En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
© Reuters
"Il est extrêmement improbable que les écologistes quittent la majorité avant les municipales, car ils ne peuvent gagner nulle part sans alliance avec le PS."
Acouphènes

Le pouvoir des Verts est-il autre chose qu'un pouvoir de nuisance ?

Publié le 23 octobre 2013
Le sénateur écologiste Jean-Vincent Placé a appelé mardi 22 octobre à ce que les manifestations de soutien à Leonarda reprennent.
Thomas Guénolé est politologue et maître de conférence à Sciences Po. Son dernier livre, Islamopsychose, est paru aux éditions Fayard. Pour en savoir plus, visitez son site Internet : thomas-guenole.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Thomas Guénolé
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Thomas Guénolé est politologue et maître de conférence à Sciences Po. Son dernier livre, Islamopsychose, est paru aux éditions Fayard. Pour en savoir plus, visitez son site Internet : thomas-guenole.fr
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le sénateur écologiste Jean-Vincent Placé a appelé mardi 22 octobre à ce que les manifestations de soutien à Leonarda reprennent.

Atlantico : Jean-Vincent Placé, le président du groupe écologiste au Sénat, a appelé mardi 22 octobre à une reprise des manifestations de lycéens en faveur du retour de Leonarda et de sa famille en France. Malgré leur faible poids politique, les écologistes ont-ils gardé un pouvoir de nuisance au sein de la majorité ?

Thomas Guénolé : Non. En réalité, la démarche du tandem Placé-Duflot se résume depuis plusieurs années comme suit : dire « retenez-moi ou je fais un malheur », puis avaler une couleuvre en échange d’une très modeste concession écologiste sur le fond, mais obtenir ainsi un maximum de places sur un maximum de listes électorales. La première contrepartie de cette tactique de marchandage permanent, c’est la défection une par une de toutes les locomotives électorales de l’écologie politique, tantôt par refus des compromissions permanentes sur le fond, tantôt par rejet des jeux d’appareil : Daniel Cohn-Bendit, Noël Mamère, Nicolas Hulot, et ainsi de suite. La seconde contrepartie, c’est une image exécrable auprès des électeurs. De fait, à en croire les sondages récents, en vue des élections européennes, les cadres d'Europe Ecologie Les Verts peuvent être très inquiets si leur parti fait listes à part.

Les petites phrases de Cécile Duflot et Jean-Vincent Placé ont-elles un impact quelconque sur l'opinion ?

Non. Cela participe à l’agitation d’un circuit fermé politico-journalistique, mais en dehors de ce circuit fermé leurs déclarations sont sans impact dans l’opinion.

Au delà de l'effet produit sur l'opinion, quel peut être concrètement le pouvoir de nuisance des Verts lors des élections locales ? Si les écologistes quittaient la majorité avant les municipales, quelles seraient les conséquences électorales pour le PS ?

Il est extrêmement improbable que les écologistes quittent la majorité avant les municipales, car ils ne peuvent gagner nulle part sans alliance avec le PS.

A défaut de pouvoir faire gagner une élection au PS, les Verts peuvent-ils leur en faire perdre ?

Au premier tour d’une élection à deux tours, une candidature écologiste peut prendre une poignée de points de suffrages exprimés à la candidature d’union de la gauche. Dans certaines circonscriptions, cela peut suffire à l’empêcher de se maintenir au second tour. On peut cependant dire la même chose de tout parti de gauche qui choisirait de faire bande à part envers la candidature d’union de la gauche. Dans ce contexte, on peut se demander s’il ne serait pas plus sain de passer à un seul grand parti de la gauche non extrême, moyennant la généralisation des primaires, un conseil national très représentatif des tendances, et des courants diversifiés y compris écologiste.

Propos recueillis par Alexandre Devecchio

A lire également, de Thomas Guénolé : "Nicolas Sarkozy, chronique d'un retour impossible ?" (First éditions), 2013, 16,90 euros. Pour acheter ce livre, cliquez ici.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Guillaume Larrivé à droite toute ; François-Xavier Bellamy refuse d’enfoncer Wauquiez après les européennes ; Ziad Takieddine nie toute "machination" contre Nicolas Sarkozy ; Benjamin Griveaux ou les ravages de la transparence (anonyme)

02.

Si vous pensiez que la dette américaine détenue par la Chine met Washington à la merci de Pékin, ce graphique pourrait vous surprendre

03.

Finale de la CAN : cinquante nuances de troubles de la visibilité (identitaire) en France

04.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

05.

Le pape François a transmis un message "très touchant" à Viviane Lambert, la mère de Vincent Lambert

06.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

07.

Anorexie : une nouvelle étude montre que les causes ne sont pas seulement psychologiques

01.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

02.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

05.

Le Sénégal triompha de la Tunisie par 1-0 : les supporters sénégalais se livrèrent alors en France à une orgie de violences

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

03.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

04.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

05.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

06.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

Commentaires (21)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
fms
- 24/10/2013 - 11:35
Verts / Front de Gauche / PC / PRG versus PS
4 positions différentes des alliés du PS, et beaucoup de bruit pour rien.
Les partis sortants sont tous déconsidérés en Europe et leurs alliés se maintiennent encore moins bien que le parti principal. L'alternance est la règle devant les "efforts" demandés aux citoyens, pourquoi en serait-il autrement en France ?
Les écolos ont une audience supérieure aux 3 autres alliés du PS, Hollande le sait et il a intérêt à les conserver dans la majorité. Il y a fort à parier que si la gauche passe le premier tour en étant unie, elle conserve ses municipalités en cas de triangulaire... tout le reste n'est que littérature.
Sinon, la nuisance d'un air pollué et cancérigène ou la nuisance des rejets radio-actifs de la centrale de Fukushima directement dans l'océan pacifique me paraissent hautement plus importantes que celle de quelques élus jouant l'habituelle et grande comédie de la politique (vous voulez que nous parlions de Mme BOUTIN, de ses évanouissements, de sa bombe, et de l'achat financier par l'UMP de son retrait de la course à l’Élysés en 2012 ?).
rudi11
- 24/10/2013 - 07:49
des profiteurs
avec une idee gentille, ils s offrent des places aux elections...2 % à la presidentielle, et hop, un groupe à l assemblee nationale

les socialistes qui ont accepté çà sont la lie de la societe....ce qui est maintenant tres visible

de plus, à part impots et taxes, ils n apportent strictement rien
à ce pays

begon vert, begon jaune, voilà ce qu ils faut pour nous en debarrasser.
mx
- 23/10/2013 - 23:53
Ecolo raz le bol
Comment peut on être ecolo et soutenir la prolifération de l’espèce humaine sur terre qui est la première cause nous menant a notre perte ?