En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

02.

Des chercheurs identifient la mutation génétique qui explique que certaines personnes dorment très peu

03.

Attention à vos smartphones, les cas de piratage sont de plus en plus fréquents

04.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

05.

Ce que la médiation Blanquer-Taché dit vraiment de LREM

06.

Partout dans l’OCDE, le problème spécifique du chômage des personnes originaires d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient

07.

Corse : mobilisation pour la lutte contre une mafia... qui n’existe pas

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

05.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

06.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

04.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

05.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

06.

Pression islamiste : quelles leçons de la guerre froide et du "containment" de la menace intérieure communiste ?

ça vient d'être publié
light > People
Les Rois maudits
Le prince William est "inquiet" pour son frère
il y a 1 heure 23 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le dernier des Yakuzas" de Jake Adelstein - Plongée dans le Japon des gangs, un héros inquiétant, un récit haletant !

il y a 4 heures 19 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Looking for Beethoven" de Pascal Amoyel : Une immersion totale vibrante, époustouflante dans le monde de Beethoven

il y a 4 heures 28 min
décryptage > Société
Imbroglio politique

Irlande du Nord : Légalisation de l'avortement et du mariage homosexuel

il y a 6 heures 48 min
décryptage > Social
Marronnier

La SNCF sur la voie de garage

il y a 8 heures 30 min
décryptage > Société
Cachez-moi ça

Des slips sur des statues de nus à l'UNESCO ! Pour ne pas heurter "certaines sensibilités"…

il y a 9 heures 2 min
décryptage > Santé
La vie est injuste

Des chercheurs identifient la mutation génétique qui explique que certaines personnes dorment très peu

il y a 9 heures 36 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

Comment l’individualisme risque de détruire la démocratie

il y a 9 heures 46 min
décryptage > Société
Ultra moderne voilitude

Cette double crise de la modernité qui paralyse les réflexes démocratiques français

il y a 10 heures 6 min
pépite vidéo > Faits divers
Héroique
Etats-Unis : Il désarme un élève armé d'un fusil à pompe en lui faisant un câlin
il y a 1 jour 3 heures
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 21 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 2 heures 58 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre : "Jour de courage" de Brigitte Giraud - Le jour du coming out d’un adolescent

il y a 4 heures 23 min
pépites > Société
Imbroglio politique
Irlande du Nord : Légalisation de l'avortement et du mariage homosexuel
il y a 6 heures 47 min
décryptage > Politique
Tribune

Logement : il faut faire tout le contraire de la politique d’Anne Hidalgo !

il y a 8 heures 19 min
décryptage > Social
Disparité

Partout dans l’OCDE, le problème spécifique du chômage des personnes originaires d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient

il y a 8 heures 42 min
décryptage > Economie
Ecologisme

PLF 2020 : la fiscalité environnementale ne sauvera pas la planète

il y a 9 heures 11 min
décryptage > Science
Quand le ciel nous tombe sur la tête

L'Europe lance un programme de résilience aux tempêtes solaires

il y a 9 heures 41 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Santé, retraite, service public : Macron tenté de reprendre son programme de réformes à zéro

il y a 10 heures 2 min
décryptage > Social
Attention, danger politique du troisième type

Gouvernement, minorités activistes et reste de la société : le trio infernal que plus rien ne relie ?

il y a 10 heures 19 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Vania : Une même nuit nous attend tous" : "Oncle Vania" revisité

il y a 1 jour 4 heures
© Reuters
© Reuters
Les entrepreneurs parlent aux Français

Corporatisme et dogmatisme : les deux visages d'une France qui fait vraiment peur

Publié le 31 octobre 2013
Les entrepreneurs français luttent au quotidien contre les pièges et obstacles votés par des députés qui ne connaissent de l’entrepreneuriat que la définition du dictionnaire et n’ont souvent jamais travaillé.
Denis Jacquet est entrepreneur (Edufactory), investisseur (Entreprise et conquête) et président de Parrainer la croissance, une association d'aide aux PME pour rechercher la croissance, et cofondateur de l'observatoire de l'Uberisation. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Denis Jacquet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Denis Jacquet est entrepreneur (Edufactory), investisseur (Entreprise et conquête) et président de Parrainer la croissance, une association d'aide aux PME pour rechercher la croissance, et cofondateur de l'observatoire de l'Uberisation. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les entrepreneurs français luttent au quotidien contre les pièges et obstacles votés par des députés qui ne connaissent de l’entrepreneuriat que la définition du dictionnaire et n’ont souvent jamais travaillé.

Il y a une France qui fait peur. Elle n’est pas dans les banlieues, elle ne hante pas les camps d’immigrés, ne traque pas les jeunes femmes dans les rues. Elle opère à visage ouvert, sous les lambris de la République, l’arme législative à la main, fière de ses actes et certaine que soutenir ses intérêts sert ceux du pays avec lesquels elle ose se confondre. Elle pense que le passé est toujours la référence et que le sacrifier à la modernité ou au progrès est un danger. Elle pense que l’entrepreneur est un dangereux libertaire obsédé par l’argent qui souhaite voir la France bien gérée. Elle pense que le but d’un pays n’est pas une bonne gestion, mais une gestion qui respecte ses acquis, et que charité bien ordonnée commence par préserver les siens. Cette France terroriste porte un nom, le corporatisme et le fanatisme dogmatique. Le premier campe sur les acquis de ses membres, dans des tentes Quechua installées dans tous les cercles de pouvoir, afin d’assurer que le peu qui reste lui revienne en priorité. Les seconds siègent à l’assemblée ou au sénat, au milieu des autres, élus par populisme, maintenus par l’habitude, et considèrent que ceux qui réussissent doivent s’excuser de le faire en donnant à leurs bonnes œuvres. Celles de la gabegie organisée, qui doit corriger les impérities de l’Etat par une surimposition permanente des acteurs économiques.

Le corporatisme, comme une étude magnifiquement éloquente l’a prouvé il y a 3 ans, créé la société de la défiance. De multiples castes qui tiennent de plus en plus de la secte, composent notre paysage économique. Passant inaperçues du temps de la croissance, et qui, la crise venue et la rareté aidant, se transforment en machine à freiner le temps au profit de ses membres et en opposition à tous les autres. La France des corporatismes toute entière passe son temps à tenter de ravir à son voisin, des fonds qui se font rares ou d’interdire à tout acteur nouveau de venir partager ce qu’ils considèrent comme un dû. Pied sur le frein, ils bloquent notre pays et l’asphyxient avec obstination, préférant leur nombril au corps de la France. Ils luttent un jour contre le statut de l’auto-entrepreneur sous le faux prétexte de la distorsion de concurrence, le lendemain contre les nouvelles formes de taxis sous prétexte de capitalisme sauvage dont ils profitent grassement, contre l’arrivée du crowdfunding ou du prêt entre particuliers pour mieux piller de frais excessifs les vache à lait que nous sommes. Ils interdisent les nouvelles formes d’énergie. Ils détestent les nouveaux entrants de façon générale. Le neuf est à proscrire, car cela casse les habitudes. Et l’adaptation est un principe de civilisation, celui de l’humanité, mais pas chez les corporations.

Les dogmatiques eux se parent de vertu. Ils crient au scandale du riche. Le riche a hérité et il doit « cracher » au bassinet. Il doit s’excuser au plus vite de sa réussite. Et le dogmatique fait mine d’oublier que le riche d’aujourd’hui était, dans 80% des cas, non pas un héritier, mais un citoyen tout à fait lambda, « normal » lui aussi, qui à force de travail, de sacrifices et contre toutes les règles statistiques (un projet de start-up sur 12 finit par crever le plafond de verre de la réussite) a réussi à réussir ! L’impudent. Réussir ! Il doit alors vite s’en excuser et verser son obole à l’état sous forme d’impôts, afin de maintenir le train de vie de ceux dont la vie est orientée vers la « non production » et ont fait de ce vide sidéral un métier. Christian Eckaert, en proposant deux amendements remettant en cause la promesse du président de la République faite lors des Assises de l’Entrepreneuriat de ne pas toucher aux mesures sur les plus-values, a justifié sa position face à ces entrepreneurs qui veulent, je cite, « le beurre et l’argent du beurre ». On croit rêver. Ce député éclairé considère que la réussite doit être surtaxée pour mieux la faire disparaître, illustre de proverbe de l’hôpital qui se fiche de la charité. Car lui seul a le monopole du beurre, de son argent, mais en plus « vole la crémière » quotidiennement. Ce monsieur à son arrivée dans l’hémicycle, en privilégié de la République, aux frais de ceux qui travaillent et produisent, salariés comme entrepreneurs, reçoit un chèque de près de 12000 euros par mois dont plus d’une moitié non fiscalisée et échappant en partie à tout contrôle de l’Etat. Ce monsieur si vertueux a-t-il un instant pensé et milité afin de réduire l’avantage en termes de retraite que l’Assemblée précédente s’est votée en catimini avant la fin de la législature, lui accordant une retraite qu’un salarié normal n’aura jamais ? A-t-il proposé lu aussi de contribuer au déficit de l’Etat par un acte de charité collective ? Comment l’un de ceux qui sont souvent les plus inutiles, les plus absents de l’hémicycle, ne produisent que du vent, peuvent-ils mettre au banc des accusés ceux qui les nourrissent ? Impossible est bien français.

Nous sommes, nous, entrepreneurs, non une race d’anges, mais une génération de travailleurs, qui réussissent rarement et réinvestissons dans l’utile, dans la société, dans les entreprises de demain et les emplois d’avenir. Nous y parvenons malgré les pièges et obstacles quotidiens que ce type de député, qui ne connaît de l’entrepreneuriat que la définition du dictionnaire et n’a souvent jamais travaillé, passent leur temps à poser sur notre chemin, pour aspirer, tel le tic sur le chien, la richesse que nous tentons de produire. Sur cette incompétence vient se loger, en complice, le poids du corporatisme qui aimerait tant que l’innovation soit un mot absent du vocabulaire et malgré cela nous restons et travaillons. Ils sont la pluie de bris de satellites du film « gravity » et c’est bien la « gravité » de notre pays. Éliminons les inutiles et la France passera à une croissance époustouflante. Éliminons le beurre qui fait leur gras et, ainsi allégés, nous bondirons vers l’avenir. Ménage bien ordonné doit commencer par eux-mêmes.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

02.

Des chercheurs identifient la mutation génétique qui explique que certaines personnes dorment très peu

03.

Attention à vos smartphones, les cas de piratage sont de plus en plus fréquents

04.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

05.

Ce que la médiation Blanquer-Taché dit vraiment de LREM

06.

Partout dans l’OCDE, le problème spécifique du chômage des personnes originaires d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient

07.

Corse : mobilisation pour la lutte contre une mafia... qui n’existe pas

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

05.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

06.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

04.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

05.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

06.

Pression islamiste : quelles leçons de la guerre froide et du "containment" de la menace intérieure communiste ?

Commentaires (30)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Ilmryn
- 29/10/2013 - 01:34
@vangog - "qui est responsable"
L'interventionnisme est intrinsèquement responsable. A partir du moment ou un petit groupe de gens intervient tout azimut c'est inévitable.
.
La raison c'est que ces manettes qui contrôlent des millions de gens deviennent l'enjeu de toutes les batailles, toutes les corruptions, copinages, renvoi d’ascenseurs, chantages etc. etc.
.
Exemple basique: chantage à l'emploi, à la manif, entrées au gvt (syndicat de fonctionnaires) etc. etc. La solution c'est PAS d'interventionnisme: L'égalité de tous devant la loi, la justice et la fiscalité. C'est ce que disent les libéraux (qui n'existent pas politiquement en France).
jerem
- 29/10/2013 - 00:26
et ces directives creatrices de chiffred 'affares
on reparle des compteurs linky et de la multitudes de reglementations qui font les chiffre d'affaires de nombreuses sociétés qui parlent de liberté a tous les vents apres un bon lobbying pour des marchés bien organisés ....

900 millions d'euros en ile de france pour refaire 22 souterrains pour des accidents du feu qui n'ont pas fait un seul mort depuis des lustres mais qui ont été décidés reglementairement apres l'horreur du tunnel du mont blanc (qui evidemment est exactement le format de tous les tunnels en idf a commencer par ceux du perif)

900 millions d'euros et il faut attendre pour les RER nouvelle génération .....

Curieux on a pas entendu une seule plainte d'entrepreneur sur ces marches pains benis ....

il y a un probleme de foncier a paris a cause des reglementations .... et evidemment pas aussi avec des projets comme le pentage en plein paris intra muros en face des tours boughes .....

Evidemment .

le manicheisme c'est génant car on peut le présenter sur les deux faces
jerem
- 29/10/2013 - 00:20
ce sacre corporatisme ..... rapport perruchon ?
" Cette France terroriste porte un nom, le corporatisme et le fanatisme dogmatique"

ah oui celle ou les syndicats de salaries ET DE PATRONS s'entendent pour que les rapports sur leurs organisation soit enterré pour 25 ans dans les sous sols de la république.....

Ou comment montré au borgne qu'il suffit de lever son orniere pour bien voir le perimetre de son propos.

il en est ou l'autre avec ses retraits en especes pour 16 millions dont on ne sait toujours pas quels etaient les destinataires a part cette déclaration fabuleuse : ce sont des gens respectables.....