En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

02.

Popularité : Emmanuel Macron et quasiment tout le gouvernement en hausse

03.

Black Friday et soldes en ligne : voilà pourquoi des Bots rafleront vraisemblablement les meilleures affaires sans vous laisser le temps de réagir

04.

Les premiers indices d'un baby krach sont-ils là ?

05.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

06.

Énergie nucléaire : l’Union européenne au risque de l’incohérence ?

07.

Le Covid-19 est-il un laboratoire d’expérimentation pour accélérer la transformation des métiers ?

01.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

02.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

ça vient d'être publié
pépites > France
Manifestations
Loi "sécurité globale" : très forte mobilisation à Paris et dans toute la France
il y a 16 heures 14 min
pépites > Economie
Covid-19
Le plafond d'indemnisation pour les entreprises fermées sera doublé, à 200.000 euros par mois
il y a 17 heures 8 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Histoires du Vendée Globe 2" : L’Everest de la voile vu de l’intérieur !

il y a 19 heures 51 min
light > Insolite
Ah
Lille : la Grande roue sera installée, mais restera fermée au public
il y a 20 heures 2 min
pépites > Politique
Le confinement leur réussit
Popularité : Emmanuel Macron et quasiment tout le gouvernement en hausse
il y a 21 heures 2 min
pépites > France
Libérés, délivrés
Déconfinement : retrouvez la nouvelle attestation et le résumé des changements du jour
il y a 22 heures 9 min
décryptage > Santé
Ils en ont vu d'autres

Ultra Covid Solitude : à la cuisine ou pas, papi et mamie semblent mieux résister à la dépression que les jeunes générations

il y a 23 heures 29 min
décryptage > Société
Visitez avec nous le XVIIIème arrondissement de Paris

A cause de l’insécurité la bibliothèque de la Goutte d’Or a fermé ses portes. Tiens, il y avait une bibliothèque à la Goutte d’Or ?

il y a 23 heures 51 min
décryptage > Culture
Bonnes feuilles

Monstres sacrés : Alain Delon, l’éternel enfant blessé

il y a 23 heures 55 min
décryptage > High-tech
Bonnes feuilles

Monde de demain : la vague de l'intelligence artificielle en action

il y a 23 heures 55 min
light > Media
C'est d'actualité
France Télévisions prépare une adaptation en série TV de "La peste" d'Albert Camus
il y a 16 heures 45 min
pépites > Justice
Justice
Nice : un homme écope de 18 mois de prison ferme pour avoir menacé de mort un professeur
il y a 17 heures 40 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"La voyageuse de nuit" : une enquête magistrale où se côtoient révolte et tendresse

il y a 19 heures 54 min
pépites > France
Juste une mise au point
Violences : le préfet de police de Paris Didier Lallement rappelle à l'ordre les policiers
il y a 20 heures 31 min
pépite vidéo > Sport
Rugby
Avant d'affronter l'Argentine, les All Blacks rendent hommage à Maradona
il y a 21 heures 44 min
pépite vidéo > Politique
Déplorable
Manon Aubry (LFI) choque en déclarant que l'insulte "sale macaroni" n'est pas raciste envers les immigrés italiens
il y a 22 heures 59 min
décryptage > International
Chasse ouverte

Iran : assassinat d’un haut scientifique iranien spécialiste du nucléaire

il y a 23 heures 37 min
décryptage > Environnement
Bas-carbone

Énergie nucléaire : l’Union européenne au risque de l’incohérence ?

il y a 23 heures 52 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

Le Covid-19 est-il un laboratoire d’expérimentation pour accélérer la transformation des métiers ?

il y a 23 heures 55 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)
il y a 23 heures 55 min
Grigris éducatifs

Pisa : Y a-t-il un docteur dans l’avion ? Pourquoi les apprentis sorciers de l’Éducation nationale sont incapables d’établir les bons diagnostics

Publié le 09 décembre 2013
Une tribune de Jean Schmidt, président du syndicat de l’enseignement privé à distance (CHANED), président du Groupe Hattemer, Managing Partner de Jolt Capital pour "Nous Citoyens".
Jean Schmitt
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean Schmitt est président du syndicat de l’enseignement privé à distance (CHANED) et président du Groupe Hattemer, Managing Partner de Jolt Capital.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une tribune de Jean Schmidt, président du syndicat de l’enseignement privé à distance (CHANED), président du Groupe Hattemer, Managing Partner de Jolt Capital pour "Nous Citoyens".

Voilà 20 ans que notre école est malade avec comme principal symptôme le déclin du niveau scolaire de nos enfants. Pourtant, tous les sorciers du politically correct et de la démagogie ont largement prodigué leurs potions et grigris : régionaliser, refonder l’école, égalitarisme à tout crin, changement des rythmes scolaires, suppression des matières, le bac pour tous, etc. Force est néanmoins de constater que l’état du patient n’a fait qu’empirer.

Afin de nous faire comprendre que tout cela nous dépasse et qu’il n’existe aucune médecine conventionnelle pour guérir l’enseignement français, on nous explique à quel point guérir un mammouth dont le cerveau est politisé, le système nerveux syndicalisé, les membres démotivés, et dont les petits sont mal éduqués, relève de la magie noire.

Derrière beaucoup de faillites médicales, il y a une erreur de diagnostic. Reprenons :

a) un élève qui entre en seconde aujourd’hui a fait autant de mathématiques et de français qu’un élève qui entrait en 4e en 1975

b) notre niveau dans les études de l’EN puis dans les études PISA en français et en mathématiques baisse depuis plus de 35 ans.

Est-il hardi de risquer cette hypothèse : c’est parce qu’on ne donne plus le temps d’enseigner les maths et le français que le niveau chute ? Soyons fous, risquons une solution : ajoutons 2h de français et 1h de maths par semaine en plus au primaire (en particulier au CP). Est-ce si déraisonnable : 85% des Français selon un sondage OpinionWay pour Nous Citoyens considèrent qu’il faut ajouter au primaire plus d’heures de français et de maths.

Il est probable que, parce que la sagesse de tous et la logique imposent une telle réforme, tous les sorciers, syndicats, pédagogistes, politiques (tous ceux qui n’enseignent pas et n’apprennent pas) s’opposent férocement à un tel remède : si le remède n’est pas du ressort de la magie, non seulement leur pouvoir de sorcier disparaîtra, mais la nation pourrait être tentée de revisiter leur mode de prise de décision et de condamner un charlatanisme qui a fait tant de mal à plusieurs millions d’élèves.

Nous ne répondrons pas ici aux prêtres de l’égalitarisme qui nous expliquent que le français et les mathématiques sont les vecteurs de la culture dominante et autres fadaises. Il est clair que l’ascenseur social a cessé de fonctionner quand nous avons décidé de ne plus enseigner la maîtrise de leur langue aux enfants, et que les sorciers ont décidé de ne plus leur de donner de cadre structurant tels que les mathématiques, la chronologie en histoire, la grammaire, etc. Il est clair aussi que les Français en ont assez de ne pas être écoutés et de voir leurs enfants subir les lubies inutiles, que sont un changement des rythmes scolaires sans fondement ni préparation ou une formation des enseignants qui laisse une part large à une pédagogie idéologisée aux dépends de la matière qui sera enseignée.

Nos sorciers vivant le plus clair de leur temps dans une autre dimension, ils n’ont pas non plus regardé à la dépense. 67 % des Français pensent que l’enseignement peut être meilleur à un coût moindre.

A nouveau, les Français ont raison. Les coûts administratifs par élève en France sont 2 fois plus élevés qu’en Allemagne alors que les salaires des enseignants sont entre 15 et 20 % moins élevés que dans les pays de l’OCDE. Pourtant, un enseignant qui cherche quelle sera son affectation n’a que peu de chances de le savoir avant le jour de la rentrée (sauf à demander à son syndicat, qui lui, on ne sait par quelle arcane, possède cette information et surtout la communique alors que l’administration n’en est pas capable).

Il est nécessaire de mettre fin à une telle gabegie et de remettre notre organisation en ordre de bataille : l’administration est au service des enseignants, c’est de cette manière qu'elle doit être évaluée, les syndicats doivent défendre les salariés et non pas se substituer à une administration, les enseignants doivent avoir des objectifs, une carrière, des interlocuteurs, un chef d’établissement manager, formé et autonome dans sa gestion.

Ce ne sont pas les seuls constats ni les seules propositions faites par Nous Citoyens, c’est un état d’esprit qui est démontré dans ces lignes. Des constats simples amènent à des décisions simples et compréhensibles par tous. Pour redonner à notre système son souffle, votez et commentez les 6 propositions de Nous Citoyens sur www.nouscitoyens.fr.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
gliocyte
- 07/12/2013 - 19:15
Saluons quand même
Un nouveau venu sur la scène politique, David Payre, un entrepreneur, issu de la société civile. C'est tellement rare, que cela mérite d'être salué. Nous citoyens arrivera t-il à se faire une place? Rien que pour ne plus avoir que des énarques, des profs reclassés, des fonctionnaires indéboulonnables qui trustent le pouvoir depuis de décennies, on l'espère pour lui. C'est vrai qu'il y a quelques avocats égarés, mais que savent-ils faire d'autre sinon parler, parler…SVP: Du concret!
Il y a aussi Xavier Kemlin, mon préféré. Homme courageux qui, s'il était élu, ne postulerait que pour un quinquennat, instaurerait un système à la Suisse, où le référendum aurait la place d'honneur. Ecoutez ses propositions.
MauvaiseFoi
- 07/12/2013 - 17:34
démagogie ou pédagogie
that's the question.
Tant que les cocogôôôôôchodémagos des syndicats de l'enseignement seront aux commandes, on ne peut s'attendre qu'à un déclin continu du niveau.
C'est pourtant l'effet reconnu de l'égalitarisme : le nivellement par le bas.
Tout le reste, comme la refondation et autres billevesées, n'est qu'un mauvais conte de fées pour ramolli(e)s du bulbe.
A l'école, il faut apprendre à apprendre et non laisser aux élèves le soin de découvrir par eux-mêmes, et enseigner que le travail, y compris individuel, est une vertu contrairement à la paresse.
golvan
- 07/12/2013 - 17:03
@DEL
Entièrement de votre avis.
Le problème c'est qu'il est très difficile de faire reconnaître que l'école primaire a été détruite au nom d'une idéologie et que le "pédagogisme" ne repose sur aucune base scientifique malgré le discours abscon qui l'entoure.