En direct
Best of
Best of du 16 au 22 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Onfray, Bigard, Zemmour et compagnie… La folle peur des bien-pensants

02.

L’Express voit Bertrand bien placé pour 2022, Wauquiez mieux placé qu’on ne croit, Retailleau trop critique; Didier Raoult est un libertaire élitiste; Marianne plonge dans la France qui rêve de coup d’Etat; Merkel achète son vin et son papier toilette

03.

Libye : la pâtée pour les mercenaires russes ?

04.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

05.

Changer de Premier ministre… ou supprimer la toute puissance du Président de la République ?

06.

Décentralisation : pour un redécoupage des départements français

07.

Trump et les conservateurs partent en guerre contre les réseaux sociaux… et ont de vraies raisons de le faire

01.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

02.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

03.

Coronavirus : Combien de temps faut-il vraiment aux malades pour s’en remettre ?

04.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

05.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

06.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

01.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

02.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

03.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

04.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

05.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

06.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Indicateurs positifs
Edouard Philippe a dévoilé les nouvelles mesures pour la phase 2 du déconfinement
il y a 1 heure 9 min
pépites > Politique
Elections municipales
Gérard Collomb retire sa candidature pour la présidence de la métropole de Lyon dans le cadre d’une alliance avec le candidat LR François-Noël Buffet
il y a 2 heures 4 min
pépites > International
Emprise
Le Parlement chinois a adopté la mesure controversée sur la sécurité nationale à Hong Kong
il y a 3 heures 26 min
light > Science
Sage décision
Le premier lancement habité de SpaceX a été reporté à samedi en raison du mauvais temps
il y a 4 heures 33 min
pépites > Politique
Disparition
Claude Goasguen, député LR de Paris, est mort d'un arrêt cardiaque après avoir été atteint par le Covid-19
il y a 5 heures 55 min
décryptage > International
Tensions

Pourquoi Trump s’en prend à l’OMS ?

il y a 6 heures 47 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
L’Express voit Bertrand bien placé pour 2022, Wauquiez mieux placé qu’on ne croit, Retailleau trop critique; Didier Raoult est un libertaire élitiste; Marianne plonge dans la France qui rêve de coup d’Etat; Merkel achète son vin et son papier toilette
il y a 7 heures 25 min
décryptage > Défense
"Opération dignité"

Libye : la pâtée pour les mercenaires russes ?

il y a 7 heures 45 min
décryptage > Société
Vertige de l'amour

Si la Covid-19 a congelé votre libido, vous n’êtes pas le seul

il y a 8 heures 30 min
décryptage > Politique
Baudruche ?

Onfray, Bigard, Zemmour et compagnie… La folle peur des bien-pensants

il y a 9 heures 42 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La naissance du vaccin, entre utopie et rejets" de Yves-Marie Bercé : avant Pasteur, la vaccination préventive n'était pas un long chemin tranquille !

il y a 1 heure 48 min
pépites > High-tech
Portrait flatteur
Les administrateurs de Wikipédia traquent les contenus promotionnels publiés par des agences de communication
il y a 2 heures 38 min
pépites > Economie
Forte augmentation
Impact du coronavirus : le chômage atteint en France son plus haut niveau depuis 1996
il y a 4 heures 7 min
pépite vidéo > Santé
Assurance maladie
Brigades Covid-19 : les enquêteurs ont débuté leur mission pour retracer les cas contacts
il y a 5 heures 5 min
décryptage > Politique
Remaniement

Changer de Premier ministre… ou supprimer la toute puissance du Président de la République ?

il y a 6 heures 34 min
décryptage > International
Relations internationales

Coronavirus : deux leçons géopolitiques majeures

il y a 7 heures 1 min
décryptage > France
Elle est toujours vivante

Vous avez aimé la "France périphérique" de Christophe Guilluy. Raymond Depardon, le plus grand photographe français vivant, l’a mise en image

il y a 7 heures 32 min
décryptage > Europe
Prix de la pandémie

750 milliards d’euros pour la relance européenne : attention à ne pas oublier les PME

il y a 7 heures 57 min
décryptage > High-tech
Censure par algorithme

Trump et les conservateurs partent en guerre contre les réseaux sociaux… et ont de vraies raisons de le faire

il y a 9 heures 26 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Angela Merkel va réussir la fin de son mandat en déboulonnant les dogmes politiques auxquels les Allemands étaient si attachés

il y a 9 heures 55 min
© Reuters
Le 15 janvier 2004, en début d'après-midi, par beau temps, le puissant chalutier Bugaled Breizh périt corps et biens au sud du cap Lizard
© Reuters
Le 15 janvier 2004, en début d'après-midi, par beau temps, le puissant chalutier Bugaled Breizh périt corps et biens au sud du cap Lizard
Bonnes feuilles

Naufrage inexpliqué du Bugaled Breizh : les deux sous-marins nucléaires mis en cause

Publié le 13 janvier 2014
Le 15 janvier 2004, en début d'après-midi, par beau temps, le puissant chalutier Bugaled Breizh ("enfants de la Bretagne") périt corps et biens au sud du cap Lizard. Accident nullement naturel, disent les proches, constitués en parties civiles. Le jour même du drame, au sud du cap Lizard, l'Otan entraînait ses meilleurs sous-marins à la guerre nucléaire en eau peu profonde. Extrait de "On l'appelait Bugaled Breizh" (2/2).
C'est pour impressionner sa mère que Yann Queffélec (né à Paris en 1949) commence à écrire à l'âge de sept ans, un art dont il apprend les rudiments en lisant en secret les manuscrits du romancier Henri Queffélec, son père. En 1978, il décide de...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yann Queffélec
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
C'est pour impressionner sa mère que Yann Queffélec (né à Paris en 1949) commence à écrire à l'âge de sept ans, un art dont il apprend les rudiments en lisant en secret les manuscrits du romancier Henri Queffélec, son père. En 1978, il décide de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le 15 janvier 2004, en début d'après-midi, par beau temps, le puissant chalutier Bugaled Breizh ("enfants de la Bretagne") périt corps et biens au sud du cap Lizard. Accident nullement naturel, disent les proches, constitués en parties civiles. Le jour même du drame, au sud du cap Lizard, l'Otan entraînait ses meilleurs sous-marins à la guerre nucléaire en eau peu profonde. Extrait de "On l'appelait Bugaled Breizh" (2/2).

Aujourd'hui, ce n’est plus le seul Dolfin, sous-marin hollandais, qui est aujourd’hui sur la sellette, mais plus encore le Turbulent, sous-marin nucléaire d’attaque britannique, méthodiquement mis hors de cause par l’Amirauté.

Demander à un sous-marin de vouloir bien révéler sa dernière position est une question contre-nature, pour le sous-marin. Il est furtif, inexistant, il ne veut pas savoir où il est, il n’en souffle mot à l’équipage. Seul, le commandant est au courant. Il n’est pas même assuré que le président de la République le soit ou soit autorisé à l’être directement. Tromper son monde au nom de l’honneur national est le voeu sacré du sous marin dès qu’il prend la mer.

Le 16 janvier 2004, selon un porte-parole de la Marine, le Turbulent n’a pas participé aux manoeuvres de l’Otan car il se trouvait à quai à Plymouth, en réparation. Le 16, il est sorti pour des essais de surface au large de la pointe de Rame. Il a dû faire demi-tour, suite à des dommages subis par un câble de remorquage. Il n’a donc jamais pu entrer en contact avec le Bugaled le 15.

Version officielle.

Un document déclassifié de l’Otan s’inscrit en faux, faisant apparaître une série de cinq sous-marins prévus pour participer à l’exercice multinational du 15 janvier : HMS Turbulent, HMS Torbay, FS Rubis, FGS U26, HNLS Dolfin.

Le porte-parole a menti, et nous voilà en droit de nous poser des questions.

En quoi consistaient les réparations apportées au Turbulent le 16 à Plymouth ?

Où était précisément le Turbulent le 15 janvier, soit le thursday war ?

Pourquoi ne pas avoir informé la justice de sa participation annoncée à l’exercice, même s’il a dû rester à quai ?

Est-il resté à quai, ou se trouvait-il en mission dès le 15 afin d’enchaîner sa participation au Thursday war sur l’exercice international des sous-marins européens ?

Épisode bizarre révélé par Le Télégramme. Le 21 janvier 2004, deux patrons de pêche croisent une étrange armada en pleine nuit. Quatre navires militaires et deux hélicoptères escortent un sous-marin en pleine nuit. Étienne Moan, patron du chalutier Les Embruns, voit d’abord le convoi sur son radar, puis devant son bateau. Un groupe naval bien peu éclairé pour une telle opération : « Ça fait vingt-trois ans que je pêche dans le secteur et je n’ai jamais vu ça. Comme les bâtiments faisaient route vers ma zone de pêche, j’ai essayé de les contacter sur le canal 16 pour savoir si je devais m’écarter. Personne ne m’a répondu et le convoi a continué d’avancer vers moi à faible allure. J’ai lancé un deuxième appel, toujours sans réponse. Les bâtiments ont finalement changé de cap, toujours à vitesse réduite, et se sont éloignés vers l’ouest. »

Un deuxième chalutier breton coulé à un jour d’intervalle, même par un sous-marin endommagé, n’est évidemment pas le but recherché ni une démonstration édifiante de furtivité.

Le Turbulent devient le suspect numéro un pour trois motifs.

Sa participation à l’exercice international a été dissimulé pendant plus d’un an par les Britanniques.

Les réparations du 16 à Plymouth, lendemain du naufrage du Bugaled, avec essais à la mer dans la matinée, n’ont donné aucune explication digne de foi ; elles ont tout l’air d’un écran de fumée.

Enfin, le commandant du Turbulent, Andy Coles, est surnommé par les Anglais « le capitaine Lourdaud ». Il est de notoriété nationale qu’il a une pente certaine à la boisson et que plus d’une fois les sous-marins qu’il commandait sont entrés en collision avec des conteneurs, alibis toujours invoqués par les sous-mariniers qui froissent la tôle de leur bâtiment contre celle des sous-marins espionnés. Ce qu’on appelle de la « bonne guerre ».

Andy Coles, illustre commandant de la Royal Navy, le chouchou de la Couronne, toujours à l’honneur lors des cérémonies officielles, était aux manettes de l’HMS Astute, le plus grand sous-marin nucléaire d’attaque européen, lorsqu’il s’échoua sur une jolie petite plage de l’île Skye, le 23 janvier 2010, en Écosse. Toutes les familles du secteur, le dimanche, venaient contempler sur les galets ce champion des mers que nul n’aurait jamais dû voir de près ni soupçonner d’exister pour de vrai.

On prendra également au sérieux l’opinion des pêcheurs des Cornouailles anglaises, unanimes soutenir les parties civiles bretonnes. Ils n’ont pour leur part aucun doute quant à l’implication du Turbulent dans le naufrage du Bugaled. Ils sont écœurés du mépris des sous-mariniers à leur égard. Mépris et mauvaise foi. Les chalutiers sont systématiquement utilisés lors des exercices militaires, servant aux sous-marins pour cacher leur empreinte magnétique.

Quant à la justice, elle suit son cours. Une justice au long cours, bien trop long.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Onfray, Bigard, Zemmour et compagnie… La folle peur des bien-pensants

02.

L’Express voit Bertrand bien placé pour 2022, Wauquiez mieux placé qu’on ne croit, Retailleau trop critique; Didier Raoult est un libertaire élitiste; Marianne plonge dans la France qui rêve de coup d’Etat; Merkel achète son vin et son papier toilette

03.

Libye : la pâtée pour les mercenaires russes ?

04.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

05.

Changer de Premier ministre… ou supprimer la toute puissance du Président de la République ?

06.

Décentralisation : pour un redécoupage des départements français

07.

Trump et les conservateurs partent en guerre contre les réseaux sociaux… et ont de vraies raisons de le faire

01.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

02.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

03.

Coronavirus : Combien de temps faut-il vraiment aux malades pour s’en remettre ?

04.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

05.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

06.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

01.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

02.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

03.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

04.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

05.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

06.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
brennec
- 13/01/2014 - 19:28
Pourquoi?
On peut se demander pour quel motif l'amirauté aurait menti. Après tout personne ne nie qu'il s'agit d'un accident.
Glop Glop
- 12/01/2014 - 10:28
L'article 1/1...
... a déjà disparu? Celui ou l'auteur déclarait qu'il était impossible de savoir quoi que ce soit à propos des sous-marins 'données techniques et tactiques) et que l'on peut effectivement trouver et depuis toujours sur les "Flottes de Combat" et "Jane's".
(un ex des bateaux noirs)