En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

02.

Déconfinement à Wuhan : les acheteurs chinois semblent avoir perdu le goût de la consommation

03.

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

04.

"Le coronavirus est une maladie de Blancs" ! On a entendu ça à Marseille, Dakar et Abidjan…

05.

Confinement indifférencié : une punition collective de moins en moins justifiable. Les preuves scientifiques

06.

Et si Trump avait raison sur la Chine

07.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

03.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

04.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

05.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

06.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

03.

Nombre de morts, manque de moyens, soupçons d’euthanasie : ce qui se passe vraiment dans les Ehpad ?

04.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

05.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

06.

Attaque à Romans-sur-Isère : mais que faisait Abdallah A. O. en France ?

ça vient d'être publié
décryptage > France
Solidarité

Opération #connexion d’urgence : 10.000 ordinateurs pour les élèves défavorisés

il y a 26 min 9 sec
décryptage > France
Défis à relever

Covid-19 : le jour d’Après

il y a 1 heure 33 min
décryptage > Politique
Présidentielle américaine

Retrait de Bernie Sanders : les failles idéologiques de l’idole des jeunes n’auront pas résisté au coronavirus

il y a 2 heures 27 min
décryptage > Société
Contrepoids

Pourquoi les fantasmes de nouveau monde de Frédéric Lordon et des anti-capitalistes ne sont que les mêmes et (vieilles) lunes dangereuses

il y a 3 heures 11 min
décryptage > Santé
Restrictions

Confinement indifférencié : une punition collective de moins en moins justifiable. Les preuves scientifiques

il y a 3 heures 56 min
light > High-tech
Générosité en cette période difficile
Jack Dorsey, le fondateur de Twitter, donne 1 milliard de dollars pour lutter contre le coronavirus
il y a 13 heures 8 min
light > Culture
Tristesse pour les fans
Coronavirus : l'édition 2020 du festival Hellfest de musique metal, organisé à Clisson, est annulée
il y a 14 heures 16 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un automne de Flaubert" d'Alexandre Postel : Flaubert se libère du démon de la mélancolie. Un roman captivant

il y a 15 heures 26 min
pépites > France
Joies du confinement en province
Selon l’Insee, un Parisien sur dix a quitté Paris depuis le début du confinement
il y a 16 heures 17 min
pépites > Economie
Nouveau record
Coronavirus : 6,3 millions de salariés sont au chômage partiel en France
il y a 18 heures 55 min
décryptage > High-tech
Données personnelles

Stop-COVID : voilà toutes les données qu’une application peut collecter sur vous

il y a 1 heure 7 min
décryptage > Société
Problème de langage

Pourquoi les libéraux parlent-ils si mal du libéralisme ? Parce qu’ils utilisent les mots de ses adversaires !

il y a 2 heures 6 min
décryptage > Economie
Nouveau symptôme du coronavirus

Déconfinement à Wuhan : les acheteurs chinois semblent avoir perdu le goût de la consommation

il y a 2 heures 48 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

La France en récession : les trois conditions pour que ça reparte très vite. Et c’est possible

il y a 3 heures 48 min
décryptage > Société
Du grand soir au petit matin

Et si la seule chose que nous ayons vraiment besoin de réapprendre à gérer post-Coronavirus était le temps

il y a 4 heures 14 min
light > Justice
Star des 12 Coups de midi
Christian Quesada a été condamné à trois ans de prison ferme pour pédopornographie
il y a 13 heures 35 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Oldyssey, un tour du monde de la vieillesse" de Julia Mourri et Clément Boxebeld : pour déconstruire beaucoup d'idées reçues sur "les vieux" !

il y a 15 heures 1 min
pépites > Politique
Président de la République
Coronavirus : l’Elysée annonce que le confinement sera "prolongé" au-delà du 15 avril
il y a 15 heures 47 min
pépites > International
Boulevard pour Joe Biden ?
Démocrates : Bernie Sanders arrête sa campagne et renonce à la course pour la présidentielle américaine
il y a 18 heures 29 min
pépites > Terrorisme
Enquête en cours
Attaque au couteau à Romans-sur-Isère : l’assaillant a été mis en examen pour "assassinats en relation avec une entreprise terroriste"
il y a 19 heures 19 min
© Reuters
Marine Le Pen et Geert Wilders, fondateur du PVV.
© Reuters
Marine Le Pen et Geert Wilders, fondateur du PVV.
Lame de fond

Que réserve à l'Europe la déferlante populiste en vue ?

Publié le 06 janvier 2014
UKIP, PVV, FN... nombreux sont les partis populistes européens qui se présenteront aux élections européennes de mai 2014, ce qui suscite l'inquiétude de certains observateurs. Ces derniers verront leurs craintes se confirmer si les différents mouvements parviennent à se fédérer.
Philippe Braud est un politologue français, spécialiste de sociologie politique. Il est Visiting Professor à l'Université de Princeton et professeur émérite à Sciences-Po Paris.Il est notamment l'auteur de Petit traité des émotions, sentiments...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Braud
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Braud est un politologue français, spécialiste de sociologie politique. Il est Visiting Professor à l'Université de Princeton et professeur émérite à Sciences-Po Paris.Il est notamment l'auteur de Petit traité des émotions, sentiments...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
UKIP, PVV, FN... nombreux sont les partis populistes européens qui se présenteront aux élections européennes de mai 2014, ce qui suscite l'inquiétude de certains observateurs. Ces derniers verront leurs craintes se confirmer si les différents mouvements parviennent à se fédérer.

Atlantico : A l'horizon des élections européennes, de nombreux commentateurs s'interrogent sur le potentiel croissant de plusieurs formations populistes européenne, du parti UKIP de Nigel Farage au Front National de Marine Le Pen en passant par le PVV du néerlandais Geert Wilders. Au-delà des fausses impressions et du sensationnalisme, peut-on vraiment parier sur une "vague populiste" en mai prochain ?

Philippe Braud : Effectivement, par nature les élections européennes se prêtent fort bien à l’enregistrement d’une vague populiste. Pour de nombreuses raisons. Il n’y a pas, comme aux législatives ou aux municipales, des élus sortants dont la notoriété fait barrage à l’affirmation des extrêmes. Dans ce type de scrutin, l’Europe y apparaît comme un bouc émissaire commode, alors même que les candidats parlent rarement des vrais enjeux européens. La déception, le mécontentement, la grogne vont pouvoir se donner libre cours. Avec un bémol cependant. La moitié de l’électorat "oubliera" probablement d’aller voter, tant l’ignorance est grande autour du rôle du Parlement de Strasbourg. Ce qui, d’ailleurs, gonflera artificiellement le poids des formations populistes car leurs sympathisants les plus "remontés" iront tous, eux, déposer leur bulletin.

Au delà d'un relatif consensus autour de l'euroscepticisme, ces partis sont extrêmement divisés sur des questions comme la place de l'Islam, le rôle de l'Etat et les droits des minorités (fortement revendiquées par M. Wilders notamment). Peut-on imaginer en conséquence que cette offre politique soit capable de se fédérer autour d'une logique commune ?

Cela semble en effet improbable. Par définition les partis souverainistes ou nationalistes ont les yeux rivés sur l’horizon étroit de leur pays d’origine. Ils ont donc des sensibilités différentes sur bien des problèmes, y compris sur le terrain de la xénophobie ou de l’hostilité à l’islam. Certes, ils partagent largement un discours hostile à l’immigration comme au pouvoir "technocratique" de Bruxelles. Mais, même sur ce dernier point, de grandes nuances séparent ceux qui veulent simplement des rapatriements de compétences et ceux qui veulent sortir de l’euro, voire tout simplement faire éclater l’Union. En fait, il faudrait qu’ils obtiennent un nombre significatif de sièges sur les 766 du Parlement actuel pour acquérir une capacité de nuisance dans le fonctionnement des institutions européennes. On voit mal comment les partis les plus franchement populistes d’Europe pourraient obtenir cinquante à soixante sièges, un seuil au-dessous duquel ils sont condamnés à l’impuissance, du moins au sein du Parlement. En revanche, le simple constat d’une forte poussée de voix en leur faveur devrait être considéré comme un signal sérieux par les dirigeants européens, même si les causes sont souvent d’ordre intérieur. Les réponses à la crise économique passent, en fait, par un approfondissement toujours croissant de l’intégration européenne. Les gouvernants doivent donc s’efforcer d’agir avec un souci accru d’explication pédagogique du bien fondé de cette politique, en balayant les facilités démagogiques qui consistent à faire de l’UE le bouc émissaire de leurs propres insuffisances.

Que peut nous enseigner à ce titre l'émergence de ce que l'on appelait la "troisième vague populiste" dans les années 1980 ?

La vague populiste de cette période a durablement donné pignon sur rue à un euroscepticisme jusque là marginal. Mais elle a prouvé aussi son impuissance. La marche en avant vers plus d’intégration n’en a pas été stoppée ; simplement elle a perdu sa "légitimité naturelle", pourrait-on dire. D’où le devoir des gouvernants de mieux gérer les angoisses de ceux qui vivent mal les transitions de notre époque.

Plus largement, faut-il en déduire que les partis populistes sont voués de fait, par leurs ancrage nationaux, à un isolement sur le plan européen ?

Oui, je le pense. Ils seront, toutes choses égales par ailleurs, dans la même situation que les partis communistes occidentaux dans leur pays respectifs, après 1947, avec le choix de l’alliance atlantique par les pays européens. A la marge, des empêcheurs de tourner en rond mais, surtout, des témoins impuissants d’une alternative impossible.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

02.

Déconfinement à Wuhan : les acheteurs chinois semblent avoir perdu le goût de la consommation

03.

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

04.

"Le coronavirus est une maladie de Blancs" ! On a entendu ça à Marseille, Dakar et Abidjan…

05.

Confinement indifférencié : une punition collective de moins en moins justifiable. Les preuves scientifiques

06.

Et si Trump avait raison sur la Chine

07.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

03.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

04.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

05.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

06.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

03.

Nombre de morts, manque de moyens, soupçons d’euthanasie : ce qui se passe vraiment dans les Ehpad ?

04.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

05.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

06.

Attaque à Romans-sur-Isère : mais que faisait Abdallah A. O. en France ?

Commentaires (66)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
scrat75
- 07/01/2014 - 08:06
lady ! tjrs oui !
Sinon il n'ai pas question de faire payer mais de faire bouger ! À
150 euros d'amande pour non respect des devoirs civiques vous pouvez être sur qu'il y aura du monde dans les urnes ! Sa changera radicalement le discourt des politiques ! Ils seront obligé d'être raccord avec la réalité et les souhaits de la majorité des électeurs ! Il est sur qu'il y a dégoût des politiques tout bord confondu actuellement ! La raison est simple ils ne pensent que leur prochain rdv électoral et du coup ils n'ont pas le courage de remettre leur électorat en place en lui faisant comprendre qu'il s'agit de mesures dans l'intérêt général ! Bref ! Il est temps pour vous de comprendre qu'il faut prendre de la hauteur parfois ! Et arrêter de croire qu'en lâchant des commentaires ici on est plus malin que les autres ! Excusez moi mon gland vient de passer ! J'y retourne. :0)
ignace
- 07/01/2014 - 01:15
Blanche Debasenhaut...c'est vrai les cons doivent se reposer
je vous souhaite de bonnes vacances
Eddie Constantine
- 07/01/2014 - 00:31
Vive la quenelle au système...
... dont l'auteur de l'article est un parfait représentant.
"une dans ta gu..., une dans ton fi..."
Quelle galéjade !
Bon à part ça, l'enfumage, ça marche plus. Tout le monde a bien compris que l'UE nous fait crever à petit feu.