En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

04.

La réaction de la femme de Griveaux

05.

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

06.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

07.

Fermeture de Fessenheim : vers une fragilisation à long terme des compétences de la filière nucléaire et notamment pour la construction des futurs EPR

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

03.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

04.

Comment la guerre d’Algérie a fini par ruiner la politique de rayonnement de la France dans le monde arabe

05.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

06.

L’hiver noir du macronisme : quels lendemains pour LREM ?

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

ça vient d'être publié
décryptage > Economie
Négociations

Brexit : vers une bataille de poissonniers

il y a 4 min 34 sec
décryptage > Media
En route vers les César de la connerie

"Mâles et blancs". Vous avez aimé la saison 1 ? Vous adorerez la saison 2 !

il y a 35 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Pourquoi la pollution automobile aurait quand même baissé (et peut-être même plus) sans la politique anti-voitures d’Anne Hidalgo
il y a 1 heure 1 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

La colère du peuple algérien face au règne d'Abdelaziz Bouteflika

il y a 1 heure 8 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

La philosophie : ce sentiment premier de l’existence

il y a 1 heure 8 min
décryptage > International
Un homme averti n’en vaut toujours pas deux

Nouvelles ingérences électorales (de Russie ou d'ailleurs) en vue : les démocraties occidentales toujours pas vaccinées

il y a 1 heure 26 min
décryptage > Société
M'as-tu vu

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

il y a 1 heure 53 min
pépites > Société
Profilage
Le PDG de Rynair fait polémique en expliquant que les terroristes sont souvent des hommes seuls musulmans, pas des familles
il y a 18 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Serpent et la Lance Acte 1" : Un thriller Aztèque comme vous n'en avez jamais vu !

il y a 21 heures 42 min
décryptage > Culture
Too much

Start-up nation oui, anglais à l’eurovision non : qui importe quel mot dans le français d’aujourd’hui ?

il y a 23 heures 29 min
décryptage > France
Kafkaïen

Ces fautes de l’administration française

il y a 21 min 37 sec
décryptage > International
Désaveu

Elections législatives en Iran : une abstention record et un avenir inquiétant

il y a 43 min 58 sec
décryptage > Europe
Bonnes feuilles

L’Europe face aux défis migratoires

il y a 1 heure 8 min
décryptage > Environnement
Bonnes feuilles

Agriculture : l’élevage, l’allié de la planète

il y a 1 heure 8 min
décryptage > Education
Mal adaptés

Pourquoi les plus introvertis sont injustement traités par le système scolaire

il y a 1 heure 9 min
décryptage > High-tech
Menace

Ransomware : radioscopie d'un méga risque économique sous estimé en France

il y a 1 heure 39 min
light > People
Reconversion
L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)
il y a 17 heures 41 min
pépites > International
Enquête
L’association L’Arche révèle des abus sexuels qu'aurait commis Jean Vanier, son fondateur
il y a 19 heures 11 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une histoire d’amour" : Intensité discutable

il y a 21 heures 55 min
décryptage > France
Image d'Epinal

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

il y a 23 heures 54 min
© Aidemoi.net
Le gouvernement souhaite alléger le mille-feuille territorial français.
© Aidemoi.net
Le gouvernement souhaite alléger le mille-feuille territorial français.
Organisation

Quelle serait la réforme territoriale optimum ?

Publié le 20 janvier 2014
Le gouvernement relance le sujet de la réforme des collectivités locales – avec l'idée de supprimer éventuellement un échelon. Mais il ne suffira pas de seulement rebattre arbitrairement les cartes pour obtenir les meilleurs résultats.
Michel Godet est économiste, professeur et membre de l'Académie des technologies.Il est l'auteur de Le Courage du bon sens (Odile Jacob, 2009), Bonnes nouvelles des conspirateurs du futur (Odile Jacob, mars 2011), de La France des bonnes...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Godet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Godet est économiste, professeur et membre de l'Académie des technologies.Il est l'auteur de Le Courage du bon sens (Odile Jacob, 2009), Bonnes nouvelles des conspirateurs du futur (Odile Jacob, mars 2011), de La France des bonnes...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le gouvernement relance le sujet de la réforme des collectivités locales – avec l'idée de supprimer éventuellement un échelon. Mais il ne suffira pas de seulement rebattre arbitrairement les cartes pour obtenir les meilleurs résultats.

Atlantico : Réduire le nombre de régions, fusionner les communes, voire supprimer complètement le département. De toutes les manières dont on pourrait alléger le mille-feuille territorial français, laquelle semble être la plus efficace ?

Michel Godet : C'est une mauvaise manière de présenter la question. Il ne s'agit pas de supprimer forcément un échelon, tout dépend aussi de la manière de le faire. Je suis pour que nous revoyions la carte des régions avant celle des départements. L'exemple typique c'est le rattachement de Nantes à la Bretagne qui a pourtant été souhaité depuis longtemps par le conseil général de Loire-Atlantique comme juste retour à une réalité historique et économique qui avait été défaite par le gouvernement de Vichy , mais qui ne se fait pas à cause des réticences de Rennes qui perdrait sa place de capitale régionale.  Un autre exemple : il faudrait imaginer une région du Pays de l'Adour. Cela n'a aucun sens de garder Tarbes et Pau dans deux régions différentes aux capitales éloignées (Bordeaux et Toulouse). Personnellement, ça ne me dérange pas qu'il y ait des départements ou des "pays" regroupant les bassins de vie dans des régions qui seraient profondément redécoupées et en nombre réduit.

L'objectif est bien de réduire le nombre d'élus et la dépense qui va avec. La bonne réforme qu'il aurait fallu faire c'est celle de Nicolas Sarkozy. Par exemple dans le Loir-et-Cher, il y a 30 conseiller généraux et 10 conseillers régionaux. Si cette réforme avait été mise en place, il n'aurait plus eu que 25 conseillers territoriaux. On divisait quasiment par deux le nombre d'élus mais dont une partie pouvait tout aussi bien travailler à l'échelle humaine d'un département ou "pays".

Les Français semblent attachés à l'échelon départemental, et le referendum en 2013 sur la fusion du Haut-Rhin et du Bas-Rhin s'est soldé par un rejet. Pourquoi les projets de réformes territoriales sont-ils si difficiles à faire accepter ?

Ils ne sont pas rétifs mais dans l'exemple que vous citez il y a eu un malentendu. Les politiques étaient officiellement pour mais ont tout fait en sous-main pour préserver leur petit pouvoir et donc pour lutter contre.  Si vous regardez les régions dans leur ensemble, il n'y en a aucune qui veut se fondre dans une autre. On préfère multiplier les structures et les coûts, puisque depuis 1980, 800 000 emplois ont été créés dans les échelons intermédiaires au nom du clientélisme, le tout sans management, sans concours et avec un gaspillage terrible.

Des collectivités plus grandes et plus peuplées n'entraîneront-elles pas une plus grande difficulté d'accès à certains services administratifs ? Hormis le gain en termes de coûts, qu'ont à gagner les citoyens de la réforme territoriale ?

La cohérence ! On arrêterait d'avoir des projets, de voirie notamment, qui se feraient pour des raisons de copinages et de clientélisme. La décentralisation est un phénomène qui a aussi ses limites, il ne faut parfois ne pas trop y céder. Quand vous laissez par exemple les permis de construire dans les mains des maires, ils risquent de se laisser influencer. Il vaut donc mieux ne pas multiplier le nombre d'organismes qui s'occupent de la même chose, par exemple nous pourrions avoir la région pour l'enseignement et le département (ou le "pays") pour l'école primaire et la politique sociale.

La fusion de collectivités nécessitant un processus lent et complexe, et les élus locaux étant souvent assez peu favorables à la disparition de leurs fonctions, la simplification territoriale est-elle condamnée à n'être qu'un vœu pieu ?

Si on reprend le cas du Haut-Rhin et du Bas-Rhin, il a manqué une convergence des intérêts. Si on avait fait de Colmar la capitale de la nouvelle région Alsace, je suis sûr que le projet serait passé. Les grandes villes préfèrent toujours garder leur autonomie plutôt que de passer sous la coupe d'une ville voisine avec laquelle il y a une rivalité traditionnelle.

Si j'étais moi-même aux responsabilités politiques, je pense qu'il faudrait organiser un débat contradictoire mais qui permette en dernier de trancher au niveau politique, par décret ou par vote au Parlement. Si les choses ne sont pas imposées d'en haut après concertation voire referendum, elles ne se feront pas par elles-mêmes.  La Suisse montre que c'est moins la taille et le nombre des régions qui comptent que leur cohérence et le fonctionnement transparent de leur démocratie.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

04.

La réaction de la femme de Griveaux

05.

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

06.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

07.

Fermeture de Fessenheim : vers une fragilisation à long terme des compétences de la filière nucléaire et notamment pour la construction des futurs EPR

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

03.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

04.

Comment la guerre d’Algérie a fini par ruiner la politique de rayonnement de la France dans le monde arabe

05.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

06.

L’hiver noir du macronisme : quels lendemains pour LREM ?

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

Commentaires (25)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
tof55
- 20/01/2014 - 23:16
dégage
La réforme territoriale la plus urgente est que Hollande dégage le terrain!
Loupdessteppes
- 20/01/2014 - 22:58
Il y a plus urgent
Cette réforme poudre aux yeux ne sert à rien si le nombre d'élus et d'inutiles fonctionnarisés ne diminue pas... Encore un effet thétral des néo-marxistes déguisés en sociaux-libéraux incapables de gérer la crise comme leurs collègues européens... Fuck-Off des discours inutiles...
nEtRICk
- 20/01/2014 - 20:29
On pourrait aussi s'inspirer de...l'Italie !
L'Italie a 20 régions, souvent historiques! puisque royaumes,
grand-duchés, républiques, ...avant l'unité nationale au XIX° siécle.
Puis au cours des 75 dernières années, on a créé les provinces,
équivalents de nos départements pour des raisons purement
électoralistes. Aujourd'hui, le gouvernement Letta va supprimer
les provinces et réaménager les régions et les métropoles.
En voila un qui a du courage !