En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

03.

Coronavirus : tout ce qu’il faut savoir sur les risques posés par vos courses et autres poignées de portes

04.

Tout changer dans le monde d’après ? Le scénario noir que cela pourrait bien déclencher

05.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

06.

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

07.

Trump / Macron : le match des sondages par (gros) temps de Coronavirus

01.

Priés d'écrire leur propre nécrologie

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

04.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

06.

Attaque à Romans-sur-Isère : mais que faisait Abdallah A. O. en France ?

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Deux ans, huit mois et vingt-huit nuits" de Salman Rushdie : une œuvre littéraire forte, courageuse, exigeante pour le lecteur, à ne pas manquer

il y a 11 min 57 sec
Nouvelle tragédie
Disparition de Maeve Kennedy McKean : le corps de la petite-nièce de John Fitzgerald Kennedy a été retrouvé
il y a 1 heure 22 min
pépites > International
Moment "historique"
Covid-19 : après plus de deux mois de confinement, le bouclage est enfin levé dans la ville chinoise de Wuhan
il y a 2 heures 42 min
light > Culture
Féerie et évasion pour les petits et les grands
Disney + est enfin disponible et accessible en France dès ce mardi 7 avril
il y a 5 heures 7 min
pépites > Europe
Solidarité européenne et internationale
Forte inquiétude au Royaume-Uni sur l’état de santé de Boris Johnson, placé en soins intensifs
il y a 7 heures 19 min
pépites > Sport
Restrictions
Confinement : les activités sportives sont désormais interdites à Paris entre 10h et 19h
il y a 8 heures 24 min
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

il y a 9 heures 25 min
décryptage > International
Symbole

Coronavirus, Tchernobyl et le modèle chinois

il y a 10 heures 5 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Retrouvailles américano-russes grâce au coronavirus ?

il y a 10 heures 36 min
décryptage > Europe
Eurogroup

L’Europe tente de dépasser le chacun pour soi initial

il y a 11 heures 57 min
pépites > Santé
SNDV
Acrosyndromes : les dermatologues alertent sur des symptômes cutanés potentiellement liés au coronavirus
il y a 36 min 30 sec
pépites > Religion
Ancien numéro 3 du Vatican
Pédophilie dans l'Eglise : le cardinal George Pell a été acquitté en Australie
il y a 2 heures 6 min
pépites > Santé
Vive émotion
François Hollande rend hommage aux personnels des Ehpad après la mort de son père
il y a 3 heures 23 min
pépites > France
Hypothèses
Coronavirus : l'Académie de médecine préconise un déconfinement par région
il y a 5 heures 44 min
light > Culture
Influence majeure
Mort de Jean-Laurent Cochet, une figure majeure du théâtre français, des suites du Covid-19
il y a 7 heures 53 min
pépite vidéo > Santé
Objectifs
Confinement, tests dans les Ehpad : les explications d’Olivier Véran au micro de Jean-Jacques Bourdin
il y a 8 heures 49 min
décryptage > Europe
Stabilité

Une politique de voisinage intelligente de l’UE

il y a 9 heures 52 min
décryptage > Politique
Bilan

Coronavirus : 14 questions auxquelles le gouvernement nous devra une réponse après la crise

il y a 10 heures 14 min
décryptage > Santé
Surfaces, hygiène et Covid-19

Coronavirus : tout ce qu’il faut savoir sur les risques posés par vos courses et autres poignées de portes

il y a 11 heures 16 min
décryptage > International
Exemple taïwanais

Taïwan : les leçons médicales et politiques d’une stratégie réussie face au Coronavirus

il y a 12 heures 14 min
© Reuters
Les prix du marché de l'immobilier sont en baisse.
© Reuters
Les prix du marché de l'immobilier sont en baisse.
Achetez !

Pourquoi les prix immobiliers pourraient chuter en 2014

Publié le 10 février 2014
Selon les spécialistes, le marché de 2014 devrait poursuivre sa baisse des prix de l'immobilier.
Marc Touati est économiste et président fondateur du cabinet ACDEFI (aux commandes de l'économie et de la finance). Il s'agit du premier cabinet de conseil économique et financier indépendant au service des entreprises et des professionnels.Il a lancé...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Marc Touati
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Marc Touati est économiste et président fondateur du cabinet ACDEFI (aux commandes de l'économie et de la finance). Il s'agit du premier cabinet de conseil économique et financier indépendant au service des entreprises et des professionnels.Il a lancé...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon les spécialistes, le marché de 2014 devrait poursuivre sa baisse des prix de l'immobilier.

Atlantico : 2014 devrait encore connaître une baisse des prix de l'immobilier selon les spécialistes. Est-ce vrai ? Si oui, quels mécanismes financiers pourraient le permettre ? Quel rôle pourrait jouer la hausse anticipée des taux d'intérêt ?

Marc Touati : Comme je l’avais annoncé il y a déjà cinq ans, la baisse des prix de l’immobilier en France était inévitable. Elle a été freinée pendant la crise financière grâce à la baisse des taux d’intérêt. Mais il ne s’agissait que d’un repli temporaire. En effet, l’augmentation des prix immobiliers au cours des dix dernières années a été beaucoup trop forte par rapport à l’évolution des revenus des ménages.

Ce décalage entre la valeur financière de l’immobilier et la richesse des particuliers s’appelle tout simplement une bulle. Si cette dernière n’est pas trop spéculative, elle est néanmoins suffisante pour justifier une baisse des prix des logements. Et ce d’autant que le chômage est et va rester élevé et que la pression fiscale, actuellement sur des niveaux historiquement élevés, ne va pas reculer de sitôt. De la sorte, les Français auront du mal à pouvoir acquérir un logement, tant d’un point de vue financier que psychologique. D’ailleurs, depuis déjà quelques années, les primo-accédant se font de plus en plus rares et cela n’est pas près de s’arrêter, notamment lorsque l’on sait que l’âge moyen du premier CDI en France est de 30 ans…

En outre, s’ils demeurent encore très bas, les taux d’intérêt des crédits immobiliers commencent à se tendre et vont continuer de le faire en 2014, notamment sous l’effet de l’augmentation des taux d’intérêt des obligations d’Etat, elle-même directement liée à la piètre crédibilité du gouvernement à réduire significativement les déficits publics et à restaurer la croissance.

Activité économique atone, chômage élevé, revenus en berne, augmentation des taux d’intérêt. Voici le cocktail explosif qui menace le secteur immobilier.

Dans ce cadre, je table sur une baisse des prix des logements d’environ 10 % au cours des deux années à venir. Rien de catastrophique, mais tout de même de quoi patienter avant d’investir dans l’achat de biens immobiliers.

Cette chute de l'immobilier devrait-elle être observable partout sur le territoire national ? Se fera-t-elle davantage sur le neuf ou l'ancien ?

Tout d’abord cantonnée à certaines régions en province, la baisse des cours immobiliers s’est généralisée à l’ensemble de la France, y compris à Paris. Certes, dans la capitale, l’ampleur de la baisse des prix reste masquée par les achats conséquents des fonds d’investissement russes, qatari et en provenance de certains pays du golfe persique, qui disposent de liquidités conséquentes et sont particulièrement attirés par certains arrondissements parisiens. Sans ces investissements étrangers et qui ne reflètent aucunement la réalité des revenus des ménages français, les prix immobiliers auraient bien plus baissé dans la capitale.

Dans la mesure où les prix de l’ancien ont plus augmenté que les prix du neuf, ce sont les premiers qui devraient le plus baisser, d’autant que les logements neufs disposeront de quelques avantages fiscaux intéressants.

Quels seraient les moments les plus opportuns pour acheter ?

Il y a deux possibilités. Pour les locataires, même si les prix immobilier vont encore baisser, il sera toujours plus intéressant d’acquérir son logement plutôt que de payer un loyer. Pour les autres, il est plus opportun d’attendre 2015, sauf en cas d’opportunités immanquables. Dans la mesure où certains propriétaires sont malheureusement pris en tenaille entre la faiblesse de leurs revenus et leurs remboursements de crédits, ils risquent parfois d’être contraints de vendre à un prix au-dessous du marché. S’il s’agit d’un prix inférieur à 10 %, il ne faut pas hésiter, car les taux d’intérêt sont encore bas, et cela ne va pas durer. C’est triste, mais les crises sont toujours des phases d’opportunité, en particulier dans l’immobilier, qui sur le long terme, demeure l’un des placements les plus efficaces, c’est-à-dire présentant le meilleur couple rendement-risque.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
Immobilier, chute, prix, baisse
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

03.

Coronavirus : tout ce qu’il faut savoir sur les risques posés par vos courses et autres poignées de portes

04.

Tout changer dans le monde d’après ? Le scénario noir que cela pourrait bien déclencher

05.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

06.

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

07.

Trump / Macron : le match des sondages par (gros) temps de Coronavirus

01.

Priés d'écrire leur propre nécrologie

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

04.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

06.

Attaque à Romans-sur-Isère : mais que faisait Abdallah A. O. en France ?

Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Romain-a
- 12/02/2014 - 10:41
Une baisse des prix semblent nécessaire...
C'est une très bonne nouvelle que les prix soient amenés à baisser en France. Cela ne peut que faire du bien à une économie en déclin. La part du loyer est telle que les ménages français ne consomment plus (25 à 26 % de leur budget).

A Paris, les ménages ménages modestes vivent dans la peur de ne pas pouvoir payer leur loyer. Ils ne peuvent rien construire, rien projeter, et l'économie semble totalement figée.

Quand on regarde la situation de l'Allemagne, il faut bien faire la différence. 80% des allemands sont locataires. 600 euros par mois suffisent pour louer environ 70 mètre carré dans le centre de Berlin.

Les investisseurs ont construit une bulle immobilière en France qu'il serait bon de voir éclater une bonne fois pour toute.

Romain
source: www.super-taux.com
mich2pains
- 11/02/2014 - 15:32
Pas tout à fait exact " NOK " (12:36)
de dire que " l' Immobilier a augmenté sans raison " ou encore que " Le Coût de l'Immobilier est un non-sens " (sic) !
Si , dans la plupart des cas , il est de bon ton de stigmatiser les vendeurs et leur avidité spéculative , on en oublie d'évoquer d'autres facteurs , tout aussi pertinents mais , politiquement incorrects !
--- 1° Hausse des Taxes locales , régionales et/ou nationales pour faire face à des besoins nouveaux , réels ou supposés !
--- 2 ° Hausse des matériaux de construction ou de rénovation , eux-mêmes liés , en partie , au coût du transport ( Ecotaxe /gas oïl ?) !
--- 3 ° Hausse des normes de construction , toujours plus débiles et quasi surréalistes qui renchérissent de 20 à 30% le coût des biens immobiliers !
Par ailleurs , sachant que ces facteurs s'appliquent aussi dans les régions rurales où le prix de l'immobilier est en forte chute ( Haute-Marne ) , on se demande comment les propriétaires actuels arrivent à joindre les 2 bouts !
Pour que " les salaires soient en adéquation avec les prix de l'immobilier " (sic) , peut-être conviendrait-il d'agir et de bloquer l'ensemble des facteurs cités ci-dessus . Vos élus sauront- ils faire avec moins de recettes ????
mich2pains
- 11/02/2014 - 15:07
Les Journaleux de "La Provence " ont la solution ....
à la crise de l'Immobilier , trop cher actuellement !
En effet , dans " La Provence " d'aujourd'hui , on apprend qu'un " incendie s'est déclaré dans la station de ski de Val d'Isère (Savoie ) et qu'une femme de 63 ans a été gravement blessée en sautant du 8ème ou 9ème étage , soit une chute d'une dizaine de mètres " (sic) !
D'où on en déduit que les étages sont maintenant d'une hauteur moyenne de 1, 15m ....
Méthode astucieuse pour faire baisser le prix des logements et solutionner la crise !
En attendant d'y arriver , souhaitons que ce brillant journaleux n'est payé que s'il nous informe correctement .