En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

06.

Mais pourquoi la pollution en Inde est-elle bien pire qu’en Chine ?

07.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Présomption d’innocence et tribunaux sont-ils indispensables si l’accusé a vraiment l’air méchant ?

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

30 ans après la chute du mur de Berlin, les communistes européens sont encore bien vivants

04.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

05.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

06.

LR : l’illusion de la renaissance par le local

ça vient d'être publié
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Levothyrox : le combat des associations pour obtenir la vérité

il y a 1 heure 39 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Le 10 mai 1981 : un jour maudit pour la droite

il y a 1 heure 39 min
décryptage > Société
Ras des pâquerettes ?

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

il y a 1 heure 40 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

il y a 1 heure 41 min
Grossière erreur...
Etats-Unis : un jeune américain choque Twitter après s'être déguisé en Jawad Bendaoud pour Halloween
il y a 14 heures 43 min
light > Culture
Hommage
Abou Dabi inaugure sa nouvelle avenue Jacques Chirac
il y a 16 heures 26 min
décryptage > Politique
Vraiment ?

Accusé d'être une association islamiste, le CCIF affirme que cela n'a jamais été prouvé. Vraiment ?

il y a 18 heures 19 min
décryptage > Sport
Réel succès ?

Cette maladie du tennis français qui se cache derrière la victoire de la France en finale de la FED Cup

il y a 21 heures 47 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Les mystères médicaux autour de l’affaire de la nouvelle formule du Levothyrox

il y a 22 heures 24 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Au secours ? Amazon veut rendre Alexa intelligente en traitant nos données personnelles
il y a 22 heures 36 min
décryptage > Economie
(Petite) révolution

Révolution dans la Silicon Valley : les investisseurs américains veulent des entreprises rentables maintenant et pas uniquement des licornes en croissance

il y a 1 heure 39 min
décryptage > Politique
Malédiction

Guillaume Tabard : « La droite devrait s’inspirer de François Mitterrand pour faire renaître LR »

il y a 1 heure 40 min
décryptage > Economie
Commerce et stratégie

Amorce de détente : mais que veulent vraiment obtenir les Etats-Unis de la Chine ?

il y a 1 heure 41 min
pépite vidéo > Politique
Journée de commémorations
11 novembre : Emmanuel Macron inaugure un monument en mémoire des soldats morts
il y a 14 heures 12 min
pépites > International
Incertitude
Bolivie : Morales démissionne, le pays plonge dans l'incertitude
il y a 15 heures 38 min
pépites > Terrorisme
Expulsion
La Turquie va expulser 11 djihadistes français dans les prochains jours
il y a 16 heures 55 min
décryptage > Europe
Les entrepreneurs parlent aux Français

Margrethe Vestager : Démission !! Le Breton vite ! Mais nous sauvera-t-il ?

il y a 18 heures 35 min
décryptage > Economie
(Piètres) raisons

1,3% de croissance en France : pourquoi pas plus ? Quatre (piètres) raisons et une obligation

il y a 22 heures 1 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

La droite française est-elle maudite ? : les causes historiques de la malédiction de la droite

il y a 22 heures 24 min
décryptage > Environnement
Immobilité

Mais pourquoi la pollution en Inde est-elle bien pire qu’en Chine ?

il y a 22 heures 45 min
© Littlefrench
Le gouvernement continue de vouloir gérer les 53 000 écoles françaises de manière uniforme : une erreur.
© Littlefrench
Le gouvernement continue de vouloir gérer les 53 000 écoles françaises de manière uniforme : une erreur.
Bonnet d'âne

Rythmes scolaires : histoire d'un cafouillage

Publié le 12 novembre 2013
Entre la grève du périscolaire ce mardi et celle des enseignants prévue jeudi, la semaine s'annonce mouvementée dans les écoles. En cause : une réforme des rythmes scolaires qui ne peut s'appliquer uniformément et dont le coût se révèle parfois très élevé pour les communes.
Erwan Le Noan est consultant en stratégie et président d’une association qui prépare les lycéens de ZEP aux concours des grandes écoles et à l’entrée dans l’enseignement supérieur.Avocat de formation, spécialisé en droit de la concurrence, il a été...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Erwan Le Noan
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Erwan Le Noan est consultant en stratégie et président d’une association qui prépare les lycéens de ZEP aux concours des grandes écoles et à l’entrée dans l’enseignement supérieur.Avocat de formation, spécialisé en droit de la concurrence, il a été...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Entre la grève du périscolaire ce mardi et celle des enseignants prévue jeudi, la semaine s'annonce mouvementée dans les écoles. En cause : une réforme des rythmes scolaires qui ne peut s'appliquer uniformément et dont le coût se révèle parfois très élevé pour les communes.

Atlantico : La commune de Boves dans la Somme a annoncé récemment qu'elle décidait de repasser à la semaine de quatre jours suite aux difficultés engendrées par le bouleversement de l'emploi du temps. Plus généralement, l'opposition à la réforme des rythmes scolaires prend de l'ampleur et une série de manifestations débutera le 14 novembre prochain. Peut-on dire que ce qui devait être l'une des grandes réformes du quinquennat est d'ores et déjà un échec ?

Erwan Le Noan : Il n’y a malheureusement pas que la réforme des rythmes scolaires qui est un échec : c’est l’ensemble de la Refondation promise par Vincent Peillon qui est morte. Ce n’est pas par hasard que le ministre a déjà annoncé son départ pour les européennes.

Politiquement, c’est un désastre : Vincent Peillon est arrivé au ministère avec un potentiel sympathie énorme (enseignant, caricature de l’intellectuel de gauche) et un cadeau en or (60 000 postes, ce qui n’est vraiment pas rien dans le contexte des finances publiques de la France)… et il s’est aliéné presque immédiatement les enseignants, les familles et maintenant les élus locaux. Belle perf !

Comment expliquer un tel cafouillage ? La conception même du projet était-elle déjà faussée sur le plan politique ?

Réformer le ministère de l’Education nationale n’est pas une mince affaire, tant il y a d’intérêts, de parties et de complexités en jeu. En outre, la question des rythmes scolaires est particulièrement tendue, entre les familles, les enseignants, les professionnels du tourisme, etc.

Politiquement, il me semble que l’erreur de Monsieur Peillon a été de faire croire qu’après les dix années de pouvoir UMP, la seule arrivée de la gauche au pouvoir marquerait le début d’une ère nouvelle, faite de bonheur, d’harmonie et de réformes faciles. En critiquant tout ce qu’ont fait ses prédécesseurs (alors qu’il y avait aussi de bonnes idées), le ministre s’est lié les mains et a généralisé la logique de la critique frontale et des blocages systématiques.

L’autre erreur, c’est que le gouvernement continue de vouloir gérer les 53 000 écoles françaises de manière uniforme. Il est totalement absurde de vouloir organiser les rythmes d’une telle diversité de la même manière. La solution de la droite, qui avait imposé la semaine de quatre jours à tout le monde de manière obligatoire (en continuant de payer les enseignants de la même manière, d’ailleurs…), n’était pas plus intelligente et a elle aussi posé de nombreux problèmes sur le terrain. Ce genre de problèmes subsistera si le ministère de l’Education nationale ne se décentralise pas davantage.

Qu'en est-il sur le plan de la mise en application ? A-t-on pu constater des dysfonctionnements majeurs lors de l'instauration du nouveau calendrier ?

Sur le terrain, les communes sont dans leur ensemble totalement désemparées. La réorganisation des rythmes représente deux enjeux pour elles.

Le premier, c’est que les enfants vont finir plus tôt en semaine et avoir une demi-journée de cours en plus. Il faut donc les occuper, organiser des activités, prévoir des repas supplémentaires… Les communes les plus déterminées prévoient des activités pédagogiques ; d’autres se contentent de faire de la garderie, ce qui n’a aucun intérêt pour les enfants.

Le second enjeu, c’est que tout cela a un coût, parfois énorme ! Les communes ont donc le choix entre couper ailleurs dans les dépenses ou augmenter les impôts pour financer cette réforme. Ce n’est pas par hasard si beaucoup de communes ont repoussé l’application à la rentrée 2014, après les municipales : les maires ne veulent pas assumer les mauvaises nouvelles avant le scrutin !

L'opposition à cette réforme peut-elle évoluer vers un épisode plus directement politique ?

Les enseignants sont déçus du gouvernement de François Hollande. Il leur avait promis le changement en jouant sur l’image positive dont bénéficie la gauche dans les milieux éducatifs. Vincent Peillon a échoué. A cet échec s’ajoute l’inquiétude grandissante des parents, qui comprennent seulement maintenant que leurs bouts de choux vont être boutés hors des écoles en milieu d’après-midi et qui ne voit rien changer dans le champ de ruines éducatif français. Si on ajoute que les élections municipales approchent et qu’elles vont être la première occasion pour les électeurs de dire leur mécontentement de la politique socialiste, il y a là un potentiel pour que la colère s’exprime, en effet.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

06.

Mais pourquoi la pollution en Inde est-elle bien pire qu’en Chine ?

07.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Présomption d’innocence et tribunaux sont-ils indispensables si l’accusé a vraiment l’air méchant ?

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

30 ans après la chute du mur de Berlin, les communistes européens sont encore bien vivants

04.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

05.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

06.

LR : l’illusion de la renaissance par le local

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Lémovice
- 13/11/2013 - 03:55
PIERRE PHILOSOPHALE INVERSÉE
VINCENT PEILLON OU L'ALCHIMISTE QUI TRANSFORME L'OR EN PLOMB...
Oui, M. Le Noan, vous avez raison de le souligner: il avait tiré le bon numéro à l'Éducation Nationale, où il arrivait en collègue de gôche, chargé d'un cadeau de 60.000 postes...
Fronde enseignante + fronde des parents + fronde des élus...
Du grand art !
Il pourrait sans doute écrire maintenant un manuel de transmutation inversée...
Et voulez-vous savoir pourquoi Hollande baissera encore de deux points dans les sondages à cause de cette affaire??
Parce qu'il va permettre à l'incompétent de se recaser discrètement au Parlement Européen après son échec.
Les Français en ont marre de ces politiques jamais sanctionnés pour incompétence, alors qu'eux le sont tous les jours...
Mais que peut comprendre un Flanby à ceci?
Vincent34
- 12/11/2013 - 21:48
rectificatif
Grossière erreur de l'auteur qui affirme que la droite avait éliminé le samedi matin sans toucher au salaire des enseignants: ces heures devant la classe ont été remplacées par des heures d'aide personnalisée afin d'aider les élèves en difficulté. Oui le salaire n'a pas été touché, mais c'est normal vu qu'ils travaillent autant qu''avant .Arrêtons un peu de taper sur les profs et de les faire passer pur des nantis, même si la mode actuelle est de monter tout le monde contre tout le monde....
evans94
- 12/11/2013 - 11:43
Et ou est l'égalité dans cet réforme ...
entre un élève de Paris et un élève d'un village en Creuse ???
Scandale, mensonge et enfumage