En direct
Best of
Best of du 16 au 22 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

02.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

03.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

04.

Tentative de main basse sur Hong Kong et l’Asie : les Chinois profitent du Coronavirus pour lancer une inquiétante offensive

05.

Alerte météo : Climat pourri pour les chasseurs homosexuels musulmans de droite

06.

Génération loose (salariale) : les diplômés de 2020 se préparent à des années de galère

07.

Ces technologies inquiétantes qui ont envahi le monde du travail depuis la pandémie

01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

03.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

04.

Coronavirus : Combien de temps faut-il vraiment aux malades pour s’en remettre ?

05.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

06.

Tempête d’argent gratuit… et de prélèvements en vue

01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

03.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

04.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

05.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

06.

Euro-miracle ? Comment ne pas louper le tournant historique que Macron et Merkel proposent à l’Europe

ça vient d'être publié
pépite vidéo > International
Menace pour les récoltes
L’Inde fait face à une invasion de criquets
il y a 11 min 4 sec
décryptage > Economie
Politique industrielle

Les Etats moyens d’Asie, ces alliés "naturels" pour la France et l’Europe

il y a 2 heures 8 min
décryptage > Sport
Activité physique

L’avenir en demi-teinte pour le sport en ville par temps de pandémie

il y a 3 heures 3 min
décryptage > Economie
Génération Covid-19

Génération loose (salariale) : les diplômés de 2020 se préparent à des années de galère

il y a 3 heures 42 min
décryptage > International
Stratégie

Tentative de main basse sur Hong Kong et l’Asie : les Chinois profitent du Coronavirus pour lancer une inquiétante offensive

il y a 4 heures 29 min
décryptage > Santé
Réforme

Ségur de la santé : voilà pourquoi l’argent seul ne réglera pas les problèmes des hôpitaux français

il y a 5 heures 18 min
pépites > France
"Route Nationale 7"
Nicolas Dupont-Aignan réclame la gratuité des autoroutes pour cet été
il y a 15 heures 42 min
pépites > Economie
Soutien aux salariés
Coronavirus : les entreprises vont assumer 15% du coût du chômage partiel dès le 1er juin
il y a 18 heures 54 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Et passe le souffle des dieux, ainsi était l'An Mil" de Philippe Séguy : une épopée envoûtante, Bataille d'Hastings, Tapisserie de Bayeux, druides contre chrétiens et... amour toujours !

il y a 19 heures 54 min
Vigilance
La Californie fait face à une importante vague de chaleur
il y a 21 heures 21 min
décryptage > France
Monde d'après

Alerte météo : Climat pourri pour les chasseurs homosexuels musulmans de droite

il y a 1 heure 57 min
décryptage > Europe
Le point de vue de Dov Zerah

La BCE et la Cour de Karlsruhe

il y a 2 heures 45 min
décryptage > Economie
Disparition

Alberto Alesina, l’économiste qui mettait les pieds dans le plat des sujets qui fâchent

il y a 3 heures 33 min
décryptage > France
Danger public

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

il y a 4 heures 10 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Les entreprises aspirent à plus de Made in France, moins de CO2... mais surtout pas à la décroissance

il y a 4 heures 50 min
light > Culture
Goût de la lecture
Les ventes de livres sont en forte hausse depuis la levée du confinement
il y a 15 heures 28 min
pépites > Santé
"Etude foireuse" ?
Covid-19 : l'OMS décide de suspendre temporairement les essais cliniques avec l'hydroxychloroquine
il y a 18 heures 19 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Killign Eve" de Phoebe Waller-Bridge (saison 1), Emerald Fennell (saison 2) et Suzanne Heathcote (saison3) : la série qui tue !

il y a 19 heures 39 min
pépites > Santé
Réforme
Plan Ségur de la santé : Edouard Philippe promet des changements rapides et annonce une hausse des salaires "significative"
il y a 20 heures 17 min
pépites > Justice
Colère des syndicats
Déclarations de Camélia Jordana : Christophe Castaner ne saisira pas la justice
il y a 22 heures 12 min
© Reuters
Les Bourses européennes ont terminé en forte baisse vendredi dernier.
© Reuters
Les Bourses européennes ont terminé en forte baisse vendredi dernier.
Éditorial

Le coup de tabac sur les bourses mondiales, un signal de plus de l'urgence à passer des discours aux actes

Publié le 31 janvier 2014
Les Bourses européennes ont terminé en forte baisse vendredi dernier. Une chute qui s'explique par la conjonction des inquiétudes pour la croissance chinoise, de la tenue de la réunion de la Réserve fédérale américaine et des tensions observées dans plusieurs pays émergents.
Michel Garibal , journaliste, a fait une grande partie de sa carrière à la radio, sur France Inter, et dans la presse écrite, aux Échos et au Figaro Magazine.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Garibal
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Garibal , journaliste, a fait une grande partie de sa carrière à la radio, sur France Inter, et dans la presse écrite, aux Échos et au Figaro Magazine.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les Bourses européennes ont terminé en forte baisse vendredi dernier. Une chute qui s'explique par la conjonction des inquiétudes pour la croissance chinoise, de la tenue de la réunion de la Réserve fédérale américaine et des tensions observées dans plusieurs pays émergents.

Le coup de tabac sur les bourses mondiales qui a conduit plusieurs pays émergents à relever drastiquement leurs taux d’intérêt au risque de casser la croissance pour défendre leur monnaie contre les fuites de capitaux vient de rappeler combien la reprise économique est fragile. Certes, la réaction immédiate des autorités monétaires permet d’entrevoir une stabilisation de la situation, sans écarter le retour de nouvelles secousses. D’où la nécessité de faire preuve d’une vigilance permanente pour éviter les effets de contagion engendrés par la mondialisation et de s’installer dans un contexte permanent de crise, en sachant que ce sont les pays les plus robustes qui seront les mieux à même de résister. Ce n’est malheureusement pas le cas de la France, dont les rigidités constituent un handicap supplémentaire alors que le climat fluctuant de la conjoncture commande flexibilité et souplesse.

Les doutes qui se répandent sur la pérennité de la reprise vont ainsi compliquer l’élaboration du pacte de responsabilité alors que chaque jour montre un peu plus l’urgence des réformes, car les derniers indicateurs traduisent une dégradation rapide de la situation. Alors que tous nos voisins commencent à repartir de l’avant, la France continue de faire bande à part, dans le mauvais sens. Les exportations progressent moins vite que le commerce mondial. L’investissement, qui a baissé de sept pour cent l’an dernier, devrait encore reculer de deux pour cent cette année. "Les prévisions de production sont à un niveau qui correspond à une récession" estime l’économiste Patrick Artus. Et nous ne devons pas compter sur nos partenaires extérieurs puisque la France fait figure de repoussoir. La taxation des hauts revenus à 75% et l’imposition des bénéfices, la plus élevée au sein de la communauté européenne, éloignent les entrepreneurs qui préfèrent investir en Grande Bretagne, en Allemagne ou en Espagne : d’ailleurs, les dépenses d’équipement étrangères en France se sont effondrées de 77% l’an dernier, alors qu’elles ont augmenté en moyenne de onze pour cent dans le reste de l’Europe.

Est-ce la raison de la conversion apparente de François Hollande à la social-démocratie ? Un début de prise de conscience est sans doute à la base de la grande opération politico-médiatique amorcée depuis quelques semaines. Au demeurant, le parti socialiste se montre pour l’instant bien discret face au  nouveau discours du chef de l’Etat, qui comporte pourtant une série de reniements. Mais, en voulant réunir l’ensemble des partenaires sociaux dans un gigantesque brassage de réformes tous azimuths, les sceptiques estiment qu’il s’agit seulement pour le pouvoir de jouer la montre tout en rassurant les organismes internationaux sur une bonne volonté qui ne débouchera pas nécessairement sur des décisions concrètes. D’autant que les réformes structurelles, si elles étaient vraiment mises en route, ne s’appliqueraient qu’avec lenteur. Mieux vaudrait se contenter dans l’immédiat de quelques mesures phares comme la suppression de toutes les charges patronales qui pèsent sur les bas salaires et apporteraient un grand soulagement aux entreprises, en particulier les PME. Une autre mesure essentielle peu coûteuse pour le budget consisterait dans un engagement solennel à renoncer à modifier à tout bout de champ les réglementations et la fiscalité, dont les variations incessantes donnent le tournis aux patrons, en les incitant trop souvent à renoncer à un investissement comportant trop de risques. Là encore, on attendrait du chef de l’Etat qu’il fixe un cap et ne se contente pas de se reposer sur une multitude de discours plus ou moins contradictoires des partenaires sociaux, n’engendrant qu’une gigantesque cacophonie.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
scrat75
- 04/02/2014 - 15:03
la saucisse intello
c'est quoi "être de gauche" en France ? c'est un peu pénible ce coté chez certain " c'est honnête puisque c'est de gauche " perso je suis, se que certain considère, un sale petit con de droite (ump).mais regardé un peu nos voisins en Europe et vous réaliserez qu'être ump en 2014 c'est être de gauche justement ! social libéral ! comparé aux politiques socialiste des autres ;o)
Marcus Graven
- 01/02/2014 - 09:33
Ce gouvernement d'impayables
« Le jour est proche où nous n’aurons plus que l’impôt sur les os. » (Michel Audiard)
jean fume
- 31/01/2014 - 19:01
les réformes structurelles ? Lesquelles ??
M'enfin..... il ne lui reste plus qu'une poignée d'électeurs, à Pépère.
Il ne va pas se flinguer le peu qu'il lui reste, en se les mettant à dos.
Autant lui fournir un flingue, et qu'il en finisse !
Quoique ?....... C'est peut être ça la solution !