En direct
Best of
Best of du 8 au 14 juin
En direct
© Reuters
Amazon a pour projet de faire livrer ses colis par drones.
Le buzz du biz
Les drones d'Amazon ont-ils une chance de voir le jour compte tenu des règlementations archaïques qu'ils devront affronter ?
Publié le 05 décembre 2013
Amazon a annoncé lundi une nouvelle innovation majeure : la livraison par drones. Le but est d’améliorer l’atout principal du distributeur : la logistique. Le tout pourrait être bloqué par une réglementation trop sévère et archaïque… Décryptage comme chaque semaine dans votre chronique "Le buzz du biz".
Erwan Le Noan est consultant en stratégie et président d’une association qui prépare les lycéens de ZEP aux concours des grandes écoles et à l’entrée dans l’enseignement supérieur.Avocat de formation, spécialisé en droit de la concurrence, il a été...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Erwan Le Noan
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Erwan Le Noan est consultant en stratégie et président d’une association qui prépare les lycéens de ZEP aux concours des grandes écoles et à l’entrée dans l’enseignement supérieur.Avocat de formation, spécialisé en droit de la concurrence, il a été...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Amazon a annoncé lundi une nouvelle innovation majeure : la livraison par drones. Le but est d’améliorer l’atout principal du distributeur : la logistique. Le tout pourrait être bloqué par une réglementation trop sévère et archaïque… Décryptage comme chaque semaine dans votre chronique "Le buzz du biz".

Il aura suffi d’un entretien dans l’émission "60 Minutes" pour que Jeff Bezos replace l’entreprise qu’il a fondée, Amazon, à la "Une" de tous les médias du monde et rappelle qu’elle reste à la pointe de l’innovation (idéal, un jour de Cyber Monday où le distributeur enregistre 300 commandes par seconde aux Etats-Unis). Son annonce phare est la mise en place d’un système de livraison des produits de moins de 5 pounds (environ 2,3 kg ; ils représenteraient 86 % des produits du distributeur) en 30 minutes maximum … grâce à des drones, baptisés "octocopter" et un service "Amazon prime air".

Magnifique "coup de com" ou plan concret, le projet se heurte à une quantité d’obstacles d’ordre réglementaires, plutôt que techniques.

L’accueil a été sceptique. On imagine en effet difficilement  des milliers de petits drones vrombissant au-dessus de nos têtes comme un essaim d’abeilles. On a tort ! L’industrie des drones est assez avancée. Sur le plan militaire, ils sont déjà bien utilisés, notamment par la France et l’US Air Force pour des frappes ciblées (ce qu’Obama fait régulièrement sans que personne ne scille).

Sur le plan civil, l’industrie se développe rapidement. Des tests de livraison de pizza se font, en Chine les drones de SF Express sont utilisés pour apporter les produits aux clients et la start-up Matternet les utilise à Haïti pour faciliter le transport de vivres aux réfugiés. Des commentateurs y voient l’avenir de la sharing economy (« j’emprunte un objet et le rend par drone »). Chris Anderson, auteur à succès et ancien rédacteur en chef de Wired s’est même lancé dans le business (avec 3D Robotics). Amazon s’inscrit dans cette lignée, tout en innovant dans ce qui fait sa force réelle : la logistique.

D’un point de vue technique, la mise en marche d’une armée de drones n’est pas évidente, mais visiblement pas impossible. Evidemment, il faudra faire en sorte que les appareils ne se heurtent ni aux immeubles ni aux poteaux électriques et qu’ils ne lâchent pas n’importe quoi sur n’importe qui. Pour autant, John Hansman, professeur d’aéronautique au MIT, considère que rien de tout cela n’est insurmontable.

Ce qui risque de bloquer le projet de Jeff Bezos, c’est la réglementation…

Le PDG d’Amazon l’a dit, son projet nécessite l’aval de la Federal Aviation Administration (FAA). Même si le gouvernement considère qu’il devrait il y avoir 7500 drones dans le ciel américain d’ici 2018, l’administration n’a pas l’air très enthousiaste. La FAA réfléchit cependant à un changement de la réglementation pour permettre à ces drones (ou UAS, unmanned aicraft systems) d’évoluer dans l’espace aérien américain ; l’annonce de Jeff Bezos permettra à Amazon de peser sur son élaboration. L’Europe n’est pas en reste : l’Agence de Sécurité Aérienne Européenne (AESA) semble elle aussi trainer des pieds. Quant à la France, elle serait l’un des pays les plus en avance en matière de réglementation, avec un arrêté d’avril 2012.

Sans surprise, les régulateurs régulent, ils produisent des normes. Avec la sécurité, c’est la protection de la vie privée ("privacy") qui est le motif le plus invoqué pour les justifier.

Pour autant, ces règles préalables, envisagées pour un business qui n’existe toujours pas concrètement, sont autant de contraintes pour les opérateurs. En voulant réglementer ex-ante les activités des drones, en prétendant anticiper les développements du marché, les autorités font peser un risque réel d’étouffer les innovations. Une règle générale et uniforme peut elle encadrer efficacement des pratiques qu’elle ignore encore ? Qui peut prévoir ce que seront les usages des drones dans 5 ans (quand on sait qu’il y a 5 ans, par exemple, l’iPhone existait à peine) ?

Dans un papier d’avril dernier remis à la FAA, le Mercatus Center (think tank) appelait à déréguler le ciel américain, pour permettre le développement de l’industrie des drones. Dans un article, l’un des auteurs rappelait cette anecdote historique : dans une publication de la Harvard Law Review de 1890, Samuel Warren (qui devint avocat) et Louis Brandeis (qui fut membre de la Cour suprême) s’inquiétaient de ce que le développement des appareils photo et de la presse risquaient de porter de graves atteintes à la vie privée en révélant partout ce qui aurait dû rester dans le cercle privé… Il ne sert à rien d’avoir toujours peur ni de vouloir tout réguler.

L’annonce d’Amazon est une bouffée d’air frais pour l’industrie des drones. Il ne faudrait pas qu’une réglementation trop stricte la tue. Les premières expérimentations nous en apprendront plus qu’un texte technocratique et théorique…

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
02.
Auchan, Carrefour, Casino : mais que vont devenir toutes ces galeries marchandes et hypermarchés qui se vident ?
03.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
04.
Il manque d'écraser un malvoyant et sort de sa voiture pour le frapper
05.
"Vous pesez autant qu'un épagneul breton" : la charge d'un élu RN contre Ian Brossat
06.
La métropole du Grand Paris prépare la transhumance des urbains vers les campagnes
07.
Laura Smet a épousé Raphaël Lancrey-Javal au Cap Ferret
01.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
02.
Auchan, Carrefour, Casino : mais que vont devenir toutes ces galeries marchandes et hypermarchés qui se vident ?
03.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
04.
Cette nouvelle technique du dépistage du cancer de la prostate qui pourrait sauver de nombreuses vies
05.
Crise au sein de LREM dans le Nord : six députés claquent la porte
06.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
01.
PMA : la droite est-elle menacée de commettre la même erreur qu’avec le progressisme des années 60 qu’elle a accepté en bloc au nom de l’évolution de la société ?
02.
Voulez-vous savoir dans quelle France on entend vous faire vivre ? Regardez bien l'affiche de l'UNICEF !
03.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
04.
Mais pourquoi s’abstenir de faire des enfants pour sauver la planète alors que le pic démographique est passé ? Petits arguments chiffrés
05.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
06.
Les nouvelles figures « modérées » de l’islam de France et l’ombre des Frères-musulmans
Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Le gorille
- 07/12/2013 - 09:07
Au dessus des villes
Il existe un niveau minimal de vol au dessus des villes, en fonction de la population, voire une interdiction de survol...
Il vole comment le drone... en VFR ? Sans pilote ? Ouh là ! J'en connais qui vont faire des jaunisses ! Mais où est-il ce stupide appareil ? S'il est en IFR, il passe sous contrôle des contrôleurs aériens...
Si j'habite au 25e étage d'un IGH, dont les vitres ne s’ouvrent pas, comment le drône livre-t-il ?
Soyons sérieux : je vois mal le drone me livrer dans ma résidence secondaire (et encore si j'en ai une) à plus de 30 minutes du stockage...
ignace
- 06/12/2013 - 00:56
Je partage les opinions emises
M Le Noan , il ne connait rien aux dronnes, il n'en a jamais vu, et ne sait pas faire la différence entre une information fiable et une opération de communication
il admire amazon, tweeter et autres inventions bouche trous, sans intérêt devant les "challenges" a venir pour l'humanité
Bon néo-libéral en mal de reconnaissance et de réussite politique, qui vient nous assener ses visions .
Je comprends qu'il veuille devenir toujours plus libre mais surtout de se taire

jean fume
- 05/12/2013 - 20:15
En voila une idée qu'elle est bonne !
Pour ce qui est des livraisons rapides, il y en a même qui trouveraient là un outil remarquable, pour livrer des grenades directement sur l'Élysée. On n'arrête pas le progrès !