En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
Communication

Les medias nous transforment en mutants

Publié le 09 mai 2011
L'ultra médiatisation et la vitesse de la communication sont deux marques importantes de l'information. François Géré, historien et auteur du "Dictionnaire de la désinformation", nous livre son analyse.
François Géré est historien.Spécialiste en géostratégie, il est président fondateur de l’Institut français d’analyse stratégique (IFAS) et chargé de mission auprès de l’Institut des Hautes études de défense nationale (IHEDN) et directeur de recherches à...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Géré
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Géré est historien.Spécialiste en géostratégie, il est président fondateur de l’Institut français d’analyse stratégique (IFAS) et chargé de mission auprès de l’Institut des Hautes études de défense nationale (IHEDN) et directeur de recherches à...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'ultra médiatisation et la vitesse de la communication sont deux marques importantes de l'information. François Géré, historien et auteur du "Dictionnaire de la désinformation", nous livre son analyse.
  1. On dira : mais quoi de neuf sous le soleil ? La lutte entre le savoir et l’ignorance, entre la vérité et le mensonge est éternelle. Les préjugés, les superstitions, les rumeurs subsisteront à travers les siècles à venir puisque précisément vous considérez qu’ils sont liés à la nature même du gouvernement de l’Etat. Cette objection eut été encore valable il y a environ quarante ans. Aujourd’hui, le problème change fondamentalement de nature parce que le monde, qu’il soit ou non devenu un village planétaire, est entré dans une ère nouvelle : l’âge de l’information dont, faute de recul nous commençons seulement à mesurer la dimension. Pour se repérer, on distinguera les procédés et les vecteurs utilisables par l’information et la désinformation.

    Les procédés de la désinformation ne varient guère. Répétition, amplification, assertion, changement quasi instantané, effet d’écrasement de toute voix divergente ou simplement interrogatives, rumeurs sans origine, « simples » suggestions, calomnies, fabrication clandestine et faux irrepérables. Toutefois, en fonction du vecteur utilisé, tel ou tel procédé donne un « rapport de couple » supérieur à un autre. Le téléphone, le télégraphe, le fax visent un destinataire. La ronéo et la photocopieuse entendent toucher, par diffusion, un grand nombre de récepteurs. La caractéristique remarquable des nouveaux vecteurs tient à leur capacité de diffusion indépendamment de tout circuit organisé.

l'importance de la vitesse

Internet est emblématique parce qu’il effectue le passage du spectateur passif (le « récepteur » de la radio ou de la télévision) au producteur-transmetteur actif de l’information. De plus, la vitesse de la transmission s’impose dans un temps désormais contracté. L’information-communication, c’est du temps donc de l’argent qui circule à toute allure, comme en bourse. La vérité, quand elle arrive, trop tard, n’a plus grand-chose à faire que présenter des correctifs, des regrets et des repentances devant les tombes.

Il faut aussi considérer les inflexions qui sont liées aux propriétés particulières des vecteurs utilisés et sans cesse créés dans l’ère de l’information. Nos comportements, nos relations interindividuelles, notre socialité, s’en trouvent modifiés (Facebook). Allons plus loin : le corps humain risque d’en être affecté et avec lui les rythmes biologiques et endocriniens liés au rapport au temps. Les nouveaux vecteurs apparaissent comme autant de prothèses de notre appareil sensoriel : les écouteurs bien sûr, l’usage des appareils multi-médias mais aussi les environnements sensoriels créés pour le public. Le medium pénètre l’homme.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

02.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

03.

L'arrivée du Pape François et la fin d'une Eglise dogmatique

04.

Après l’annonce de la mort d’Hamza Ben Laden, de hauts responsables d’Al-Qaida réapparaissent

05.

La guerre des changes aura lieu

06.

Classement Bloomberg des familles les plus fortunées : pourquoi les dynasties règnent plus que jamais sur le capitalisme mondial

07.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

Pour comprendre l’après Carlos Ghosn, l’affaire qui a terrassé l’année 2019 dans le monde des entreprises

03.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

04.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

05.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

06.

Comment se fait-il qu'un pays aussi beau que la Pologne ait un gouvernement de m... ?

01.

M. Blanquer, pourquoi cachez-vous à nos enfants que les philosophes des Lumières étaient de sombres racistes ?

02.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

03.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

04.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

05.

Réorganisation de la droite : cette impasse idéologique et politique qui consiste à s'appuyer uniquement sur les élus locaux

06.

Italie : quelles leçons pour la droite française ?

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires