En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

03.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

04.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

05.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

06.

Capucine Anav & Alain-Fabien victimes de la santé d'Alain Delon, les hebdos people très inquiets pour celle de Catherine Deneuve. Et pour la sécurité du bébé de Nabilla (aux mains d'UN baby sitter sorti de prison); Kate & Meghan s'ignorent ouvertement

07.

Les super bactéries font encore plus de morts qu’on le croyait

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

05.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

06.

Cette nouvelle ère politique que vient s’ouvrir avec la marche contre l’islamophobie

ça vient d'être publié
pépites > International
Dictature
Ouïghours : Xi Jinping a donné l'ordre d'être "sans pitié"
il y a 7 heures 31 min
light > Culture
Discrimination
L'actrice Mo'Nique accuse Netflix de la sous-payer car elle est une femme noire
il y a 8 heures 19 min
pépite vidéo > Culture
Pour les fans de la famille royale
The Crown : la saison 3 est disponible sur Netflix
il y a 9 heures 5 min
pépites > France
Noyau dur
Acte 53 des Gilets jaunes : 28.000 manifestants selon la police, 40.000 selon les organisateurs
il y a 10 heures 32 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'Inde veut aller explorer Vénus en 2023 ; Mars : les fluctuations de l’oxygène décontenancent la Nasa
il y a 10 heures 51 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Dérèglement climatique : ce que la technologie pourrait apporter pour contenir les incendies géants
il y a 14 heures 15 min
décryptage > France
Un an déjà

Acte 53 des Gilets jaunes : statu quo en attendant décembre

il y a 14 heures 54 min
décryptage > International
Moderne... mais féroce

En Arabie Saoudite, « réforme » rime avec « répression »

il y a 15 heures 17 min
décryptage > France
Agriculture

Revenus désastreux des agriculteurs : et si les banques étaient juridiquement en partie responsables ?

il y a 15 heures 18 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Comment la momie de Ramsès II a bénéficié d'une "seconde jeunesse" grâce à une exposition organisée à Paris en 1976

il y a 15 heures 19 min
pépites > Europe
Désastre
Venise : un milliard d'euros de dégâts ; une troisième montée des eaux attendue
il y a 7 heures 54 min
pépites > Santé
Drame
Deux tiers des Français ont déjà renoncé à se faire soigner
il y a 8 heures 42 min
pépite vidéo > France
Casseurs
Acte 53 des Gilets jaunes : d'importants dégâts sur la place d'Italie à Paris
il y a 9 heures 57 min
pépites > Politique
Baisse
Popularité : Emmanuel Macron perd un point en novembre
il y a 10 heures 44 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

SOS Europe en détresse ?

il y a 13 heures 57 min
décryptage > Santé
Danger

Les super bactéries font encore plus de morts qu’on le croyait

il y a 14 heures 43 min
décryptage > Politique
Sectarisme à tous les étages

Ce discret courant souterrain qui fragilise puissamment nos démocraties

il y a 15 heures 21 sec
décryptage > Economie
Un but bien défini

La politique économique de Trump, une politique parfaitement prévisible

il y a 15 heures 17 min
décryptage > International
Automne chinois

Hong Kong ou l’illustration que la Révolution de velours tchèque ne serait plus possible 30 ans après ?

il y a 15 heures 18 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

il y a 15 heures 19 min
© Reuters
Michel Sapin a estimé que le chômage "fera partie des éléments à partir desquels les Français vont nous juger, mais la réélection de François Hollande ne dépend pas que de cela."
© Reuters
Michel Sapin a estimé que le chômage "fera partie des éléments à partir desquels les Français vont nous juger, mais la réélection de François Hollande ne dépend pas que de cela."
2017...

"La réélection de François Hollande ne dépendra pas que du chômage" : pourquoi Michel Sapin a probablement raison

Publié le 03 février 2014
Depuis le début de son mandat, François Hollande a fait du chômage sa priorité, allant jusqu'à promettre "d'inverser la courbe", objectif non atteint jusque là. Heureusement pour lui, son ministre du Travail affirme que son éventuelle réélection ne dépendra pas que de cela.
Jérôme Sainte-Marie est président de la société d'enquête et de conseils PollingVox. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jérôme Sainte-Marie
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jérôme Sainte-Marie est président de la société d'enquête et de conseils PollingVox. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Depuis le début de son mandat, François Hollande a fait du chômage sa priorité, allant jusqu'à promettre "d'inverser la courbe", objectif non atteint jusque là. Heureusement pour lui, son ministre du Travail affirme que son éventuelle réélection ne dépendra pas que de cela.

Atlantico : Jeudi 30 janvier, sur BFM TV, Michel Sapin a estimé que le chômage "fera partie des éléments à partir desquels les Français vont nous juger, mais la réélection de François Hollande ne dépend pas que de cela. Après tout, Nicolas Sarkozy avait promis un chômage à 5%, il a fait 10%. Et regardez Lionel Jospin : lorsqu'il était au pouvoir, il a baissé en profondeur le chômage, et pourtant, il n'a pas été réélu en 2002". Peut-on donner raison au ministre du Travail ?

Jérôme Sainte-Marie : L’affirmation de Michel Sapin n’est que partiellement juste. En effet, il y a un paradoxe apparent : l’emploi est la préoccupation majeure des Français, mais l’élection présidentielle se joue relativement peu là-dessus. L’explication tient au discrédit partagé de la gauche et de la droite sur ce sujet.

Cela n’a pas toujours été le cas : si François Mitterrand l’emporta en 1981, il le dut largement à la croyance répandue qu’une politique de relance keynésienne pouvait faire reculer le chômage. Au fil des alternances, les Français se sont persuadés que nul n’avait de solution probante sur le sujet, et que la situation de l’emploi échappait largement à l’action du pouvoir politique.

Pour autant, un des exemples choisis par Michel Sapin est fragile. En 2002, Lionel Jospin ne pouvait plus vraiment se prévaloir de la baisse spectaculaire du chômage qui l’avait rendu populaire comme Premier ministre, dans la mesure où l’opinion considérait, ce qui était d’ailleurs la réalité, que la situation  de l’emploi recommençait à se dégrader.

Peut-on considérer que le président n'est jamais élu simplement sur un bilan ? Le score de Nicolas Sarkozy en 2012 semble le prouver…

C’est tout à fait exact. L’exemple de la dernière présidentielle en témoigne, puisque Nicolas Sarkozy, qui avait fait du maintien du triple A le marqueur de son excellence présidentielle, contre toute raison, a connu une défaite bien plus étroite qu’annoncée. De même, celui qui s’était voulu le "président du pouvoir d’achat" ne pouvait guère se prévaloir de son bilan sur le sujet.

La campagne électorale constitue une période exceptionnelle, où l’opinion ne juge plus seulement un pouvoir en place dans le temps présent, mais se projette dans l’avenir et raisonne de manière relative. Dans la mesure où les partis de gouvernement sont aussi peu crédibles l’un que l’autre aux yeux des citoyens sur l’emploi, le bilan de l’équipe sortante n’est pas déterminant.

Un président est vraisemblablement plus élu une vision que sur un bilan. Quelle est celle aujourd'hui proposée par François Hollande ? En quoi est-elle paradoxale ? S'il veut être réélu, doit-il changer de vision ? 

François Hollande ne propose pas actuellement une vision aux Français, mais les place devant un choix contraint : soit suivre sa démarche de rétablissement de la compétitivité économique, selon les modalités indiquées de manière plus ou moins précise, soit affronter un déclin rapide et catastrophique. Nous sommes dans le schéma décrit par Naomi Klein dans son livre la Stratégie du chaos. C’est-à-dire aux antipodes du "rêve français" de la campagne socialiste de 2012.

Lors d’une époque assez comparable, en 1984, François Mitterrand et Laurent Fabius avançaient un projet modernisateur, teinté d’Europe et de droits de l’homme. A l’inverse, le moment actuel a ceci de remarquable que l’évocation de la contrainte économique et financière se fait sur le mode de l’injonction, sans que soient proposées aux Français des perspectives de projection positive, ne serait-ce qu’à titre de leurre… Évidemment, il faudra trouver avant la prochaine présidentielle des thèmes d’adhésion, au moins pour les sympathisants de gauche aujourd’hui désorientés, mais le temps est loin d’être venu.

Le chômage sera un thème important de l'élection présidentielle de 2017 mais certainement pas le seul. Sur quels sujets pourraient porter ce scrutin ?

On pourrait penser à d’autres sujets liés à l’économie, comme le poids de la fiscalité, enjeu important des prochaines municipales. Mais plutôt que citer un éventail de problèmes particuliers, il me semble que la prochaine présidentielle se jouera sur thème du déclin, et des moyens d’en repousser la venue. Il s’agira nécessairement d’un projet de relèvement de l’économie, mais aussi d’un questionnement sur les valeurs culturelles.

Dans une société inquiète, les notions identitaires, sans limiter celles-ci à un camp politique particulier, sont au cœur des préoccupations. Il s’agit des solidarités sociales et familiales, de ce qui fait ou non la permanence d’une communauté nationale à l’heure de la mondialisation, etc. Les partis de gouvernement n’échapperont pas à un questionnement sur le devenir du pays, qui ne se résumera pas à quelques agrégats économiques, y compris ceux relatifs à l’emploi.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

03.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

04.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

05.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

06.

Capucine Anav & Alain-Fabien victimes de la santé d'Alain Delon, les hebdos people très inquiets pour celle de Catherine Deneuve. Et pour la sécurité du bébé de Nabilla (aux mains d'UN baby sitter sorti de prison); Kate & Meghan s'ignorent ouvertement

07.

Les super bactéries font encore plus de morts qu’on le croyait

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

05.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

06.

Cette nouvelle ère politique que vient s’ouvrir avec la marche contre l’islamophobie

Commentaires (29)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Vincennes
- 04/02/2014 - 00:40
Ne parlez pas de malheur car DEUX ANS et 85% des français
en ont déjà par dessus la tête......s'il pouvait dégager, maintenant, ce serait l'idéal
gueux et preux
- 03/02/2014 - 23:53
10 ans de François Hollande?
Finies les libertés individuelles en ce cas,il n'y a qu'à voir en 2 ans le travail déjà fait.Pour rappel la France a refusé l'asile à Edward Snowden, la Russie l'a accueilli ( lamentable épisode de l'avion interdit de survoler le territoire avec un président dedans).
groumpf
- 03/02/2014 - 22:03
ha bon
Qui élit des incompétents ? On a les élus qu'on mérite et on vote pour des gens qui nous ressemblent.