En direct
Best of
Best of du 30 novembre au 6 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

L'Insoumis (Jean-Luc Mélenchon) veut se pacser avec l'Insoumise (Marine Le Pen). Et l'Humanité s'étrangle d'indignation

03.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

04.

COP25 : Greta Thunberg a été exfiltrée de la marche à Madrid pour des raisons de sécurité

05.

La guerre Filipetti /Piketty repart; Gad Elmaleh retrouve l’amour avec Léna (4 ans de plus que son fils), Cyril Hanouna reperd Emilie; Brigitte Macron a peur pour sa famille; Louane enceinte jusqu’aux dents; Jenifer Aniston passe Thanksgiving avec son ex

06.

Les infos importantes que la crise des retraites vous a probablement fait zapper

07.

Jeanne Balibar critique violemment la politique d’Emmanuel Macron, qui avait été "bouleversé" par "Les Misérables" de Ladj Ly

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

L'hydrogène, combustible parfait pour remplacer le pétrole ? Pourquoi ce n'est pas si simple...

04.

Vous ne devinerez jamais pourquoi le dernier shooting photo de Selena Gomez fait polémique

05.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

06.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

03.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

04.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

05.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

06.

L'hydrogène, combustible parfait pour remplacer le pétrole ? Pourquoi ce n'est pas si simple...

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Friends will be Friends
Mise en examen de François Bayrou : Emmanuel Macron continuera à échanger avec lui
il y a 14 min 43 sec
light > Société
Inégalités
Brest : les urinoirs retirés à la gare sous pression d'une association féministe
il y a 1 heure 1 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"L'A-Démocratie. Volet 1: Elf, la pompe Afrique" : un des plus grands scandales politico-financiers de la fin du XXème siècle

il y a 2 heures 1 min
décryptage > Politique
Vrai combat

Fini de rire, la République s'attaque à la Haine

il y a 5 heures 17 min
décryptage > Politique
Pour une nuit, pour la vie ?

L'Insoumis (Jean-Luc Mélenchon) veut se pacser avec l'Insoumise (Marine Le Pen). Et l'Humanité s'étrangle d'indignation

il y a 5 heures 47 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
La guerre Filipetti /Piketty repart; Gad Elmaleh retrouve l’amour avec Léna (4 ans de plus que son fils), Cyril Hanouna reperd Emilie; Brigitte Macron a peur pour sa famille; Louane enceinte jusqu’aux dents; Jenifer Aniston passe Thanksgiving avec son ex
il y a 6 heures 21 min
décryptage > Sport
Bonnes feuilles

Le sportif, ce nouveau héros de temps de paix

il y a 7 heures 18 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

Elections 2020 : les enjeux du combat face à Donald Trump

il y a 7 heures 18 min
décryptage > Economie
Paroxysme

Services publics paralysés et pression fiscale record : tous les symptômes d’une faillite programmée du système français

il y a 7 heures 19 min
light > Culture
Classe politique
Jeanne Balibar critique violemment la politique d’Emmanuel Macron, qui avait été "bouleversé" par "Les Misérables" de Ladj Ly
il y a 16 heures 23 min
pépites > France
Autre mouvement de protestation
Prix du gazole : des blocages routiers organisés dans toute la France
il y a 45 min 48 sec
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Léonard 2 Vinci" : Une étonnante fresque, qui magnifie le grand Léonard, et le "9ème art"

il y a 1 heure 56 min
décryptage > Politique
Perdus

Après le ratage des Gilets jaunes, la droite impuissante sur la réforme des retraites

il y a 4 heures 15 min
décryptage > International
Election présidentielle américiane

Joe Biden, fantôme poids plume d'Obama ?

il y a 5 heures 36 min
décryptage > France
Et pendant ce temps-là...

Les infos importantes que la crise des retraites vous a probablement fait zapper

il y a 5 heures 53 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Le jour où de Gaulle est tombé sous le charme de Jackie Kennedy

il y a 7 heures 18 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Le débat public peut-il se passer des Libéraux ?

il y a 7 heures 18 min
décryptage > France
Il n'est pas trop tard

Contre la pensée bourgeoise – celle du politiquement correct – osons être révolutionnaires !

il y a 7 heures 19 min
pépites > Justice
MoDem
François Bayrou a été mis en examen pour complicité de détournement de fonds publics
il y a 16 heures 17 sec
Madrid
COP25 : Greta Thunberg a été exfiltrée de la marche à Madrid pour des raisons de sécurité
il y a 17 heures 29 min
© Reuters
Les actionnaires du journal veulent le transformer en réseau social
© Reuters
Les actionnaires du journal veulent le transformer en réseau social
De profundis

Libération, c’est comme la gauche : ça meurt...

Publié le 09 février 2014
Le glas a sonné pour ce quotidien emblématique. Ses actionnaires veulent faire du journal un "réseau social". Et de ses locaux, un lieu de vie.
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le glas a sonné pour ce quotidien emblématique. Ses actionnaires veulent faire du journal un "réseau social". Et de ses locaux, un lieu de vie.

Nul ne peut se réjouir de la mort d’un journal. La presse est là pour donner à voir, à lire et à réfléchir. Et cela quelles que soient ses orientations politiques et idéologiques. Tout un chacun est libre d'acheter, ou de ne pas acheter, tel ou tel journal, tout comme on est libre de voter, ou de ne pas voter, pour tel ou tel parti.

Depuis sa création dans les années 60, Libération fut un fidèle compagnon de la gauche. Un compagnon heureusement indocile et rebelle qui préférait le poil à gratter aux câlins amoureux. Ainsi furent-ils liés – pacsés, dirait-on aujourd’hui – pour le meilleur et pour le pire. Et quand le rose de la gauche devenait trop pâle à ses yeux, Libération voyait rouge aux sens propre et figuré. Le journal fut de tous les combats de la gauche, y compris les plus absurdes. Violemment anti-giscardien, il trouva quelques qualités à VGE quand sa ministre, Simone Veil, fit adopter la loi sur l’avortement. Le journal, pourtant pas très chaud à l’égard de Mitterrand, et lorgnant parfois vers son adversaire Michel Rocard, pleura de joie en mai 1981 quand, pour la première fois dans l’histoire de la Ve République, un président de gauche accéda à la magistrature suprême.

Libération – gauchisme oblige – fut frénétiquement anti-israélien et aima d’amour la Palestine. Libération accompagna avec passion et talent le combat de Solidarité en Pologne. Libération, héritier d’une tradition d’extrême gauche et donc anticommuniste, ou antistalinienne, versa des larmes de bonheur quand la révolution de velours tchèque libéra Prague et quand Ceausescu fut renversé en Roumanie.

Le journal, après avoir beaucoup aimé Mao, aima (un peu moins quand même) les Khmers rouges. Le journal prit le deuil quand Salvador Allende se suicida à Santiago du Chili. Le journal fut la lanterne qui éclaira les grandes manifestations étudiantes et lycéennes de 1986. Et sur toutes ses Unes, il cria « non » quand en 2002 Jean-Marie Le Pen fut qualifié pour le deuxième tour de la présidentielle. Et c’est la mort dans l’âme qu’il se résolut à appeler au vote utile pour Jacques Chirac. La mort dans l’âme, c’était déjà un peu la mort...

Depuis, Libération ne cessa de décliner. Doucement, lentement et avec une subite accélération ces dernières années. Le journal crut à une rémission après l’arrivée de Nicolas Sarkozy au pouvoir. Ah qu’il était bon de haïr ce fasciste, ce réactionnaire, ce fils de Pétain ! Et des lecteurs imbéciles revinrent, attirés par l’odeur du sang, pour participer au festin du lynchage. Libération avait déjà de multiples rides, tout comme la gauche. Et se donna l’illusion d’une nouvelle jeunesse avec un rictus de haine.

Puis vint Hollande, un peu de chair fraîche pour un journal qui avait subi tous les outrages du temps. Et là, ce ne fut plus de l’amour mais de la rage. Un moulin à prières pour psalmodier sans cesse les louanges de saint François. Libération versa dans le sirupeux le plus poisseux et ses articles hollandolâtres furent tous accompagnés de bâtonnets d’encens. Et c’est ainsi que le journal, victime d’une étreinte mortifère désirée, suivit Hollande dans sa descente aux enfers. Libération meurt faute de lecteurs. La gauche se meurt faute d’électeurs.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
En savoir plus
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

L'Insoumis (Jean-Luc Mélenchon) veut se pacser avec l'Insoumise (Marine Le Pen). Et l'Humanité s'étrangle d'indignation

03.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

04.

COP25 : Greta Thunberg a été exfiltrée de la marche à Madrid pour des raisons de sécurité

05.

La guerre Filipetti /Piketty repart; Gad Elmaleh retrouve l’amour avec Léna (4 ans de plus que son fils), Cyril Hanouna reperd Emilie; Brigitte Macron a peur pour sa famille; Louane enceinte jusqu’aux dents; Jenifer Aniston passe Thanksgiving avec son ex

06.

Les infos importantes que la crise des retraites vous a probablement fait zapper

07.

Jeanne Balibar critique violemment la politique d’Emmanuel Macron, qui avait été "bouleversé" par "Les Misérables" de Ladj Ly

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

L'hydrogène, combustible parfait pour remplacer le pétrole ? Pourquoi ce n'est pas si simple...

04.

Vous ne devinerez jamais pourquoi le dernier shooting photo de Selena Gomez fait polémique

05.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

06.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

03.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

04.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

05.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

06.

L'hydrogène, combustible parfait pour remplacer le pétrole ? Pourquoi ce n'est pas si simple...

Commentaires (55)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
MauvaiseFoi
- 10/02/2014 - 06:26
Ne criez pas victoire
France TV, Radio France, le groupe Canal + et BFM se feront un plaisir d'accueillir leurs petits camarades de Libé d'où ils pourront continuer tranquillement et à nos frais à distiller leur propagande habituelle.
la saucisse intello
- 10/02/2014 - 05:16
Et ça ne fait que commencer !.........
Quant aux "journalistes" de ce torche-balle, on pourra toujours les embaucher dans les collectivités territoriales tenues par la gauche. Comme les "marins-mafieux" de la S.N.C.M. Putain, demorand aux espaces verts de Montfermeil, ça aurait de la gueule ! Et cédric mathiot pilote de moto-crotte ! Rien que pour voir ça, je prends le T.G.V !
Mani
- 10/02/2014 - 01:00
Se réjouir, peut-être pas.
L'indifférence en revanche, très certainement.