En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

03.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

04.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

05.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

06.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

07.

Les super bactéries font encore plus de morts qu’on le croyait

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

ça vient d'être publié
décryptage > Société
Bad choice ?

Pourquoi nous devrions arrêter de parler de temps d’écran pour nos enfants

il y a 39 min 24 sec
décryptage > Economie
Discret abus d’optimisme ?

+60% de créations d’entreprises : quand le Financial Times loue les vertus des mesures économiques d’Emmanuel Macron

il y a 1 heure 17 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Peur de la science et règne de l’émotionnel : les deux mamelles de la panne du progrès

il y a 3 heures 43 min
décryptage > Politique
Illusion ?

Congrès des maires de France : ce que le profil de nos élus nous dit de... l’illusion de la démocratie participative

il y a 4 heures 11 min
pépites > Europe
Désastre
Venise : un milliard d'euros de dégâts ; une troisième montée des eaux attendue
il y a 17 heures 47 min
pépites > Santé
Drame
Deux tiers des Français ont déjà renoncé à se faire soigner
il y a 18 heures 34 min
pépite vidéo > France
Casseurs
Acte 53 des Gilets jaunes : d'importants dégâts sur la place d'Italie à Paris
il y a 19 heures 49 min
pépites > Politique
Baisse
Popularité : Emmanuel Macron perd un point en novembre
il y a 20 heures 36 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

SOS Europe en détresse ?

il y a 23 heures 49 min
décryptage > Santé
Danger

Les super bactéries font encore plus de morts qu’on le croyait

il y a 1 jour 35 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Risques de piratages : ces 146 failles pré-installées sur les smartphones Android
il y a 55 min 56 sec
décryptage > Société
Gilets Jaunes

Violence des casseurs, erreurs de maintien de l’ordre : pourquoi nous devons réapprendre la gestion démocratique des foules

il y a 1 heure 25 min
décryptage > Société
Insécurité

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

il y a 3 heures 48 min
pépites > International
Dictature
Ouïghours : Xi Jinping a donné l'ordre d'être "sans pitié"
il y a 17 heures 23 min
light > Culture
Discrimination
L'actrice Mo'Nique accuse Netflix de la sous-payer car elle est une femme noire
il y a 18 heures 11 min
pépite vidéo > Culture
Pour les fans de la famille royale
The Crown : la saison 3 est disponible sur Netflix
il y a 18 heures 57 min
pépites > France
Noyau dur
Acte 53 des Gilets jaunes : 28.000 manifestants selon la police, 40.000 selon les organisateurs
il y a 20 heures 24 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'Inde veut aller explorer Vénus en 2023 ; Mars : les fluctuations de l’oxygène décontenancent la Nasa
il y a 20 heures 43 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Dérèglement climatique : ce que la technologie pourrait apporter pour contenir les incendies géants
il y a 1 jour 7 min
décryptage > France
Un an déjà

Acte 53 des Gilets jaunes : statu quo en attendant décembre

il y a 1 jour 46 min
© Reuters
Des poilus lors d'une cérémonie commémorative de la Première guerre mondiale.
© Reuters
Des poilus lors d'une cérémonie commémorative de la Première guerre mondiale.
Et maintenant, que vais-je faire... ?

Combien de temps la commémoration du 11 novembre conservera-t-elle un sens ?

Publié le 12 novembre 2013
Nombreuses sont les guerres qui parsèment de rouge l'histoire de France. Nombreuses aussi sont celles qui n'existent plus que dans les livres à défaut de vivre dans les mémoires.
Rémi Dalisson est historien. Il est spécialisé en histoire culturelle, et plus précisément dans la symbolique festive, les politiques mémorielles et les rapports entre histoire et mémoire. Il a notamment publié Les guerres et la mémoire. L'enjeu...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rémi Dalisson
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rémi Dalisson est historien. Il est spécialisé en histoire culturelle, et plus précisément dans la symbolique festive, les politiques mémorielles et les rapports entre histoire et mémoire. Il a notamment publié Les guerres et la mémoire. L'enjeu...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nombreuses sont les guerres qui parsèment de rouge l'histoire de France. Nombreuses aussi sont celles qui n'existent plus que dans les livres à défaut de vivre dans les mémoires.

Atlantico : Ce lundi 11 novembre ont lieu dans toute la France,  comme chaque année, les traditionnelles célébrations de l’armistice de la guerre 1914-18. Mais alors que le centenaire approche et que les derniers acteurs de ce conflit nous ont quittés, les générations actuelles et celles qui lui succéderont continueront-elles de prêter hommage aux soldats tombés pendant la Grande Guerre ?

Rémi Dalisson : Il est difficile de prévoir l’avenir pour les commémorations. Mais ce qui est sûr c’est que les générations actuelles ne célèbrent plus les seuls soldats tombés pendant la Grande Guerre depuis la loi de février 2012 qui a transformé le 11 novembre en fête en l’hommage des soldats morts pour la France « à toutes les guerres », passées, présentes et à venir, comme le rapport Kaspi l’évoquait. Donc dans l’avenir, comme l’an passé, les Français commémoreront les soldats tombés en 14-18 entre autres, au risque ne plus contextualiser et spécifier ce conflit incroyable et unique. Il y a donc dans ce nouveau 11 novembre, qui ressemble au Remembrance Day anglais, un risque de dilution de la mémoire de la Grande Guerre. Il est en outre délicat de comparer des guerres aussi différentes que 14-18 ou la guerre au Mali ou d’Indochine, des guerres de conscriptions et de professionnels, des guerres extérieures et d’autres pour défendre le pays….

Commémorait-on la guerre de 1870 de la même manière ? A partir de quand la mémoire collective a-t-elle cessé de s’y référer ?

On commémorait la guerre de 1870 d’une manière qui inspira en partie la commémoration de la Grande Guerre. On commémore déjà autour de monuments aux morts, avec des messes, des défilés, la présence des écoles, des remises de gerbes, des discours, des remises de diplômes de morts pour la France et des remises de médailles, sans oublier des Marseillaises, des pavoisements et des illuminations. Mais le discours était différent : il est revanchard et optimiste, voire joyeux, après 1870, bien plus pacifiste, plein de détestation de la guerre et de tristesse après 14-18 et son deuil de masse. La mémoire collective cesse de se référer à la guerre de 1870 après la victoire de 1918 et, plus encore après celle de 1945, quand la « question allemande » semble réglée durablement. Ainsi, le centenaire de la guerre de 1870 est-il peu célébré, mais depuis quelques années ce conflit revient dans la mémoire collective comme matrice de 14-18.

Peut-on déterminer, au regard de l’Histoire, au bout de combien de générations plus personne ne verra l’intérêt de ces célébrations ? Quels sont les mécanismes mémoriels en la matière ?

C’est assez difficile à déterminer mais généralement au bout de trois générations l’intérêt pour ces commémorations diminue… Mais le cas de 14-18 est particulier car toutes les familles françaises (voire d’Outre-Mer) ont été touchées, soit par des morts (1,4 millions), soit par des blessés (4,3 millions) et les associations mémorielles de cette guerre sont très actives depuis 30 ans. Le mécanisme est le passage du souvenir, tant qu’il y a des survivants à la mémoire, quand le relais est pris par les seuls familles, les associations et les historiens. Tout dépend aussi du rôle de l’État en la matière. En France, depuis 1922, il mobilise ses forces pour bien commémorer la Grande Guerre avec les enfants, les institutions et les médias. C’est la société qui s’empare en outre du souvenir de 14-18 par les associations et les 1400 projets labellisés par le « Comité du Centenaire ».

Pourrait-on aller jusqu’à supprimer ce jour férié ? Par quelle autre commémoration pourrait-il être remplacé ?

C’est possible. La France a bien déjà tenté de supprimer le 8 mai en tant que fête nationale chômée sous le Général de Gaulle et surtout sous Valéry Giscard d’Estaing en 1975 qui veut le remplacer par une fête de l’Europe et de la jeunesse malgré le tollé des anciens combattants. Certes, le 8 mai est rétabli, mais ce peut être un précédent. Mais ce n’est pas la tendance, puisqu’au contraire le 11 novembre a été rénové en 2012 pour fêter tous les morts de toutes les guerres. Il semble devoir être le pivot des guerres, même si 14-18 peut être oublié avec la loi de février 2012. Mais l’avenir n’est jamais sûr. Cependant, on ne voit guère par quelle autre commémoration il pourrait être remplacé, hormis le 8 mai, mais cet anniversaire est trop marqué par les alliés des Français et par la victoire européenne plus que purement française. On pourrait prendre la date du traité de Versailles, mais elle n’a pas le même poids symbolique que le 11 novembre par ailleurs célébré dans de nombreux pays (Royaume-Uni par exemple) et qui reste incarné par le Soldat inconnu… reste le 14 juillet, mais c’est improbable pour les raisons évoquées. Donc le 11 novembre est difficilement remplaçable dans la mémoire collective, familiale et je dirais aussi régionale dans tout le Nord-Est du pays. Cette date renvoie aussi à la naissance du XXe siècle et aux germes de la guerre suivante.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

03.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

04.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

05.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

06.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

07.

Les super bactéries font encore plus de morts qu’on le croyait

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

Commentaires (19)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
pemmore
- 11/11/2013 - 20:05
Quand leurs petits-fils(filles) auront disparu tout simplement,
Un grand-père c'est important, un père éduque un grand-père donne le sens de la vie, et nous sommes encore nombreux à qui on volé notre papy et un bout de notre passé.
langue de pivert
- 11/11/2013 - 19:48
Combien de temps ? disons cent ans !
Personnellement j'ai le plus grand respect pour TOUS les Français qui ont fait de la France ce qu'elle était il y a 40 ans et cela inclus bien évidemment les Poilus !
Et je me réjouis d'être assez vieux pour ne pas voir ce qu'elle va devenir !
Vinas Veritas
- 11/11/2013 - 18:26
11 novembre
Ce n'est pas une victoire ou un traité de paix, c'es un jour de cessez le feu, l'arrêt de 'une hécatombe où les machines ont pris le pas sur les hommes du terrain pour les transformer en cadaveres parfois retrouvés mais dont le sang s'est infiltré dans la terre des ancêtres.
Plus que la France, nombreux sont les pays qui accordent une valeur transcendantale au 11 novembre pour rappeler à leurs enfants les horreurs de la guerre.
Le traité de Versailles est déjà oublié depuis longtemps tandis que la date du 11 novembre restera encore gravé dans les mémoires pour longtemps