En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

03.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

06.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

07.

Bye bye Uber, Deliveroo ou WeWork ? Voilà pourquoi le mode de vie urbain des années 2010 est en train de s’effondrer

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

03.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

04.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

05.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

06.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

ça vient d'être publié
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 16 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 1 heure 9 min
pépites > Justice
Recours
Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme
il y a 2 heures 51 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : "L'un de nous deux" de Jean-Noël Jeanneney

il y a 3 heures 51 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Exposition : “Bacon en toutes lettres” : Une singularité fascinante mais difficile à appréhender !

il y a 3 heures 59 min
pépite vidéo > Europe
Guerilla
Barcelone : Violents affrontements pour la troisième nuit consécutive
il y a 6 heures 16 min
décryptage > Culture
Critique

La réparation dans l’art : un livre virtuose étonnant

il y a 7 heures 18 min
décryptage > International
Un foulard sur les yeux

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

il y a 7 heures 44 min
décryptage > Environnement
Green-Washing

Quand les Etats européens trichent avec les règles de comptabilité pour faire croire à leur vertu énergétique

il y a 8 heures 36 min
décryptage > Economie
Analyse

Journée mondiale pour l'élimination de la pauvreté : croissance, recettes empiriques ou politiques sociales, qu’est-ce qui marche ?

il y a 8 heures 50 min
décryptage > Social
Atlantico Business

J’aime ma boite : 64 % des salariés aiment leur entreprise, mais l’inverse est-il vrai ?

il y a 9 heures 3 min
pépite vidéo > Faits divers
En vert et contre tous
Des activistes d'Extinction Rebellion violemment dégagés du toit d'un métro à Londres
il y a 1 heure 53 min
pépites > Politique
Commission
Blanquer contre Taché : LREM tente une médiation
il y a 3 heures 20 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre : "La porte sans entrée. Approche du Zen" : Devenez ou restez zen, vous vous en porterez mieux !

il y a 3 heures 56 min
pépites > Europe
At least
Brexit : Un accord a été trouvé
il y a 5 heures 43 min
décryptage > Société
Blog

Ce qu’être libéral signifie vraiment - Take Two

il y a 7 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Patrick Besson : "J’ai toujours pris Salman Rushdie pour un triste con"

il y a 7 heures 25 min
décryptage > Social
Merci patron...

J'aime ma boite : mythe ou réalité ?

il y a 7 heures 58 min
décryptage > Economie
Nouveau Monde

Bye bye Uber, Deliveroo ou WeWork ? Voilà pourquoi le mode de vie urbain des années 2010 est en train de s’effondrer

il y a 8 heures 44 min
décryptage > Europe
Axe anglo-allemand

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

il y a 8 heures 51 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Pour Finkielkraut, Zemmour est tombé dans le piège tendu par l’islam radical ; Bayrou essaie encore de faire partir Philippe de Matignon ; 40 salariés chez LREM pour la com digitale, 1 chez LR ; Pour Salvini le fascisme est aussi mort que le communisme
il y a 9 heures 9 min
© Reuters
© Reuters
Recours

Sarkozy ou la tyrannie de l'anecdote : pourquoi il ne reviendra pas aussi facilement que s'en persuadent les médias

Publié le 16 décembre 2013
Critiqué lors de son quinquennat pour son omniprésence, Nicolas Sarkozy voit aujourd'hui les médias guetter ses moindres faits et gestes.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Critiqué lors de son quinquennat pour son omniprésence, Nicolas Sarkozy voit aujourd'hui les médias guetter ses moindres faits et gestes.

Billet publié initialement sur le blog de Maxime Tandonnet

Le monde politique et médiatique ne bruisse en ce moment que de rumeurs concernant « le retour de Nicolas Sarkozy ». Les médias et la presse lui prêtent les propos suivants : « Je ne peux pas ne pas revenir, c’est une fatalité». Je trouve cette phrase d’autant plus invraisemblable que j’ai entendu dire Nicolas Sarkozy au moins cent fois, quand je travaillais à l’Elysée comme conseiller à ses côtés : « La fatalité, cela n’existe pas » cette philosophie étant, à mes yeux, la marque de fabrique du sakozysme.

Tout l’univers médiatique se focalise sur l’image de François Hollande lui demandant aux obsèques de Mandela « où est l’avion », comme si cela avait le moindre intérêt alors que deux jeunes soldats français, de 22 et 23 ans, venaient d’être tués au Centrafrique.

Le cas de Nicolas Sarkozy est symptomatique de l’incohérence du monde politico-médiatique français. Pendant un quinquennat, quand il était au pouvoir, il a subi au quotidien des torrents de haine, d’insulte, de crachats, de coups bas, de calomnies innommables. Mais aujourd’hui, bien qu’absent et silencieux, le même univers guette chacun de ses faits et gestes avec une obsession qui confine à la démence.

Mais un « recours », cela ne se passe jamais ainsi dans l’histoire. Charles de Gaulle a connu une traversée du désert véritable – il écrivait ses Mémoires de guerre à Colombey – de plusieurs années sans faire l’objet matin et soir des conjectures du microcosme et il n’est revenu qu’à la faveur d’une épouvantable tragédie – la guerre d’Algérie –  avec un projet mûri de longue date de transformation profonde du pays. La question n’est absolument pas: "va-t-il revenir?" Mais "que ferait-il" ou "que pourrait-il faire s’il revenait?"

L’actualité politico-médiatique s’emballe sur des personnages, figurines, des héros ou anti-héros de la grande comédie humaine, les petites phrases réelles ou supposées, les images idolâtres ou repoussoir, toujours éphémères. Or, les Français, la majorité silencieuse, la France « d’en bas » comme disait l’autre, se moquent de ces jeux de rôle. Ils attendent des politiques des réponses crédibles aux drames du chômage, de l’exclusion, de la saignée fiscale, du déclin économique, de l’insécurité et de la crise scolaire, dont ils souffrent dans leur chair. Il attendent un peu sérieux, de constance et de vision de l’avenir tandis que le monde politico-médiatique se complaît dans l’anecdotique.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

03.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

06.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

07.

Bye bye Uber, Deliveroo ou WeWork ? Voilà pourquoi le mode de vie urbain des années 2010 est en train de s’effondrer

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

03.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

04.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

05.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

06.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

Commentaires (59)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
courageux_anonyme
- 18/12/2013 - 00:21
De quoi Sarkozy est-il le nom ?
Sarkozy est le nom d'une agence de pub qui a un seul client : la marque Sarkozy.
Pubard le père, Pubard le fils ! il est lourd le poids de l'hérédité.
Mais le produit Sarko est mauvais, mauvais au point que les consommateurs ne voulaient plus en acheter en 2012, pire, ils le déconseillent à leurs amis.
En plus, les pubards de l'agence : Guaino, Hortefeux et l'ineffable Guéant sont les plus mauvais de la profession.
Alors il faut que l'attachée de presse de l'agence, qui est aussi la 3e épouse, Carla, vante le produit et surtout son intelligence. C'était nécessaire de le faire, car cette qualité ne saute pas aux yeux. Merci, Carla, de nous éclairer.

Et le Sarko qui se vante en anglais : I am ready to run a business.
Mais il n'y aucun actionnaire sain d'esprit qui confierait son entreprise à un énergumène pareil, qui, comme tout politique, ne sait que dépenser de l'argent et jamais remplir un carnet de commandes, et encore moins équilibrer un budget.
La France est vraiment le pays de toutes les bouffonneries, comme l'Italie. Mais on y est tellement habitué depuis 1974 que plus rien ne choque.
jerem
- 17/12/2013 - 22:16
Bonjour le conseiller
"Pendant un quinquennat, quand il était au pouvoir, il a subi au quotidien des torrents de haine, d’insulte, de crachats, de coups bas, de calomnies innommables. Mais aujourd’hui, bien qu’absent et silencieux, le même univers guette chacun de ses faits et gestes avec une obsession qui confine à la démence."

quotidien ? rien que cela .... mais il est vrai que hollande c'est l'encensement toutes les secondes ...

au royaume des cosettes.

quant a la discretion ..... combien de mari et de femme de chanteuse et chanteur , connus médiatiquement se prennent une place bien visible pour se faire acclamer alors que le billet ne convenait d'aucune vedette américaine ou anglaise ni meme allemande d'ailleurs ....

Conseiller en pipeau ?

donc l'association des amis, parti politique par ses statuts est donc une arnaque
jerem
- 17/12/2013 - 10:41
@vangog - 17/12/2013 - 01:13 - l'ump a la sovietique
on s'en voudrait de ne pas donner lareference p7

http://www.levalloisaumicroscope.com/pdf/Levallois_au_microscope_n22_rythmes_scolaires.pdf

et un plus ....l'etat qui s'occupe de tout , meme de proposer le shopping et les soldes a l'etranger (avec l'aide des services muncipaux payés avec les impots des entreprises sur le territoire de la commune ) .....

mais c'est bien normal , une ville qui propose d'aller dépenser ses deniers non pas dans la ville d'a cote mais dans le pays voisin et meme aux pays des emirats démocratiques reunis

http://www.info-levallois.com/voyages/9-au-13-janvier-2014-emirats-arabes-unis-3909.html

http://www.info-levallois.com/voyages/du-16-au-19-janvier-royaume-uni-3917.html

Mais il est vrai que cette commune est dans un trou et ne connait ni internet pas meme ne bas débit et n'a sur son territoire aucun havas, nouvelles frontieres ou thomas cook pour assurer ces activites qui sont , bien evidemment comme le dit la droite forte, la tres haute activité régalienne sur lequel le secteur public devrait seul se concentrer .....