En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

04.

Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme

05.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

06.

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

07.

Bye bye Uber, Deliveroo ou WeWork ? Voilà pourquoi le mode de vie urbain des années 2010 est en train de s’effondrer

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

ça vient d'être publié
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 16 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 11 heures 23 min
pépites > Justice
Recours
Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme
il y a 13 heures 5 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : "L'un de nous deux" de Jean-Noël Jeanneney

il y a 14 heures 5 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Exposition : “Bacon en toutes lettres” : Une singularité fascinante mais difficile à appréhender !

il y a 14 heures 14 min
pépite vidéo > Europe
Guerilla
Barcelone : Violents affrontements pour la troisième nuit consécutive
il y a 16 heures 30 min
décryptage > Culture
Critique

La réparation dans l’art : un livre virtuose étonnant

il y a 17 heures 32 min
décryptage > International
Un foulard sur les yeux

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

il y a 17 heures 58 min
décryptage > Environnement
Green-Washing

Quand les Etats européens trichent avec les règles de comptabilité pour faire croire à leur vertu énergétique

il y a 18 heures 50 min
décryptage > Economie
Analyse

Journée mondiale pour l'élimination de la pauvreté : croissance, recettes empiriques ou politiques sociales, qu’est-ce qui marche ?

il y a 19 heures 4 min
décryptage > Social
Atlantico Business

J’aime ma boite : 64 % des salariés aiment leur entreprise, mais l’inverse est-il vrai ?

il y a 19 heures 17 min
pépite vidéo > Faits divers
En vert et contre tous
Des activistes d'Extinction Rebellion violemment dégagés du toit d'un métro à Londres
il y a 12 heures 8 min
pépites > Politique
Commission
Blanquer contre Taché : LREM tente une médiation
il y a 13 heures 35 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre : "La porte sans entrée. Approche du Zen" : Devenez ou restez zen, vous vous en porterez mieux !

il y a 14 heures 10 min
pépites > Europe
At least
Brexit : Un accord a été trouvé
il y a 15 heures 58 min
décryptage > Société
Blog

Ce qu’être libéral signifie vraiment - Take Two

il y a 17 heures 18 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Patrick Besson : "J’ai toujours pris Salman Rushdie pour un triste con"

il y a 17 heures 39 min
décryptage > Social
Merci patron...

J'aime ma boite : mythe ou réalité ?

il y a 18 heures 13 min
décryptage > Economie
Nouveau Monde

Bye bye Uber, Deliveroo ou WeWork ? Voilà pourquoi le mode de vie urbain des années 2010 est en train de s’effondrer

il y a 18 heures 58 min
décryptage > Europe
Axe anglo-allemand

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

il y a 19 heures 6 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Pour Finkielkraut, Zemmour est tombé dans le piège tendu par l’islam radical ; Bayrou essaie encore de faire partir Philippe de Matignon ; 40 salariés chez LREM pour la com digitale, 1 chez LR ; Pour Salvini le fascisme est aussi mort que le communisme
il y a 19 heures 24 min
© Reuters
Selon Graeber, la dette est naturelle dans la société humaine et elle préexistait même à la monnaie.
© Reuters
Selon Graeber, la dette est naturelle dans la société humaine et elle préexistait même à la monnaie.
Decod'Eco

On a préféré la dette à l'or et nous n'avons pas fini d'en payer le prix

Publié le 25 octobre 2013
Au commencement était la dette... et pas l'échange. Une erreur d'analyse historique dont l'écho pourrait porter jusqu'à nous et à nos gouvernants qui favorisent aujourd'hui la "monnaie dette" à la "monnaie marchandise".
Simone Wapler est rédactrice en Chef des Publications Agora (analyses et conseils financiers).Elle est l'auteur de "Comment l'Etat va faire main basse sur votre argent: ... et ce que vous devez faire pour vous en sortir !", paru chez Ixelles Editions en...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Simone Wapler
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Simone Wapler est rédactrice en Chef des Publications Agora (analyses et conseils financiers).Elle est l'auteur de "Comment l'Etat va faire main basse sur votre argent: ... et ce que vous devez faire pour vous en sortir !", paru chez Ixelles Editions en...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Au commencement était la dette... et pas l'échange. Une erreur d'analyse historique dont l'écho pourrait porter jusqu'à nous et à nos gouvernants qui favorisent aujourd'hui la "monnaie dette" à la "monnaie marchandise".

"

La Chine n’est pour l’instant ni assez ouverte ni assez endettée", déplore l’éditorialiste Jean-Marc Vittori dans Les Echos du 22 octobre. Il trouve que nous sommes en manque d’actifs sûrs à cause des États-Unis. Il faut une autre monnaie que le dollar, pense-t-il, mais la Chine n’exporte pas assez de sa monnaie". Pour monsieur Vittori, il manque "un immense gisement d'obligations publiques homogènes, pour que les investisseurs puissent acheter et vendre en masse".

Tout ceci est bien compliqué car monsieur Vittori nous parle de "monnaie dette". Dans son schéma, plus il y a de dettes, plus il y a de monnaie - et inversement. Manquer de dettes serait abominable. Un pays dont la balance commerciale est chroniquement dans le rouge importe des biens ou des services et exporte de la dette. Une telle situation est nécessaire à des échanges fructueux. Ainsi, les "réserves de change" des pays fournisseurs sont recyclées en obligations souveraines du pays client.

Il ne vient pas à l’esprit de notre éditorialiste d’évoquer un système de "monnaie marchandise". Dans un tel système, vous ne pouvez pas vivre à crédit indéfiniment. Lorsque vous êtes à court de marchandise, c’est fini, on ne vous prête plus...

Contrairement à ce que beaucoup imaginent, la monnaie marchandise fut non pas une régression mais une immense amélioration de la vie des bipèdes. Car au commencement était la dette... David Graeber, anthropologue et instigateur du mouvement Occupy Wall Street, s’est penché sur la dette, ses origines, sa moralité, ses règlements ou pas. Le résultat est un gros livre intitulé Dette : les 5 000 premières années.

Au commencement était la dette

Selon Graeber, la dette est naturelle dans la société humaine, elle préexistait même à la monnaie. Les jolies fables du troc qui figurent dans les manuels d’économie sont une pure invention théorique. Notre anthropologue en veut pour preuve que personne n’en a jamais retrouvé trace dans les populations primitives et l’Histoire.

Au commencement donc était la dette. Pierre le chasseur n’a jamais échangé son sanglier contre des chaussures à Paul le cordonnier. Lorsqu’il a eu besoin de chaussures, Pierre est allé trouver Paul et, contre des chaussures, Pierre s’est engagé à fournir à Paul du sanglier, probablement pour une certaine quantité répartie dans le temps. Un genre de contrat à terme, donc. Pierre et Paul se connaissent très bien et vivent dans le même petit village, la dette ne pose pas trop de problème. Si la communauté s’agrandit, une autorité supérieure enregistre la dette : un chef, un grand prêtre comme à Sumer. Mais au commencement était la dette.

Puis vint la monnaie. La monnaie a permis de rendre la dette anonyme et de la titriser. Pierre débite son sanglier et ses clients le payent en monnaie. Il achète des chaussures à Paul avec de la monnaie. Paul pourra acheter du cuir à Jacques avec cette même monnaie. La plupart des monnaies étaient des monnaies marchandises, une matière première fractionnable, aisément reconnue ; les essais de monnaies dettes furent précoces mais peu couronnés de succès.

La monnaie marchandise brise le lien direct entre débiteur et créditeur et permet d’accélérer les échanges. La monnaie dette est beaucoup moins anonyme - il y a des pays débiteurs vis-à-vis de citoyens d’autres pays ; c’est un système particulièrement vicieux en démocratie et surtout avec des démocraties armées.

Les citoyens endettés par des tyrans pouvaient réclamer un moratoire au motif de la "dette odieuse". Après tout, le tyran a profité de l’argent et les citoyens n’avaient pas voix au chapitre. Mais nous sommes aujourd’hui dans une situation bien différente avec le surendettement des Etats-providence : les citoyens ont voté et ils ont profité de la dette. S’ils en ont profité, il n’est pas juste qu’ils la répudient. David Graeber fait remarquer que les vieux systèmes de crédit se fondaient sur la confiance et l’honneur. Le système actuel tient par l’asservissement et la puissance militaire. Porte-avions, sous-marins et missiles nucléaires font beaucoup pour la confiance dont jouit le dollar.

Quand il n'y en a plus... il n'y en a plus !

La monnaie marchandise, comme l’or, est finalement beaucoup plus simple que la monnaie dette. Quand il n’y en a plus... il n’y en a plus. Mais elle a toujours déplu aux gouvernements dispendieux qui aiment manipuler ou créer la monnaie. C’est pour cette même raison que nous continuons à bien aimer l’or qui fut la monnaie marchandise la plus courante, avec l’argent.

Au début de l’année 2013, Goldman Sachs (GS) nous avait prévu la mort de l’or. Pour eux, l’économie des États-Unis allait atteindre une vitesse de croisière autonome, les opérations de création monétaire allaient être progressivement supprimées et les taux monteraient naturellement. L’or devenait inutile.

Alors que l’automne est déjà bien avancé, ce scénario américain idyllique a pris du plomb dans l’aile et l’or rebondit... Le plus gros acheteur de dettes américaines est aussi le plus gros acheteur d’or : c’est la Chine. A 1 300 $ l’once, tout l’or du monde vaut 6 700 milliards de dollars et 25% de cet or est sous forme monétaire, soit environ 1 700 milliards de dollars. La Chine détient 1 276 milliards de dollars de bons du Trésor. La diversification des réserves de change n’est donc pas une mince affaire, s’il faut presque tout l’or du monde. Sauf bien sûr si l’or vaut bien plus cher.

Mais si l’or vaut plus cher, que vaudront le pétrole, le cuivre, le blé, le sucre, etc. ? Les gens qui produisent ces choses utiles accepteront-ils de les lâcher contre de la monnaie dette ? Et si oui... laquelle ?

[Pour en savoir plus et lire plus d'analyses de Simone Wapler, c'est par ici]

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

04.

Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme

05.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

06.

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

07.

Bye bye Uber, Deliveroo ou WeWork ? Voilà pourquoi le mode de vie urbain des années 2010 est en train de s’effondrer

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Leucate
- 25/10/2013 - 22:57
Bretton Woods
Les accords de Bretton Woods consacraient le dollar comme monnaie des transactions internationales mais en contrepartie de USD était convertible en or, sa valeur étant fixée à 30$ l'once.
Ces accords furent dénoncés par les USA en 1971 confrontés à de très grandes dépenses de l'Etat fédéral.
La planche à billets marcha et le reste du monde finança la guerre du Vietnam et la course à l'espace.
Depuis, nous échangeons des ligatures de sapèques contre d'autres de coquillages, parce que nos monnaies, c'est cela, elles sont basées sur la "confiance" et l'estimation de nos économies.
lsga
- 25/10/2013 - 12:07
Pour les militants FN, les coupables sont les juifs...
http://www.nouvelordremondial.cc/2011/02/08/la-conspiration-juive-est-limperialisme-britannique/
Vinas Veritas
- 25/10/2013 - 11:24
Tant que les sociétés se sont
Tant que les sociétés se sont servies de matière sonnante la notion de richesse s’est trouvée limitée à un élément physique. Le fleuve pactole charriant de l’or peut bien donner à Crésus un sentiment d’absolu, il n’en résulte pas moins que cet absolu connait une fin.
Le passage à la monnaie fiduciaire et scripturale a détruit le lien intrinsèque entre la valeur et son support. En matière fiduciaire, Il est facile de créer un support de valeur sans en détenir, c’est l’inflation monétaire qui diffère de l’érosion monétaire lorsque la valeur, qui suit la quantité de matière de la pièce, diminue. Mais il ne peut y avoir de valeur négative dans ce système.
Le pire vient lorsqu’on comptabilise la valeur seule sans autre support que les nombre. Il n’y a aucune limite, ni en positif, ni en négatif.