En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

02.

Et si Trump avait raison sur la Chine

03.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

04.

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

05.

"Le coronavirus est une maladie de Blancs" ! On a entendu ça à Marseille, Dakar et Abidjan…

06.

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

07.

Le système de santé allemand, privé et concurrentiel, fait beaucoup mieux que les systèmes publics français et anglais

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

04.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

05.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

06.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Nombre de morts, manque de moyens, soupçons d’euthanasie : ce qui se passe vraiment dans les Ehpad ?

06.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Président de la République
Coronavirus : l’Elysée annonce que le confinement sera "prolongé" au-delà du 15 avril
il y a 11 min 20 sec
pépites > International
Boulevard pour Joe Biden ?
Démocrates : Bernie Sanders arrête sa campagne et renonce à la course pour la présidentielle américaine
il y a 2 heures 53 min
pépites > Terrorisme
Enquête en cours
Attaque au couteau à Romans-sur-Isère : l’assaillant a été mis en examen pour "assassinats en relation avec une entreprise terroriste"
il y a 3 heures 43 min
pépites > Europe
Action entravée
Covid-19 : Mauro Ferrari, le président du Conseil européen de la recherche (CER), démissionne
il y a 6 heures 22 min
pépite vidéo > Santé
Mental d'acier
Les conseils de l’aventurier Mike Horn pour surmonter le confinement
il y a 7 heures 49 min
décryptage > Santé
Comparaisons

Le système de santé allemand, privé et concurrentiel, fait beaucoup mieux que les systèmes publics français et anglais

il y a 8 heures 49 min
décryptage > Santé
La bêtise aussi est pandémique

"Le coronavirus est une maladie de Blancs" ! On a entendu ça à Marseille, Dakar et Abidjan…

il y a 9 heures 43 min
décryptage > Société
Petite réflexion de confinement

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

il y a 11 heures 3 min
décryptage > Europe
Avenir de l'Union européenne

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

il y a 11 heures 53 min
décryptage > International
Leçons de la crise sanitaire

Et si Trump avait raison sur la Chine

il y a 12 heures 21 min
pépites > France
Joies du confinement en province
Selon l’Insee, un Parisien sur dix a quitté Paris depuis le début du confinement
il y a 41 min 35 sec
pépites > Economie
Nouveau record
Coronavirus : 6,3 millions de salariés sont au chômage partiel en France
il y a 3 heures 19 min
light > Science
Quasar
Event Horizon Telescope : des scientifiques capturent l'image d'un trou noir émettant des jets à haute énergie
il y a 5 heures 26 min
pépites > France
Soulager les services de réanimation
Le Conseil scientifique se prononce pour la prolongation du confinement
il y a 7 heures 16 min
décryptage > Santé
Le mal français

Ces raisons qui empêchent le secteur public français de gérer son argent efficacement

il y a 8 heures 27 min
décryptage > Economie
Production relocalisée

Ces faillites qui détermineront bien plus le monde de demain que tous les Grenelle sur un nouvel avenir...

il y a 9 heures 31 min
décryptage > Environnement
Quel cinéma

Parlementaires à la dérive : leur film s’appelle "Le jour d’après" et c’est un navet !

il y a 10 heures 8 min
décryptage > Economie
Crise de défiance

Casse-tête de la reprise : les entreprises face à la destruction de confiance massive générée par les pouvoirs publics

il y a 11 heures 34 min
décryptage > France
Chute libre

Apocalypse zéro, suite : les fausses prédictions sur le chaos dans les banlieues plus démenties que jamais

il y a 11 heures 59 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

il y a 12 heures 35 min
© Reuters
François Hollande joue-t-il à qui perd gagne ?
© Reuters
François Hollande joue-t-il à qui perd gagne ?
Éditorial

François Hollande à qui perd gagne

Publié le 06 février 2014
Avec Yves Derai
Son affirmation d'une identité social-démocrate sur le plan économique avec la mise en place du Pacte de responsabilité et sa volte-face sur le plan sociétal avec le report de la loi sur la famille feraient en fait partie d'une stratégie électorale bien précise de François Hollande.
Yves Derai est éditorialiste à Atlantico. Chaque semaine, il écarte les lourds rideaux de velours des palais de la République pour nous en révéler les secrets.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yves Derai
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yves Derai est éditorialiste à Atlantico. Chaque semaine, il écarte les lourds rideaux de velours des palais de la République pour nous en révéler les secrets.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Son affirmation d'une identité social-démocrate sur le plan économique avec la mise en place du Pacte de responsabilité et sa volte-face sur le plan sociétal avec le report de la loi sur la famille feraient en fait partie d'une stratégie électorale bien précise de François Hollande.
Avec Yves Derai

Drôle de jeux auxquels s'adonne depuis quelques temps le président de la République. Passons sur les récents épisodes de sa vie privée, ils ont été suffisamment commentés. En revanche, attardons-nous sur ce qui peut sembler être un moment de panique du quinquennat mais qui restera peut-être comme son tournant stratégique. En l'espace de quelques jours, François Hollande a présenté en grande pompe le Pacte de responsabilité qu'il souhaite passer avec les entreprises (en résumé, baisse des charges pour les sociétés en échange de création d'emplois massive). Puis il a décidé, selon nos sources en tout petit comité, d'enterrer la loi  sur la famille qui avait jeté des dizaines, voire des centaines de milliers de personnes dans la rue.

Si le Pacte de Responsabilité a divisé un temps la droite, il a surtout heurté un électorat de gauche qui y a vu un nouveau cadeau aux patrons et un joli miroir aux alouettes pour les salariés. Idem pour le retrait de la loi Bertinotti. Selon un sondage Louis Harris dont les résultats viennent d'être révélés, il rassure le peuple de droite attaché aux valeurs traditionnelles d'inspiration judéo-chrétienne mais désoriente une grande partie des électeurs qui ont voté François Hollande à l'élection présidentielle de 2012.

Il paraît donc assez clair que ces deux orientations,  importantes l'une et l'autre - l'affirmation débonnaire d'une identité social-démocrate sur le plan économique et une volte-face ô combien symbolique sur le plan sociétal - ne sont pas de nature à mobiliser l'électorat socialiste à un mois et demi du premier tour des municipales. Quant aux européennes de juin, elles s'annonçaient déjà peu réjouissantes avant ces événements. Alors maintenant...

Un scenario que d'aucuns qualifieront de "politique fiction" permet pourtant de donner du sens à cette séquence hautement probable. Après une défaite aux municipales puis aux européennes, le chef de l'Etat sera amené à prendre des décisions radicales en matière de gouvernance pour tenter de relancer sa présidence... et sa cote de popularité par la même occasion. Contrairement à ce qui peut être dit ça et là, il n'est nullement question, à l'Elysée, d'envisager une dissolution de l'Assemblée nationale qui aurait pour conséquence de faire battre les deux tiers des députés socialistes sortants, de porter une majorité de droite au pouvoir et de susciter des candidatures PS concurrentes en 2017. En revanche, l'hypothèse de nommer à Matignon un Premier ministre au profil  "techno" pour faire court , compatible avec le fameux Pacte de Responsabilité, fer de lance de la nouvelle ligne politique hollandaise, circule discrètement. Le remplaçant de Jean-Marc Ayrault confronté à la fronde prévisible de la gauche de la gauche aurait mandat d'ouvrir son gouvernement au centre. Un nom est même avancé, celui de Pascal Lamy, compagnon de route de François Hollande et partageant le même mentor, Jacques Delors, dont Lamy fut le conseiller à Bercy dans les années 80 puis le directeur de cabinet à la commission européenne dans les années 90. Politiquement très œcuménique, il exerça la présidence de la commission Prospective au Medef avant d'être nommé à la direction générale de l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC) en 2005 grâce au soutien de Jacques Chirac et Jean-Pierre Raffarin ! Il a été reconduit dans ses fonctions pour quatre ans par acclamations en 2009.

Il reste que Pascal Lamy, disponible depuis 2013, incarne une certaine vision fédérale de l'Europe et défend sans état d'âme la mondialisation de l'économie. La percée annoncée des listes eurosceptiques de droite comme de gauche - du Front de Gauche au Front National en passant par celles de Nicolas Dupont-Aignan - aux élections européennes de juin enverrait un message au sommet de l'Etat qui devrait dissuader Hollande de mener à son terme son plan machiavélique.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

02.

Et si Trump avait raison sur la Chine

03.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

04.

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

05.

"Le coronavirus est une maladie de Blancs" ! On a entendu ça à Marseille, Dakar et Abidjan…

06.

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

07.

Le système de santé allemand, privé et concurrentiel, fait beaucoup mieux que les systèmes publics français et anglais

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

04.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

05.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

06.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Nombre de morts, manque de moyens, soupçons d’euthanasie : ce qui se passe vraiment dans les Ehpad ?

06.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

Commentaires (36)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
brennec
- 07/02/2014 - 19:08
casus belli
Pascal Lamy serait un casus belli, il est cordialement détesté a gauche.
Imragen
- 07/02/2014 - 18:33
@l'auteur
Bravo pour votre imagination !!!
Avez vous pensé à écrire des scénarios pour Hollywood : vous feriez fortune avec vos élucubrations à 5 ou 6 niveaux.
.
Pépère ne joue pas aux échecs, (encore qu'il les collectionne) il aime le scooter !!!!
abednego
- 07/02/2014 - 09:00
la techno Inéluctable
Bien sur qu' il ira jusqu' au bout de son plan -pour la bonne raison qu' il n' a pas le choix d' une autre solution: TOUS les indicateurs sont au rouge.
Une vraie politique social-démo, c a d de centre-gauche va exiger le soutien d' une partie de l' UMP en remplacement de la partie gauche du PS qui ne suivra pas. Pour cela il faut un 1er ministre techno à la tête d' un gouv techno, dès décembre dernier j' avais indiqué sur ce forum Lauvergeon, ou Gallois, mais Lamy peut très bien faire l' affaire. Hollande pourra prendre de la hauteur, et retrouver de la popu, Lamy c' est pas Ayrault, il fera le job.
On assistera donc à une coalition virtuelle à la Merkel avec à terme risque d' éclatement des deux partis majo.C' est seulement en ce sens que le plan peut être jugé machiavélique.
Ce coup du Père François est pour lui la seule solution pour se refaire la cerise.