En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand la novlangue de la Mairie de Paris se traduit en réalité cauchemardesque

02.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

03.

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

04.

Les Français ont rattrapé les Allemands en... consommation de produits bio

05.

Horizon 2022 : le sondage qui (re)douche les espoirs de la droite LR

06.

Une étude du MIT découvre que les villes ne sont les plus pourvoyeurs d’opportunités économiques qu’elles ont longtemps été

07.

Macron dans le piège du micro-management; Philippe face à une fenêtre politique étroite, Castaner à la vengeance de Castex, Aubry à de graves accusations d’irrégularités, la France à de mauvais choix de relocalisation; Amazon au secours du cinéma français

01.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

02.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

03.

Souveraineté numérique : le choix inquiétant fait par la BPI pour l’hébergement des données sur les prêts des entreprises françaises affaiblies par le Covid-19

04.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

05.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

06.

Affaire Epstein : Ghislaine Maxwell détiendrait plusieurs vidéos d'actes pédophiles commis chez le milliardaire Jeffrey Epstein

01.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

02.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

03.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

04.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

05.

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

06.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

ça vient d'être publié
007
L'espion égyptien qui travaillait dans l'entourage d'Angela Merkel a été démasqué
il y a 3 heures 53 min
light > Science
Une vie de chien
Non, l'âge humain de votre chien ne se multiplie pas par sept
il y a 5 heures 25 min
pépites > Economie
L'euro fort
L'Irlandais Paschal Donohoe prend la tête de l'Eurogroupe
il y a 7 heures 19 min
pépites > France
Sécurité
En déplacement à Dijon, Jean Castex dénonce des comportements "inadmissibles"
il y a 9 heures 1 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le rouge se met à fumer et quand la cible a du plomb dans l’heure : c’est l’actualité caniculaire des montres
il y a 11 heures 21 min
décryptage > Politique
Sale temps pour Paris

Quand la novlangue de la Mairie de Paris se traduit en réalité cauchemardesque

il y a 12 heures 11 min
décryptage > Economie
Des villes et des désavantages

Une étude du MIT découvre que les villes ne sont les plus pourvoyeurs d’opportunités économiques qu’elles ont longtemps été

il y a 12 heures 36 min
décryptage > France
Nouveau Gouvernement : vieilles lâchetés

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

il y a 13 heures 10 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le flambeur de la Caspienne" de Jean-Christophe Rufin : une enquête captivante menée par un, désormais fameux, vice-consul décalé et fin limier

il y a 1 jour 6 heures
light > Economie
Couple bio-bobo
Les Français ont rattrapé les Allemands en... consommation de produits bio
il y a 1 jour 6 heures
pépites > Justice
Le retour de la justice
Le parquet de Paris enquête sur les fraudes au "chômage partiel"
il y a 4 heures 55 min
pépites > France
Rénovation vintage
C’est officiel : la flèche de Notre-Dame de Paris sera reconstruite à l’identique
il y a 6 heures 53 min
pépites > France
Fin de partie
L'état d'urgence sanitaire prend fin aujourd'hui, qu'est ce que cela signifie ?
il y a 7 heures 43 min
pépite vidéo > France
Reconnaissance
Lors du défilé du 14 juillet, l'armée de l'air rendra hommage aux personnel soignant
il y a 9 heures 38 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
Du chaos syrien au chaos libyen, entretien exclusif avec Randa Kassis
il y a 11 heures 51 min
décryptage > Politique
Vieille recette

Vers un nouveau haut commissaire au plan : singer De Gaulle ne peut tenir lieu d’action

il y a 12 heures 23 min
décryptage > France
Vie politique

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

il y a 12 heures 49 min
pépites > France
Hommage
La gendarme tuée par un chauffard reçoit la légion d'honneur à titre posthume
il y a 1 jour 5 heures
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Chained / Beloved" de Yaron Shani : un dyptique dramatique passionnant autour d’un couple en difficulté…

il y a 1 jour 6 heures
pépites > Justice
À coeur ouvert
L'enquête au centre du don des corps s'ouvre pour "atteinte à l’intégrité du cadavre"
il y a 1 jour 7 heures
La colonie humaine de Mars imaginée par Mars One.
La colonie humaine de Mars imaginée par Mars One.
Mars, et ça repart

Aller simple : à quoi ressemblerait la vie des colons du projet Mars One 2025

Publié le 13 décembre 2013
La fondation privée qui ambitionne d'installer des humains sur la planète rouge a présenté à la presse les détails de son programme Mars One 2025 et aurait déjà reçu 200 000 candidatures d'hommes prêts à tenter l'aventure. Le financement du projet est, lui, toujours en question.
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La fondation privée qui ambitionne d'installer des humains sur la planète rouge a présenté à la presse les détails de son programme Mars One 2025 et aurait déjà reçu 200 000 candidatures d'hommes prêts à tenter l'aventure. Le financement du projet est, lui, toujours en question.

Des humains sur Mars dans une dizaine d'années ? C'est ce que prévoit de faire la fondation Mars One, qui a signé un partenariat avec Lockheed Martin Space Systems et Surrey Satellite Technology Ltd (SSTL) pour mettre sur pieds une mission privée visant à l'installation d'humains sur la planète rouge. Présenté le 10 décembre, le projet prévoit d'envoyer des groupes de quatre personnes sur Mars tous les deux ans, à partir de 2025.

"Il n'y a pas de bonne réponse à la question de savoir pourquoi nous voulons exactement aller sur Mars. Mais cela arrivera parce que l'exploration caractérise les humains", a estimé Bas Lansdorp. Mais ce voyage sur Mars, qui a déjà attiré 200 000 candidatures, n'est pas qu'une exploration, c'est un choix de vie. Les participants à cette mission ne pourront en effet jamais revenir sur Terre. "Ils vont perdre de la masse osseuse et de la masse musculaire à un point tel qu'il leur sera extrêmement difficile de survivre à un voyage de retour vers la Terre puis à la ré-entrée dans l'atmosphère de la Terre", a expliqué Bas Lansdorp.

Il faudra également que les humains qui vont participer au projet – il faut avoir plus de 18 ans et quatre tours de sélection sont prévus avant le choix final – soient conscients qu'ils vont devoir vivre enfermés au sein d'un petit espace, sans possibilité de se balader au grand air. Car, contrairement à ce qu'imaginait un roman de Ray Bradbury, la planète rouge n'a pas d'atmosphère. "Les rovers activeront les systèmes de soutien à la vie, qu'ils vont nourrir grâce au sol martien, qui possède des cristaux de glace. Cette eau va s'évaporer et créer de l'oxygène. Nous allons prendre l'azote de l'atmosphère martienne et nous allons créer une atmosphère", a déclaré Lansdorp, enthousiaste. Une prouesse, en théorie, réalisable.

Ainsi ira la vie des Martiens, également contraints de se protéger des rayons cosmiques. Là encore, la fondation a la réponse : "L'eau que les équipages emporteront sur Mars servira de blindage contre les particules solaires mortels et les rayons cosmiques. Une fois sur la planète rouge, le toit de l'habitat sera environ à deux mètres du sol martien. Vous aurez juste à vous assurer de ne pas trop vous promener en dehors et vous serez bien". Aucun détail n'a cependant été donné sur l'acheminement et le conditionnement de la nourriture que devront consommer les "Martiens".

L'intérieur des habitations devrait être restreint.


Lockheed Martin doit désormais construire l’atterrisseur Mars One, tandis que  SSTL se chargera du satellite de communication. "Nous sommes très heureux d'avoir signé un partenariat avec Lockheed Martin et SSTL pour notre première mission vers Mars", s'est réjoui Bas Lansdorp, co-fondateur et PDG de Mars One, une société néerlandaise à but non-lucratif. "C'est un projet ambitieux et nous travaillons déjà sur l'étude du concept de la mission, à commencer par la conception de l'atterrisseur", a déclaré Ed Sedivy, ingénieur en chef chez Lockheed Martin. L'appareil, qui sera d'abord envoyé en 2018 sur Mars sans humain, disposera d'un bras robotique capable de creuser le sol. Une fonctionnalité qui permettra peut-être d'extraire de l'eau du sol martien. Une caméra sera également intégrée à la machine afin de permettre l'enregistrement de vidéo en continu. Le satellite sera, lui, en orbite autour de Mars et fournira un lien haut débit pour relayer les données et la vidéo en direct.

Le financement du projet sera essentiellement basé sur des partenariats exclusifs, ainsi que sur une campagne de crowfunding lancée via le site Indiegogo. Les collaborateurs auront le droit de voter plusieurs décisions concernant la mission. Bas Lansdorp envisage même de lancer un programme de télé réalité montrant les voyageurs durant leur périple, puis dans leur vie sur la planète rouge, afin de financer la mission. Selon la fondation, l'envoi des quatre premières personnes devrait coûter 4,4 milliards d'euros, chaque voyage ultérieur étant estimé à 2,9 milliards d'euros.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
mich2pains
- 13/12/2013 - 17:06
Mis à part " La Vie des Abeilles " .....
Il va être urgent , une fois arrivé sur MARS de faire voter la " Loi sur le mariage pour tous " !
pierre325
- 13/12/2013 - 12:32
on s'y incrit comment?
On s'y incrit comment?
Ravidelacreche
- 13/12/2013 - 10:10
à quoi ressemblerait la vie des colons
Il suffit de lire un bon bouquin sur la vie des abeilles et de leur reine! :o)