En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

La réaction de la femme de Griveaux

04.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

05.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

06.

Ethiopie : une couronne cachée pendant 21 ans aux Pays-Bas a enfin été restituée

07.

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

03.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

04.

Comment la guerre d’Algérie a fini par ruiner la politique de rayonnement de la France dans le monde arabe

05.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

06.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

La réaction de la femme de Griveaux

ça vient d'être publié
light > People
Reconversion
L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)
il y a 3 heures 32 sec
pépites > International
Enquête
L’association L’Arche révèle des abus sexuels qu'aurait commis Jean Vanier, son fondateur
il y a 4 heures 29 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une histoire d’amour" : Intensité discutable

il y a 7 heures 14 min
décryptage > France
Image d'Epinal

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

il y a 9 heures 13 min
décryptage > Environnement
Absurdité

Nucléaire : au-delà de Fessenheim, un gâchis français

il y a 10 heures 36 min
décryptage > Environnement
Bonnes feuilles

Les distorsions de concurrence qui sont préjudiciables aux agriculteurs français

il y a 10 heures 59 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Les intellectuels américains et la crise de la civilisation

il y a 10 heures 59 min
décryptage > Société
Bataille à mener

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

il y a 11 heures 14 min
décryptage > Atlantico business
Dialogue

La « Food révolution » pourrait rapprocher le monde agricole et les écologistes...Encore faudrait-il qu’ils le veuillent

il y a 11 heures 28 min
pépites > Politique
Hommage et émotion
Les obsèques de Michel Charasse vont se dérouler le mercredi 26 février à Puy-Guillaume, en présence d’Emmanuel Macron
il y a 21 heures 1 min
pépites > Société
Profilage
Le PDG de Rynair fait polémique en expliquant que les terroristes sont souvent des hommes seuls musulmans, pas des familles
il y a 3 heures 58 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Serpent et la Lance Acte 1" : Un thriller Aztèque comme vous n'en avez jamais vu !

il y a 7 heures 1 min
décryptage > Culture
Too much

Start-up nation oui, anglais à l’eurovision non : qui importe quel mot dans le français d’aujourd’hui ?

il y a 8 heures 47 min
décryptage > Consommation
Evènement

Salon de l'agriculture 2020 : à la découverte de cette agriculture qui "vous tend les bras"

il y a 10 heures 5 min
décryptage > Education
Machine aveugle

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

il y a 10 heures 51 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

L’Algérie d’Abdelaziz Bouteflika à l’heure du Printemps arabe

il y a 10 heures 59 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

Le choc démographique : trop d’humains, pas assez de ressources

il y a 11 heures 19 sec
décryptage > Economie
Economie à l'arrêt

Comment faire sans la Chine ? Le G20 finance tente de sauver la production mondiale du coronavirus

il y a 11 heures 25 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.
il y a 11 heures 33 min
light > Insolite
Trésor inestimable
Ethiopie : une couronne cachée pendant 21 ans aux Pays-Bas a enfin été restituée
il y a 21 heures 15 min
© Reuters
240 millions d’euros ont été alloués à l'innovation dans un nouveau plan de soutien du gouvernement.
© Reuters
240 millions d’euros ont été alloués à l'innovation dans un nouveau plan de soutien du gouvernement.
Éditorial

Innovation : pourquoi la France restera dans le peloton des suiveurs si aucune réforme structurelle n'est entreprise

Publié le 05 novembre 2013
Le gouvernement a lancé un deuxième plan pour l’innovation afin de prolonger le Pacte de compétitivité de novembre 2012, avec comme objectif principal de "changer l’état d’esprit de la société".
Pierre Guyot est journaliste, producteur et réalisateur de documentaires. Il est l’un des fondateurs et actionnaires d’Atlantico.  
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre Guyot
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre Guyot est journaliste, producteur et réalisateur de documentaires. Il est l’un des fondateurs et actionnaires d’Atlantico.  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le gouvernement a lancé un deuxième plan pour l’innovation afin de prolonger le Pacte de compétitivité de novembre 2012, avec comme objectif principal de "changer l’état d’esprit de la société".

Sans être défaitiste, il y a comme l’ambition de vider l’océan à la petite cuillère dans le plan innovation présenté par Jean-Marc Ayrault, dans la foulée du Pacte de compétitivité de novembre 2012. Pas tant à cause de la modestie des sommes (240 millions d’euros cette fois) allouées à ce qui devrait être une impérieuse priorité dans la stratégie de redressement économique de la France que parce que les freins à l’innovation sont dans notre pays plus structurels et culturels que financiers.  

Le Premier ministre semble l’avoir compris, en reconnaissant que pour soutenir l’innovation, ce sont "l'état d'esprit, l'écosystème, la culture" qu'il faut faire évoluer. Il semble que la formule ne soit pas un cache-sexe sémantique destiné à éviter de répéter une énième fois que les caisses sont vides. Dans une interview au journal Le Monde hier, la ministre déléguée à l’Economie numérique Fleur Pellerin confirme le constat que la "France est dans le peloton des suiveurs pour ce qui est de l'innovation" en raison de "vraies résistances liées au système institutionnel, au système éducatif et à la culture".

Le mécanisme est depuis longtemps parfaitement connu dans le monde de l’entreprise, hélas si méconnu des membres du gouvernement (aucun des 38 ministres n’a jamais créé ni dirigé d’entreprise et les trois quarts d’entre eux n’ont jamais travaillé dans le privé…).

Les obstacles auxquels se heurte l’innovation dans la plupart des entreprises sont nombreux, mais on peut tout de même schématiser le parcours du combattant d’une idée vraiment nouvelle : une idée disruptive - une nouvelle technologie, une nouvelle façon de travailler, de nouveaux usages susceptibles de séduire les consommateurs, etc. - apparaît au sein de l’entreprise. Cette idée est donc soumise aux services censément compétents : la direction informatique ou l’équipe marketing par exemple, qui étudient la faisabilité d’un déploiement technologique ou l’existence d’un marché et le plus souvent, ne comprennent pas quels sont les enjeux. Pire encore, ces équipes bien en place sentent parfois tout ce que cette nouvelle idée a de révolutionnaire et comprennent donc aussi que l’organisation de l’entreprise pourrait en être bouleversée, donc leurs positions de pouvoir avec elle. Là encore la promotion de l’innovation n’est pas franchement garantie.

A l’échelle d’un pays, cela donne la farouche opposition de la corporation des taxis aux voitures avec chauffeurs (le frein à l’innovation des chauffeurs de taxi est adroitement démonté par Nicolas Colin sur son blog). Fleur Pellerin reconnait aux systèmes de réservation de voitures via des applications mobiles "une innovation – assez peu technologique – qui marche bien et répond à une demande" mais explique en même temps qu’il "faut aussi savoir accompagner les acteurs en place" (comprenez faire machine arrière face au lobby des taxis). Il y a encore le plan social annoncé à La Redoute. N’a-t-il rien à voir avec le manque d’innovation de notre ancien champion de la VPC face aux concurrents, à la croissance fulgurante, nés sur internet ? Dans une certaine mesure, les difficultés actuelles de la filière agro-alimentaire bretonne sont, elles aussi, les conséquences directes de toutes ces années durant lesquelles l’agriculture bretonne s’est reposée sur ses lauriers (et sur la manne des subventions européennes de la politique agricole commune) sans s’inquiéter le moins du monde de l’émergence de nouveaux modèles de production d’agriculture et d’élevage chez nos voisins étrangers.

Pourtant les solutions existent. Les nouveaux géants californiens de l’économie mondiale sont là pour le prouver. Pour les esprits chagrins que des exemples américains rebutent parce qu’ils sont forcément impérialistes, le modèle scandinave (qu’il est tellement branché de brandir en exemple chez certains) est lui aussi capable de réinventer ses façons de fonctionner, comme évoqué ici.

Face à l’ampleur de la tâche à accomplir pour faire bouger nos réflexes et nos mentalités, le plan innovation du gouvernement français prévoit aujourd’hui en tout et pour tout 20 millions d’euros pour financer des actions dans les écoles afin de développer la culture générale économique des élèves et les sensibiliser à l’entrepreneuriat. La colère des gardiens du temple de l’Education nationale qui vont s’étrangler de rage en entendant prononcer ce dernier terme dans l’enceinte sacro-sainte de l’école n’est pas bien grave. Par contre, la disproportion entre la gravité du diagnostic confirmé par le gouvernement (le pronostic vital est engagé !), l’importance des soins nécessaires et l’inconsistance du traitement finalement ordonné n’a vraiment rien de rassurant. Ni de très nouveau d’ailleurs.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

La réaction de la femme de Griveaux

04.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

05.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

06.

Ethiopie : une couronne cachée pendant 21 ans aux Pays-Bas a enfin été restituée

07.

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

03.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

04.

Comment la guerre d’Algérie a fini par ruiner la politique de rayonnement de la France dans le monde arabe

05.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

06.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

La réaction de la femme de Griveaux

Commentaires (23)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
lsga
- 06/11/2013 - 12:56
Rue89 investit massivement en R&D
Rue89 a des ingénieurs maisons, font dans la data, utilise des gifs, font des e-documentaires, etc. etc.
 
Pendant ce temps là, Atlantico soustraite à Palpix qui soustraite on ne sait où dans le monde.
 
Hey, messieurs les bureaucrates d'Atlantico : baissez vos revenus, embauchez des ingénieurs.
 
 
 
ataud@voila.fr
- 06/11/2013 - 10:54
Déclin et peleton des suiveur
@claude-michel et @çàcloche
Il y a comme un début de convergence sur le diagnostique. Il faut s'attaquer à la cause des causes. Et la cause des causes est éminemment politique. Un personnel politique qui ne représente plus le peuple, mais des intérêts privés, dont le plus puissant, le financier qui a gagné une manche avec la loi Pompidou et sa consœur à l'échelle européenne.
Pour la petite histoire de l'innovation, je rappelle que Groupon a été à la base un simple site web d'un étage pour faire des commandes groupée de pizza ... à la base c'était une initiative innovante messianique à petite échelle, elle a pris l'ampleur qu'elle a aujourd'hui et bien évidement la part de mercantile n'y est plus négligeable. Facebook c'était la même chose, à la base c'était pour répondre a un besoin messianique de lien social dans une université de la taille d'un arrondissement de Paris, il a pris l'ampleur qu'il a actuellement et bien évidement la part mercantile qui va avec. Tout ça pour dire que les innovations qui réussissent sont à la base des innovation messianique qui finissent par se transformer en gros business. L'entrepreneur qui réussi doit avoir une motivation messianique.
pemmore
- 06/11/2013 - 09:48
Quand on cessera la sélection par les maths,
on trouvera des créatifs dans les entreprises, culture et culture industrielle ou commerciale sont liées, les matheux sont des gens fermés sur leurs certitudes et n'aiment surtout pas le risque financier.