En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

03.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

04.

Kylie Jenner vend sa marque de cosmétiques pour la somme de... 600 millions de dollars

05.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

07.

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

03.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

ça vient d'être publié
Very bad trip
Etats-Unis : à 5 ans il amène de la cocaïne à l'école
il y a 1 min 31 sec
pépites > Justice
Aucun remord
Bilal Taghi, le premier homme à avoir fomenté un attentat djihadiste en prison, jugé dès ce mardi
il y a 1 heure 8 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Livre : "Un dimanche à Ville d'Avray" de Dominique Barbéris : Une Madame Bovary des temps modernes, un roman à l’humour mordant

il y a 3 heures 19 min
light > People
The Big bucks
Kylie Jenner vend sa marque de cosmétiques pour la somme de... 600 millions de dollars
il y a 5 heures 32 sec
pépite vidéo > Politique
Décentralisation
François Baroin : "la fédération des volontés locales" plus importante "qu'un pouvoir très centralisé"
il y a 5 heures 23 min
décryptage > Justice
Je baise la France jusqu'à l'agonie

Pourquoi il faut laisser s'exprimer Nick Conrad

il y a 5 heures 43 min
décryptage > Politique
Adieu Jupiter!

Hollande c'était "moi je " : Macron c'est "bibi"

il y a 5 heures 54 min
décryptage > Société
Bonne solution ?

Education : Plusieurs études convergent pour dire que mieux payer les enseignants est le meilleur moyen d'améliorer la situation des jeunes enfants

il y a 6 heures 4 min
décryptage > Politique
Libéralisation ?

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

il y a 8 heures 19 min
décryptage > Science
Etrange...

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

il y a 10 heures 16 min
pépites > Politique
Sauvetage
Congrès des maires de France: Emmanuel Macron dit avoir "tant appris" des élus
il y a 22 min 40 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Théâtre : Perrine Perrez "Celle qui a dit non" : Nous on dit "oui" sans hésiter !

il y a 3 heures 14 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Livre : "Encre sympathique" de Patrick Modiano : Modiano en détective, une délicieuse partition sur l’écriture et l’oubli

il y a 3 heures 28 min
Couette tueuse
Le mystère de la couette tueuse enfin élucidé !
il y a 5 heures 5 min
décryptage > Politique
Perte d'autorité

L’autorité de l’Etat ne sera pas restaurée par la violence

il y a 5 heures 35 min
décryptage > Economie
La traque

Mais pourquoi traquer la fraude fiscale ?

il y a 5 heures 49 min
décryptage > Science
Kesako ?

Les éoliennes produisent-elles une énergie "écologique” ?

il y a 5 heures 58 min
décryptage > Politique
L'art de la punchline

Un 18 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 7 heures 1 min
décryptage > Economie
Tout ça pour ça

Vote du PLF 2020 : 3 mois de débats pour presque rien (de nouveau)

il y a 8 heures 23 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

il y a 10 heures 33 min
Certaines personnes ont tendance a toujours offrir le même type de cadeau.
Certaines personnes ont tendance a toujours offrir le même type de cadeau.
Chaque année, c'est pareil

Utiles, originaux, bio… petite galerie psychologique des offreurs de cadeaux

Publié le 24 décembre 2013
Une cousine obsédée par le développement durable, un frère complètement geek, une mère passionnée d'architecture... Leurs goûts, leurs convictions et leurs passions les incitent à vous offrir toujours le même type de cadeau. Et ça agace.
Sociologue de la consommation, enseignant au Celsa et à l'Iscom, rédacteur de l'Oeil LaSer:  www.oeil-laser.com
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Patrice Duchemin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sociologue de la consommation, enseignant au Celsa et à l'Iscom, rédacteur de l'Oeil LaSer:  www.oeil-laser.com
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une cousine obsédée par le développement durable, un frère complètement geek, une mère passionnée d'architecture... Leurs goûts, leurs convictions et leurs passions les incitent à vous offrir toujours le même type de cadeau. Et ça agace.

Atlantico : Nos convictions politiques, spirituelles, nos passions, nos récentes découvertes, notre travail...quels sont les principaux moteurs qui nous poussent à offrir à nos proches tel ou tel cadeau ? 

Patrice Duchemin : Je pense qu’il n’y a pas plus égoïste que d’offrir un cadeau. Ce qui revient à dire que quand vous offrez un cadeau, vous le faites pour que l’autre vous dise que vous êtes formidable. Tout le monde oublie cette dimension égoïste du cadeau, mais le cadeau c’est avant tout se faire plaisir, d’un point de vue symbolique. Une opération cadeau réussie, c’est lorsque la personne à qui vous l’offrez comprend que vous avez saisi qui elle était à travers le cadeau que vous lui faites. Il n’y a pas pire que d’offrir à une personne une bougie parfumée, un cadeau somme toute banal, que vous pourriez tout aussi bien offrir à votre gardienne.

Le cadeau plus personnalisé n’est pas celui, comme beaucoup croient, pour lequel vous pouvez choisir les principales caractéristiques (couleurs, etc.) ; il s’agit du cadeau qui correspond le plus aux attentes du consommateur. Nous sommes là au cœur de l’enjeu marketing qui n’est pas de créer des besoins, mais de répondre à des attentes. Ce qui différencie une attente d'un besoin, c’est que l’individu est capable d’exprimer son besoin ; en revanche, l’individu est capable de reconnaître une attente. Le cadeau réussi est donc celui qui répond aux attentes.

Si l’on prend quelques exemples renvoyant à des catégories de cadeaux en fonction de la personnalité, des convictions, des idées de la personne qui vous les offre : un altermondialiste qui vous offrirait des cadeaux issus du développement durable pourrait ainsi passer complètement à côté de la plaque, si vous-même n'avez pas les mêmes aspirations. Vous devez donc au préalable vous assurer de l’attente de la personne à qui vous offrez votre cadeau. On tombe sinon dans le cadeau prosélyte, par lequel vous souhaitez imposer vos vues, vos idées, vos convictions… Admettons que vous soyez un geek et que vous êtes passionné par la 4G;  vous offrez donc un abonnement 4G à l’ensemble de votre entourage, alors que rien ne vous dit que votre femme ne préférerait pas un bijou. On est aussi là dans la logique de l’homme qui offre à sa femme une cocotte-minute, ce qui est une façon de lui dire qu’elle pourra ainsi lui faire de bons petits plats.

Le cadeau est avant tout psychologique, ce n’est pas une affaire d’argent ; c’est une question d’empathie. Recevoir un cadeau qui ne correspond aucunement à nos attentes peut également nous projeter l’image que l’on renvoie aux autres, et notamment à celui qui nous a offert le cadeau.

Quelle volonté y-a-t-il véritablement à offrir des cadeaux à travers lesquels transparaissent nos convictions, traits de personnalité, passions...? S'agit-il vraiment de faire plaisir à l'autre ou bien d'une certaine forme de prosélytisme ?

Vous pouvez faire un cadeau prosélyte, c’est-à-dire emmener quelqu’un sur votre territoire, ou bien offrir un cadeau qui répond vraiment aux attentes de l’individu. Aller sur le territoire des autres est bien plus difficile que de faire venir sur son propre territoire. A titre d’exemple personnel, il m’est arrivé que l’on m’offre un ouvrage d’architecture, sous prétexte que j’aimais le "beau". On voit bien là les amalgames qui peuvent être faits par rapport aux attentes d’un individu et au cadeau qu’il peut recevoir en retour. Mais très souvent, les gens offrent des cadeaux prosélytes : c’est un moyen pour eux de prolonger leur personnalité.

Un exemple : vous offrez une tablette numérique ou un smartphone à votre mère, qui a quatre-vingt ans. Elle ne vous a rien demandé, elle a vécu très bien toute sa vie sans. Pour ne pas passer pour une ringarde, elle va se réjouir de ce cadeau. Là où cette tablette va avoir un rôle intéressant, c’est dans le fait qu’il constitue un moyen d’interaction entre l’enfant et sa mère : l’enfant va lui expliquer l’utilisation de l’appareil, tandis que la mère pourra le solliciter en cas de difficultés avec la tablette ou le smartphone.

Il est intéressant aussi de voir comment les cadeaux peuvent dire des choses qu’on n’ose pas dire, notamment exprimer l’amour que l’on a pour ses enfants ou ses parents sans tomber dans le cliché du "je t’aime, je t’aime". Concernant les cadeaux nécessitant un accompagnement, comme l’électronique, mais également la cuisine ou le bricolage, encore une fois, j’insiste sur le fait qu’ils permettent de créer du lien supplémentaire entre les individus. Il s’agit là d’une nouvelle logique du cadeau portée par les nouvelles technologies, celle de "la relation qui commence quand le cadeau s’arrête" : la cadeau s’arrête car vous avez offert la tablette, mais la relation commence car l’utilisation de la tablette, dans son fonctionnement et les fonctionnalités qu’elle offre, génère du lien. Ce n’est pas une tablette que la mère reçoit, mais une perspective d’échange avec sa famille, à travers notamment l’envoi de photos grâce à la tablette, etc.

Certaines personnes sont-elles condamnées, au regard de leur manière d'être, de leurs idées,... à offrir un type de cadeau en particulier ? Est-il possible d'échapper à cette logique ? 

Non, pas du tout, c’est vous qui vous condamnez vous-même. Si vous offrez tout le temps des cadeaux qui vont dans votre sens, c’est parce que vous ne faites pas attention aux autres, et non pas parce que vous êtes condamné. Si les gens offrent des cadeaux qui vont dans leur sens, c’est parce que ça leur simplifie la vie. On ne l’a pas dit, mais faire un cadeau, c’est casse-pieds : il faut prendre son temps, réfléchir…Quand les gens sont dans le rush, qu’ils n’ont pas d’idées, qu’ils n’aiment pas la consommation, et qu’il faut quand même faire des cadeaux, effectivement, vous êtes plus à l’aise avec le fait d’acheter des cadeaux qui vont dans votre sens.

Quelqu’un qui vous fait toujours le même type de cadeau, c’est très suspect. Vous pouvez d’ores et déjà anticiper la fin de la relation.

Il convient de rappeler, qu’un cadeau, c’est dans les deux sens. La personne à qui vous faites un cadeau qui ne correspond pas à ses attentes, parce qu’elle est polie, vous remerciera. Mais dans les mois qui suivront, ce cadeau reviendra sur la table lors d’un événement, sous la forme d’un reproche pouvant générer une dispute… Quand vous arrivez chez une personne à qui vous avez offert un cadeau, et que vous ne le voyez pas, vous pouvez là aussi être sûr(e) qu’il y a quelque chose de suspect. Il faut penser à ressortir ce type de cadeau lorsque la personne vous rend visite ; c’est toute une stratégie à mettre en place. Quand vous offrez quelque chose à quelqu’un, vous voulez également voir ce cadeau utilisé, porté…par la personne à qui vous l’avez offert. Il y a, par contre, des situations qui sont de vraies impasses, comme celle qui consiste à offrir un tableau qui ne plaît pas du tout.

Faire un cadeau est devenu de plus en plus compliqué. C’est d’ailleurs pourquoi, de plus en plus de gens ne font plus de cadeaux, pour toutes les raisons qui viennent d’être évoquées. Ceci explique la raison pour laquelle la nourriture est véritablement le cadeau phare de l’année 2013, car avec la nourriture, vous ne vous trompez jamais : des biscuits, de l’huile d’olive, de la moutarde… les gens sont toujours contents. Et puis, ce qu’il y a de pratique avec la nourriture, c’est que ça ne laisse aucune trace : aucun moyen donc de vérifier "l’utilisation" ou non du cadeau-nourriture.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

03.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

04.

Kylie Jenner vend sa marque de cosmétiques pour la somme de... 600 millions de dollars

05.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

07.

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

03.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires