En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

02.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

03.

Nous vivons un des hivers les moins froids jamais enregistrés et la cause nous vient droit du... Pôle Nord

04.

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

05.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

06.

Mort de Kirk Douglas : son fils Michael Douglas sera privé d’héritage… pour la bonne cause

07.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

06.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

ça vient d'être publié
light > Culture
"Vol au-dessus d'un nid de coucou"
Bernard Tapie est contraint de reporter ses engagements au théâtre pour suivre un nouveau traitement
il y a 47 min 15 sec
pépites > Economie
Lourdes conséquences ?
Impact du Coronavirus: la Banque de France devrait réviser à la baisse sa prévision de croissance pour 2020
il y a 1 heure 54 min
pépites > Santé
Endiguer l'épidémie
Le Premier ministre italien Giuseppe Conte évoque la responsabilité d'un hôpital dans la propagation du coronavirus en Italie
il y a 2 heures 58 min
Symbole du Printemps arabe
L'ancien président égyptien Hosni Moubarak est mort à l'âge de 91 ans
il y a 5 heures 23 min
décryptage > Media
WikiLeaks

Julian Assange : l’héritage malgré les défauts

il y a 7 heures 8 min
décryptage > Politique
Laïcité à géométrie variable

Le parti communiste de Montpellier pris en flagrant délit de sexisme orientaliste ?

il y a 7 heures 59 min
décryptage > Politique
Elections municipales

Priorités… ou pas : ce que la bataille sur la propreté et la sécurité à Paris révèle de la nature profonde des candidats

il y a 9 heures 42 min
décryptage > Société
Triste réalité

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

il y a 10 heures 24 min
décryptage > France
Génération Ouin Ouin ?

Fracture sociale française : toutes les fragilités ne se valent pas

il y a 11 heures 28 sec
light > Culture
Généreux donateurs
Mort de Kirk Douglas : son fils Michael Douglas sera privé d’héritage… pour la bonne cause
il y a 21 heures 46 min
pépite vidéo > Media
Lanceur d'alerte
WikiLeaks : où en est l'affaire Julian Assange ?
il y a 1 heure 32 min
pépites > Politique
Détermination
Réforme des retraites : Edouard Philippe indique qu'il prendra ses "responsabilités" sur le recours au 49-3
il y a 2 heures 32 min
light > Culture
Les bons comptes font les bons amis
Les acteurs de la série Friends de retour dans un épisode spécial
il y a 3 heures 19 min
pépites > Economie
Redressement des finances publiques
La Cour des comptes exhorte le gouvernement à accélérer la baisse des dépenses
il y a 5 heures 49 min
décryptage > Europe
Le point de vue de Dov Zerah

L'Europe post-Brexit

il y a 7 heures 38 min
décryptage > Société
Mais quel scandale…

Savez-vous ce qu'est "l'appropriation culturelle"? La poursuite de la colonisation par des moyens sournois et apparemment inoffensifs !

il y a 9 heures 9 min
décryptage > Environnement
Oscillation Arctique

Nous vivons un des hivers les moins froids jamais enregistrés et la cause nous vient droit du... Pôle Nord

il y a 9 heures 55 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Coronavirus : un risque de pandémie provoque une panique boursière, menace l’économie mondiale de blocage et fragilise le régime chinois

il y a 10 heures 46 min
décryptage > Santé
Inquiétudes

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

il y a 11 heures 14 min
light > France
Liberté religieuse
Asia Bibi va être reçue par Emmanuel Macron vendredi 28 février dans le cadre de sa demande d'asile
il y a 22 heures 41 min
Le général Younis, chef des rebelles libyens. Transfuge spontané, ou retourné ?
Le général Younis, chef des rebelles libyens. Transfuge spontané, ou retourné ?
Le retournement

Profession : tombeur de dictateur

Publié le 12 mai 2011
Avec Monsieur X
RÉVÉLATIONS : La chute de Kadhafi ne se fera pas en un jour, comme celle de Gbagbo et de bien d'autres despotes ou dictateurs. Mais à la manœuvre, des hommes de l'ombre, appelés outre-atlantique "régime change experts", s'activent pour isoler le "guide de la Pensée" et organiser les défections.
Monsieur X est un expert français en « regime change » ou changement de régime, et en mouvements insurrectionnels, une activité assez répandue aux Etats-Unis mais encore confidentielle en Europe et en France, d’où la préservation indispensable de son...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Monsieur X
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Monsieur X est un expert français en « regime change » ou changement de régime, et en mouvements insurrectionnels, une activité assez répandue aux Etats-Unis mais encore confidentielle en Europe et en France, d’où la préservation indispensable de son...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
RÉVÉLATIONS : La chute de Kadhafi ne se fera pas en un jour, comme celle de Gbagbo et de bien d'autres despotes ou dictateurs. Mais à la manœuvre, des hommes de l'ombre, appelés outre-atlantique "régime change experts", s'activent pour isoler le "guide de la Pensée" et organiser les défections.
Avec Monsieur X

Atlantico : Le régime libyen de Mouammar Kadhafi a enregistré ces dernières semaines de nombreuses défections, notamment de gradés et de hauts fonctionnaires, partis en exil à l’étranger, ou qui ont rejoint le camp des insurgés. Comment retourne-t-on une personnalité politique ou un militaire, pour faire chuter un régime ?

Monsieur X : Pour avoir travaillé sur des dossiers comme celui-là dans d’autres pays, les méthodes sont connues. En résumé, il y a la carotte et le bâton. Les américains sont rodés à ces techniques, auxquelles ils ont même donné un nom le « MICE », qui définit les leviers de recrutement d’une source, ou d’un agent.

Le M de MICE veut dire « Money », argent : pour retourner quelqu’un, on lui propose de l’argent directement, par un simple virement sur un compte à l’étranger, ou avec du cash, ou bien indirectement, en lui promettant un poste dans un futur gouvernement. Quand il s’agit d’argent, les montants sont forcément fixés en fonction de l’économie du pays, et de la fortune supposée ou connue de la personne à retourner. On n’achète pas quelqu’un qui possède déjà 20 millions de dollars avec 100 000 dollars ! En Côte d’Ivoire, je sais que la France a fait des propositions financières au général Mangou, le chef d’Etat major des armées de Laurent Gbagbo, pour qu’il change de camp. Combien ? Je ne connais pas le montant de ces propositions, mais bien souvent, l’on prend des chiffres ronds, des chiffres qui parlent, et un chef d’état major d’un pays africain, cela peut valoir 1 million d’euros, même si au final l’on ne paye que 800 000. [NDLR le général Mangou est resté fidèle à Laurent Gbagbo jusqu’à sa chute].

Le I de MICE signifie « Ideology », idéologie : dans le rapport Est-Ouest, les agents russes étaient séduits par le modèle économique occidental, et changeaient de camp. Dans les cas présents, en Côte d’Ivoire, en Libye c’est la conviction que le modèle en place dans le pays va dans le mur. C’est l’argument le plus noble de la stratégie MICE, convaincre quelqu’un que la démocratie est le meilleur régime pour son pays, et le persuader de lâcher le dictateur ou le despote qu’il soutient.

Le C de MICE signifie « Constraint », pour contrainte : dans le vieux système barbouze à la soviétique, il suffisait de filmer un type au plumard avec une fille, puis de le menacer de tout révéler à sa femme. En version plus dure, on kidnappe la famille, et on menace de les torturer pour obtenir ce que l’on veut. Dans le cas présent, l’Occident n’hésite pas à bombarder Tripoli, mais ne torture pas, ne kidnappe pas. Une autre contrainte qui fait de l’effet depuis quelques temps,  c’est la menace d’inculpation devant la cour pénale de justice internationale.

Cela peut être aussi une menace de gel des avoirs à l’étranger ce qui est très facile à faire de nos jours puisque la charge de la preuve incombe à celui qui est saisi, et non à celui qui demande le gel d’avoir ! Il faut prouver l’origine légale des fonds pour les débloquer, autant dire que même des gens honnêtes peuvent être touchés par ce moyen de pression. On peut enfin les menacer de dévoiler des preuves de corruption, ce qui dans un régime strict est dramatique pour celui qui est pris au piège. Les américains sont très forts à ce jeu là ! L’administration américaine n’hésite pas à utiliser cette méthode avec des chefs d’Etat récalcitrants à suivre la politique des Etats-Unis. Obama l’a fait récemment au Sud-Soudan avec le futur président Salva Kiir, par exemple…

Maintenant de tous les moyens de contrainte existants, saisir les actifs à l’étranger, c’est très facile aujourd’hui, et  aussi très économique. On arrive assez facilement à tracer les comptes en banque, même dans les paradis fiscaux. Simplement, cela prend parfois un peu de temps, ce qui dans l’urgence, manque, évidemment. Mais dans le cas de la Libye par exemple, les circuits de corruption et d’évacuation de l’argent sont connus depuis longtemps. De plus chaque défecteur donne des informations sur les autres ce qui accélère le process d’identification des voies d’évacuation de l’argent.

Enfin le E de Mice désigne Ego, l’égo : dans le cas du recrutement d’une source, ou de son retournement, on va travailler sur l’égo un peu froissé d’une personnalité en disgrâce en lui disant « vous n’allez pas sombrer avec un régime dont le dirigeant vous a humilié ! ». On joue sur l’égo blessé, eon flatte, on dit « tu vaux plus que ça »…

Comment sont identifiés ceux qui doivent être retournés, peuvent être retournés ?

Dans le cas de la Côte d’Ivoire, le chef d’Etat major était la pièce maitresse du dispositif. Il tenait l’armée, si Mangou tombait, Gbagbo tombait avec lui. Dans le même temps il était profilé plutôt comme quelqu’un d’honnête, un professionnel, pas un politique. Et pourtant, il n’a pas été retourné notamment parce que Gabgo surveillait beaucoup les personnes de son entourage dont le retournement aurait été catastrophique pour lui. Gbagbo a beaucoup utilisé la menace, notamment sur les familles.

En effet, quand quelqu’un est identifié comme étant à retourner, et que les contacts se nouent, le problème c’est d’exfiltrer la famille, ce qui est bien souvent impossible à faire. Exflitrer une personne seule, tout le monde sait faire, exfiltrer simultanément un homme, sa femme, ses enfants, qui sont bien souvent à plusieurs endroits différents, et surveillés, c’est un casse-tête. De facto, lorsque l’on veut retourner des gens et que l’on sait qu’ils sont bloqués à cause de leur famille, on n’attend pas d’eux un retournement fort, mais on leur demande de rester en place. A ce moment là, de leur poste, ils peuvent donner des coups de main à un mouvement révolutionnaire ou à un putsch en préparation. C’est moins spectaculaire, cela ne fait pas basculer d’autres personnalités puisque c’est secret, mais c’est déjà mieux que rien.  On les appelle des « Defector in place », des transfuges en place. Ils ne feront pas de zèle, créeront de l’inertie, se tromperont en transmettant des ordres, communiquerons des informations aux adversaires du régime. Il y en a beaucoup de par le monde, à commencer forcément en Libye en ce moment.

Pour les recruter, il n’y a pas de règle absolue. La première question que se pose une équipe chargée de nouer des contacts, est : « Qu’avons nous comme fond de dossier sur le pays ? » Si on connaît une personne qui a connu une succession de disgrâces, ou au contraire, qui est moralement au dessus du lot, on va l’identifier et l’approcher, en se disant qu’« il n’y a qu’à le pousser un peu, il va tomber ». A l’inverse, un profil cynique, brutal, sans état d’âmes est aussi une cible. On jouera au contraire de la menace du  MICE avec lui.

Maintenant, il faut bien comprendre que dans les défections, quand il s’agit de laisser l’agent en place par la force des choses ou par choix, le profil le plus intéressant n’est pas forcément le patron, loin s’en faut. Bien souvent il est plus efficace de viser les techniciens. Dans un gouvernement, ce ne sont pas forcément les ministres les cibles, mais des fonctionnaires ou des techniciens, par exemple celui qui s’occupe des télécommunications, ou encore des chauffeurs qui peuvent empêcher un mouvement –« plus d’essence patron ! » ou transmettre des informations sur les déplacements, les rencontres. Dans l’armée, on visera le radio, l’opérateur radar, le responsable de l’intendance.

Autant de profils qui, recrutés les uns après les autres, permettent de faire basculer un régime, un système, une organisation.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

02.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

03.

Nous vivons un des hivers les moins froids jamais enregistrés et la cause nous vient droit du... Pôle Nord

04.

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

05.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

06.

Mort de Kirk Douglas : son fils Michael Douglas sera privé d’héritage… pour la bonne cause

07.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

06.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
xano
- 13/05/2011 - 22:42
Le titre est trompeur; ce qui
Le titre est trompeur; ce qui est décrit ici c'est la vaste entreprise de manipulation, de désinformation, de corruption et d'assassinats mis en place par l'occident pour modeler le monde en fonction de ses intérêts. Si on voulait vraiment faire tomber des dictateurs parce qu'ils oppressent leur population, je ne trouverais rien à redire; mais ce n'est pas le cas ! Combien sont encore en place ?
Chamaco
- 12/05/2011 - 13:00
ne pas oublier
Postes clés à privilégier bien entendu.
mais quand on veut piloter une "révolution spontanée", s'adjoindre les compétences de quelques journalistes influents, en mesure de diffuser de l'info. Au besoin ne pas hésiter à créer un petit journal clando... quelques "révolutions colorées" ont été un beau terrain d'essai. il fallait "organiser le chaos". Cf E.Bernays - Propaganda - 1928 ou Tchakotine.
Cybians
- 12/05/2011 - 11:06
relativisons
L'énoncé des procédés est intéressant, on s'en doutait un peu, mais n'allons pas fantasmer sur ces hommes de l'ombre qui tirent les ficelles, si retourner quelqu'un a un impact sur une révolution, ça ne fait pas la révolution ; quant à ces révolutions, elles sont tout sauf bien préparées: en Libye, sans l'aide des occidentaux, les rebels ne seraient plus à l'heure qu'il est.