En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

02.

HATVP : Pénélope Komitès, adjointe d'Anne Hidalgo, aurait oublié de déclarer 250.000 euros et évoque une "erreur"

03.

Horizon 2022 : le sondage qui (re)douche les espoirs de la droite LR

04.

Bombe à retardement ? La pandémie a fait chuter les transferts d'argent vers les pays d’origine des immigrés comme jamais auparavant

05.

Les bonnes surprises (cachées) du déconfinement pourraient permettre une reprise plus rapide que prévue

06.

Affaire Epstein : Ghislaine Maxwell détiendrait plusieurs vidéos d'actes pédophiles commis chez le milliardaire Jeffrey Epstein

07.

Non ce n’est pas bien d’avoir tagué la fresque en hommage à Adama Traoré : il fallait juste la « contextualiser »

01.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

02.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

03.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

04.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

05.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

06.

Souveraineté numérique : le choix inquiétant fait par la BPI pour l’hébergement des données sur les prêts des entreprises françaises affaiblies par le Covid-19

01.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

02.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

03.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

04.

Le parti EELV va alerter le CSA après les propos d'Eric Zemmour sur CNEWS dans "Face à l'Info" sur la vague verte et l'islam

05.

Nouvelle explosion des cas de Coronavirus : mais que se passe-t-il aux Etats-Unis ?

06.

Un nouveau Premier ministre pour rien ? Pourquoi la France a plus besoin d’une vision assumée que d’un En-Même-Temps au carré

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un garçon sur le pas de la porte" de Anne Tyler : quand la petite vie pépère d’un quadragénaire se déglingue... un petit bijou intimiste et amusant

il y a 11 heures 15 min
pépite vidéo > Politique
Débuts difficiles
Eric Dupond-Moretti a été chahuté par les députés pour ses premiers pas à l’Assemblée nationale
il y a 12 heures 7 min
pépite vidéo > Politique
Cap pour la fin du quiquennat
Remaniement : retrouvez l'entretien du Premier ministre Jean Castex sur RMC - BFMTV
il y a 12 heures 52 min
décryptage > Politique
Intentions de vote

Horizon 2022 : le sondage qui (re)douche les espoirs de la droite LR

il y a 14 heures 40 min
décryptage > France
Moyen sûr de voyager

Le camping-car, star de l’été 2020

il y a 15 heures 48 min
décryptage > Europe
Vers une nouvelle crise politique ?

Irlande du Nord : l’IRA va-t-elle déterrer la hache de guerre ?

il y a 16 heures 39 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Les bonnes surprises (cachées) du déconfinement pourraient permettre une reprise plus rapide que prévue

il y a 17 heures 52 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Dé mem brer" de Joyce Carol Oates : un excellent recueil de 7 nouvelles cinglantes à propos de 7 femmes presque ordinaires

il y a 1 jour 7 heures
pépites > International
Contaminations
Coronavirus au Brésil : le président Jair Bolsonaro a été testé positif
il y a 1 jour 8 heures
light > Politique
Génération Covid
Emmanuel Macron a félicité les nouveaux bacheliers avec un message sur TikTok
il y a 1 jour 9 heures
pépites > Economie
Mesure d'urgence
La région Ile-de-France cesse de payer la RATP et la SNCF, en l'absence d'aide de l'Etat
il y a 11 heures 30 min
pépites > Politique
Déclarations
HATVP : Pénélope Komitès, adjointe d'Anne Hidalgo, aurait oublié de déclarer 250.000 euros et évoque une "erreur"
il y a 12 heures 26 min
décryptage > Politique
Remaniement

Les gouvernements passent, la haute administration demeure (au pouvoir)

il y a 13 heures 28 min
décryptage > Politique
Adieu robe noire

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

il y a 15 heures 32 min
décryptage > Economie
Marchés financiers

Ces investisseurs de la Tech qui semblent revenus à l’euphorie pré-bulle de l’an 2000

il y a 16 heures 11 min
décryptage > Politique
Leçons du remaniement

Alerte enlèvement : mais à quoi sert le MoDem ?

il y a 17 heures 19 min
décryptage > Economie
Impact du coronavirus

Bombe à retardement ? La pandémie a fait chuter les transferts d'argent vers les pays d’origine des immigrés comme jamais auparavant

il y a 18 heures 8 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Contre les barbares" de Maurizio Bettini : un roman d’apprentissage bien sombre et trop prévisible malgré des personnages campés avec talent

il y a 1 jour 7 heures
light > Justice
Bombes à retardement
Affaire Epstein : Ghislaine Maxwell détiendrait plusieurs vidéos d'actes pédophiles commis chez le milliardaire Jeffrey Epstein
il y a 1 jour 8 heures
pépites > Politique
Confiance des citoyens ?
Remaniement : les Français approuvent le choix des ministres du gouvernement de Jean Castex mais ne se font pas d'illusion sur la politique qu'ils mèneront
il y a 1 jour 10 heures
© Marco et Vasco
© Marco et Vasco
L'interview Atlantico Business

Geoffroy Becdelièvre - Marco et Vasco : "Le vrai voyage réside dans la manière de le consommer"

Publié le 27 mai 2014
Lancé en 2008, PlanetVeo a connu une progression unique dans le secteur des voyagistes. Spécialiste du sur-mesure, l'entreprise fondée par Geoffroy Becdelièvre a changé de nom au profit de Marco et Vasco. Une manière de souligner davantage la proposition d'expérience unique et authentique faite aux clients mais aussi une réponse au contexte morose et à un marché globalement en baisse.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lancé en 2008, PlanetVeo a connu une progression unique dans le secteur des voyagistes. Spécialiste du sur-mesure, l'entreprise fondée par Geoffroy Becdelièvre a changé de nom au profit de Marco et Vasco. Une manière de souligner davantage la proposition d'expérience unique et authentique faite aux clients mais aussi une réponse au contexte morose et à un marché globalement en baisse.

Atlantico Business : Vous avez, en début d'année, changé de nom. Qu’est-ce que ça explique de votre stratégie ?

Geoffroy de Becdelievre : Disons que notre société s’est très bien développée en très peu de temps. On est passé de 1 million de chiffre d’affaires en 2008 à 60 millions pour 2013. Nous sommes la société qui a le plus grossi dans l’industrie du tourisme, nous avons mêlé croissance, rentabilité, et chiffre d’affaire sur les dernières années, et tout ça avec zéro marque. Personne ne connaissait "PlanetVeo", nous avons montré qu’on pouvait développer un business sans marque. Notre nom n’était ni mémorisable ni évocateur de notre identité. Et puis, il y a aussi une petite raison technique à cause de la prononciation de PlanetVeo, les gens tombaient sur Planet V.O, un site de véhicules d’occasions. Aujourd’hui, "Marco et Vasco" évoque davantage du voyage long cours. Cela renforce notre positionnement sur le sur-mesure, hors des sentiers battus, c’est-à-dire que l’on va continuer de créer des voyages basés sur la rencontre des populations, le partage, et des moments chez l’habitant.

[LES AUTRES ARTICLES DE VOTRE BRIEFING ATLANTICO BUSINESS]

Suivre @atlanticobiz 

 

Avec ce renforcement de votre position, votre objectif d’ici 2017, c’est d’être à 150 - 200 millions d’euros de CA. Quels vont être vos relais de croissance ?

Nous agirons sur des leviers que l’on connaît déjà. D’abord par la croissance organique, qui est gigantesque. Au cours de la décennie dans laquelle nous sommes, il y a une mutation énorme d’un marché qui passe du offline au online, ce qui représente près de 4 milliards d’euros. Ensuite, par l’optimisation des leviers classiques d’un business, qui passe par la fidélisation client, la conversion online au offline. Et puis, par l’international, où nous avons démarré avec l’Angleterre. L’objectif est d’en développer d’autres à l’étranger. Enfin, il y aura tout un travail de mise en scène autour de la nouvelle marque pour que les deux acteurs Marco et Vasco incarnent le voyage. Nous avons fait le tiers du chemin en passant de 10 à 60 millions d’euros de chiffre d’affaire en quatre ans. Faire 100 millions de plus dans les prochains exercices est un beau challenge.

Dans un marché global en baisse, cela ne risque pas d’être un compliqué ?

Je ne vais pas dire que cette baisse du marché ne nous inquiète pas, dans ce secteur nous sommes tous vulnérables et il est vrai que le marché est en baisse. Le long courrier était à -10 % en nombre de départs et -14% en chiffre d’affaires. Mais en passant de 40 à 60 millions de CA en un an, nous avons réalisé 50% de croissance. C’est une preuve que notre modèle tient bien, y compris dans la tempête. Et puis, les gens continuent et continueront à voyager. En revanche, là où il faut être vigilant, ce n’est apas sur la baisse mais sur l’évolution du marché. Aujourd’hui, plein d’acteurs font de la croissance et se développe, mais ils sont aussi beaucoup à fermer. Avoir le nez sur les indicateurs du marché, ce n’est pas ça qui va nous aider à nous développer. Je crois fondamentalement que le business qui marche aujourd’hui pour Marco et Vasco sera terminé dans dix ans. Si nous ne sommes pas en permanence dans la culture du changement et de l’adaptation, nous serons tous morts. Les habitudes des consommateurs changent, les technologies changent, les moyens d’acheter changent, le Monde change – c’est à nous de nous y intéresser.

Quelles sont les tendances en termes de destinations en ce début d’année ?

2014 démarre très fort par rapport à l’année dernière. On est à la fin du point noir de la crise économique observable du coté du consommateur final. Nous avons pour l’été prochain une montée en flèche des demandes pour la Chine et les États-Unis. La Corée du Sud démarre fort aussi, néanmoins, on propose trois voyages pour la Corée du Nord mais c’est très encadré ! Ceci étant, le sujet n’est plus tellement de trouver un pays dans lequel les gens ne sont pas encore allés, mais plutôt de se dire "comment visiter un pays différemment des autres ?". Le vrai voyage réside dans la manière de le consommer. Tout le monde propose la même destination, ce sont les expériences qui seront différentes.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires