jamais été question d'enseigner le genre à l'école, mais au contraire de sensibiliser les enfants à l'altérité sexuelle et [...] à la complémentarité des différences entre les garçons et les filles", a expliqué Jean-François Copé.

Atlantico : Dans un rapport datant de 2011 sur la place de la femme dans la société française (voir ici), l'UMP envisageait "d'introduire, dès la maternelle, des séances consacrées à la mixité et au respect hommes/femmes". Il était notamment question "d’amener les enfants à se sentir autorisés à adopter des conduites non stéréotypées" et "à percevoir positivement leur genre et celui du sexe opposé". Peut-on réellement parler, comme certains pourraient être portés à le croire, de promotion de la théorie du genre ?

Thibaud Collin : Cela participe du même courant que Vincent Peillon, avec "l'ABCD de l'égalité", a introduit dans l'école. Il est clair qu'il y a une grande proximité entre ce rapport de l'UMP et "l'ABCD de l'égalité", même si on ne peut pas clairement parler de promotion de la « théorie » du genre. Toute la question ici est de savoir ce que l'on met derrière la notion de stéréotypes et quels sont les moyens, surtout, qui vont être utilisés pédagogiquement. Que l'UMP défende la notion de respect, pourquoi pas. Mais il me semble que la notion de respect est indifférente au sexe : je ne dois pas être respecté en tant qu'homme ou femme mais en tant qu'être humain. Le rapport de l'UMP introduit l'idée, très usitée aujourd'hui, qu'il faut respecter les gens parce qu'ils sont noirs, parce qu'ils sont homosexuels etc. C'est déjà un dévoiement de ce qu'est vraiment la civilité puisque la civilité est de respecter une personne en tant que personne et non en tant que membre d'un groupe. Il y a donc déjà un biais tendancieux qui est présent dans ce rapport comme dans la politique menée aujourd'hui par le gouvernement.

Après, il faut s'interroger sur les moyens. L'ABCD va simplement plus loin dans la déclinaison pédagogique que le rapport de l'UMP parce qu'il est expérimenté directement sur le terrain. L'ABCD de l'égalité propose, par exemple, de faire des contes pour enfants de manière parodique et outrancière pour que les enfants se rendent compte qu'être un homme ou une femme est une sorte de rôle qu'il s'agit d'apprendre. Je pense que, de cette façon, on dépasse une limite. Derrière cela, il y a le refus que les femmes et les hommes sont différents. Or ce n'est pas parce qu'ils sont différents qu'ils ne sont pas égaux.

>>>> Sur le même sujet et du même auteur : L'éducation à l'âge du "gender", et Sur la morale de Monsieur Peillon, aux éditions Salvator.

Toujours à l'école, l'UMP souhaitait "orienter davantage les jeunes filles vers les filières de formation scientifique, technique, industrielle et technologique, en levant les freins culturels liés aux choix d’orientation" et  "promouvoir la mixité dans les métiers et les qualifications au sein des entreprises". Peut-on, là-aussi, parler de promotion du genre à l'école ?

Ce passage est digne d'une proposition soviétique ! Je ne vois pas au nom de quoi on déciderait d'orienter les jeunes filles vers une filière plutôt qu'une autre. Il faut évidemment présenter et ouvrir les différentes filières. Mais il y a ici une sorte de dirigisme étatique bien-pensant. Que l'UMP s'approprie ce vocabulaire d'un État providence, dirigiste et paternaliste est révélateur de sa proximité avec le PS sur de tels sujets.

Il y a toujours derrière l'idée que si une femme est plus attentive aux personnes, elle va être discriminée et qu'un ingénieur est mieux considéré. Il y a donc une sorte de discrimination subtile car on continue à penser qu'il vaut mieux être ingénieur que sage-femme. Qu'on laisse les gens vivre et que l'on évite de plonger dans ce paternalisme. Clairement ici, on voit à l'oeuvre l'inspiration de ce qui a été fait en Suède, en Norvège.

Cela ne concernait pas que l'école. Dans le milieu professionnel également, l'UMP souhaitait "remettre en cause les stéréotypes de genre dans le cadre d'actions de sensibilisation". Est-ce de la promotion de la théorie du genre ?

On ne peut parler comme telle de la "théorie du genre" ; il existe des études de genre dont certains aspects peuvent être clairement idéologiques.  L'UMP laisse entendre que quand il y a de la parité, notamment dans le champ politique, cela change les choses, cela apporte quelque chose de nouveau ; cela présuppose l'idée que les femmes et les hommes sont différents. Il y a donc dans ce rapport une forme de contradiction. De deux choses l'une. Soit on considère que les hommes et les femmes sont identiques et dans ce cas-là ils sont totalement interchangeables. Soit, effectivement, un homme n'est pas une femme et réciproquement  et chacun peut avoir son apport propre. De fait, il y a une manière différente d'aborder les choses selon que l'on est un homme ou une femme. Il y a donc un véritable enrichissement dans cette diversité. Le tout est de faire sauter les barrières pour permettre à chacun d'accéder au poste qu'il souhaite.

Dans ce rapport, il y a vraiment cette idée que les barrières sont mentales et qu'il faut désaliéner les gens. C'est une vieille thèse marxiste : il faut « éduquer » le prolétariat qui est aliéné, pour qu'il prenne conscience qu'il est effectivement dominé afin qu'il puisse faire la révolution. Marx appliquait cela aux questions sociales ; on l'applique désormais aux questions d'identité sexuelles.

Que penser, dans la même idée, de cette volonté de "sensibiliser les jurys à l’égalité professionnelle et aux discriminations liées au genre" ?

Dans ce cas-là, il faudrait aller jusqu'au bout et faire des quotas. Mais au nom de quoi soutenir qu'il faut 50 % de femmes dans tous les métiers ? Qu'on laisse vivre les gens en paix sans vouloir perpétuellement rééduquer la société civile ! Si plus de femmes veulent prendre soin des personnes et plus d'hommes s'occuper d'ingénierie, est-ce nécessairement de la discrimination ? C'est plutôt l'idée sous-jacente qu'il est plus noble d'être ingénieur que puéricultrice qui est méprisante.

Dans le fond, la théorie du genre est-elle finalement moins dans les diagnostics que dans les solutions proposées ?

L'UMP avançait des solutions. Elles sont assez généralistes, évidemment, mais, dans le cadre de la mise en œuvre, on est assez proche de ce que fait le gouvernement actuellement. Diagnostic et solutions sont liés car le diagnostic établi présuppose un point de vue sur l'approche des relations entre les hommes et les femmes qui orientent, de fait, vers certaines applications. Je ne dis pas qu'il n'existe pas des solutions plus libérales, moins étatistes mais les objectifs sont assez proches. De fait, les propositions formulées par l'UMP dans le rapport de 2011 sont très dirigistes.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les mésaventures d’Erdogan en Syrie

02.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

03.

Pourquoi Renault n’a pas fini d’être jaloux de Tesla

04.

Quatre leçons de l’affaire Griveaux : du narcissisme à la sécurité nationale en passant par la politique

05.

Les Imams d'Europe se mobilisent contre la radicalisation… sans grandes perspectives de succès

06.

Municipales : Agnès Buzyn meurt et ne se rend pas

07.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Mal nommer les choses : Emmanuel Macron en plein vertige camusien face aux députés LREM

03.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

04.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

05.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

06.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

03.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

04.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

05.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

06.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
ヒナゲシ
- 14/02/2014 - 23:20
Curieux choix de photo…
J'ai comme l'impression que JF Copé est en train de masturber l'homme invisible.
cloette
- 14/02/2014 - 16:36
Hypothèses
On tend vers l'immortalité, avec à la fois le cyborg, homme totalement augmenté et pourquoi pas autre méthode, homme génétiquement modifié .
Il est certain que les naissances ne pourront plus se faire en nombre comme maintenant , il faudra que l'Etat prenne en charge les autorisations, il faudra un permis ....
D'où l'obligation de former dès à présent les esprits , non, non, plus de poupées à donner aux petites filles ...et de préparer une humanité Trans (qui choisit son genre), mais sans libido mortifère,
Comme dirait Pascalou amateur de sciences CQFD
Youpi !
Benvoyons
- 14/02/2014 - 14:59
Le problème n'existera plus car l'homme travail sur le
Robot domestique qui fera tout dans la maison de A à Z, d'ici 5 à 10 ans, il sera abordable comme une voiture.
Ainsi la femme sera complètement égale de l'homme.
Mais:
La Médecine offre à la femme d'avoir des enfants sans les hommes pour les hommes idem.
Mais:
Bientôt il y aura création d'un être hermaphrodite par modification génétique ainsi il y aura encore moins de problème.

Mais putain il restera toujours des stéréotypes et des personnes pour en parler.