En direct
Best of
Best of du 30 novembre au 6 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Retraites : les bénéfices économiques de la réforme auront de la peine à compenser son lourd coût politique de long terme

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Jean-Paul Delevoye avale des couleuvres, Marine Le Pen perd cadres et militants, Arnaud Lagardere se fait attaquer par des financiers britanniques, Rachida Dati se rebelle contre Gerard Larcher; Le Qatar derrière les listes communautaires ?

04.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

05.

Conflit sur les retraites : la France s’enfonce dans un chaos inextricable et contradictoire qui ressemble de plus en plus à ce que vivent les Britanniques avec le Brexit

06.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

07.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

01.

L'ex-compagne de Polnareff s'explique

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Qwant : "Proie" de la Géopolitique de l’Internet

04.

Derrière la crispation sur les retraites, la génération la plus immature de l’histoire

05.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

06.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

04.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

05.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

06.

Pourquoi la possibilité de baisser le point de retraite est en fait une mesure de justice sociale

ça vient d'être publié
pépites > People
Urgence
Patrick Balkany hospitalisé pour d'importantes douleurs au dos
il y a 16 heures 39 min
pépite vidéo > Politique
Cohue
Grève : couloirs bondés et scènes improbables dans les transports parisiens
il y a 18 heures 56 min
décryptage > Politique
L'ART DE LA PUNCHLINE

Un 11 décembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 19 heures 45 min
décryptage > Santé
(Art)thérapie

Comment la danse peut aider à lutter contre la dépression, Parkinson et autres troubles neurologiques

il y a 21 heures 35 min
décryptage > Faits divers
Accroche : Ça s'est passé chez nous…

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

il y a 1 jour 44 min
décryptage > Politique
Techno-suicide

Retraites : le techno-suicide du gouvernement

il y a 1 jour 56 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

il y a 1 jour 1 heure
pépite vidéo > Politique
Déception
Réforme des retraites : Les syndicats très déçus par les annonces d'Edouard Philippe
il y a 1 jour 13 heures
décryptage > Culture
Atlanti-culture

Film : "Docteur ?" : Un duo d'acteurs épatants pour une comédie de Noël, légère, mais pas seulement

il y a 1 jour 16 heures
décryptage > Culture
Atlanti-culture

Livre : "Le ciel par-dessus le toit" de Natacha Appanah : Un roman familial, puissant et émouvant

il y a 1 jour 16 heures
décryptage > Société
Ville de demain

Bâtiment, immobilier, transports : ces vraies initiatives pour une ville plus durable

il y a 18 heures 51 min
décryptage > Economie
Nouvelle ère ?

Première réunion de l’ère Lagarde : la BCE peut-elle se saisir des problèmes structurels qui minent la zone euro ?

il y a 19 heures 44 min
décryptage > Politique
1979 all over again

Royaume-Uni : des législatives parties pour marquer l’histoire

il y a 21 heures 30 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Jean-Paul Delevoye avale des couleuvres, Marine Le Pen perd cadres et militants, Arnaud Lagardere se fait attaquer par des financiers britanniques, Rachida Dati se rebelle contre Gerard Larcher; Le Qatar derrière les listes communautaires ?
il y a 23 heures 24 min
décryptage > Sport
Formule magique

PSG/ Galatasaray : Neymar, M’Bappé et les millions : les Parisiens trouvent leur formule magique

il y a 1 jour 49 min
décryptage > Politique
Erreurs de stratégie

Quand LR se transforme en machine à fabriquer des orphelins politiques

il y a 1 jour 1 heure
décryptage > Economie
Impact au long cours

Retraites : les bénéfices économiques de la réforme auront de la peine à compenser son lourd coût politique de long terme

il y a 1 jour 1 heure
pépites > Politique
Bad news ?
Réforme des retraites : les points principaux du discours d'Edouard Philippe
il y a 1 jour 14 heures
décryptage > Culture
Atlanti-culture

Théâtre : "La vie est belle" : Conte de Noël anti-morosité....

il y a 1 jour 16 heures
décryptage > Politique
Droit du sol ?

Esther Benbassa vous devriez lire François-René de Chateaubriand !

il y a 1 jour 16 heures
© Reuters
Henri Guaino.
© Reuters
Henri Guaino.
Monstrueusement inhumain ?

Henri Guaino : "Le FN n'est pas un parti fasciste mais sa conception du pouvoir peut le mener très loin dans l'extrémisme"

Publié le 18 décembre 2013
Dans une tribune publiée dans le Monde, Henri Guaino qualifie le FN de parti "monstrueusement inhumain". Le député des Yvelines et ancien conseiller de Nicolas Sarkozy s'explique.
Henri Guaino est un haut fonctionnaire et homme politique françaisConseiller spécial de Nicolas Sarkozy, président de la République française, du 16 mai 2007 au 15 mai 2012, il est l'auteur de ses principaux discours pendant tout le quinquennat. Il...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Henri Guaino
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Henri Guaino est un haut fonctionnaire et homme politique françaisConseiller spécial de Nicolas Sarkozy, président de la République française, du 16 mai 2007 au 15 mai 2012, il est l'auteur de ses principaux discours pendant tout le quinquennat. Il...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans une tribune publiée dans le Monde, Henri Guaino qualifie le FN de parti "monstrueusement inhumain". Le député des Yvelines et ancien conseiller de Nicolas Sarkozy s'explique.

Atlantico : Dans votre tribune publiée dans le Monde (voir ici) intitulée " le FN populiste et poujadiste", vous récusez les accusations de "fascisme" et de "racisme" ou "d'extrême droite" qui visent parfois le FN.  La diabolisation du Front national est-elle inefficace, voire contre-productive ? En quoi ?

Henri Guaino : Les mots ont un sens. Le sens de mots "fascisme", "nazisme" ou "racisme" ne permet pas de décrire correctement le Front national. D'ailleurs lorsque certains accusent Marine Le Pen d'être d'"extrême droite" et que celle-ci leur demande de définir ce qu'est l'extrême droite, ils ne sont généralement pas capables de répondre et de justifier l'utilisation de ces mots.

J'ai écrit cette tribune car j'en avais assez d'entendre des arguments qui ne font que renforcer la colère de ceux qui votent pour le Front national. On ne peut pas combattre le FN en se comportant comme le FN et en y ajoutant la caricature et l'insulte. Cela est ressenti par ceux qui votent pour ce parti comme une manière de délégitimer  leur colère qui est parfaitement légitime. Car le Front national est un parti qui est un très bon instrument de la colère populaire puisqu’il vit depuis toujours de la détestation des ennemis qu'il s'est choisi.

Pour qualifier le FN, vous préférez l'expression "monstrueusement inhumain". Qu'entendez-vous par cette expression ? En quoi le FN est-il "inhumain" ?

Le Front national est le parti de la colère. Or la colère est dévastatrice et ne réfléchit pas. Elle est toujours "contre" et n'a jamais d’états d'âme, de sentiments. Le FN a une conception du pouvoir inhumaine car elle ne prend jamais en compte la complexité morale et la fragilité humaine auxquelles le pouvoir est confronté. Le FN récuse totalement la dimension tragique du pouvoir, refuse que le pouvoir soit soumis au cas de conscience, il est porteur d’une idée du pouvoir qui se fait un orgueil d'avoir la main qui ne tremble jamais. Mais un pouvoir qui n'aurait jamais la main qui tremble serait un pouvoir extrêmement dangereux car il y a beaucoup de questions qui ne se tranchent pas d'un coup d'épée.  Si le pouvoir n'a jamais de doute, jamais d'hésitation, il peut être tenté  d’utiliser n'importe quel moyen pour atteindre ses fins puisque ses fins ne sont jamais mises en doute par sa conscience. 

J'ai fait un débat avec Marine Le Pen sur une chaîne d'info en continu qui m'a beaucoup fait réfléchir sur ce que je ressentais par rapport au FN. Avec Marine Le Pen, nous avons notamment parlé de la Libye. Quelque chose m'a frappé : le fait qu'au moment de prendre la décision d'intervenir le président de la République ait été confronté à un choix terrible –livrer ou non au massacre 1 million de personnes– ne l'intéresse pas. Cela n'a pour elle aucune importance. Lorsque vous êtes amené à prendre une telle décision vous pouvez parfaitement considérer que les conséquences de l'intervention seraient plus dramatiques encore que le choix de ne pas intervenir. Mais comment un être humain peut-il ne pas se sentir du tout concerné par le sort de ces 1 million de personnes qui est entre ses mains ? 

L'expression "monstrueusement inhumain" est aussi forte et peut apparaître aussi caricaturale que les accusations de "fascisme" ou de "racisme". Finalement ne tombez-vous pas vous-même dans ce travers de la diabolisation que vous dénoncez ?

Ceux qui emploient ces mots sont généralement incapables de justifier leur utilisation. Je m’efforce donc de justifier l'utilisation des mots "monstrueusement inhumain". La vision du pouvoir du FN exclut le moindre sentiment d'humanité. Encore une fois, une politique qui ne doute jamais, qui n'a pas d'états d'âme, est pour moi une politique "monstrueusement inhumaine" et potentiellement dangereuse qui effectivement peut nous mener vers des extrémismes comme on en a connu jadis. Le Front national n'est pas un parti fasciste, mais sa conception du pouvoir peut mener très loin dans l’extrémisme. C'est une conception terrifiante : nier la complexité morale à laquelle se trouve confrontée une conscience sur laquelle pèse la complexité du pouvoir est - je le redis - extrêmement dangereux. Dire qu'on est favorable à plus de fermeté en matière de lutte contre l'immigration illégale est légitime. Mais lorsque  le FN se prononce pour l’interdiction absolue de toute régularisation, cela  veut dire qu'il n'y a plus de place pour le cas de conscience, pour la compassion. De même, on peut être contre le regroupement familial tel qu'il a été pratiqué, mais comment peut-on interdire tout regroupement familial ? Cette position n'est pas humainement tenable. Ou encore, il est parfaitement légitime de vouloir supprimer l'AME (Aide Médicale d'Etat), mais alors il faut dire ce que l'on fait des malades. C'est ce qui explique le malaise que j'éprouve face à ce parti. Il n'a pas de doute car il n'a pas d'adversaires, mais des "ennemis". Face aux ennemis vous ne discutez pas, il n’y a pas de place pour la question morale, pas de place pour une zone grise entre le bien et le mal. Prenons l'exemple de la sortie de l'Euro que préconise le FN. J'ai combattu l'Euro et je considère toujours que la monnaie unique a été une catastrophe. Mais, comment  faire le choix d’une sortie à froid, sans bien peser le risque qu’elle ferait  courir à des millions de gens, et aux souffrances que pourrait engendrer une gigantesque crise monétaire dont l’éventualité ne peut pas être exclue ?

Comme vous, il arrive à Marine Le Pen de citer Jaurès. Aujourd'hui, ces électeurs ne sont-ils pas davantage séduit par son discours social qui peut passer pour de "l'humanité" plutôt que par son caractère "inhumain" ?

Je ne vois pas l'humanité dans son discours. On ne peut pas, comme le FN être sensible aux souffrances des Français et totalement indifférent à celle des autres. Il n’y a pas deux catégories d’êtres  humains. On ne peut avoir une conception de l'humanité à géométrie variable : un enfant qui souffre est un enfant qui souffre quelle que soit sa nationalité. Il est vrai qu’une fois qu'on a admis cela, il est plus difficile d'exercer le pouvoir et de répondre aux angoisses des gens. Mais si on répond aux angoisses et à la colère des gens sans admettre cette complexité, cette difficulté,  le risque est d'y répondre d'une manière monstrueuse.

Florian Philippot vous accuse "d'être vexé d'avoir perdu votre récent débat face à Marine Le Pen sur BFM et de vous ridiculiser par vos excès dans Le Monde" ... Que lui répondez-vous ?

Ce débat avec Marine Le Pen m'a beaucoup fait réfléchir sur ce que je ressentais par rapport au FN. La meilleure façon de structurer ma pensée était de mettre des mots dessus. C’est ce que j’ai fait dans cette tribune. Contrairement aux responsables du FN, je ne considère pas le débat politique comme un match de boxe où l'on compterait les points. Le débat doit être un échange, une discussion qui permettent à ceux qui le regardent de se faire une idée plus claire des principes et des choix de chacun. Alors c’est la démocratie qui gagne. Il n’y a pas d’échanges, pas de discussion avec eux, avec les responsables du FN, il ne peut jamais y en avoir. Ce fut le cas dans cette rencontre. Florian Philippot veut faire croire que le FN est le nouveau nom du gaullisme. Il ne supporte pas que l’on s’oppose à cette usurpation. Mais je ne vois pas ce qu'il y a de gaulliste à se nourrir de la division et de l’affrontement. L’idéal du gaullisme est le rassemblement alors que le ressort du Front, c'est la division. Mais la réponse  politique ne doit pas être de se contenter de faire la leçon au FN. Elle doit passer par la création d'un vrai mouvement gaulliste et humaniste capable d'incarner à nouveau cet idéal. Il est trop facile de se lamenter sur le fait que FN se soit emparé de la Nation et de la République. Il faut aussi regarder comment durant des décennies les gouvernements de gauche ou de droite ont laissé à l’abandon la Nation et la République. Il faut en finir avec cet abandon.

Propos recueillis par Alexandre Devecchio

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Retraites : les bénéfices économiques de la réforme auront de la peine à compenser son lourd coût politique de long terme

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Jean-Paul Delevoye avale des couleuvres, Marine Le Pen perd cadres et militants, Arnaud Lagardere se fait attaquer par des financiers britanniques, Rachida Dati se rebelle contre Gerard Larcher; Le Qatar derrière les listes communautaires ?

04.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

05.

Conflit sur les retraites : la France s’enfonce dans un chaos inextricable et contradictoire qui ressemble de plus en plus à ce que vivent les Britanniques avec le Brexit

06.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

07.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

01.

L'ex-compagne de Polnareff s'explique

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Qwant : "Proie" de la Géopolitique de l’Internet

04.

Derrière la crispation sur les retraites, la génération la plus immature de l’histoire

05.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

06.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

04.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

05.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

06.

Pourquoi la possibilité de baisser le point de retraite est en fait une mesure de justice sociale

Commentaires (65)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
vangog
- 19/12/2013 - 13:55
@l'enclume le nouveau sondage interdit: 55% des
jeunes ont de la sympathie et s'apprêtent à voter pour le Front National.
Ce sondage, qui aurait du faire l'effet d'une bombe, a été enfoui à plusieurs mètres de profondeurs sous la lâcheté des médias aux ordres!
Mais ce n'est pas grave, car la bombe explosera en Mars et Juin 2014, et pulvérisera cette boue...
courageux_anonyme
- 19/12/2013 - 13:03
Guaino : le speedé mou
Il faut voir Guaino pour ce qu'il est vraiment : un intello façon Bayrou qui s'est shooté aux amphétamines et au Tranxène. Résultat des courses, son discours est un gloubi-boulga qui dit : j'aime la Nation française, mais je ne suis pas nationaliste.
Il faut l'excuser, car son patron, le petit Sarkozy, est un derviche tourneur qui change de lubie toutes les deux heures, et le pauvre Guaino a du mal à suivre le feuilleton.
Le matin, Sarko fait du Patrick Buisson et l'après-midi, il supprime ce que les gauchistes appellent la double-peine, parce qu'il a visionné un film qui l'a fait pleurniché. Comprenne qui pourra.
Mais il y a des avantages à cette situation : grâce à son nain de sponsor, Guaino s'est retrouvé député des Yvelines. Il faut dire que dans sa circonscription, même une chèvre aurait été élue du moment qu'elle avait le label UMP.
Mais Guaino déguisé en député est aussi crédible que Monseigneur Gaillot déguisé en toréador. Rigolade assurée !

Blanche Debasenhaut
- 19/12/2013 - 11:40
La différence majeure, la différence ultime...
qui devrait inciter les français à bien réfléchir quand on les appelle à mettre un bulletin dans l'urne est que, contrairement à tous les autres partis engoncés dans leurs certitudes, le FN est le seul à se poser et donc à poser à tous en permanence la bonne question : "Ce qu'on essaie de me vendre, est-ce que c'est bon pour la France et pour les français d'abord ?". Alors, la Syrie...