En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

03.

Contrairement aux opinions publiques, les marchés boursiers ne cèdent pas à la panique… car ils ne croient pas à la ruine de l‘économie

04.

La Turquie sort du silence et condamne officiellement "l'assassinat monstrueux" de Samuel Paty en France

05.

Les Chinois pensent que l’ère de la super puissance américaine est terminée. Ont-ils raison ?

06.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

07.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Covid-19 : l’Agence du médicament refuse d’autoriser massivement l’hydroxychloroquine

ça vient d'être publié
décryptage > Histoire
Origines du mythe

Alerte aux vampires : comment des cadavres en décomposition ont provoqué la première crise de panique collective en 1720 ?

il y a 8 min 16 sec
décryptage > Santé
Hiver de la dépression

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

il y a 51 min 20 sec
décryptage > Politique
Sondage pour 2022

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

il y a 1 heure 39 min
décryptage > Politique
Trouvaille linguistique

Et l'attaché parlementaire d'Aurélien Taché dénonça les "exhibisionistes"...

il y a 2 heures 3 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Trump ou Biden : les deux candidats ont un seul et même remède pour sauver l’économie, endetter l’Amérique

il y a 2 heures 10 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Suits : Avocats sur mesure" : une série souvent haletante, mais un peu irrégulière, quelques épisodes sont décevants, en particulier la saison 7

il y a 16 heures 18 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Et Maintenant ?" de Eirin Forsberg et Gilles La Carbona : comment devient-on une femme battue alors que tout semblait si parfait ?

il y a 16 heures 25 min
pépites > Politique
Liberté d'expression
Les propos de Clémentine Autain contre l'islamophobie ont été récupérés et détournés par un média proche des Frères musulmans
il y a 17 heures 55 min
décryptage > International
Les entrepreneurs parlent aux Français

Covid, Chine, USA et l’absence d’Europe de l’investissement et de l’entrepreneuriat

il y a 21 heures 50 min
pépite vidéo > International
Liberté d'expression
Caricatures de Mahomet : les appels au boycott de produits français se multiplient
il y a 22 heures 53 min
décryptage > Société
Dangers des nouveaux outils

Les objets connectés, des armes redoutables aux mains des auteurs de violences familiales

il y a 22 min 35 sec
décryptage > Economie
Réindustrialisation

Et pendant ce temps là, sur le front de l’industrie, on continue à faire des âneries

il y a 1 heure 13 min
pépites > Justice
Terrorisme
Selon Gérald Darmanin, le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) est une officine contre la République
il y a 1 heure 57 min
décryptage > Politique
Cendres et bouillie

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

il y a 2 heures 6 min
décryptage > Economie
Mesures d'urgence

Sommet social : et s’il y avait une seule réforme à faire par ces temps de pandémie, laquelle serait-elle ?

il y a 2 heures 14 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Aiglon - le rêve brisé de Napoléon" de Laetitia de Witt : un portrait du fils de l'Empereur, historiquement fiable et chaleureusement humain

il y a 16 heures 13 min
pépites > France
Appel au calme
Le CFCM considère que les "musulmans ne sont pas persécutés" en France
il y a 17 heures 13 min
pépites > International
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine
La Turquie sort du silence et condamne officiellement "l'assassinat monstrueux" de Samuel Paty en France
il y a 19 heures 1 min
décryptage > Education
Samuel Paty

Vous avez dit liberté d'expression ?

il y a 22 heures 21 min
light > Economie
Transport
Le vélo de fonction payé par l'entreprise va-t-il devenir à la mode ?
il y a 22 heures 59 min
© Reuters
© Reuters
Recours

Sarkozy ou la tyrannie de l'anecdote : pourquoi il ne reviendra pas aussi facilement que s'en persuadent les médias

Publié le 16 décembre 2013
Critiqué lors de son quinquennat pour son omniprésence, Nicolas Sarkozy voit aujourd'hui les médias guetter ses moindres faits et gestes.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Critiqué lors de son quinquennat pour son omniprésence, Nicolas Sarkozy voit aujourd'hui les médias guetter ses moindres faits et gestes.

Billet publié initialement sur le blog de Maxime Tandonnet

Le monde politique et médiatique ne bruisse en ce moment que de rumeurs concernant « le retour de Nicolas Sarkozy ». Les médias et la presse lui prêtent les propos suivants : « Je ne peux pas ne pas revenir, c’est une fatalité». Je trouve cette phrase d’autant plus invraisemblable que j’ai entendu dire Nicolas Sarkozy au moins cent fois, quand je travaillais à l’Elysée comme conseiller à ses côtés : « La fatalité, cela n’existe pas » cette philosophie étant, à mes yeux, la marque de fabrique du sakozysme.

Tout l’univers médiatique se focalise sur l’image de François Hollande lui demandant aux obsèques de Mandela « où est l’avion », comme si cela avait le moindre intérêt alors que deux jeunes soldats français, de 22 et 23 ans, venaient d’être tués au Centrafrique.

Le cas de Nicolas Sarkozy est symptomatique de l’incohérence du monde politico-médiatique français. Pendant un quinquennat, quand il était au pouvoir, il a subi au quotidien des torrents de haine, d’insulte, de crachats, de coups bas, de calomnies innommables. Mais aujourd’hui, bien qu’absent et silencieux, le même univers guette chacun de ses faits et gestes avec une obsession qui confine à la démence.

Mais un « recours », cela ne se passe jamais ainsi dans l’histoire. Charles de Gaulle a connu une traversée du désert véritable – il écrivait ses Mémoires de guerre à Colombey – de plusieurs années sans faire l’objet matin et soir des conjectures du microcosme et il n’est revenu qu’à la faveur d’une épouvantable tragédie – la guerre d’Algérie –  avec un projet mûri de longue date de transformation profonde du pays. La question n’est absolument pas: "va-t-il revenir?" Mais "que ferait-il" ou "que pourrait-il faire s’il revenait?"

L’actualité politico-médiatique s’emballe sur des personnages, figurines, des héros ou anti-héros de la grande comédie humaine, les petites phrases réelles ou supposées, les images idolâtres ou repoussoir, toujours éphémères. Or, les Français, la majorité silencieuse, la France « d’en bas » comme disait l’autre, se moquent de ces jeux de rôle. Ils attendent des politiques des réponses crédibles aux drames du chômage, de l’exclusion, de la saignée fiscale, du déclin économique, de l’insécurité et de la crise scolaire, dont ils souffrent dans leur chair. Il attendent un peu sérieux, de constance et de vision de l’avenir tandis que le monde politico-médiatique se complaît dans l’anecdotique.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (59)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
courageux_anonyme
- 18/12/2013 - 00:21
De quoi Sarkozy est-il le nom ?
Sarkozy est le nom d'une agence de pub qui a un seul client : la marque Sarkozy.
Pubard le père, Pubard le fils ! il est lourd le poids de l'hérédité.
Mais le produit Sarko est mauvais, mauvais au point que les consommateurs ne voulaient plus en acheter en 2012, pire, ils le déconseillent à leurs amis.
En plus, les pubards de l'agence : Guaino, Hortefeux et l'ineffable Guéant sont les plus mauvais de la profession.
Alors il faut que l'attachée de presse de l'agence, qui est aussi la 3e épouse, Carla, vante le produit et surtout son intelligence. C'était nécessaire de le faire, car cette qualité ne saute pas aux yeux. Merci, Carla, de nous éclairer.

Et le Sarko qui se vante en anglais : I am ready to run a business.
Mais il n'y aucun actionnaire sain d'esprit qui confierait son entreprise à un énergumène pareil, qui, comme tout politique, ne sait que dépenser de l'argent et jamais remplir un carnet de commandes, et encore moins équilibrer un budget.
La France est vraiment le pays de toutes les bouffonneries, comme l'Italie. Mais on y est tellement habitué depuis 1974 que plus rien ne choque.
jerem
- 17/12/2013 - 22:16
Bonjour le conseiller
"Pendant un quinquennat, quand il était au pouvoir, il a subi au quotidien des torrents de haine, d’insulte, de crachats, de coups bas, de calomnies innommables. Mais aujourd’hui, bien qu’absent et silencieux, le même univers guette chacun de ses faits et gestes avec une obsession qui confine à la démence."

quotidien ? rien que cela .... mais il est vrai que hollande c'est l'encensement toutes les secondes ...

au royaume des cosettes.

quant a la discretion ..... combien de mari et de femme de chanteuse et chanteur , connus médiatiquement se prennent une place bien visible pour se faire acclamer alors que le billet ne convenait d'aucune vedette américaine ou anglaise ni meme allemande d'ailleurs ....

Conseiller en pipeau ?

donc l'association des amis, parti politique par ses statuts est donc une arnaque
jerem
- 17/12/2013 - 10:41
@vangog - 17/12/2013 - 01:13 - l'ump a la sovietique
on s'en voudrait de ne pas donner lareference p7

http://www.levalloisaumicroscope.com/pdf/Levallois_au_microscope_n22_rythmes_scolaires.pdf

et un plus ....l'etat qui s'occupe de tout , meme de proposer le shopping et les soldes a l'etranger (avec l'aide des services muncipaux payés avec les impots des entreprises sur le territoire de la commune ) .....

mais c'est bien normal , une ville qui propose d'aller dépenser ses deniers non pas dans la ville d'a cote mais dans le pays voisin et meme aux pays des emirats démocratiques reunis

http://www.info-levallois.com/voyages/9-au-13-janvier-2014-emirats-arabes-unis-3909.html

http://www.info-levallois.com/voyages/du-16-au-19-janvier-royaume-uni-3917.html

Mais il est vrai que cette commune est dans un trou et ne connait ni internet pas meme ne bas débit et n'a sur son territoire aucun havas, nouvelles frontieres ou thomas cook pour assurer ces activites qui sont , bien evidemment comme le dit la droite forte, la tres haute activité régalienne sur lequel le secteur public devrait seul se concentrer .....