En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

03.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

04.

Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud

05.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

06.

Et l’Italie fut le premier pays à demander l’annulation d’une partie des dettes européennes... voilà pourquoi il faut prendre sa demande au sérieux

07.

Xi Jinping a arraché une incroyable victoire contre la pauvreté en Chine. Mais la réalité demeure plus sombre que les discours officiels

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Investigations
Covid-19 : l'OMS « fera tout » pour connaître l'origine du virus
il y a 10 heures 25 min
light > Media
Nouveaux projets
Jean-Pierre Pernaut va lancer un « Netflix des régions » le 18 décembre prochain
il y a 11 heures 16 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Femmes de fer, elles ont incarné la saga Wendel" de Alain Missoffe et Philippe Franchini : de la Révolution à la Ve République, portraits de quinze femmes d'exception au cœur d'une dynastie prestigieuse. Un récit captivant

il y a 11 heures 49 min
pépites > Santé
Espoir contre la pandémie
Covid-19 : Emmanuel Macron annonce qu'il envisage une campagne de vaccination grand public « entre avril et juin »
il y a 14 heures 13 sec
light > Culture
Grande dame de la chanson française
Mort de la chanteuse Anne Sylvestre à l’âge de 86 ans
il y a 14 heures 44 min
décryptage > Environnement
Energie

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

il y a 16 heures 13 min
pépites > High-tech
Bug
iPhone résistant à l'eau : publicité mensongère estime l'autorité italienne de la concurrence, amende de 10 millions d'euros pour Apple
il y a 16 heures 46 min
pépites > Consommation
Le travail peut tuer
Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud
il y a 17 heures 53 min
pépite vidéo > France
Forces de l'ordre
Linda Kebbab : "On est le pays des lois post-faits divers"
il y a 18 heures 16 min
décryptage > Politique
Libertés publiques

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

il y a 18 heures 45 min
pépites > Media
Entretien avec le chef de l’Etat
Emmanuel Macron sera interviewé ce jeudi 3 décembre en direct sur Brut
il y a 10 heures 49 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Grande épreuve" de Etienne de Montety : Grand Prix du roman de l'Académie Française 2020 - Une religion chasse l’autre… Inspirée par l’assassinat du père Hamel

il y a 11 heures 35 min
pépites > France
Effet boule de neige
Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger
il y a 12 heures 32 min
pépites > Europe
Enquête en cours
Allemagne : une voiture percute des passants dans une zone piétonne à Trèves
il y a 14 heures 32 min
décryptage > Economie
Impact du confinement

Productivité : les salariés travaillent plus depuis le début de la pandémie. Oui, mais pas tous

il y a 16 heures 3 min
pépites > International
Licencieux
"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir
il y a 16 heures 15 min
décryptage > International
Otan

La Turquie et l’Occident : l’« éléphant noir » dans la pièce

il y a 17 heures 48 min
décryptage > International
Diplomatie

Sanctions internationales Russie – Etats-Unis – Europe : état des lieux et bilan au crépuscule de la première présidence Trump

il y a 18 heures 4 min
pépites > Economie
Social
Selon l'OCDE, la France est en tête en matière de dépenses publiques sociales
il y a 18 heures 24 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Montée en puissance de la Chine : la dynamique du cygne noir

il y a 18 heures 51 min
Vol AF 447 Paris Rio

Les boîtes noires vont parler

Publié le 04 mai 2011
Les deux enregistreurs de vol de l'Airbus abîmé en mer le 1er juin 2009 au large de l'Amérique du Sud ont enfin été retrouvés. Que vont nous apprendre les boîtes noires ?
Robert Galan
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Robert Galan est un expert aéronautique, spécialisé dans les catastrophes aériennes. Ancien pilote de chasse puis de ligne, il est aujourd'hui l'auteur de On a retrouvé les boites noires
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les deux enregistreurs de vol de l'Airbus abîmé en mer le 1er juin 2009 au large de l'Amérique du Sud ont enfin été retrouvés. Que vont nous apprendre les boîtes noires ?

Atlantico : Un an et demie après l’accident, quelles sont les chances que les boîtes noires retrouvées parlent ?

Robert Galan : Si cela s’était passé il y quarante ans, il n’y aurait eu aucune chance, car les enregistrements étaient analogiques. Des traces étaient faites par des points lumineux sur un papier photographique qui se déroulait, tout cela était extrêmement fragile. Les boîtes noires sont, aujourd’hui, digitales, c’est-à-dire numériques. Tous les signaux, comme les ordinateurs, sont fait de 0 et de 1. Ils ne peuvent donc pas se détériorer ou s’abimer partiellement. On perd tout, ou on garde tout. Lorsque l’on obtient la totalité des informations présentes dans les boîtes, les spécialistes du BEA (Bureau d’enquêtes et d’analyse pour la sécurité de l’aviation civile), hautement qualifiés, sont capables de faire des levées de doutes et de retrouver les paramètres d’origine.

Premièrement des informations sur les matériels techniques embarqués à bord, donnés par la première boîte noire appelée FDR (Fly Data Recorder). Ces données éclairent sur les paramètres de vol et les paramètres des systèmes embarqués. On y trouve la trajectoire, la position des gouvernes, les positions de commandes de vol, envoyés par les pilotes ou le pilote automatique. Ce qui faut surtout analyser sur la FDR, ce sont les informations anémométriques. Ce sont toutes les informations qui sont dans le circuit et qui donnent l’information de vitesse à la fois au pilote et au système automatique. Problème soulevé après l’accident, puisqu’on saura précisément, après l’analyse du FDR, si tout fonctionnait correctement à bord, et quelles ont été les réactions des pilotes. La lumière pourra donc être faite sur cette catastrophe.

Dans combien de temps pourrons-nous connaître les causes de cet accident ?

 Quinze jours sont nécessaires pour envoyer les boîtes à Paris, au Bourget. La première phase est très méticuleuse, très technique et très mécanique. Il faut ouvrir les boîtes noires et vérifier à l’intérieur, si les informations numériques figurent bien sur les mémoires. Il faudra ensuite vérifier si on va pouvoir les transcrire telles quelles sont, brutes. Il faut ensuite compter une semaine pour vérifier l’intégrité des informations qui vont être découvertes.

La deuxième phase consiste à les analyser. Il va falloir retranscrire tout ce qui est actuellement sur les mémoires numériques, sur des grands listings en papier, avec des courbes qui reproduiront la trajectoire et l’évolution des paramètres à bord. Cette opération va prendre entre dix et quinze jours. Mais c’est seulement dans un mois qu’on disposera de matières propres  à analyser. Une fois ceci fait, Il faudra décider quelles informations ont été relevées par l’avion, et envoyé dans les différents circuits de l’avion, sur la planche de bord et sur le pilote automatique. Pour finir ce travail, une analyse complète des enregistrements du cockpit devra être faite pour comprendre en détail ce qui s’est réellement passé. C’est une enquête semi-policière qui va prendre pas mal de temps. C’est pourquoi il faut au moins un mois, pour faire une analyse détaillée et crédible de la situation. Tout cela sera forcément suivi d'une polémique qui durera un an. 

Le BEA est-il un organisme indépendant ?

Il est hautement crédible, n'est soumis à aucune pression et hautement indépendant. Il ne dépend pas de l’aviation civile, mais directement du Ministre des Transports. Il n’est soumis à aucune pression que ce soit de la part d’Air France, de la DGSE ou de l’Aviation Civile. Cet organisme est composé de techniciens de haute qualité, en qui on peut avoir une totale confiance.

Saura-t-on en détail ce qu’il s’est passé ?

Très peu d’interprétations sont possibles. Tout est sur les boîtes noires. La totalité des paramètres de vol y sont enregistrés. On pourra donc savoir tout ce qui s’est passé dans les différents circuits de l’avion non-accessibles à l’équipage. Mais aussi ce qui leur a été donné de voir, et donc les discussions qui suivirent suites aux anomalies détectées par l’appareil. Une analyse méthodique de la deuxième boîte noire, la CVR (cockpit voice recorder), permettra de comprendre ce qui s’est passé dans le cockpit. Ainsi, une vision globale de l’accident pourra voir le jour. Après analyse des boîtes noires, personne ne peut contester les conclusions.

Une écoute attentive de l’enregistrement dans le cockpit  permet-elle de comprendre simplement ce qui s’est passé ?

Oui, mais ce n’est pas si simple que ça. On peut comprendre, mais il faut aussi commenter. Un problème de temps doit aussi être réglé. Plusieurs horloges sont présentes à bord d’un avion. Celle des boîtes noires, celle du cockpit, et celle des systèmes. Toutes ces horloges peuvent être légèrement décalées de quelques secondes, et c’est très important de le savoir pour comprendre ce qui est arrivé. Ça permet de construire une échelle logique des événements à bord qui ont mené à cette catastrophe aérienne. Par exemple si le pilote explique que le moteur s’est arrêté, il faut savoir depuis combien de temps cela s’est produit. Il faut que les techniciens interprètent ces commentaires. Les premières écoutes des boîtes noires vont être faites par des professionnels des Enquêtes d’Accident.

Ensuite, le BEA va publier un rapport qui démontrera très clairement les causes initiales puis aggravantes de l’accident. Cette histoire finira devant la justice. Les familles des victimes vont surement porter plainte contre Air France ou Airbus. Dans six mois l’affaire va se jouer devant les tribunaux. Un juge va désigner un expert officiel qui analysera les résultats du BEA et donnera son avis et ses conclusions dessus. C’est la dernière étape de l’analyse des boîtes noires. Ce sera un processus très complexe.


Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires