En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Alerte au déficit : ce que personne n’ose vraiment rappeler sur les hypothèses de travail du Conseil d’orientation des retraites

03.

(Excès de l’)Inspection du travail : l’étrange méthode de Muriel Pénicaud

04.

"Ok Boomer" : mais quel monde nous préparent les Millennials en mal de rupture avec les héritiers de mai 68 ?

05.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

06.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

07.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

03.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

04.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

05.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

06.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

ça vient d'être publié
light > Europe
Famille royale
Affaire Jeffrey Epstein : le prince Andrew décide de mettre fin à ses engagements publics
il y a 13 min 27 sec
pépites > Sport
Colère
JO 2024 à Paris : les hôteliers décident de suspendre leur participation à l'organisation des Jeux olympiques suite au partenariat avec Airbnb
il y a 1 heure 26 min
pépites > Justice
Lutte contre le terrorisme
Attentat déjoué dans le Thalys : le parquet national antiterroriste demande un procès pour Ayoub El Khazzani et pour trois autres suspects
il y a 4 heures 31 sec
light > Culture
Oscar de la meilleure création du monde
Puy du Fou : le parc reçoit le prestigieux prix du Thea Award pour le spectacle "Le premier Royaume"
il y a 5 heures 7 min
pépite vidéo > Religion
A la rencontre des fidèles
Visite officielle du pape François en Thaïlande et au Japon
il y a 6 heures 25 min
décryptage > Santé
Mesures

Plan d'urgence pour l'hôpital public : comment le gouvernement ménage dangereusement la chèvre et le chou

il y a 7 heures 32 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Misérables" : le réalisateur Ladj Ly casse la baraque

il y a 8 heures 55 min
rendez-vous > Social
Politico Scanner
Des casseurs aux LBD, radioscopie de l’opinion des Français face à la violence dans les conflits sociaux
il y a 10 heures 13 min
décryptage > Economie
Lettre

(Excès de l’)Inspection du travail : l’étrange méthode de Muriel Pénicaud

il y a 11 heures 46 min
décryptage > France
Un aveu

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

il y a 12 heures 16 min
pépites > Social
Marche de la colère Acte II ?
Grève du 5 décembre : la police pourrait rejoindre la mobilisation contre la réforme des retraites
il y a 58 min 20 sec
pépite vidéo > Media
Bras de fer médiatique
Yann Barthès diffuse l'enquête de Valeurs actuelles sur Quotidien et sur la tyrannie des bien-pensants
il y a 3 heures 31 min
light > Culture
Polémique
"J'Accuse" : la collectivité Est Ensemble renonce finalement à demander la déprogrammation en Seine-Saint-Denis du film de Roman Polanski
il y a 4 heures 32 min
pépites > Religion
Nouvelle polémique ?
Vesoul : une religieuse catholique privée de maison de retraite pour son voile
il y a 5 heures 47 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 19 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 7 heures 26 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Ingénu" de Voltaire : un Candide au pays des puissants, un Ingénu dans le monde

il y a 8 heures 42 min
pépites > Santé
Répondre à la crise
Le gouvernement dévoile son "plan d'urgence" pour l'hôpital public avec notamment une hausse du budget et une reprise de la dette
il y a 9 heures 38 min
décryptage > Politique
Réforme

Retraites : cette violence qui nous attend au fond de l’impasse politique

il y a 11 heures 4 min
décryptage > Politique
"J'ai besoin de vous"'

Congrès des maires : Emmanuel Macron surestime l’impact de la politique de simplification mise en œuvre à destination des élus locaux

il y a 12 heures 17 sec
décryptage > International
A l'intérieur comme à l’extérieur

Le régime iranien confronté à une double contestation

il y a 12 heures 29 min
Âprement combattu par les écologistes, le nucléaire est pourtant la moins mauvaise solution pour réussir une transition écologique.
Âprement combattu par les écologistes, le nucléaire est pourtant la moins mauvaise solution pour réussir une transition écologique.
Allié incontournable

L’erreur que la planète paie cash : le renoncement au nucléaire, catastrophe pour le changement climatique

Publié le 24 novembre 2013
Âprement combattu par les écologistes, le nucléaire est pourtant la moins mauvaise solution pour réussir une transition écologique. La baisse de son utilisation entraîne en effet l'utilisation massive de charbon, énergie la plus polluante du monde. Pendant ce temps, le renouvelable continue de balbutier.
Expert en industrie nucléaire, Bertrand Barré est l'ancien vice-président du conseil scientifique et technique Communauté européenne de l'énergie atomique et ancien président du Standing Advising Group on Nuclear Energy (SAGNE) à l'Agence...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bertrand Barré
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Expert en industrie nucléaire, Bertrand Barré est l'ancien vice-président du conseil scientifique et technique Communauté européenne de l'énergie atomique et ancien président du Standing Advising Group on Nuclear Energy (SAGNE) à l'Agence...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Âprement combattu par les écologistes, le nucléaire est pourtant la moins mauvaise solution pour réussir une transition écologique. La baisse de son utilisation entraîne en effet l'utilisation massive de charbon, énergie la plus polluante du monde. Pendant ce temps, le renouvelable continue de balbutier.

Atlantico : Après avoir  annoncé la fermeture de nombreux réacteurs nucléaires à la suite de la crise de Fukushima, le Japon a annoncé qu’il ne tiendrait pas ses promesses de réduction masse d'émission de gaz à effet de serre. Dans quelle mesure la baisse de l’utilisation de l’énergie nucléaire dans un pays a-t-elle un effet sur sa consommation d’énergies fossiles, et donc son émission de gaz à effet de serre ?

Bertrand Barré : Pour la production d'électricité "en base", les sources concurrentes sont le charbon, le gaz et le nucléaire. Le caractère intermittent du solaire et de l'éolien ne permet pas de compter sur eux pour la base. Avant l'accident de Fukushima Daiichi, les centrales nucléaires japonaises (54 réacteurs) fournissaient 30% de l'électricité de ce pays. Leur extinction progressive dans l'année qui a suivi l'accident n'a pu être compensée que par une augmentation très significative de la production des centrales à combustibles fossiles : la facture des importations de charbon, de gaz naturel liquéfié et même de pétrole en a augmenté de 36 milliards de dollars par an. Même les turbines à fuel, qui ne servaient qu'à assurer le passage des pointes de consommation électrique, sont exploitées toute l'année ! C'est pourquoi, tant qu'un nombre suffisant de centrales nucléaires n'aura pas été autorisé à redémarrer, le Japon a du abandonner ses objectifs de réduction des GES.

Aujourd'hui, la nouvelle autorité de sûreté japonaise, la NRA, examine les dossiers d'autorisation du redémarrage de 14 réacteurs. Le gouvernement Abe y est favorable, mais il faudra aussi l'acceptation des gouvernements provinciaux.

Entre 2010 et 2012, la consommation mondiale de nucléaire a baissé de 7% au profit d’une augmentation de celle du charbon – énergie la plus polluante au monde – de 4,5%. Quelle serait les conséquences d’un arrêt progressif de l’utilisation nucléaire ? N’est-il pas le meilleur allié de la transition énergétique ?

L'essentiel de la baisse de la production nucléaire mondiale vient de la disparition du nucléaire japonais et de la baisse du nucléaire allemand, en dépit de l'augmentation chinoise. L'augmentation de la consommation mondiale du charbon ne vient pas que de la compensation de cette baisse mais aussi d'une augmentation de la part du charbon aux dépens de celle du pétrole, le gaz restant constant en pourcentage.

Un arrêt progressif du nucléaire au plan mondial (heureusement peu probable) se traduirait d'abord par une augmentation de la part des combustibles fossiles, même si, à long terme, la part des énergies renouvelables est appeler à croître significativement. Aujourd'hui, si on excepte la "biomasse traditionnelle" et l'hydroélectricité, les énergies renouvelables "modernes" ne fournissent que 1% de l'énergie primaire mondiale.

Une transition énergétique respectueuse de l'environnement ne pourra s'effectuer qu'avec une part croissante de nucléaire.

Les énergies alternatives sont-elles prêtes à prendre le relais comme le voudraient, ou le croient, de nombreux défenseurs de l'écologie ? Sinon, quand le seront-elles ?

Aujourd'hui, c'est exclu. Regardez l'exemple de l'Allemagne, pourtant championne du solaire et de l'éolien : la baisse du nucléaire depuis Fukushima, c'est le charbon et le lignite qui l'ont compensée. A plus long terme, beaucoup dépendra des progrès réalisés dans le stockage de masse de l'électricité, seule réponse sérieuse à l'intermittence du solaire et de l'éolien. Le tout, sans oublier les nécessaires améliorations de l'efficacité énergétique qui, soit dit entre parenthèses, passeront souvent par une électrification accrue (c'est bien clair, par exemple, pour les transports).

Si les évènements dramatiques comme Fukushima ont de quoi terrifier les populations, le nucléaire est-il une énergie plus dangereuse, pour les humains et pour la planète, que la prolifération d’énergie comme le charbon ?

Cette question a été étudiée de très près au sein du programme ExternE (External Costs of Energy, NDLR) mené sous l'égide de la Commission Européenne. Il est très clair que l'énergie nucléaire, par kWh produit, et en tenant compte de Tchernobyl et de Fukushima, reste la source d'électricité de base qui a le plus faible impact sur la santé humaine, exprimé en années de vie perdues. Le charbon est indiscutablement la pire, non seulement en termes de morts par accidents de mine, et de maladies professionnelles, mais aussi à cause des effets de la pollution due à sa combustion sur la population en général, sans parler à ce stade des effets futurs induits par son impact sur les changements climatiques...

Je réponds sur l'impact humain, car l'humanité est fragile ! La planète a connu bien des aventures au cours de ses 4,5 milliards d'années d'existence : ce n'est pas pour elle qu'il faut s'inquiéter, mais pour nous.

Propos recueillis par Jean-Baptiste Bonaventure

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Alerte au déficit : ce que personne n’ose vraiment rappeler sur les hypothèses de travail du Conseil d’orientation des retraites

03.

(Excès de l’)Inspection du travail : l’étrange méthode de Muriel Pénicaud

04.

"Ok Boomer" : mais quel monde nous préparent les Millennials en mal de rupture avec les héritiers de mai 68 ?

05.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

06.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

07.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

03.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

04.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

05.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

06.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

Commentaires (21)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
sna-hyper
- 25/11/2013 - 22:08
la terre se débrouillera avec
le nucléaire peut être problématqiue pour nos générations mais pour la planète l'impact est minime. La vie s'est développée dans un environnement plus radiactif que ce que nous connaissons. il suffit de faire un tour à Tchernobyl la faune et la flore vont rès bien merci.
Appamée
- 25/11/2013 - 19:29
L'énergie de demain
Il y a deux voies d'avenir ( que Russes et USA développent en ce moment ) =
1) les surgénérateurs comme Superphénix au rendement 10 fois supérieur à celui d'une centrale à l'uranium .
Il faut rectifier les défauts de conception du premier prototype ,et ça fonctionnera !
2 ) les centrales au Thorium = pas de Plutonium à bombinettes possible et 100 fois plus de réserves mondiales que l'uranium

Appamée
Michel51
- 25/11/2013 - 16:40
Bravo !
Enfin un article qui remet les pendules à l'heure devant ce déferlement hystérique des "anti-tout" (nucléaire, progrès, OGM, croissance, confort, santé,...).
L'énergie c'est la vie et le nucléaire est la grande solution depuis longtemps pour les pays développés qui pourront se le permettre (dont la France).
Et merci aux ingénieurs nucléaires qui ont fait du si bon boulot depuis 50 ans !