En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

02.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

03.

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

04.

Des chercheurs ont découvert des dizaines de milliers (!) de dessins vieux de 12.500 ans dans la forêt amazonienne

05.

Le Covid-19 est en train de transformer profondément l'Asie et voilà comment

06.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

07.

Monstres sacrés : Alain Delon, l’éternel enfant blessé

01.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

02.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Surprise Surprise

Comment la gauche a subitement découvert les vertus de la vidéosurveillance

il y a 23 min 3 sec
décryptage > France
Union de la colère

La France n’est-elle plus qu’une somme de colères dirigée par un gouvernement incapable de les comprendre ?

il y a 47 min 25 sec
décryptage > France
Glottophobie

Il faut sauver l'accent de Jean Castex !

il y a 1 heure 11 min
décryptage > Economie
ATLANTICO BUSINESS

Le Covid touche les plus vieux mais les jeunes vont en payer les factures

il y a 1 heure 13 min
light > Histoire
Incroyable
Des chercheurs ont découvert des dizaines de milliers (!) de dessins vieux de 12.500 ans dans la forêt amazonienne
il y a 16 heures 40 min
pépite vidéo > Sport
Plus de peur que de mal
Formule 1 : Romain Grosjean miraculé après un accident très impressionnant
il y a 17 heures 23 min
pépites > Santé
Sceptiques
Covid-19 : une majorité des Français n'ont pas l'intention de se faire vacciner
il y a 19 heures 51 min
pépite vidéo > Société
Casseurs
Manifestations contre les violences policières : des dégâts à Paris
il y a 20 heures 35 min
light > Culture
Mort d'un géant
L'acteur David Prowse, qui avait incarné Dark Vador, est décédé
il y a 21 heures 28 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Oscar Wilde ou l’art avant tout

il y a 22 heures 42 min
décryptage > Politique
Janus

Ce qui se cache vraiment derrière le paradoxe Macron

il y a 39 min 51 sec
pépites > Justice
Bavure
4 policiers mis en examen dont 2 ont été écroués dans l'affaire Michel Zecler
il y a 47 min 33 sec
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Huit jeux auxquels vous pouvez jouer en famille par écran interposés pendant le confinement
il y a 1 heure 12 min
décryptage > Economie
Début de renaissance italienne

Et l’Italie fut le premier pays à demander l’annulation d’une partie des dettes européennes... voilà pourquoi il faut prendre sa demande au sérieux

il y a 1 heure 14 min
pépite vidéo > France
Heurts
Manifestation : les images très violentes d'un policier tabassé par plusieurs manifestants
il y a 17 heures 4 min
pépites > France
Défense
Pour le directeur général de la Police nationale, "la police est un reflet de la société"
il y a 18 heures 34 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'origine de l'énergie des étoiles confirmée grâce aux neutrinos de Borexino ; Gravité quantique : l'écume de l'espace-temps, une clé du Big Bang au vivant ?
il y a 20 heures 6 min
light > Media
Disparition
Le journaliste Jean-Louis Servan-Schreiber est mort
il y a 21 heures 4 min
pépites > Religion
Distanciation
Messes : le Conseil d'Etat casse la règle des trente fidèles maximum
il y a 22 heures 1 min
décryptage > Politique
Partis des libertés

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

il y a 22 heures 58 min
© Reuters
© Reuters
Recours

Sarkozy ou la tyrannie de l'anecdote : pourquoi il ne reviendra pas aussi facilement que s'en persuadent les médias

Publié le 16 décembre 2013
Critiqué lors de son quinquennat pour son omniprésence, Nicolas Sarkozy voit aujourd'hui les médias guetter ses moindres faits et gestes.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Critiqué lors de son quinquennat pour son omniprésence, Nicolas Sarkozy voit aujourd'hui les médias guetter ses moindres faits et gestes.

Billet publié initialement sur le blog de Maxime Tandonnet

Le monde politique et médiatique ne bruisse en ce moment que de rumeurs concernant « le retour de Nicolas Sarkozy ». Les médias et la presse lui prêtent les propos suivants : « Je ne peux pas ne pas revenir, c’est une fatalité». Je trouve cette phrase d’autant plus invraisemblable que j’ai entendu dire Nicolas Sarkozy au moins cent fois, quand je travaillais à l’Elysée comme conseiller à ses côtés : « La fatalité, cela n’existe pas » cette philosophie étant, à mes yeux, la marque de fabrique du sakozysme.

Tout l’univers médiatique se focalise sur l’image de François Hollande lui demandant aux obsèques de Mandela « où est l’avion », comme si cela avait le moindre intérêt alors que deux jeunes soldats français, de 22 et 23 ans, venaient d’être tués au Centrafrique.

Le cas de Nicolas Sarkozy est symptomatique de l’incohérence du monde politico-médiatique français. Pendant un quinquennat, quand il était au pouvoir, il a subi au quotidien des torrents de haine, d’insulte, de crachats, de coups bas, de calomnies innommables. Mais aujourd’hui, bien qu’absent et silencieux, le même univers guette chacun de ses faits et gestes avec une obsession qui confine à la démence.

Mais un « recours », cela ne se passe jamais ainsi dans l’histoire. Charles de Gaulle a connu une traversée du désert véritable – il écrivait ses Mémoires de guerre à Colombey – de plusieurs années sans faire l’objet matin et soir des conjectures du microcosme et il n’est revenu qu’à la faveur d’une épouvantable tragédie – la guerre d’Algérie –  avec un projet mûri de longue date de transformation profonde du pays. La question n’est absolument pas: "va-t-il revenir?" Mais "que ferait-il" ou "que pourrait-il faire s’il revenait?"

L’actualité politico-médiatique s’emballe sur des personnages, figurines, des héros ou anti-héros de la grande comédie humaine, les petites phrases réelles ou supposées, les images idolâtres ou repoussoir, toujours éphémères. Or, les Français, la majorité silencieuse, la France « d’en bas » comme disait l’autre, se moquent de ces jeux de rôle. Ils attendent des politiques des réponses crédibles aux drames du chômage, de l’exclusion, de la saignée fiscale, du déclin économique, de l’insécurité et de la crise scolaire, dont ils souffrent dans leur chair. Il attendent un peu sérieux, de constance et de vision de l’avenir tandis que le monde politico-médiatique se complaît dans l’anecdotique.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (59)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
courageux_anonyme
- 18/12/2013 - 00:21
De quoi Sarkozy est-il le nom ?
Sarkozy est le nom d'une agence de pub qui a un seul client : la marque Sarkozy.
Pubard le père, Pubard le fils ! il est lourd le poids de l'hérédité.
Mais le produit Sarko est mauvais, mauvais au point que les consommateurs ne voulaient plus en acheter en 2012, pire, ils le déconseillent à leurs amis.
En plus, les pubards de l'agence : Guaino, Hortefeux et l'ineffable Guéant sont les plus mauvais de la profession.
Alors il faut que l'attachée de presse de l'agence, qui est aussi la 3e épouse, Carla, vante le produit et surtout son intelligence. C'était nécessaire de le faire, car cette qualité ne saute pas aux yeux. Merci, Carla, de nous éclairer.

Et le Sarko qui se vante en anglais : I am ready to run a business.
Mais il n'y aucun actionnaire sain d'esprit qui confierait son entreprise à un énergumène pareil, qui, comme tout politique, ne sait que dépenser de l'argent et jamais remplir un carnet de commandes, et encore moins équilibrer un budget.
La France est vraiment le pays de toutes les bouffonneries, comme l'Italie. Mais on y est tellement habitué depuis 1974 que plus rien ne choque.
jerem
- 17/12/2013 - 22:16
Bonjour le conseiller
"Pendant un quinquennat, quand il était au pouvoir, il a subi au quotidien des torrents de haine, d’insulte, de crachats, de coups bas, de calomnies innommables. Mais aujourd’hui, bien qu’absent et silencieux, le même univers guette chacun de ses faits et gestes avec une obsession qui confine à la démence."

quotidien ? rien que cela .... mais il est vrai que hollande c'est l'encensement toutes les secondes ...

au royaume des cosettes.

quant a la discretion ..... combien de mari et de femme de chanteuse et chanteur , connus médiatiquement se prennent une place bien visible pour se faire acclamer alors que le billet ne convenait d'aucune vedette américaine ou anglaise ni meme allemande d'ailleurs ....

Conseiller en pipeau ?

donc l'association des amis, parti politique par ses statuts est donc une arnaque
jerem
- 17/12/2013 - 10:41
@vangog - 17/12/2013 - 01:13 - l'ump a la sovietique
on s'en voudrait de ne pas donner lareference p7

http://www.levalloisaumicroscope.com/pdf/Levallois_au_microscope_n22_rythmes_scolaires.pdf

et un plus ....l'etat qui s'occupe de tout , meme de proposer le shopping et les soldes a l'etranger (avec l'aide des services muncipaux payés avec les impots des entreprises sur le territoire de la commune ) .....

mais c'est bien normal , une ville qui propose d'aller dépenser ses deniers non pas dans la ville d'a cote mais dans le pays voisin et meme aux pays des emirats démocratiques reunis

http://www.info-levallois.com/voyages/9-au-13-janvier-2014-emirats-arabes-unis-3909.html

http://www.info-levallois.com/voyages/du-16-au-19-janvier-royaume-uni-3917.html

Mais il est vrai que cette commune est dans un trou et ne connait ni internet pas meme ne bas débit et n'a sur son territoire aucun havas, nouvelles frontieres ou thomas cook pour assurer ces activites qui sont , bien evidemment comme le dit la droite forte, la tres haute activité régalienne sur lequel le secteur public devrait seul se concentrer .....