En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

02.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

03.

Les taux d’intérêt vont rester durablement très bas ... mais au profit de qui ?

04.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

05.

Betelgeuse superstar : voilà pourquoi nous pourrions bientôt voir apparaître une supernova dans notre ciel

06.

Baisse des ventes mondiales d’automobiles : comment Renault est parvenu à limiter la casse même sans Carlos Ghosn

07.

Ce que “l’amitié” entre Donald Trump et Bernard Arnault révèle de la manière dont l’Europe a échappé au pire de la guerre commerciale. Sans que rien ne soit gagné...

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

03.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

04.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

05.

Chine : un virus mystérieux inquiète les autorités chinoises. Et désormais l'OMS

06.

La bombe démographique européenne : à partir de 2021, la population diminuera

01.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

02.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

03.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

04.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

05.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

06.

Attention danger ? Ce risque de violence qui émerge lorsque l’alternance dans une démocratie paraît bloquée

ça vient d'être publié
pépites > Social
Enfants en danger
Les nouvelles failles de l'Aide sociale à l'enfance
il y a 11 min 16 sec
pépites > Environnement
Total à la porte du campus
L'implantation de Total sur le campus de Polytechnique contestée au nom de l'environnement
il y a 1 heure 20 min
décryptage > Santé
La vérité (et le problème) sont ailleurs

Pourquoi les hôpitaux ont moins de problèmes de moyens qu’on le croit

il y a 5 heures 56 min
décryptage > Economie
Erreur de calcul ?

Age pivot, travail des séniors…et si l'essentiel pour l’équilibre des retraitées était ailleurs ?

il y a 6 heures 11 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Petit guide des multiples moyens employés par Facebook pour vous traquer en ligne
il y a 10 heures 25 min
décryptage > Science
Evolution stellaire

Betelgeuse superstar : voilà pourquoi nous pourrions bientôt voir apparaître une supernova dans notre ciel

il y a 11 heures 7 min
décryptage > Economie
Âge d'or

Voilà pourquoi l’âge d’or qu’ont représenté les années 2010 pour les riches ne devrait pas se poursuivre dans la décennie qui vient de s’ouvrir

il y a 11 heures 20 min
pépites > Politique
A torts ou à raison ?
Violences policières : Sibeth Ndiaye défend les forces de l'ordre
il y a 22 heures 54 min
pépites > Politique
"10, 9, 8... boum"
Donald Trump raconte l'élimination du général Qassem Soleimani par les forces américaines
il y a 1 jour 1 heure
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Proxima Centauri c : y a-t-il une superterre à 4,2 années-lumière du Soleil ? ; Bételgeuse : sa baisse de luminosité décryptée par Sylvie Vauclair
il y a 1 jour 5 heures
décryptage > Economie
LES ENTREPRENEURS PARLENT AUX FRANÇAIS

« Plus c’est jeune, moins cela veut travailler, plus c’est vieux plus cela veut toucher » !! Analyse d’une France non entrepreneuriale, celle de la rente

il y a 40 min 32 sec
décryptage > Politique
Cachoteries parlementaires

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

il y a 5 heures 36 min
décryptage > Religion
Les imams comme les curés?

Macron prépare un plan contre l'islamisme! Et il sera prêt - pure coïncidence? - avant les municipales

il y a 6 heures 7 min
décryptage > Economie
Bismarko Scanner

La France devrait-elle négocier avec l’Allemagne comme les Etats-Unis viennent de le faire avec la Chine?

il y a 6 heures 16 min
décryptage > Santé
Sans (aucun) risque ?

Retrait de médicaments : pourquoi la France ne devrait pas avoir peur de vivre une épidémie d'addiction aux opioïdes à l’américaine

il y a 10 heures 39 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Les taux d’intérêt vont rester durablement très bas ... mais au profit de qui ?

il y a 11 heures 15 min
décryptage > Société
Multi-facettes

Politique, sociale ou purement criminelle, la violence s’impose partout en France. Est-il encore possible d’échapper à la spirale infernale ?

il y a 11 heures 37 min
light > Politique
Une nouvelle vie
Royaume-Uni : le prince Harry et son épouse Meghan Markle renoncent à leur titre d'altesse royale
il y a 1 jour 24 min
pépites > Politique
Numéro 1
Municipales 2020, Paris : Anne Hidalgo prend la première place
il y a 1 jour 3 heures
décryptage > Tribunes
De nouveaux enjeux

Les étranges voeux d’Emmanuel Macron pour l’environnement en 2020

il y a 1 jour 5 heures
© Reuters
Plusieurs voix au PS se sont élevées en plaidant pour un encadrement des retraites chapeau des dirigeants d'entreprise.
© Reuters
Plusieurs voix au PS se sont élevées en plaidant pour un encadrement des retraites chapeau des dirigeants d'entreprise.
Myopie

Pourquoi le gouvernement s'acharne-t-il sur les grands patrons... tout en oubliant les banquiers qui ont pourtant largement autant à se reprocher ?

Publié le 02 décembre 2013
Avec Marc Roche
La rémunération des grands patrons, notamment en raison de l'affaire Varin, suscite la vindicte populaire et politique. Les institutions financières, dont les leviers d'influence sont bien plus puissants que ceux de l'industrie, s'en trouvent pour le moment épargnées.
Marc Roche a été journaliste au Soir, au Quotidien de Paris et au Point, avant de rejoindre l'équipe du Monde. Il publie également dans des journaux britanniques (The Independant, The Guardian) et participe à l'émission Dateline London de la BBC News....
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Marc Roche
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Marc Roche a été journaliste au Soir, au Quotidien de Paris et au Point, avant de rejoindre l'équipe du Monde. Il publie également dans des journaux britanniques (The Independant, The Guardian) et participe à l'émission Dateline London de la BBC News....
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La rémunération des grands patrons, notamment en raison de l'affaire Varin, suscite la vindicte populaire et politique. Les institutions financières, dont les leviers d'influence sont bien plus puissants que ceux de l'industrie, s'en trouvent pour le moment épargnées.
Avec Marc Roche

Atlantico : L'épisode Philippe Varin a de nouveau illustré la méfiance, tant politique que populaire, à l'égard de la rémunération des grands patrons, considérée comme indécente en ces temps de crise. Plusieurs voix au PS se sont ainsi élevées en plaidant pour un encadrement des retraites chapeaux des dirigeants d'entreprise. En focalisant ainsi le débat public sur les grands patrons, n'oublie-t-on pas de traiter les problèmes liés à la finance, censée être pourtant l'ennemie N°1 de ce quinquennat ?

Marc Roche : Cet "oubli" des problèmes liés à la finance est évidemment un révélateur du poids du lobby bancaire qui est autrement plus important que celui des groupes de pressions industriels. Aux Etats-Unis comme au Royaume-Uni (et par extension dans une bonne partie du monde agglo-saxon), ont peut parler sans exagération d'une véritable symbiose entre les mondes politique et financier. A l'inverse, en France, cette alliance prend d'avantage la forme d'une connivence entre les banques et la haute fonction publique. Est-il par ailleurs nécessaire de rappeler que ce lobby bancaire dispose de moyens tant humains que financiers  colossaux pour peser sur les décisions politiques déterminantes ?

Enfin, sa grande force est de pouvoir faire en permanence un "chantage" qui consisterait à  suspendre les prêts aux entreprises et faire ainsi s'effondrer les efforts de relance si jamais la politique menée venait a devenir trop hostile envers les banques.

Peut-on dire pour autant que la gauche tente de "se rattraper" sur le patronat en dénonçant ses pratiques pour mieux oublier certaines dérives financières ?

Votre question part du principe que la gauche (socio-démocrate, NDLR) devrait, de par sa matrice idéologique, s'opposer à la finance, ce qui est communément admis. Or, si l'on regarde ce qui s'est passé dans les années 80-90, il apparaît nettement que cette gauche, par peur de mauvais chiffres économiques puis par fascination du pouvoir financier, a menée en vérité des politiques plutôt accomodantes à l'égard des banques.

De fait, elle a été à l'origine de la déréglementation financière, et ce dans plusieurs pays : aux Etats-Unis avec Clinton en 1992 (qui a progressivement allégé les normes de crédit aux particuliers), au Royaume-Uni avec Tony Blair et Gordon Brown (régulation laxiste des places financières), et en France avec Pierre Bérégovoy (loi de 1986) et Dominique Strauss-Kahn (création d'un régime fiscal avantageux sur les stocks-options). On peut aussi mentionner bien sûr Romano Prodi en Italie et Gerard Schroeder en Allemagne. Il est donc bien clair que la gauche a des comptes à rendre sur son flirt prolongé avec le monde financier, ainsi que sur les conséquences qui en ont découlé, ce qui n'a pas vraiment été le cas jusqu'à présent.  S'il est vrai que la droite porte aussi sa part de responsabilitées dans la déréglementation (Thatcher, Balladur...) le "social-libéralisme" des années 90 l'a pour beaucoup amplifié.

Plusieurs figures de la gauche de la gauche ayant soutenu Hollande en 2012 parient toujours sur un inversement d'ici quelques mois de la politique économique de l'Elysée, notamment en termes de régulation financière et de gestion de la dette. Une telle hypothèse vous semble-t-elle crédible ?

Il est très clair que la marge de manoeuvre est extrêmement limitée à partir du moment où les banques sont indispensables à la bonne santé économique et à la création d'emplois. Cette marge de manoeuvre est d'ailleurs d'autant plus limité qu'actuellement, les banques sont, à peu près bien réglementées dans leurs fonctionnements internes. Les véritables problème sont "l'économie de l'ombre" (ici, les transactions illégales...) et les professions "périphériques" à celles de la banque (avocat, comptable, consultant, gestionnaire de fonds). Il s'agit là de toute une économie parrallèle qui représente une véritable bombe à retardement en termes d'équilibre financier. On peut considérer que le politique aurait ici moyen d'agir en régulant efficacement, notamment en intervenant sur les banques de détail.

Plus largement, peut-on estimer l'étendue de l'influence du lobby bancaire en France ?

Cette influence est le fruit d'un aller-retour permanent entre les banques et les verrous de la haute-administration. On trouve ainsi de nombreux haut-fonctionnaires qui signent dans une banque après avoir quitté le public, le tout en y apportant leur carnet d'adresses. Cette porosité professionnelle crée des couloirs de pouvoir, tant à Paris qu'à Bruxelles, et offre aux banques un nombre considérable de leviers. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

02.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

03.

Les taux d’intérêt vont rester durablement très bas ... mais au profit de qui ?

04.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

05.

Betelgeuse superstar : voilà pourquoi nous pourrions bientôt voir apparaître une supernova dans notre ciel

06.

Baisse des ventes mondiales d’automobiles : comment Renault est parvenu à limiter la casse même sans Carlos Ghosn

07.

Ce que “l’amitié” entre Donald Trump et Bernard Arnault révèle de la manière dont l’Europe a échappé au pire de la guerre commerciale. Sans que rien ne soit gagné...

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

03.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

04.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

05.

Chine : un virus mystérieux inquiète les autorités chinoises. Et désormais l'OMS

06.

La bombe démographique européenne : à partir de 2021, la population diminuera

01.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

02.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

03.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

04.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

05.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

06.

Attention danger ? Ce risque de violence qui émerge lorsque l’alternance dans une démocratie paraît bloquée

Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
CN13
- 03/12/2013 - 14:31
Les banques "françaises" placent...
Les banques BNP PARIBAS, SOCIETE GENERALE et autres placent bien leurs bénéfices faramineuses en milliards dans les paradis fiscaux.
Mais le FISC à Bercy ne les contrôlent pas. Pourquoi ?
S'il y a des journalistes professionnels pour dénoncer ces faits-là, alors on pourra les croire sincèrement.
CN13
- 03/12/2013 - 14:31
Les banques "françaises" placent...
Les banques BNP PARIBAS, SOCIETE GENERALE et autres placent bien leurs bénéfices faramineuses en milliards dans les paradis fiscaux.
Mais le FISC à Bercy ne les contrôlent pas. Pourquoi ?
S'il y a des journalistes professionnels pour dénoncer ces faits-là, alors on pourra les croire sincèrement.
jean fume
- 02/12/2013 - 19:19
Pourquoi le gouvernement oublie les banquiers ?
A cause de la consanguinité !
Ils vivent tous les deux sur la dette. Et en tirent mutuellement profit.
Ce qui leur fait des intérêts communs.
On ne mord pas la main qui vous nourrit.
Leur connivence leur permet de se gaver sur de futurs contribuables.