En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

04.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

05.

Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme

06.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

07.

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

ça vient d'être publié
décryptage > Société
Bonne gouvernance

Pour sortir (enfin) de la crise des services publics

il y a 26 min 43 sec
rendez-vous > France
Géopolitico-scanner
Destin méditerranéen, immigration, communautarisme, délinquance : Marseille sans fatalisme mais sans langue de bois, entretien avec un homme politique qui monte, Bruno Gilles
il y a 1 heure 1 min
décryptage > Economie
Règle commune

Taxation des multinationales : l’OCDE fait un petit pas sur un très grand chemin

il y a 1 heure 30 min
décryptage > Religion
Persécutions ?

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

il y a 2 heures 17 min
décryptage > Europe
UE

Brexit : petites leçons pour l’Europe (et pour la stabilité des démocraties occidentales) après 3 ans de chaos politique britannique

il y a 2 heures 50 min
pépite vidéo > Faits divers
En vert et contre tous
Des activistes d'Extinction Rebellion violemment dégagés du toit d'un métro à Londres
il y a 19 heures 6 min
pépites > Politique
Commission
Blanquer contre Taché : LREM tente une médiation
il y a 20 heures 33 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre : "La porte sans entrée. Approche du Zen" : Devenez ou restez zen, vous vous en porterez mieux !

il y a 21 heures 9 min
pépites > Europe
At least
Brexit : Un accord a été trouvé
il y a 22 heures 57 min
décryptage > Société
Blog

Ce qu’être libéral signifie vraiment - Take Two

il y a 1 jour 17 min
décryptage > France
Effets

Loi alimentation : le gouvernement persiste malgré les effets pervers

il y a 50 min 53 sec
décryptage > Europe
Brexit

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

il y a 1 heure 13 min
décryptage > Consommation
Non on ne vous parle pas d’Apple

Cosmic Crisp, la nouvelle pomme américaine qui part à l’assaut du monde

il y a 2 heures 1 min
décryptage > International
Merci Barack

Comment Poutine a réussi à subtiliser le Moyen-Orient au nez et à la barbe des Etats-Unis

il y a 2 heures 33 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 16 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 18 heures 22 min
pépites > Justice
Recours
Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme
il y a 20 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : "L'un de nous deux" de Jean-Noël Jeanneney

il y a 21 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Exposition : “Bacon en toutes lettres” : Une singularité fascinante mais difficile à appréhender !

il y a 21 heures 13 min
pépite vidéo > Europe
Guerilla
Barcelone : Violents affrontements pour la troisième nuit consécutive
il y a 23 heures 29 min
décryptage > Culture
Critique

La réparation dans l’art : un livre virtuose étonnant

il y a 1 jour 31 min
© REUTERS/Eric Thayer
© REUTERS/Eric Thayer
Tel Icare

Le prix caché de l’ascension sociale : l’impact sur la santé

Publié le 11 janvier 2014
Avec
Être le premier de sa promotion universitaire ou monter sa boîte sont des réussites sociales qui nécessitent un immense déploiement d'énergie, et encore plus si l'on vient d'une classe sociale défavorisée. Gare aux dangers.
Radu Dan Moisoiu est médecin du travail dans le service interentreprises de l'Indre-et-Loire (AIMT37), réalisateur du site informatif www.medecinedutravail.netPierre-Jean Messe est économiste au sein du Centre d'études de l'emploi (CEE).  Ses recherches...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Radu Dan Moisoiu est médecin du travail dans le service interentreprises de l'Indre-et-Loire (AIMT37), réalisateur du site informatif www.medecinedutravail.netPierre-Jean Messe est économiste au sein du Centre d'études de l'emploi (CEE).  Ses recherches...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Être le premier de sa promotion universitaire ou monter sa boîte sont des réussites sociales qui nécessitent un immense déploiement d'énergie, et encore plus si l'on vient d'une classe sociale défavorisée. Gare aux dangers.
Avec

Atlantico : Dans un récent article publié dans le New York Times (voir ici), trois Américains ont exposé leurs recherches menées sur des jeunes issus de classes sociales défavorisées, ayant un profil psychologique qualifié de "résilient" : particulièrement volontaires, ils savent dépasser l’adversité sociale pour s’extraire de cette dernière. "Nous pensions que, si des enfants issus de classes défavorisées réussissaient sur le plan scolaire et émotionnel, ils échapperaient également aux problèmes de santé propres à cette classe sociale. Nous avons constaté l’inverse, […] leur santé physique se détériorait même davantage". Comment l’expliquer ?

Radu Dan Moisoiu : A mon avis, la problématique tourne autour du sujet du stress et de ses conséquences sur la santé. L'origine sociale précaire de ces jeunes Américains indique qu'ils doivent affronter un nombre élevé d'adversités dans la vie en général, ainsi qu'ils vivent dans un contexte sanitaire et nutritionnel probablement inadéquat.

La réussite scolaire impose des efforts constants pendant de longues années, mais de niveau probablement plus important en absence d'un soutien familial adéquat et de ressources matérielles mobilisables que celui d'un enfant issu d'un milieu social aisé. Le déséquilibre entre les efforts requis et les ressources dont une personne dispose est la définition même du stress. Les conséquences sur la santé physique et psychologique du stress chronique d'intensité élevée sont bien connues.

Pour mémoire, les notions de stress positif et de stress négatif sont dépassées.

A l’âge de 20 ans et arrivées à l’université, ces personnes avaient des niveaux d’obésité, de pression artérielle et de stress supérieurs à celui des personnes de la même classe sociale qui ne continuaient par leurs études. Le stress associé à l’exigence de réussite est-il décuplé lorsque l’on démarre de très bas sur le plan social ? L’ascension sociale peut-elle être mauvaise pour la santé, en définitive ?

Radu Dan Moisoiu : Le corps ou l'esprit ne connaissent pas des notions telles qu'ascension sociale ou réussite scolaire. Ils n'expérimentent que les états émotionnels et le cortège de manifestations fonctionnelles de l'organisme, avec conséquences chronique sur l'état de santé. Quelles que soient les conséquences sociales, réussite ou échec, un déséquilibre, tel que le stress, ne peut être que délétère pour la santé à long terme.

La compréhension au sens plus large de cette information permet de s'affranchir des notions sociales de réussite ou d'échec pour chercher l'investissement dans des actions constructives, équilibrées et raisonnables dans les contraintes physiques, émotionnelles et mentales qu'elles imposent au sujet, génératrices d'émotions positives, valorisantes pour le psychique individuel conformément aux valeurs universelles, entre autres éthique et utiles à l'ensemble de la société.

Ce genre de projets individuels ne peut être que promoteur de santé psychologique et de bien-être, ce qui se manifestera au final par un meilleur état de santé physique.

Pierre-Jean Messe : D’autres études ont mis en évidence les coûts cachés en termes de santé d’une forte mobilité sociale mais uniquement pour les personnes issues de minorités ethniques, par exemple les Afro-Américains. Deux raisons sont généralement invoquées pour expliquer ce phénomène : les comportements discriminants auxquels les Noirs Américains ayant réussi à se hisser dans l’échelle sociale doivent faire face (moindres opportunités professionnelles à diplôme égal, comportements méfiants et inamicaux de la part de leurs collègues) et leur tendance à devoir fournir un effort excessif pour réussir malgré ce contexte hostile. Ainsi, comme le souligne en 1995 une étude médicale réalisée par Light et ses collègues, bien que ce comportement qualifié de « John Henrysme », associé par ailleurs à des cas fréquents d’hypertension, se retrouve parmi les Noirs Américains occupant des postes très qualifiés, il n’en est pas de même pour les Américains blancs sur ce même type de poste.

La situation américaine est aussi particulière du fait du coût élevé des études. Ainsi, nous pouvons imaginer que des jeunes issus de milieux modestes devront travailler pour payer leurs études et ainsi avoir moins de temps pour réaliser des activités bénéfiques pour leur santé (sport, détente etc.).

Une grande rigueur au niveau moral et intellectuel ne s’accompagne donc pas nécessairement d’une même exigence sur le plan physique ? Pourquoi ?

Radu Dan Moisoiu : Il s'agit probablement d'une importance excessive accordée à la réussite intellectuelle, au détriment de l'activité physique, des activités créatives ou artistiques, ainsi que du respect d'un rythme de vie équilibré, avec temps de repos suffisant et une alimentation équilibrée en quantité limitée aux besoins de l'organisme.

Faudrait-il davantage sensibiliser l'opinion publique à ces risques ? Voit-on beaucoup de "jeunes ambitieux" compromettre leur santé à cause d'une trop forte débauche de travail ?

Radu Dan Moisoiu : Oui, certainement, il s'agit d'un sujet de santé publique de première importance.

Notre société est construite autour de certaines idées fortes typiquement masculines : désir de succès rapide, évolution personnelle, réussite extérieure, forte expertise dans un domaine particulier, rythme de vie intense, consommation et dépense, affichage de la puissance personnelle ; d'ailleurs entre les principes d'une bonne vie saine, celui qui a pris le mieux auprès du public est le sport.

La santé et le bien être psychologique ne peuvent se préserver qu'en respectant le rythme de la vie que l'on observe dans la nature, avec des phases de croissance mais aussi de décroissance, d'activité mais aussi de repos, soit en intégrant les idées fortes typiquement féminines, par la prise en compte par exemple des besoins individuels du modèle de Maslow tels que le sommeil, la nutrition, le sentiment de sécurité, d'intégration sociale, d'estime de soi et d'accomplissement personnel.

Pierre-Jean Messe : De nombreuses études s’accordent pour reconnaître que l’intensification du travail depuis ces vingt dernières années a accru les risques professionnels, particulièrement les risques psycho-sociaux ainsi que les cas de maladies cardio-vasculaires. De plus, l’augmentation de la part variable des salaires observée depuis ces cinq dernières années risque d’aggraver cette tendance, en incitant les salariés à fournir un effort excessif au détriment de leur santé. Or, si cet effort fourni n’est pas reconnu à sa juste valeur (comme c’est le cas souvent pour les personnes issues des minorités ethniques mais aussi pour les femmes), les salariés peuvent connaître des situations de souffrance ou de mal-être au travail. Au final, bien qu’à court terme les entreprises peuvent profiter de ce sur-effort, il peut s’avérer qu’il conduise à long terme à une perte de bien-être pour les salariés et une détérioration de la productivité pour les firmes.

De plus, à cause de comportements discriminants à l’égard de certaines minorités pourtant désireuses de s’en sortir, la société limite l’efficacité de son système éducatif et donc sa capacité à s’adapter au monde de demain.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

04.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

05.

Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme

06.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

07.

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Ni pour-ni contre-bien au contraire ...
- 12/01/2014 - 04:29
@ Ignace
Edit : Annule et remplace le précédent post.

"...le Mr que vous citez ne parle pas de la France!!"
Ben dis donc Ignace !! Vous nous prenez pour des quenelles ? Le Mr comme vous dites est médecin du Travail en France, en quoi est-il qualifié pour parler de ce qui se passe aux USA ? Son expérience est française et donc toutes ses références le sont également ! Il est donc bien placé pour nous parler du modèle français qui nous intéresse directement, vous ne trouvez pas?

ignace
- 11/01/2014 - 16:00
boblecler et Ni pour ni..relisez l'article et son sujet
le sujet est :Dans un récent article publié dans le New York Times (voir ici), trois Américains ont exposé leurs recherches menées sur des jeunes issus de classes sociales défavorisées, ayant un profil psychologique qualifié de "résilient"
il n'est jamais fait allusion a la France......alors , Bob, je ne comprends pas votre litanie sur le RSA et autres balivernes,
Ni pour ni, de même pour vous , le Mr que vous citez ne parle pas de la France!!
boblecler
- 11/01/2014 - 14:44
Vous êtes bien amer
Il est évident que les gens ont des difficultés d'intégrations, que la politique française d'allocation à partir de trois enfants deux maintenant est allouée en priorité aux gens qui y souscrivent plus les étrangers que les français. Suffit de donc de supprimer les 80 milliards d'allocations RSA car c'est ce que vous évoquez en filigrane mais que dire des 60 milliards de subventions et des 70 milliards de niches fiscales pour les entreprises ce qui fait en tout et pour tout 130 milliards avec les 90 milliards d'euros pour un total de 220 milliards et avec les allocations on arrive à 300 milliards par an et en supprimant ça on peut rembourser la dette de la france en 7 ans. Autre chose?